En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1re journée

Lyon en gala, Monaco gagne déjà

Premier leader à l'issue de cette journée, Lyon a étrillé Nice (4-0) et dit au revoir à Lisandro López de la meilleure des manières. Monaco s'est lui imposé sur le tard face à Bordeaux (0-2) grâce à des buts tardifs de Rivière et de Falcao. Dans les autres matchs, on a eu droit à du suspense, des exploits personnels, plusieurs expulsions débiles et même un peu d'ennui. Qu'on se le dise, la Ligue 1 est de retour, plus belle et plus funky.

Modififié

Lyon-Nice 4-0

Buts : Lacazette (13e, 69e) Grenier (55e), Gourcuff (90e) pour l'OL

« Merci beaucoup Licha grand respect à toi. » La banderole des Bad Gones annonçait une soirée émotion. Transféré à Al-Gharafa, au Qatar, Lisandro López faisait ce soir ses adieux au stade Gerland. Entré sur la pelouse à la mi-temps, il a expliqué, les larmes au yeux et le micro à la main, les raisons d'un départ inattendu : «  Je n'étais plus capable de donner le meilleur de moi-même. J'ai pris la décision de m'arrêter, cela a été un choix très difficile à prendre. Je voulais vous remercier car grâce à vous j'ai passé les quatre plus belles années de ma carrière » . L'Argentin ovationné mais parti, Gomis en tribunes, il reste sur le terrain Lacazette et Benzia. Cela peut faire sourire dans l'idée mais en réalité les Niçois ont pris l'eau face à la vivacité de l'international français, auteur d'un doublé. Servi par Clément Grenier sur le premier but, il met dans le vent un Ospina parti à l'aventure sur le second. Entre-temps, Grenier avait accru l'avantage de Lyonnais sérieux et motivés, grâce à une belle tête sur un centre de Gourcuff. Pressenti à Lorient, l'ancien nouveau Zidane a sans doute signé ce soir l'un de ses meilleurs matchs avec l'OL, premier leader du championnat. Dans tous les bons coup et auteur de deux passes décisives, il a clôt la marque à la 90e minute d'un coup franc absolument magistral. Lyon a perdu Licha mais s'est trouvé ce soir de belles raisons d'espérer.

Lille - Lorient 1-0

Buts : Origi (14e) pour Lille

Lille-Lorient, c'était un match très attendu et la possibilité de voir du beau jeu entre deux formations offensives. Pauvre en occasions et très fermée tactiquement, la rencontre a déçu, en dépit de l'ouverture du score rapide d'Ogiri à la 14e minute. À partir de ce but, Lillois et Lorientais se sont neutralisés malgré quelques belles séquences et un léger mieux pour des Bretons amoindris en seconde période. L'observateur averti a néanmoins pu entrevoir les nouvelles dispositions du LOSC de René Girard, désormais en costard : un 4-4-2 avec un Salomon Kalou très souvent recherché en pointe grâce à des contres, un milieu de terrain très bas autour de Mavuba et un Marvin Martin plus haut que l'an passé, dans un rôle de meneur de jeu. L'ensemble manque de rodage mais l'expulsion de Gassama à la 82e minute a permis aux Nordistes de passer une fin de soirée tranquille. Un peu chiante, mais tranquille.

Bordeaux - AS Monaco : 0-2

Buts : Rivière (82e) et Falcao (89e) pour Monaco

Le stade Chalban Delmas avait fait le plein ce soir pour soutenir Cheick Diabaté et admirer cette nouvelle armada monégasque qui fait tant parler. D'une grosse intensité dès l'entame, ce match équilibré s'est beaucoup durcit en seconde période, sous l'impulsion de Bordelais plus en jambes et d'un Henri Saivet apparemment déjà prêt pour la nouvelle saison. Moins fringante physiquement, l'ASM est sur le point de plier face à des girondins plus entreprenants quand Emmanuel Rivière transperce enfin un très bon Cédric Carrasso, à la suite d'un contrôle heureux sur un centre de Kurzawa. Inattendu, et pour tout dire inespéré, ce but a le mérite de piquer l'orgueil d'un Falcao jusque-là inoffensif; le goleador colombien réussit ses débuts en marquant à la 87e minute sur une action tout en spontanéité. Une soirée parfaite pour l'AS Monaco, qui ballotée, n'en ressort pas moins victorieuse. Au tableau d'affichage le club du Rocher n'affiche cependant qu'une seule unité, suite à sa pénalité de deux points. Un chiffre plus en adéquation avec sa réelle performance de la journée et qui lui permet d'être déjà à égalité avec le PSG.

