Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 62 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 16es
  3. // Villarreal-Lyon (0-1)

Lyon assure l'essentiel à Villarreal

Les Lyonnais passent en huitièmes de finale en n'ayant quasiment rien produit à Villarreal. Appliqués en défense et feignants en attaque, les gars de Génésio ont profité de l'avance glanée à l'aller et ont plié l'affaire sur un but de Bertrand Traoré en fin de match. Next !

Modififié

Villarreal Club de Fútbol 0-1 Olympique lyonnais

But : Traoré (85e) pour Lyon

Nice reste à quai

Remporter un match 3-1 à domicile à l'aller offre un certain confort. On sait qu'on n'a pas à faire le jeu, et qu'on peut paresser balle au pied pendant que le sablier s'écoule. Exactement l'attitude qu'ont eue les Lyonnais ce soir pendant les 45 premières minutes. Jeudi dernier, au match aller, Lyon et Villarreal avaient aussi terminé la première période avec un 0-0 en poche, sauf que l'OL avait planté deux buts en trois minutes dès le début du deuxième acte. Pas de bis repetita aujourd'hui, puisque la bande à Fekir a préféré garder sa ligne de conduite en restant attentiste en défense et pas assez opportuniste en attaque, et en ne marquant qu'en toute fin de match quand Villarreal était à dix. Pas grave, l'avance grattée la semaine dernière à la maison conférait à l'OL un matelas suffisant pour s'autoriser cette stratégie. Qui a dit qu'il fallait du panache pour sauter en huitièmes de finale de Ligue Europa ?

La mêlée


Les premières minutes ressemblent plus à une mêlée générale qu'à un match de football avec des fautes en pagaille, dont certaines qui tachent très fort, comme cette semelle de Costa sur le genou de Traoré. Le latéral de Villarreal s'en tire sans carton jaune et peut aller se faire tout petit dans son coin. Face à l'agressivité des Espagnols, les Lyonnais montrent qu'ils ont tout intérêt à laisser tourner le chronomètre. L'OL fait tourner le ballon, tente un centre de temps à autre, mais sans vraiment y croire, et contient sans trop de difficultés les attaques poussives du Yellow Submarine. À l'image des tacles de Morel sur Ünal et de Costa (décidément) sur Mendy, personne ne voit de problème à découper l'adversaire dans la surface, le tout sous l'œil complice d'un arbitre qui utilise son sifflet de façon étrange. Le premier jaune est dégainé quand Álvaro envoie une manchette de free fight dans la face de Fekir, Marcelo répond dans la foulée en prenant sa biscotte pour une faute sur Fornals. La seule vraie action arrive quand Ünal se retrouve Dieu seul sait comment en position de frapper dans la surface, mais Lopes fait le métier : angle bouché, poings serrés, ballon repoussé. La mi-temps toque à la porte et fait du bien à une défense lyonnaise de plus en plus friable.

Traoré histoire de


Ça serait dommage de perdre des bonnes habitudes, alors Morel relance la grande machine à fautes en sagouinant Ünal 30 secondes après le retour des vestiaires. Gaspar fait une première incursion dans le camp lyonnais dans la foulée, mais Lopes ne se laisse pas berner et sort la parade. Plus le temps passe et plus Villarreal est dans la mouise, mais l'OL n'a pas l'air d'avoir envie de tuer le match. Un contre parfait leur tend les bras à la 55e, mais au lieu de le gérer intelligemment, les Lyonnais bafouillent et une frappe molle de Fekir vient conclure la triste affaire. Un peu plus offensifs, mais pas moins maladroits, les maillots jaunes réussissent à arriver au niveau de la surface de Lopes, mais sont incapables d'y être dangereux. Calleja fait son job de coach en lançant quelques changements, Génésio ne change pas une équipe qui fait match nul et laisse son onze de départ sur la pelouse le plus longtemps possible. Ünal continue de suer pour s'offrir quelques occasions et est le joueur de Villarreal le plus remuant, mais galère à chaque fois pour être précis dans le dernier geste. Le vent semble avoir définitivement tourné pour les Espagnols quand Jaume Costa mange un deuxième jaune, laissant son équipe terminer à dix. Traoré boucle un dernier contre en marquant dans le but vide pour le plaisir, et Lyon est bon pour passer à la suite, à savoir le derby de dimanche.

Villarreal (4-3-1-2) : Asenjo - Mario, Bonera, Álvaro, Costa - Rodrigo, Javi Fuego (Raba, 74e), Trigueros (Cheryshev, 57e)- Fornals (Castillejo, 45e) - Bacca, Ünal. Entraîneur : Javier Calleja

Lyon (4-2-3-1) : Lopes - Rafael, Marcelo, Morel, Mendy - Ndombele (Aouar, 77e), Tousart - Traoré, Fekir (Maolida, 87e), Depay - Mariano (Ferri, 82e). Entraîneur : Bruno Génésio


  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa



    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    C3 - 16es - Marseille et Lyon passent, Nice trépasse




    Dans cet article