Lyon attend les soldes

Financièrement à l'étroit, non qualifié pour la Ligue des Champions pour la première fois depuis 1999, effectif inchangé, l'OL s'apprête à vivre une saison sans folie. Dans l'ombre des nouveaux agitateurs du marché des transferts, Lyon tente de (re)construire quelque chose. Mais quoi ?

Modififié
2 24
"L'objectif, c'est d'être européen. Cela comprend la Ligue Europa, qui a été revalorisée sportivement et financièrement". Il y a peu, quand un entraîneur lyonnais osait balancé un tel discours au public, il était bon pour la guillotine verbale. Aujourd'hui, Rémi Garde peut tranquillement véhiculer ce message sans risquer de perdre sa tête. D'autant plus que cette ligne directrice est appuyée dans les faits et gestes par son président, Jean-Michel Aulas. Oui, quelque chose a changé à Lyon. Difficile de savoir quoi, exactement. Ce qui est certain, c'est que l'argent ne coule plus autant qu'à la belle époque. Les recruteurs ont perdu leur flair et l'humilité a remplacé l'arrogance.

Bon vent, Lloris ?

Quatrième l'an passé, on se demande ce que vaut cet OL ? Pour le moment, le mercato est léger comme l'air. Aucune recrue mais des départs. Et pas des moindres. Acheté respectivement 8,4 et 14 millions d'euros à Rennes et Nice, John Mensah et Ederson viennent de prendre la tangente. En contrepartie, Lyon n'a rien encaissé. Pas un seul putain d'euro. Mensah a été libéré de sa dernière année de contrat et Ederson n'a pas été prolongé. On a connu l'OL plus costaud en matière de plus-values. Niveau départs, d'autres devraient embrayer le pas : Cissokho – que l'OL cherche à vendre depuis deux ans –, Källström que le Rubin Kazan a érigé au rang de priorité, entre autres. Cela étant dit, le gros point noir concerne Hugo Lloris. Pour la première fois depuis son arrivée dans la capitale des Gones, le capitaine de l'équipe de France a demandé à être transféré. Oui, Hugo a émis un souhait de manière appuyée. C'est rare pour être souligné.

Avec Lisandro, Lloris est le seul élément pouvant ramener du pognon dans le 69. C'est aussi un joueur irremplaçable. Dans les coulisses du club, on a pris connaissance de la volonté du joueur de partir. Mais pas à n'importe quel prix. Pour Jean-Michel Aulas, c'est 20 millions d'euros et avant le 15 juillet. Bientôt, donc. Clairement, laisser partir Lloris reviendrait à laisser filer le train de l'ambition. Quant à la succession du meilleur portier français actuel, plusieurs pistes émergent déjà. Qu'elles soient internes ("ce serait probablement le tour de Rémy Vercoutre" selon Garde) ou externes (Costil, Ahamada, Ruffier voire Ospina); aucunes d'elles n'apportent autant de garanties que l'ancien Niçois. Dans cet aveu de faiblesse, le message envoyé à la concurrence est clair : cette saison, faites sans Lyon.

Chantôme, Gourcuff, Corgnet

Pour le moment, c'est surtout la case "arrivées" qui tire la tronche. C'est bien simple, elle est vide. A la rigueur, le seul frémissement positif pourrait provenir du Paris-SG avec lequel l'OL est en train de négocier, selon le journal L'Equipe, la venue sous forme de prêt de Clément Chantôme. Un mec au talent certain complètement broyé mentalement par une saison passée sur le banc avec comme voisin de galère Kevin Gameiro, Mamadou Sakho et Diego Lugano (15 matches, 8 titularisations). A priori, Chantôme viendrait pour occuper le côté droit du milieu rhodanien. Dans le même style, le blase de Benjamin Corgnet, la pépite de Dijon, a également été balancé. Au milieu, justement, on devrait (re)trouver la ganache de Yoann Gourcuff. Jadis meilleur joueur du championnat de France, l'ancien Bordelais est à la peine depuis son arrivée à Lyon. Alors que tout semblait se dessiner pour un divorce à l'amiable entre le club et le joueur, il semblerait que l'Amour soit revenu dans la danse. Hasard ou pas, c'est quand les magazines peoples prêtent une nouvelle idylle au fils Gourcuff que l'idée de conserver le joueur une saison de plus a pris de l'épaisseur.

