Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 32es
  3. // Lyon-Montpellier (5-0)

Lyon éparpille Montpellier façon puzzle

Dix minutes ont suffi à un super Lyon pour se qualifier en seizièmes de finales de la Coupe de France, où il retrouvera Marseille. Montpellier, inférieur dans tous les domaines et qui a encaissé deux buts en moins d'un quart d'heure, n'a tout simplement pas été à la hauteur.

Modififié

Lyon 5-0 Montpellier

Buts : Lacazette (4e), Diakhaby (9e), Fekir (42e) et Cornet (71e et 75e)

Si certains amoureux de la Coupe de France s'étaient réservé leur soirée de dimanche pour se faire un bon match de fin de week-end, c'est râpé. Car de match, il n'y a pas eu. De suspense non plus. Au bout de dix minutes, la déception aura d'ailleurs sûrement poussé les amateurs de ballon rond à transformer leur soirée foot en soirée ciné. Seuls les rares supporters du Parc OL auront pu apprécier la partie. 3-0 pour leur équipe à la mi-temps, 5-0 à la fin de la rencontre, une qualification en seizièmes de finale pour défier l'Olympique de Marseille et une performance lyonnaise aussi convaincante que celle de Montpellier fut désappointante : le duel a tourné à la raclée.

Lyon ne se fait pas attendre


En dix minutes, on comprend que les Gones ont la dalle. Et que Montpellier n'est pas dans un bon soir. Outre le score de 2-0 – buts de Lacazette après une bonne combinaison sur coup franc et de Diakhaby sur une puissante tête –, les Rhodaniens se procurent un nombre d'occasions improbable. Valbuena est en feu, Hilton est en déprime et Pionnier ne sait plus où donner de la tête. Les seules réponses du MHSC consistent en des frappes de loin non cadrées. Ce qui est beaucoup trop peu pour compenser les errements défensifs et l'asphyxie dans l'entrejeu. Pour ne rien arranger, Sanson est contraint de laisser sa place en raison d'une blessure à la cheville sans doute embêtante pour la suite de la saison. Bref, le club de Nicollin va mal, joue mal et a mal, dompté par un Lyon en grande forme. Qui est déjà quasiment qualifié après un quart d'heure de jeu.

Une démonstration pour Montpellier


C'est même avec réussite que les visiteurs atteignent la 40e minute sans en prendre un troisième. Lequel est inscrit par Fekir, qui ne perd pas son face-à-face juste avant la mi-temps. À la mi-temps, le score est donc de 3-0, et l'humiliation est proche pour les Montpelliérains. Du coup, ces derniers font au moins l'effort de fermer boutique en début de deuxième période, histoire de ne pas repartir du Parc OL avec une trop grosse valise douloureuse pour les têtes. Les hommes d'Hantz donnent même un peu de boulot à Lopes, qui aime toujours autant régaler les photographes. Mais la Paillade cède finalement une nouvelle fois sous le talent adverse, Cornet achevant sa proie à deux reprises, pendant que Lacazette rate l'immanquable à cause d'un gros rebond. Montpellier pourra toujours se rassurer en se disant que peu de personnes assistent à cet affreux spectacle. Cela fait en effet bien longtemps que les télés se sont éteintes ou sont passées sur une autre chaîne.

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses