1. //
  2. // 14ème journée

Lyon au top ?

Et si Lyon passait leader, Paris dixième et que Valenciennes revenait à deux points de la Ligue des Champions ? Aussi fou que cela puisse paraître, ce scénario est possible. Certains se réjouiront d'un suspense à son maximum, d'autres pleureront l'époque où les gros broyaient les petits, et pas l'inverse.

0 0
Rennes/Brest : Derby entre deux équipes qui marquent le pas. Rennes ne gagne plus depuis quatre matchs tandis que Brest, leader, reste sur une défaite et un nul. Bien plus qu'une rivalité régionale, il s'agit là de se relancer dans la course au titre. Car la réalité est bien celle-là : Brest est en tête de la Ligue 1 avec 22 points en 13 rencontres. Soit moins de deux points de moyenne. Rennes cinquième passerait devant son adversaire du soir en cas de succès.


Toulouse/Marseille : Toulouse joue bien, Toulouse a un bon bloc, Toulouse peut-il être champion ? Ne rigolez pas, c'est ce qu'on disait du Téfécé au soir de la quatrième journée après la victoire à Nancy. Les Sudistes avaient alors 12 points en quatre matchs. Cinq défaites, trois nuls et une petite victoire plus tard, Toulouse est douzième... à trois points de la C1. Quant à Marseille, la défaite à Paris et le match nul à domicile contre Lens n'ont en rien entravé les rêves de titre. Il faudrait juste que Gignac se décide à planter contre des équipes autrement plus cotées que Zilina. Heureusement, P'tit Vélo sera là pour donner la victoire aux siens.



Saint-Etienne/Auxerre : Payet cramé, Sainté n'avance plus. En témoigne la série en cours en championnat (3 défaites, 2 nuls). De leur côté, les Auxerrois enchaînent depuis leur succès à Paris il y a quatre semaines, notamment grâce à Sammaritano, le "Valbuena auxerrois". Prono : Saint-Etienne 0-2 Auxerre. Le même score qu'à L'Abbé-Deschamps il y a une dizaine de jours.



Sochaux/Lorient : Francis Gilot en a marre de jouer le maintien chaque saison. Cela dit, presque les trois-quarts des équipes luttent pour ne pas descendre donc difficile de faire autrement Francis. C'est la Ligue 1, hein. Puis après trois défaites, l'équipe doubiste s'est bien reprise en arrachant deux nuls contre Auxerre et Brest. Ce week-end, ce sera Lorient Francis. Un peu plus facile à priori, face à des Merlus qui ont bu la tasse contre Paris le week-end dernier, même si le hold up n'était pas loin. Allez Francis, une victoire et avec un peu de chance Sochaux gardera ton point d'avance sur la zone rouge. Un bon et gros matelas...



Nancy/Valenciennes : Mouais... Que dire si ce n'est que comme chaque année, Nancy ennuie, bétonne, tente de faire déjouer et va se sauver dans les ultimes journées. En face, Valenciennes va faire le jeu pour continuer sur sa bonne lancée en championnat et effacer la baffe reçue contre Paris en Coupe. On compte sur Pujol pour faire plier l'arrière garde Nancéienne afin que Pablo Correa dise enfin à ses gars de jouer au foot.



PSG/Caen : Voilà le match que les Parisiens doivent gagner. Comme le veut la coutume, donc, ils vont le perdre. Au mieux faire un nul. Les Normands restent sur quatre défaites de rang avec 15 buts encaissés et 7 buts marqués, car Caen plante. Et il est bien là le problème pour les Parisiens. Ces derniers ont déjà relancé Auxerre lors de la venue des Bourguignons au Parc il y a trois semaines alors qu'on disait les hommes de Fernandez à la ramasse. Une chance pour Dumas ?



Nice/Montpellier : Mabiala, Gace, Ben Saada, Paisley, Digard, Pejcinovic, Hellebuyck et Bamogo sont absents côté Niçois. Oui mais voilà, Nice est quasi intraitable à domicile (une seule défaite cette saison) et Montpellier rame à l'extérieur. Les Héraultais restent néanmoins sur deux succès contre Lille et Toulouse qui devraient leur permettre d'aborder ce match en pleine confiance. C'est quand même pas Renato Civelli qui va empêcher Olivier Giroud de planter.



Lille/Monaco : Plus de 800 kilomètres séparent les deux villes. Au classement c'est un peu la même chose. Les Dogues montent en régime depuis leur défaite à domicile face à l'OM il y a un mois. Le triplé de Moussa Sow contre Caen le week-end dernier en est la parfaite illustration. Sur le Rocher rien ne va plus. Après le match nul à domicile contre Arles-Avignon (0-0) lors de la dernière journée, les hommes de Guy Laccombe (bientôt viré ?) pointent à une piteuse seizième place.


Arles-Avignon/Bordeaux : Ca pue le match piège pour les Girondins. Arles n'est plus la lanterne rouge sans point à qui tout le monde foutait une branlée. Depuis leur match nul à Brest lors de la neuvième journée, les Arlésiens ont pris six points en cinq rencontres et ont réussi à accrocher Brest et Lyon. Les Girondins restent sur deux matchs nuls contre Monaco et VA et une victoire contre Nancy. On sait dans quelles conditions. Le Bordeaux de Tigana rappelle celui de Ricardo lorsque le Brésilien avait amené les Girondins à la deuxième place de Ligue 1 lors de la saison 2005/2006 à une différence près : les marines et blancs de Ricardo avaient encaissé 25 buts en 38 journées. Ceux de cette année en sont déjà à 13 en autant de matchs.



Lens/Lyon : C'est le grand match, et pour cause. Lens ne perd plus depuis cinq matchs, Lyon depuis six. Les Nordistes doivent-ils leur salut à Kanga Akalé ? Sans doute car depuis que l'Ivoirien est revenu de blessure, la machine sang et or s'est mise en route et les tensions du début de saison semblent oubliées. Les Lyonnais vont donc devoir élever leur niveau de jeu s'ils veulent continuer leur bonne série (4 victoires, deux nuls). Ils pourront compter sur Lisandro, de retour après une blessure. Mais l'Argentin va devoir se sortir les doigts du cul car depuis le début de saison il n'a frappé que huit fois au but. Ce serait bête de ne pas tenter davantage puisqu'avec si peu de frappes il en est à trois buts.



Sylvain Michel

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
TFC : Tout fout le camp
0 0