France - Ligue 1 - 16e journée - ASSE/Olympique lyonnais (0-1)

Par Quentin Moynet

Lyon, dans la fureur glaciale

S’il n’a pas tenu toutes ses promesses, le 105e derby entre Saint-Étienne et Lyon a au moins permis aux Lyonnais de reprendre cinq points d’avance en tête du championnat (0-1).

Note
5 votes
5 votes pour une note moyenne de 3.3/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Bafé Gomis (OL) contre Loïc Perrin (ASSE)
Bafé Gomis (OL) contre Loïc Perrin (ASSE)
Saint-Étienne - Olympique Lyonnais : 0-1
But : Bastos (65e) pour les Gones. « Même si le temps a passé, même si les photos ont changé, nous restons légendaires ». La banderole des supporters de Saint-Étienne est restée sans écho. Ce soir, les Stéphanois ont été tout sauf légendaires. Timides et attentistes pendant 65 minutes, ils ont commencé à jouer à onze contre dix et une fois menés après l’ouverture du score de Bastos (0-1). La bêtise d’Alonso et le manque d’imagination des Verts ont assuré à Lyon une victoire méritée. C’est l’équipe la moins frileuse qui l’a emporté. Mortel ennui à Geoffroy Guichard « On va essayer de jouer. Il ne faut pas tomber dans la violence », « Les supporters attendent autre chose ». L’entame de match ne va pas dans le sens espéré par Christophe Galtier et Rémi Garde. Les contacts sont rugueux, les tacles en retard nombreux. Conséquence immédiate, la blessure à la cuisse de Grenier après un choc avec Cohade. Sorti en larmes, le Lyonnais est remplacé par Fofana qui se positionne aux côtés de Gonalons alors que Malbranque monte d’un cran. Cette blessure a le mérite de calmer les esprits. En revanche, dans le jeu, c’est le néant. Lyon a le ballon mais n’en fait rien, Saint-Étienne est très présent à la récupération mais se refuse à prendre le moindre risque : les latéraux ne montent pas et les ailiers s’épuisent à travailler sans le ballon. Résultat, l’ASSE ne se crée pas la moindre occasion. Seule frayeur pour Vercoutre, une passe en retrait mal assurée par Biševac qui permet à Aubameyang et ses chaussures en cristal à 3000 euros de faire admirer leur pointe de vitesse. Côté lyonnais, les rares actions construites viennent de la droite. C’est justement de ce côté que Réveillère, servi par Gomis en première intention, fait frissonner Geoffroy Guichard, mais son petit piqué passe juste à quelques centimètres du poteau droit de Ruffier. De l’autre côté du terrain, Gourcuff court. Et court. Bastos 1 - Ruffier 0 « On va essayer de gagner ce derby ». Même discours, mêmes effets. Ou plutôt même absence d’effet. Malgré les mots de son coach, Saint-Étienne affiche toujours un visage aussi frileux au retour des vestiaires. Doucement mais sûrement, Lyon se rapproche du but de Ruffier, comme sur ce débordement de Lacazette repoussé en catastrophe par Lemoine. Visiblement vexé par son départ précipité la saison dernière, le kop stéphanois accueille Malbranque en lui balançant un pétard. C’est peut-être le bruit et la fumée provoqués par ce pétard qui font perdre la tête à Dabo. Le latéral gauche lyonnais gratifie en effet le public d’un mini coup de boule aussi moche que stupide sur Gradel. Carton rouge, et même pas de statue à Beaubourg. Mais même en infériorité numérique, c’est toujours l’OL qui fait l’essentiel du jeu. Entré en jeu moins de cinq minutes avant, Bastos profite d’un mur fissuré et d’un mauvais placement de Ruffier pour ouvrir le score sur coup franc (0-1, 65e). Il fallait au moins ça pour que Saint-Étienne se mette à jouer. Clerc sonne la révolte, mais les Foréziens sont stoppés dans leur élan par Alonso, qui remporte le quizz des cerveaux face à Dabo en écopant de deux cartons jaunes particulièrement idiots en l’espace de deux minutes. Sans trembler - Vercoutre n’ayant pas eu à faire chauffer les gants - Lyon prend le large en tête du championnat. Et Saint-Étienne devra encore attendre avant de remporter le derby dans le Chaudron…