D'une, parce que le retour sur investissement serait, là aussi, proche du ridicule pour un mec payé plus de 22 millions d'euros en 2010. De deux, parce que Jean-Michel Aulas a une idée fixe : Gourcuff va exploser. Enfin. "Yoann a eu une préparation spécifique avec son propre préparateur physique, avec qui j’ai longuement parlé, opine le patron lyonnais sur football.fr. Ce préparateur physique m’a confirmé que Yoann était en pleine santé physique et morale". Autrement dit, Gourcuff compte comme une recrue. Et ça, c'est une bonne nouvelle. Surtout au sein d'un club qui peine à recruter. C'est d'ailleurs l'avis d'un spécialiste, Emmanuel de Kerchove, l'agent de Michel Bastos, qui a reconnu, dans le magazine Lyon-Capitale, que l'OL patinait quand il s'agissait de dénicher des perles rares. Notamment hors de France: "Lyon va davantage vendre que recruter. La France n'est pas le meilleur marché pour l'OL, même s'il y a toujours moyen de faire des affaires. Les autres équipes leur font payer des joueurs à des prix excessifs. Le vrai problème à Lyon, c'est l'absence d'une cellule de recrutement orientée vers l'international". Une belle pierre dans le jardin du board rhodanien. En attendant, l'OL a repris en douceur. Pas de vague, pas de folie, juste l'envie de poursuivre l'apprentissage de Garde.

La charge de Jean-Michel Aulas

Heureusement, dans ce climat un peu soft sur le marché des transferts, il reste un homme pour mettre l'ambiance : Jean-Michel Aulas. Le président a profité ce matin de la presse locale pour sabrer dans son effectif et sniper les indésirables. Et les cadres ont morflé. Pour commencer, le capitaine Cris, qui selon lui, a "freiné l'évolution du duo Koné-Lovren". doit quitter la France. Trop vieux. Trop cher. Trop lent. "S'il s'en va, on aura un plan B qui peut très bien venir du Brésil (on parle de Leo, ndlr). Claude Puel avait fait resigner Cris car il le craignait", glisse-t-il avant d'en mettre une couche sur son latéral gauche. "Il paraît qu'Aly Cissokho a changé d'agent et que ça va aller mieux, alors il va partir, et le petit Dabo sera avec nous". Boum. Mais ce n'est pas fini, Jean-Michel s'est aussi payé son Suédois: "J'ai vu un très bon Källström à l'Euro 2012, et je n'ai pas vu du tout le même avec nous la saison dernière. On aurait pu le transférer l'hiver dernier, on a attendu, là on va voir". Le Président ne s'arrête pas en si bon chemin puisqu'il flingue aussi Michel Bastos coupable de choisir ses matches. "A deux ans d'un Mondial au Brésil, il va aller beaucoup mieux, croyez-moi". Sympa, l'ambiance. JMA veut faire le ménage dans son vestiaire et ne prend pas la route diplomatique pour y arriver...

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Où est donc passée la filière brésilienne ? Il me semblait qu'ils bossaient toujours avec Marcello qui est leur recruteur au Brésil ... Juninho, Cris étaient de sacrés transferts, Fred un peu moins, et pour Nilmar, ils auraient du être un peu plus patients.

Clair qu'ils ont perdu la main à ce niveau-là.
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
@Nour

Ou peut être trop de concurrence venant d'autres clubs?
Nilmar était un sacré joueur. Je le trouvais phénoménal, ça se sentait que ça pouvait devenir un tueur.
@Joshua

La concurrence a toujours existé, les clubs italiens, espagnols et portugais ayant depuis belle lurette leurs réseaux implantés au pays de Ronaldo ... Il est clair que la concurrence s'est accrue, mais l'OL ne se serait-il pas trompé aussi dans certains choix depuis ???

J'ai plutôt l'impression que pendant quelques années (les années Perrin - Puel ?) cette filière a été mise de côté ... Pour preuve, et reprenez-moi si je me trompe, les derniers brésiliens recrutés par l'OL à l'international étaient Cleber Anderson et Fabio Santos (Bastos lui, venant de Lille): Cléber c'était un fiasco, et Fabio Santos, grosse activité mais trop fou, et il subissait de plein fouet la présence de Toulalan
Governor Odious Niveau : District
La vache, il est chaud comme la braise Jean Michel!
Note : 1
j'ai jamais aimé le bonhomme mais ce que je peux pas lui retirer, c'est quand il les posent sur la table il fait jamais semblant ...
Looking_4_Eric Niveau : CFA2
Vazy JMA montres leur c'est qui le patron !!!

Fais les se défoncer sur le terrain et remporter des trophés ! Vires Papi Cris !
Note : 2
Le grand Lyon qui te vendait ses tops players un bon paquet (Diarra, Essien, Malouda, Toulalan) et qui se trompait rarement dans le recrutement est bien loin.
S'ils se séparent de Lloris ce sera une preuve encore du déclin lyonnais qui arrive encore à vendre quelques bons joueurs mais qui pour le coup a plus le flair (ou les moyens) d'en reprendre des bons.
Je suis pas supporter lyonnais mais en LDC ils ont fait de bons matchs (me souviens de la galère pour le Milan de les sortir en 1/4 en 2006 je crois, merci Pippo pour ton doublé à la 88e!).
Et faut avouer qu'ils ont porté le foot français à bout de bras plusieurs années.
lisandr-ol Niveau : DHR
Aulas commence à se rendre compte que certains joueurs sont trop irréguliers compte tenu de leur potentiel et de leur salaire.
Cris est cramé et touche un énorme salaire, Cissokho fait un bon match sur 3, Bastos peut être exellent mais est inconstant, Kalstrom pareil, il peut faire un bon match puis un match moyen 3 jours après.
Les grands clubs avec des objectifs et des obligations de résultats ne peuvent pas se permettrent d'avoir des joueurs cadres irréguliers, il faut un esprit de compétition perpétuel.
Si l'on prend l'exemple de Lille qui est la référence des 2-3 dernières saisons, les Debuchy, Hazard, Mavuba, Balmont, Chedjou sont les tauliers et sont à chaque match présent et cela tire l'équipe vers le haut. A Lyon trop de cadres sont capables de passer à côté.
LLoris irremplaçable !! J'adore ce gardien qui est très fort mais faut quand même pas déconner ! A 20 M€ faut pas hésiter.
Si il y a bien un secteur ou le marché français est bien pourvu, c'est celui des gardiens de but.
En passant je m'étonne même que si peu de nos gardiens jouent à l'étranger.
Sinon, bonne ambiance Président !
Et Gomis, il en est où avec la justice ?
"Quant à la succession du meilleur portier français actuel, plusieurs pistes émergent déjà. [...]aucunes d'elles n'apportent autant de garanties que l'ancien Niçois." Elles peuvent en revanche juste garantir qu'elles ne prendront pas de but entre les jambes de Brandao.
La vente de Lloris n'est absolument pas une preuve du déclin de Lyon.
C'est même tout l'inverse. Lyon a toujours vendu ses meilleurs joueurs, c'est le business model lyonnais (qui a été repris avec le succès qu'on connait par les lillois).
Lyon a échoué quand JMA a voulu passer à l'échelon supérieur. Changer de politique, acheter du joueur confirmé, ça n'a pas fonctionné.
Trop d'empressement à mon gout. Cissokho à 15 millions d'euros c'est typiquement le genre de transfert que l'on fait quand on a trop d'argent et pas d'idées. Et comme le joueur est malin, il a négocié un très gros salaire.
A coté, on a des cadres trop vieux et démobilisés dont le salaire a été sans arrêt revalorisé et qui aujourd'hui coutent beaucoup trop cher au club pour un apport sportif plus que moyen.

Lyon fait ce qu'il faut, rajeunir le groupe, investir malin sur des joueurs qui ont envie de prouver au plus haut niveau, miser sur la formation.

Il faut vendre Lloris et Kallstrom, faire partir Cris si possible, penser à la succession de Reveillere dès cette année (Dabo ne peut pas remplacer Cissokho et Reveillere en même temps). Au pire, Gomis et Briand peuvent partir, on a du jeune talent en attaque qui aura besoin de temps de jeu. Si jamais ils ne confirment pas, il y a toujours le mercato hivernal pour rééquilibrer l'effectif.

Mais par pitié, pas de précipitation cette fois ci!
C'est bien d'allumer les joueurs Aulas mais :
- Cissokho 15M€ après six mois en 1ere div a Porto : pigeon
- Mensah + Ederson : 22M€, revendu : 0 !!! Il est passé où le Aulas intransigeant
- Gourcuff : 22M€ après une saison toute pourrie (et je ne parle pas de son salaire)
- Bastos/Keita : 18M€ jamais justifiés
- Cleber Anderson, Fabio Santos, Jimmy Briand, j'en oublie des flops

Ces 5 dernières années, le recrutement de Lyon est MINABLE !!! Excepté LLoris, Lopez (cher !) et Gomis, Aulas a fait n'importe quoi. Lyon a bâti ses succès au debuts des années 2000 sur un recrutement pas cher (donc pas risqué) : Cris, Juni, Malouda, Essien, Diarra, Abidal, Anderson, Cacapa, Tiago et des plus-values énormes : parmi ceux cités avant + Benzema, Ben Arfa !
Et je ne parle même pas du niveau des entraineurs régressant d'années en années. Juste un peu quand même : Perrin limogé après un doublé inédit, les pleins pouvoirs au psychorigide Puel pour la fin que l'on connait puis les clés à un novice à qui tout sera de toute façon pardonné puisqu'il est de la maison et que vu les moyens dont il dispose, la qualif en EL c'est déjà pas si mal.

Tirer à boulets rouges sur des joueurs pourquoi pas, mais se remettre en question, c'est bien aussi...
Les deux olympiques ont des maux similaires, après avoir flambés sur le marche des transferts pendant deux trois (lucho, lopez, bastos, mbia, gourcuff...) ils se retrouvent dans le sous et sans équipes compétitives... Est ce l'ivresse du pouvoir ou autre chose, toujours est il que ces deux clubs avec un peu plus de patience et de perspicacité aurait pu prétendre au top 10 européen, se retrouvent à devoir tout reprendre à zéro et vont accumuler du retard sur le losc et paris
Le drame à L'OL, c'est d'avoir voulu faire confiance à des bons joueurs de ligue 1 en mettant plein de fric dessus. Mais les mecs ont tellement des mentalités en bois ... Je pense pas que ce soit un hasard si Leonardo axe son recrutement sur l'étranger, alors qu'il aurait pu avoir tous les meilleurs de L1...

Heureusement que dans les jeunes, notamment Gonalons et Grenier. Il y a l'air d'y avoir un cerveau là haut. C'est peut-être de bon augure pour la suite qui sait...
L'an passé, on a tout mis sur le dos de Claude Puel. On a pensé qu'en mettant Garde, ça pourrait relancer des Cissokho, Bastos, Cris, Kallstrom, Ederson, Mensah ou autre Gourcuff. On y a cru 3 mois pour Kallstrom et Bastos. 3 mois suffisant pour qu'il signe une prolongation et qu'il disparaisse instantanement.
Pour les autres, c'était blessures et contre-performance. Sans parler qu'ils ont un peu pourri le vestiaire. Cris a toujours tiré dans le dos de ces concurrents, Bastos qui voulait absolument Ederson à la place de Gourcuff, Kallstrom qui ne voulait plus jouer à gauche alors que c'était le seul endroit où il permettait d'équilibrer l'équipe etc...
La méthode douce de Rémi Garde n'a pas fonctionné. Ces joueurs continuent à jouer comme des sénateurs et à prendre un gros chèque mensuel qui fait mal au club. Donc maintenant c'est méthode forte. Qu'ils dégagent à n'importe quel prix, c'est plus le plus important, y a des jeunes derrière qui veulent construire quelque chose
Aly Cissokho c'est quand même le cas typique de la plaie dans le football. Le mec ça faisait 3 mois qu'il était à l'OL, même pas 1 saison de haut niveau derrière lui, il pleurnichait déjà dans la presse sur les entraînements trop intensifs de C. Puel.
Sans parler de la saison dernière, il a passé l'année à réclamer un bon de sortie...sans avoir d'offre concrète. Trop fort! Tout ça en jouant 1 match sur 3, histoire de continuer à se montrer mais sans en faire trop sur le terrain bien sur.
Note : 2
Aulas en équipe de France tout de suite!
Le pire c'est que Cissokho et Bastos sont bons.
Mais ils s'en battent les c****** de gagner ou pas. Ils se la racontent "ouais, je suis un compétiteur", mais en fait, rien du tout.
Ce qui les intéresse c'est d'arriver dans la meilleure équipe du moment ou tout es gagné d'avance, tout en touchant un maximum de blé (enfin pour ce qui est du fric, on peut difficilement leur en vouloir...). Jouer 10 matchs par an à Man City ça les intéresse plus que d'être titulaire dans un club ou il faut se battre pour gagner des matchs.
C'est vraiment dommage, car Bastos ou Cissokho, quand ils se donnent la peine de jouer, ce sont de grands joueurs... sauf qu'ils préfèrent se garder du jus pour les gros matchs ou il y a du recruteur dans les gradins et qu'ils jouent avec le frein à main à partir de mars pour éviter la blessure qui ferait capoter un transfert au FC Juvecitydemadrid.
Looking_4_Eric Niveau : CFA2
Charybde : D'accord avec toi pour Bastos.
Le mec a réagi par un : "Si je dérange je veux bien partir", alors que c'est celui qui s'est le moins fait tailler de tous... Ou comment passer pour une victime alors que tout ce qu'il veut c'est partir...

C'est comme une fois j'avais lu qu'il s'était fait frapper dans le couloir d'accès au terrain (quand il était au LOSC) et tout ce qu'il avait trouvé à faire c'était : "De toute façon dieu sait qui est bon ou pas et le punira"
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 24