Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 13e journée
  3. // Lyon/Reims (3-0)

Lyon en leader

L'OL s'est adjugé provisoirement le leadership de Ligue 1, en dominant Reims cet après-midi (3-0). Les Gones n'ont pas été des plus convaincants, mais ont su profiter de deux maladresses adverses pour débloquer la rencontre.

Modififié
Lyon-Reims: 3-0 (1-0)
Buts : Weber (csc 45e), Gomis (73e) et Lisandro (90e) pour Lyon.

« Pourquoi est-ce qu'on devrait se dire qu'on ne peut pas rêver du titre ? Si aujourd'hui on ne se dit pas qu'on peut y rêver, on est des couillons. » La phrase de Rémi Garde, lâchée avant la rencontre face à Reims, prend désormais tout son sens. Car en dominant le promu cet après-midi, l'OL est désormais leader de Ligue 1, avec deux points d'avance sur le PSG et l'OM, en attendant le match des Marseillais ce soir à Bordeaux. Habitué à régaler ses supporters à Gerland, Lyon a néanmoins galéré face aux Rémois. Les hommes de Rémi Garde ont été maladroits dans le dernier geste, et c'est justement sur deux maladresses (les seules) des pauvres défenseurs adverses que la victoire se dessinera. Néanmoins, l'OL assure l'essentiel et peut prendre son rêve au sérieux. Il peut aussi attendre son match contre l'OM, le 28 novembre prochain, avec sérénité.

Réveillère et un tibia

Après quelques minutes de rodage, Lyon se met à monopoliser le ballon. Rien d'étonnant. Ce qui l'est en revanche, c'est de voir que toutes les combinaisons lyonnaises s'organisent côté droit. Avec un Gourcuff qui semble en dedans sur le début de rencontre, c'est par les pieds du duo Malbranque-Lacazette que le jeu se développe. Pas étonnant que ces deux joueurs frappent (mollement) les premiers, tandis que Gourcuff oblige Agassa à la parade (12e). Logiquement, Lyon devrait monter en puissance. Mais c'est le contraire qui se produit. Au fil des minutes, on constate davantage les erreurs techniques lyonnaises que d'éventuels mouvements intéressants. Cela dit, la formation de Rémi Garde n'est inquiétée qu'une seule fois par les Rémois (et une reprise foirée de Diego), davantage concernés par la défense. Ça se comprend, mais le spectacle s'en ressent. On se dirige donc tout tranquillement vers un 0-0 pourri, lorsqu'Anthony Réveillère, sans doute inspiré par Lisandro, décide de changer de poste. En ailier, il embarque la gonfle côté gauche, dribble deux défenseurs dans la surface et centre en déséquilibre. Le ballon touche le tibia du pauvre Weber, qui la met dans ses propres cages (1-0, 45e). Bah voilà, c'est un Lyon revigoré qui regagne les vestiaires.

Gomis et une barre

Enfin, revigoré, c'est un bien grand mot. Car la physionomie n'a pas bougé d'un poil, à la reprise. Les Gones dominent de manière stérile, peinent à trouver des espaces et foirent constamment la dernière passe. En face, c'est toujours le néant offensif. Mais au bout d'un temps, la concentration flanche, aussi. Agassa se troue sur quelques occasions et les défenseurs rémois commencent à commettre des fautes... Mais là encore, l'OL n'en profite pas. Gonalons et Lacazette tenteront bien leur chance, sans succès. Le reste n'est donc qu'un festival de balles perdues et de mouvements avortés. On est presque étonné de voir Gomis doubler la mise. Sur une nouvelle offensive depuis l'aile droite, un ballon contré revient sur Krychowiak, qui la met sur la barre, avant que l'attaquant lyonnais ne reprenne de volée (2-0, 73e). Le coup de trop pour Reims, une nouvelle fois puni sur un coup du sort. Il le sera plus logiquement en fin de match, avec un but de Lisandro (3-0, 90e), venu récompenser l'ultra domination lyonnaise des dernières minutes. Alors voilà, les Gones ont assuré l'essentiel et s'envolent provisoirement en tête du championnat. En attendant le résultat de Bordeaux-Marseille ce soir, l'OL peut savourer, et croire en son rêve.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 15
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
L'Inter loupe le coche