Nantes Bastia : 2-0

Buts : Djordjevic (23e) et Palmieri (90e csc) pour Nantes

La Beaujoire retrouvait ce soir avec appétit la Ligue 1 et Mickael Landreau. Le portier international ne tardait pas à satisfaire son ancien public en encaissant un but de Djordjevic. Incisifs en première période, les Nantais font reculer des Bastiais presque trop tendres et sans grinta. Suite à un dégagement stupide pour gagner du temps, Veretout est néanmoins expulsé, ce qui a le mérite de relancer le suspense. Pendant cinq petites minutes, exactement, le temps qu'Ilan écope lui aussi d'un deuxième carton. C'est finalement Palmieri qui inscrit le but du KO contre son camp, suite à un joli rush du très jeune Nkoudu. Les Canaris peuvent savourer; la Beaujoire s'embraser : le retour dans l'élite est une réalité.

Valenciennes - Toulouse 3-0

Buts : Melikson (37e sp) Saez (52e) et Pujol (90e) pour VAFC

Le match polémique de la soirée. À la 35e minute, Stéphane Jochem, qui officiait pour son premier match en Ligue 1, siffle un pénalty pour une grosse faute de Yago, avant de finalement expulser Spajić, qui sort du terrain malgré ses protestations répétées. Un énorme quiproquo qui annonce déjà une de ces soirées pourries dont seul le TFC a le secret. Le pénalty est finalement transformé grâce à une panenka audacieuse mais mal maîtrisée de Melikson. Intraitables dans leur stade du Hainault, les joueurs de Daniel Sanchez se montrent par la suite appliqués et méthodiques face à des Toulousains brisés mentalement. José Saez double la mise en début de seconde période avant que le prometteur Bahebeck n'offre en fin de match un caviar à l'expérimenté Pujol, qui conclut sans soucis une très belle soirée pour le VAFC.

Rennes- Reims : 2-1

Buts : Pajot (9e) Erding (84e) pour Rennes ; Krychowiak (45e) pour Reims

La rencontre s'ouvre sur un très bon premier quart d'heure breton, concrétisé rapidement par un but de Pajot, très en vue ce soir. Rennes recule ensuite rapidement, passe son temps à courir derrière le ballon. Le Stade de Reims se procure beaucoup d'occasions mais se coltine encore les mêmes problèmes de finition qui ont fait du club la 19e attaque du championnat l'année dernière. Krychowiak permet cependant aux siens d'égaliser sur coup franc juste avant le retour aux vestiaires après une belle déviation d'Oniangue. En seconde période, les changements opérés par Montanier portent leur fruits. L'entrée de Féret fait du bien à l'entrejeu rennais, qui prend petit à petit le dessus malgré la première apparition de l'attaquant rémois Eliran Atar. C'est au final Mevlüt Erding qui force la décision grâce à un petit numéro de soliste aussi tranchant que brouillon.

Évian TG - Sochaux : 1-1

Buts : Ehret (4e) pour Évian ; Contout (54e) pour Sochaux

Un match pas folichon qui a eu le mérite de mettre en valeur deux joueurs peu habitués aux honneurs. Après l'ouverture du score rapide de Fabrice Ehret, l'Évian-Thonon Gaillard a continué à asphyxier des Sochaliens très décevants, au premier rang desquels Ryad Boudebouz. Les Savoyards ne profitent cependant pas de leur supériorité et galvaudent plusieurs occasions franches. À la 54e minute, c'est l'inénarrable Roy Contout qui égalise pour Sochaux et annonce une fin de match difficile pour Évian, qui plie sans rompre mais n'a toujours pas gagné un match d'ouverture en Ligue 1 depuis sa montée il y a trois ans.

Par Christophe Gleizes
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 5 heures La double fracture de McCarthy 2 il y a 6 heures Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 il y a 7 heures Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9