En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Lyon enchaîne, Nantes et Guingamp s'arrachent

Soirée cauchemardesque pour Bastia qui voit rouge, mais qui a quand même bien embêté les Lyonnais. Fin des folies à Nantes et à Dijon. Angers et Bordeaux assurent et gagnent sur la plus petite des marges.

Modififié

Olympique lyonnais 2-1 SC Bastia

Buts : Lacazette (37e), Bengtsson (86e CSC) pour Lyon // Crivelli (92e) pour Bastia

Peu aidés par la pluie, les Lyonnais ont dominé de fébriles Bastiais, mais ont manqué de réalisme en première mi-temps. Comme souvent, l'OL s'en est donc remis à son buteur Lacazenalty, qui trompe parfaitement Leca, après une faute de celui-ci sur Ghezzal dans la surface. Mais les Lyonnais peuvent aussi compter sur M. Schneider dès le retour des vestiaires. Lancé en profondeur, Fekir part seul vers les buts et marche sur le pied de Leca en tentant de le dribbler. L'attaquant s'écroulant parfaitement, l'arbitre n'y voit que du feu et expulse le gardien bastiais. Mais à onze contre dix, c'est encore un peu compliqué. Pour faire plaisir à l'OL, le boucher Cahuzac prend son deuxième jaune de la soirée et laisse ses coéquipiers à neuf. Mais Lyon galère encore donc Bengtsson se propose pour marquer contre son camp et permettre aux Lyonnais de faire le break. Un péno, deux rouges, un CSC : le compte est bon, Lyon peut ramener les trois points, la réduction du score de Crivelli n'y changera rien.


Dijon FCO 3-3 En Avant de Guingamp

Buts : Varrault (6e), Dyoni (26e), Tavares (44e) pour Dijon // Coco (32e), Mendy (79e), De Pauw (93e) pour Guingamp

Face à Dijon, les Guingampais, trop mous, tardent à entrer dans leur match. Les locaux en profitent donc, et dès la sixième minute, Cédric Varrault, de retour de blessure, ouvre le score. Sur un corner de Sammaritano, Diony est seul au deuxième poteau et remet à son capitaine qui n'a plus qu'à marquer. On reprend les mêmes vingt minutes plus tard : Sammaritano enroule son centre et, décidément, encore seul au second poteau, Diony tente de remettre le ballon, mais marque directement. Pourquoi s'embêter ? Piqués au vif, les Guingampais tentent enfin de réagir, et Coco réduit le score à la 32e. Mais les Dijonnais poursuivent leurs efforts en respectant le thème de la soirée : un centre de Lees-Melou au deuxième poteau et Tavares qui saute plus haut que tout le monde pour remettre son équipe à l'abri. Dix minutes avant la fin, Mendy relance le match en devançant la défense dijonnaise sur un centre venu du côté gauche. De Pauw vient crucifier les locaux en égalisant à la toute fin du match. Les Dijonnais laissent bêtement échapper la victoire. Manque de Pauw.


FC Nantes 1-1 Toulouse FC

Buts : Stępiński (91e) pour Nantes // Braithwaite (36e) pour Toulouse

Intenable sur le front de l'attaque toulousaine, Braith' a dû attendre la 36e minute pour briller. Accroché dans la surface par Diego Carlos, le Danois se fait justice lui-même. Riou plonge du bon côté, mais l'attaquant place parfaitement son ballon qui termine dans le petit filet à la droite du gardien. Pas de panique, tonton Girard a la solution pour revenir au score : à la mi-temps, dehors l'attaquant Thomsen, au tour du grand Vizcarrondo de briller. Voyant que son entraîneur tente des coups de folie, Gillet s'y met lui aussi et smashe le ballon de la main sur corner, sauf que l'arbitre n'est pas dupe. Le match s'emballe définitivement quand des jeunes cagoulés débarquent dans la tribune présidentielle. Perturbés, les Toulousains ne regardent plus ce qu'il se passe sur le terrain et les Nantais en profitent pour égaliser à la toute fin du match.


Angers SCO 1-0 LOSC Lille

Buts : Diedhiou (54e) pour Angers

Difficile à croire, mais la première mi-temps du match Angers-Lille s'est terminée sur un triste score nul et vierge. Il a donc fallu attendre la 54e minute pour l'ouverture du score des Angevins. Toko Ekambi centre pour Diedhiou qui se jette et marque en taclant. Presque incompréhensible, mais il ne s'est plus rien passé après. Mis à part peut-être la première frappe cadrée de Lille à la 90e minute.



Girondins de Bordeaux 2-1 FC Lorient

Buts : Kamano (28e), Rolan (73e) pour Bordeaux // Prior CSC (62e) pour Lorient

Mais pourquoi donc Bordeaux a-t-il joué avec son troisième maillot à domicile ? Visiblement la question a préoccupé la défense lorientaise. En pleine réflexion, les Merlus oublient Kamano, seul au point de penalty, qui reprend un centre de Sabaly. Pris dans le débat, Contento et Prior ne sont pas non plus très concentrés et offrent le but gag de la soirée. Sur un coup de pied arrêté, Contento veut dégager de la tête, mais, gêné par Prior, le défenseur se loupe, et le ballon rebondit sur son dos, avant d'être touché par Prior et de rentrer dans les buts. Mais Rolan sauve l'honneur des Girondins à la 73e en marquant le but de la soirée. Sur un nouveau centre de Sabaly un peu trop en retrait, l'attaquant uruguayen réalise un superbe retourné pour battre Lecomte et offrir la victoire à Bordeaux.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Robin Richardot
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 26 minutes Chapron suspendu jusqu'à nouvel ordre
    Hier à 23:28 Le low-kick fou de Tony Chapron 156
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom