1. //
  2. // 25e journée
  3. //
  4. // Lyon (0-4)

Lyon atomise Bordeaux

Girondins et Lyonnais avaient la possibilité de se refaire la cerise après leur échéance européenne. Mais le fruit n'aura été mûr que pour les Rhodaniens, bien plus réalistes sur la pelouse de Chaban-Delmas (0-4). Auteurs de quatre buts sans forcer, les joueurs de Rémi Garde ont frappé un grand coup, et lancé un avertissement sans frais aux concurrents.

Modififié
0 28
Bordeaux – Lyon : 0-4
Buts : Grenier (15e et 72e s.p.), G. Fofana (65e) et Lacazette (75e) pour Lyon.

La chance et le talent n'étaient manifestement pas du côté bordelais, en ce dimanche après-midi. Et si Carrasso n'a pas eu grand-chose à faire, il s'est employé à aller chercher le cuir à quatre reprises au fond de ses filets. En dépit d'une possession de balle marquée dès le départ pour les Girondins, ce sont bien les Lyonnais qui ont fait le job. Un but en première période, et trois en seconde, rien à dire. Les Boys de Rémi Garde étaient plus forts. Plus matures, plus réalistes et ,donc, plus efficaces. Une rouste pareille, Bordeaux n'en avait pas pris chez lui depuis des lustres. Ça fait mal d'un côté, ça rassure de l'autre. C'est dire : les Lyonnais ont été applaudis par les supporters aquitains. Une rencontre à sens unique, qui a fait mentir un Francis Gillot prêt à parier sur un nul, avant le coup d'envoi. Mauvaise pioche, les siens se sont copieusement effondrés, sans rien montrer de bon.

Les footix à la plage

C'était la première fois depuis bien longtemps que les Girondins jouaient en plein soleil. Ça paraît anodin, mais ça compte. Parce que le stade n'était pas plein. Trois mois de pluie, une éclaircie et les footix bordelais sont partis prendre du plaisir et s'oxygéner à la plage, pas loin. Faut dire que 6 nuls, 1 défaite et 4 victoires à domicile, c'est pas l'idéal. Et aujourd'hui, fallait assurer sans Henrique, Mariano (blessés), ni Ch. Diabaté (puni). Alors qu'en face, ça voyage pas mal : 5 victoires, 4 nuls et 3 défaites. Voilà. Et c'est pas parce que les Bordelais ont investi d'emblée la moitié adverse, qu'ils ont les bonnes cartes en mains. Parce que posséder la balle ne signifie pas forcément gagner. Et ça s'est vérifié. C'est bien beau de régaler la chique, de passer par les côtés, mais si c'est pour infliger au public des frappes trop molles (Trémoulinas, 17e, Obraniak, 24e), et du déchet technique, ça ne sert à rien.

Une occase, un but

Du côté lyonnais, on l'a bien compris. Et tant pis si Carrasso n'avait pas encore touché un ballon digne de ce nom quand Grenier a efficacement concrétisé la première occase des siens (15e). La seule de la première période, même. Bon, en fait, on ne joue pas dans la même cour… Malgré les bons appels de balle et la tonicité des recrues Rolan et Faubert, ainsi qu'une relative maîtrise du cuir, trop peu de velléités pour espérer contrecarrer les plans intelligents de l'O.L. Rémi Garde a bien préparé son match et tout fait pour que les siens déstabilisent défensivement leur adversaire. Au cours du premier acte, ça a bien marché. Bordeaux a percuté, Lyon a géré. Pour les hommes de Francis Gillot, ça sentait à plein nez le remake de Bordeaux-PSG (0-1)…

Une mine en lucarne

Et J-Lo n'a pas effectué deux changements à la pause pour rien… Il le savait bien. Vivacité escomptée et bobos physiques soignés. Kiev, en 16e de finale retour d'Europa League, se profilait. Tottenham aussi pour Lyon, qui a ménagé Gomis et Lisandro en cours de match. Ou peut-être son frère, on ne sait pas vraiment, vu la prestation transparente de l'Argentin. Mais les Gones possèdent une technique supérieure aux Aquitains. Et ça fait la dif'. Malgré un désert de situations offensives, il faut le reconnaître. Excepté les dévissés de Sertic (51e) et Lacazette (64e). Bilan : quatre morts, deux chacun. Non, on déconne, ils sont juste blessés. Mais la vraie blessure, elle est pour des Marine et Blanc bien trop impuissants face au réalisme lyonnais. Et l'audace de Fofana en est le cinglant témoignage. Le milieu de terrain rhodanien n'a pas tremblé quand il a fallu passer en revue trois piquets bordelais, et expédier une mine à effet en lucarne (65e). Idem pour Grenier qui a transformé un penalty sept minutes plus tard, et pour Lacazette, dont la demi-volée a achevé Carrasso (75e).

C'est la première fois depuis la saison 2007-2008 que les Lyonnais s'imposent en Gironde ; un endroit où historiquement, les Girondins résistent bien. Mais là, l'O.L. était trop fort, et Bordeaux trop faible. C'est souvent lié. Ne reste plus aux deux formations qu'à se montrer à leur avantage jeudi, en Europa League…

Bordeaux : Carrasso – Faubert, Planus (Sertic, 46e), Marange, Trémoulinas – Plašil (cap), L. Sané, Saivet, Obraniak (A. Traoré, 79e), Maurice-Belay, – Rolan (Ben Khalfallah, 46e).

