Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Saint-Étienne-Lyon (0-5)

Lyon déracine les Verts

Il n'y aura pas eu de suspense à Geoffroy-Guichard, où l'OL a rapidement pris l'avantage et la mainmise. La manita lyonnaise va longtemps rester gravée dans les mémoires des supporters de Saint-Étienne.

Modififié

Saint-Étienne 0-5 Lyon

Buts : Depay (11e), Fekir (26e, 84e), Mariano (58e), Traoré (64e) pour Lyon

Les notes de Lyon

Environ six minutes de retard à cause des fumigènes. Beaucoup plus à cause d'un envahissement du terrain à la suite du cinquième but lyonnais, signé Nabil Fekir et son idée dingue d'aller chambrer les supporters adverses. Comme si Saint-Étienne n'était pas assez passé à travers : pas assez agressif, pas assez talentueux, et puis quelque peu poissard aussi, avec la blessure précoce de Romain Hamouma. Il y a des derbys que l'on oublierait volontiers du côté de l'ASSE. Manque de bol, quand on en prend cinq à la maison, il s'agit d'un derby historique. Pas les plus simples à effacer, ce qui peut expliquer, sans le justifier, l'explosion de colère de Geoffroy-Guichard sur la manita de l'OL et le chambrage de trop de ses bourreaux.

Depay et Fekir, la double différence


Deux actions verticales, rapides et cliniques, en l'espace d'un quart d'heure, auront suffi à illustrer la différence entre l'AS Saint-Étienne et l'Olympique lyonnais du moment. D'un côté une équipe volontaire, mais clairement limitée techniquement, de l'autre, un onze qui, à défaut d'être infaillible, pue le talent. D'où le contraste entre Romain Hamouma, qui perd son duel face à Anthony Lopes après un beau service de Vincent Pajot (10e), et Memphis Depay qui, dans la même minute – à la suite d'un corner pour les Verts – trompe Stéphane Ruffier à la conclusion d'un contre limpide. Le quart d'heure qui suit est difficile pour le gardien stéphanois : une claquette pour sortir une reprise acrobatique du Néerlandais (17e), les deux poings fermes pour repousser une mine de Mariano Diaz (24e), puis le dépit pour constater le premier but de Nabil Fekir dans un derby (26e).

L'international était parti de la ligne médiane, décalé par une remise en première intention de Bertrand Traoré, et porté par un manque d'agressivité évident de la défense verte. En réponse, les hommes d'Óscar García n'ont pu opposer que leur bonne volonté, avec quelques situations chaudes dans la surface de Lopes, sans jamais toutefois y mettre la précision nécessaire. En 45 minutes, l'OL a donc rigolé, à l'image du rateau superflu de Depay à la demi-heure de jeu, quand côté ASSE on avait de quoi pleurer, Hamouma ayant même quitté les siens dans la foulée de l'ouverture du score pour s'être blessé tout seul.

Lacroix voit rouge sur Fekir


Dès le retour des vestiaires, Traoré est tout proche de tuer définitivement le suspense, mais le Burkinabé manque de peu le cadre à la réception d'un centre de Mariano. Lacroix se charge donc d'annihiler les derniers espoirs stéphanois d'un tacle sans aucun contrôle sur Fekir. Début de bagarre et carton rouge pour le Suisse de l'ASSE. La suite n'en est que logique : déjà en difficulté à onze contre onze, les hommes d'Óscar García prennent l'eau face à leurs rivaux régionaux. Mariano enfonce le clou peu avant l'heure de jeu sur un centre de Kenny Tete (58e), puis Traoré enroule du pied gauche pour accentuer le cauchemar du Chaudron (64e). Une humiliation que Ruffier avait retardée de quelques minutes avec une belle intervention devant le Burkinabé.

Le dernier but de Fekir, suivi du geste du Lyonnais façon Messi au Bernabéu, embrase les tribunes du Chaudron et impose une intervention rapide des forces de l'ordre. Pour les Verts, cette débâcle à domicile sonne la fin des espoirs nés avec la nomination d'Óscar García et les premières prestations convaincantes de son équipe en Ligue 1. Pour Bruno Génésio et l'OL en revanche, cette sixième victoire de rang et le scalp du rival offrent de nouvelles perspectives et une trêve internationale particulièrement joyeuse pour Jean-Michel Aulas qui, il y a un peu plus d'un mois, posait clairement un ultimatum à son coach. Et peut constater ce soir que ce dernier s'est rendu intouchable.

  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici



    Par Nicolas Jucha
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Ligue 1 - J12 - Sainté-Lyon (0-5)




    Dans cet article


    il y a 7 heures Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti il y a 6 heures La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 16
    il y a 7 heures Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 il y a 7 heures Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 il y a 8 heures Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 45
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    À lire ensuite
    Les notes de Saint-Étienne