Suivre Quentin Moynet sur Twitter Par Quentin Moynet

Parier sur les matchs de Olympique Lyonnais

 





Votre compte sur SOFOOT.com

11 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Che cazzo fai! le 09/12/2012 à 23:21
      

    Dabo fait une Zidane parce que Gradel lui met un coup de pied volontaire dans la tête en tombant

  • Message posté par Pascal Pierre le 09/12/2012 à 23:24
      Note : - 1 

    romeyer aurait mieux fait de se la fermer. La Ferrari a bien calé sur le coup franc.
    Comme quoi une bonne deuche, ça paie pas de mine, mais ça tient.

  • Message posté par Bruno le 09/12/2012 à 23:30
      

    Et Ruffier est à sa place...

  • Message posté par max6789 le 09/12/2012 à 23:38
      

    En tant que supporter parisien ce résultat ne me fait pas plaisir mais bon je le trouve mérité.
    Saint Etienne n'a rien montré du match à part de l'abnégation défensive. Quand il fallait aligner 3 passes y avait plus personnes.
    On a pu constater que quand ils affrontent une grosse équipe, ils ne montrent plus rien et vérouillent derrière. Ca avait marché deux fois contre Paris avec deux victoires relevant des demi miracles, bref passons. J'espère que le match de ce soir leur fera comprendre qu'on peut pas toujours avoir de la chance et que s'ils veulent continuer à jouer le haut de tableau va falloir faire autre chose que défendre et espérer un contre chanceux !
    Et franchement, ils ne méritaient même d'aller chercher l'égalisation...Et plus crétin qu'Alonso, meurs.

  • Message posté par Darkangel le 09/12/2012 à 23:46
      

    La première mi-temps à été une véritable purge, la seconde à été d'un niveau convenable mais sans plus.

    Il est inutile de revenir sur les deux exclusions, ces dernières étant d'une stupidité sans nom tant sur le fond que sur la forme.

    Finalement, ça s'est débloqué sur un coup de pied arrêté... Le nul n'aurait peut-être pas été immérité pour Saint-Etienne mais personne ne pourra crier au scandale..

  • Message posté par Al Bundy le 09/12/2012 à 23:50
      Note : - 1 

    c'est une malédiction ce match du dimanche soir ? parce que j'attendais le match entre les soit-disant barca du rhone français et bah grosse déception... surtout pour les verts...

    l'OL mérite 100 fois sa victoire... et les verts, faudra m'explique quand ils ont produit du beau foot parce que depuis plusieurs semaines pfff...

  • Message posté par sofoutre le 09/12/2012 à 23:52
      

    Match très fermé et vraiment peu plaisant mais l'essentiel est la avec une victoire de Lyon et je me répète mais ce genre de match l'an dernier on se prend un but à coup sur !

    Donc encore une fois mention spéciale pour Rémi Garde et nos petits gones qui nous montre une très belle image collective . D ailleurs j'aime beaucoup Garde qui donne une analyse pertinente en fin de match parfois je me demande si il ne fait pas dans la fausse modéstie mais non je le trouve plutôt honnête !

    Bon sur les cartons rouges il n 'y a rien à dire quand on est con* on est con*. Une petite pensée pour Clément Grenier dont la sortie m'a touché j'espère seulement que sa blessure n'est pas grave .

    En conclusion il faut mieux une bonne vieille dodoch qui est sur de son fait plutôt qu'une ferrarie qui à un moment donné vous lache sans explications !