Lyon : Vercoutre – Réveillère, Biševac, Lovren, Umtiti – Gonalons, Grenier (Mvuemba, 75e), G. Fofana – Lacazette, Lisandro (Ghezzal, 55e), Gomis (J. Ferri, 61e).

Par Laurent Brun, à Chaban-Delmas.
Modifié

ToxikCheese Niveau : Loisir
Note : -2
et c'est parti pour l'enflammade générale pour l'OL !


Gros gros match de Grenier.
Note : 1
Rarement vu un match aussi léthargique. Les joueurs donnaient l'impression de jouer au ralenti.
Grenier do Brasil...

Fofana et ses missiles...

Lacazette avant-centre, c'est tout de suite plus facile...
Mou-rinho Niveau : CFA
Note : -2
Message posté par ToxikCheese
et c'est parti pour l'enflammade générale pour l'OL !


Gros gros match de Grenier.


C'est vrai qu'il fait une très bonne fin de première mi-temps et la suite était de haute volée mais sa première demi-heure mis à part son but c'était plutôt laborieux...
Note : 1
Message posté par popeye
Rarement vu un match aussi léthargique. Les joueurs donnaient l'impression de jouer au ralenti.


Jouer à 14h un dimanche après que les deux équipes soient rentrées sur Bordeaux dans la nuit de Jeudi et voir ça c'est franchement pas étonnant... On a pu voir les Lyonnais moins lucides et vifs que les Bordelais en 1ére mi-temps par contre à la fin les Bordelais étaient cuits.
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Note : 1
Toujours un plaisir de taper les meilleurs amis de stéphanois encore plus au regard du match aller.

Que la 1 ère période fut poussive ensuite on a déroulé face a des Bordelais niveau CFA et en plus sans attaquants.

Donc content mathématiquement mais nos deux victoires 2013 l'ont été face a des équipes a la dérive donc on va nuancer la notion de renouveau.
Note : 1
Cette victoire fait vraiment du bien et montre qu'il y a quand même beaucoup de caractère dans cette équipe.
Il est amusant de remarquer que la réussite qui nous fuyait depuis quelques temps est repassé faire un petit coucou chez nous de façon fort sympathique. A confirmer contre Tottenham et Lorient (il me semble) à domicile.
Mou-rinho Niveau : CFA
Note : -2
On va mettre sa sur le coup des déplacements le jeudi et du fait que les 2 équipes jouent le dimanche à 14h00 mais putain qu'est-ce que c'était lent...
Note : -4
"On s’en fout d’Ibrahimovic franchement. Toute la saison, on n’a parlé que de Paris et d’Ibrahimovic. Voilà, il a marqué, ils ont gagné, c’est bien mais après… Ça me saoule de toujours parler de Paris. Ils sont en train de monter un projet fantastique, mais à un moment, ça va. Ils ont deux pieds, deux bras, ils sont comme tout le monde. Qu’est-ce qu’on s’en fout de jouer contre Ibrahimovic ou un joueur de CFA, c’est la même chose."
-Farid Ben Kaffalah

Cela dit, ce Gillot n'est qu'un escroc. Les girondins de Bordeaux meritent mieux que ce ramassis d'incompetent.
Message posté par Mou-rinho
On va mettre sa sur le coup des déplacements le jeudi et du fait que les 2 équipes jouent le dimanche à 14h00 mais putain qu'est-ce que c'était lent...


Ben c'est l'heure a laquelle on joue en Angleterre et ca va un peu plus vite. plus serieusement, l'OL a une tres bonne equipe de jeunes espoirs. J'espere que les grenier, Umtiti et autre Fofana taperont Tottenham et leur Bale surestime.
Note : 4
Par contre, j'ai un peu tiqué de voir Ferri rentré avant Mvuemba, franchement après notre boulette le concernant sur le listing UEFA (quelle honte d'ailleurs ce genre d'erreur) la moindre des choses est de lui montrer qu'on compte sur lui.
Sinon, Fofana fait vraiment de plus en plus plaisir et on sent qu'il en a encore beaucoup sous la semelle le gamin. Grenier a été encore inconstant mais il est capable de fulgurances assez incroyable et je désespère de revoir un jour le vrai Licha ... ça sent la fin de la belle histoire :-(
redond'eau fraîche Niveau : District
Gillot un escroc ? On ne parle de Corréa les mecs. Son Sochaux était séduisant, son Lens également. Même Bordeaux était plus agréable à suivre en deuxième partie de saison dernière que cette année.

Alors oui, cette année, le jeu est clairement pas emballant. Mais y est-il pour quelque chose ? Je ne crois pas. Il faut plutôt regarder du côté de Triaud dont le manque d'ambitions est confondant. Et dont la gestion du mercato est pire que celle d'Aulas.
redond'eau fraîche Niveau : District
Note : 1
Gillot un escroc ? On ne parle de Corréa les mecs. Son Sochaux était séduisant, son Lens également. Même Bordeaux était plus agréable à suivre en deuxième partie de saison dernière que cette année.

Alors oui, cette année, le jeu est clairement pas emballant. Mais y est-il pour quelque chose ? Je ne crois pas. Il faut plutôt regarder du côté de Triaud dont le manque d'ambitions est confondant. Et dont la gestion du mercato est pire que celle d'Aulas.
Note : -2
@Juda

Fahid pas Farid

@Redondo
Triaud est président bénévole, pas actionnaire.

Bravo aux lyonnais.
Jean Luc Sassus Niveau : District
Ya pas que Paris qui mets des 4-0 a l'exterieur..

Bravo a la jeune Garde lyonnaise ;) !

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr
Article suivant
Le Napoli n'en profite pas
0 28