Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 35 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Lyon (0-5)

Lyon déplume Nice

Les Lyonnais ont fait subir un supplice à des Niçois qui n'ont pas vu le jour et sombrent au classement. Le trio offensif Depay-Mariano-Cornet a su faire oublier l'absence de Fekir, lui empruntant sa baguette magique pour s'en servir comme une matraque sur les têtes azuréennes. Lyon est provisoirement second du championnat. Violent.

Modififié

OGC Nice 0-5 Olympique lyonnais

Buts : Depay (5e et 38e), Cornet (20e), Mariano (27e) et Maolida (79e) pour Lyon

La peau des Niçois n'a pas mis longtemps pour craqueler sous les coups de fourchettes des Lyonnais. Les Azuréens ont été submergés par la force offensive rhodanienne, et ressortent de ce match tannés de questions auxquelles ils devront rapidement répondre : comment sortir de cette spirale négative, alors que plus rien ne fonctionne dans le jeu et dans les têtes ? Sur le papier, l’Allianz Riviera devait pourtant accueillir un choc entre deux Européens, qualifiés tous deux pour les seizièmes de finale de la Ligue Europa. Et sans son détonateur Nabil Fekir, malade ce dimanche, Lyon pouvait penser se retrouver dans la même situation que le week-end dezrnier contre Montpellier (0-0), avec des Niçois regroupés à cinq derrière. Sauf que sur le pré, cette présentation n’a pas fait un pli et Nice n’a jamais autant ressemblé à un club de fond de tableau qu’aujourd’hui.

Aiglons rôtis au menu


Au bout de deux minutes à peine, Tanguy Ndombele et Memphis Depay, d’une talonnade dégagée par Souquet, alertent une première fois des Niçois pris à la gorge. Le Gym panique et Dante est dépossédé du ballon sans résistance par Tousart, qui lance Maxwel Cornet. L’Ivoirien accélère et décale dans le bon tempo Memphis, qui n’a plus qu’à conclure au premier poteau (0-1, 5e). Balotelli cherchera bien à secouer ses partenaires d’une frappe aussi lointaine que présomptueuse (10e), mais, clairement, Nice n’est pas dans le coup et n’est pas fait pour se contenter de défendre. D’ailleurs, Lyon n’aura pas à forcer pour enfoncer son hôte en trois coups. C’est d’abord Kenny Tete qui part dans le dos de Christophe Jallet et transmet à Cornet. Marlon n’a pu seulement sentir le souffle du passage de l’ailier rhôdanien, que ce dernier avait déjà fait trembler les filets (0-2, 20e). Une vitesse qui fait une nouvelle fois la différence quand Houssem Aouar sert idéalement Mariano dans la profondeur (0-3, 27e). Ça sera tout ? Non, car Memphis se permet de poser sa spéciale, frappe enroulée au deuxième poteau (0-4, 38e), et renvoie les Niçois à une petite séance vidéo du Dortmund-Schalke de la veille, si jamais une once d’espoir pouvait encore exister dans le vestiaire des Aiglons.

Nice n'est pas fait pour subir, ok ?


« Pas de têtes baissées » , martèle le président Rivère dans les couloirs. Lucien Favre réagit en remettant un 4-4-2, avec les sorties de Souquet et de Seri, inexistant, pour Pierre Lees-Melou et Arnaud Lusamba. Ce qui permet aux Niçois de mettre sur le tapis tout ce qu’il leur reste d’orgueil. Balotelli réchauffe les gants de Lopes sur un coup franc surpuissant tiré plein axe (49e). Jallet retrouve de l’allant depuis qu’il est passé à droite, Lees-Melou et Lusamba apportent un peu d’impact et Balotelli continue d’allumer des pétards mouillés (66e). Mais toute cette bonne volonté est douchée par l’exclusion de Marlon, qui écope d’un second jaune pour un pied haut sur Aouar (70e). Génésio en profite pour offrir du temps de jeu à ses jeunes, dont Maolida qui marque son deuxième but de la semaine, permet à Lyon de prendre provisoirement la seconde place du classement grâce à ce cinquième but de la partie (0-5, 79e) et envoie Nice à la place de barragiste, là aussi à la différence de buts. Jeudi soir, Bruno Génésio s’était dit pas complètement satisfait après le 4-0 face à Limassol, attendant plus de rigueur. Aujourd’hui, il peut se réjouir de la réponse apportée par ses hommes, qui signent leur douzième match sans défaite (une série qu'ils n'avaient plus réussie depuis la saison 2013-2014), et en ont même fait oublier l’absence du capitaine Fekir. Costauds.

Nice (5-3-2) : Benítez – Souquet (Lees-Melou, 45e), Marlon, Dante (c), Le Marchand, Jallet – Tameze, Seri (Lusamba, 45e), Mendy – Pléa, Balotelli (Srarfi, 69e). Entraîneur : Lucien Favre.


Lyon (4-3-3) : Lopes (c) – Tete, Marcelo, Diakhaby, Marçal – Ndombele, Tousart (Ferri, 69e), Aouar – Cornet, Mariano (Maolida, 74e), Depay (Gouiri, 77e). Entraîneur : Bruno Génésio.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Mathieu Rollinger
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 18:15 Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 6 Hier à 17:45 Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 11 Hier à 17:00 La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 9
    Hier à 16:40 Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 17 Hier à 15:15 Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 Hier à 14:35 À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
    mardi 14 août La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 99 mardi 14 août La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 8 mardi 14 août River Plate devrait quitter El Monumental 14 mardi 14 août Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 36
    À lire ensuite
    Willian l'énergie