  • Message posté par tiflo le 09/12/2012 à 23:59
      

    GGGGYYYYYYYYAAAAAHHHHHHHHHH

    Bon passez le hurlement primaire ... 2-3 petites choses à dire quand même :

    - Loin d'être un grand match mais par contre un vrai derby avec de l'engagement, de la nervosité, une vrai tension palpable sur certains joueurs (j'aurais parié sur lacazette pour le pétage de plomb par contre)

    - Pitin Clément tu m'a fais chialer mon gone :-(

    - L"expulsion de dabo m'a mis en rogne comme pas permis ... d'abord par ce qu'il n'a pas à avoir ce genre de réaction même si gradel va joyeusement lui caresser la joue avec ses crampons et qu'ensuite à vitesse réelle, il en rajoute 3 tonnes (mais j'aurais fait pareil que l'ivoirien dans la même situation). Bref dabo qui perd ses nerfs durant un derby, c'est la seconde fois et l'expulsion intervient d'ailleurs à peu près à la même minute pour le même résultat. Note pour Rémi Garde, ne rien changer pour dabo :D.

    - Umtiti qui a littéralement éteint Aubameyang et fait dégoupiller Alonso ... Grand match de Samuel.

    - L'ASSE me fait beaucoup penser au LOSC de puel, tactiquement et défensivement c'est du lourd même si rapidement on s'est rendu qu'il jouait exactement comme contre paris en cdl ... dans ces conditions, difficile d'espérer mieux. Malgré tout j'aimerai vraiment les voir finir le plus haut possible (oui je ne hais point nos cousins du forez)

    - Nanard l'avais dit avant le match ... et pourtant Ruffier fait le coup de la panne à ses coéquipiers.

    - Vivement le match contre Paris avec le PSG version Porto ou Evian ... même si je ne suis guère non pas parce que paris semble s'être enfin trouvé un collectif (un peu quand même sinon mon nez va s'allonger) mais surtout parce qu'on y va sans Grenier et Dabo et là ça risque de pas être la même ... d'ailleurs je pense sincèrement que Paris va l'emporter assez facilement.

    -Allez encore 6 points sur les 3 derniers matchs et la première partie de saison aura été extra :D


  • Message posté par tiflo le 10/12/2012 à 00:01
      

    Le mot manquant de mon post c'est guère optimiste pour le match contre paris

  • Message posté par fernandollorientais le 10/12/2012 à 00:50
      

    Saint-Etienne le nouveau Montpellier... quelle vaste escroquerie. Quel manque de talent et d'ambition. des mecs comme gradel, même aubame... à part de la vitesse, ils n'ont pas grand chose. Si Dabo n'avait pas commis ce geste ridicule et inexcusable, Sainté aurait passé un sale quart d'heure (même si la 1ere mi-temps fut bien fade). A la place de ça ils ont eu l'occasion de montrer toute leur médiocrité dans l'utilisation du ballon face à 10 lyonnais bien organisés.

    Les verts n'ont pas joué en dessous de leur niveau ce soir, ils ont juste évolué en sur-régime et avec de la réussite pendant une certaine période, notamment au parc. Et comme d'habitude dans notre beau pays, on s'est enflammé, et on a dit n'importe quoi. La supercherie éclate au grand jour !

  • Message posté par Paic le 10/12/2012 à 03:35
      Note : - 1 

    Sainté le nouveau Montpellier ? Tu m'appelles quand sainté finit champion avec 82 points.

    Sinon j'aurais tellement mal au postérieur si j'étais supporter de l'ASSE ce soir... 47eme défaite d'affilée contre l'OL dans le chaudron, le président humilié sur la seule pique d'avant-match, équipe apathique meme a 11 contre 10 alors que lyonnais étaient intenses, et en prime l'autre gland qui rentre pour se prendre deux jaunes et faire rire la galerie. Alonso a voulu aller aussi vite que fernando...


11 réactions :
Poster un commentaire