Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Ajax Amsterdam/Lyon (0-0)

Lyon a souffert

Malmené par les jeunes pousses de l'Ajax, l'OL n'a pas livré le match qu'on attendait de lui (0-0). Brouillons et inefficaces, les Lyonnais n'ont su dynamiter une défense hollandaise pourtant friable. Pjanic, parti, et Lisandro, blessé, ont fait défaut.

Ajax Amsterdam - Olympique Lyonnais: 0-0


Ce match entre l'Ajax et Lyon n'avait rien à voir avec celui opposant les Néerlandais à l'AJ Auxerre la saison passée. L'OL n'est pas un intrus au niveau européen contrairement aux Bourguignons. Les Lyonnais en sont à leur douzième C1 de rang. Côté batave, 20 joueurs se sont fait la belle cet été, la faute en partie à des problèmes de trésorerie pour le champion en titre des Pays-Bas. Du coup l'équipe est métamorphosée par rapport à celle de l'an dernier. Priorité est donnée aux jeunes, non sans rappeler l'Ajax d'antan avec un jeu rapide, une forte activité sur les ailes et une adresse technique assez irréprochable.

Le football total était donc de retour ce soir à l'arenA. Dans un 4-3-3 typiquement néerlandais et une ambiance incroyable, l'Ajax impose son rythme. Les latéraux sont d'emblée un cran plus haut que leurs centraux, preuve de l'envie qui anime cette équipe. Plus vifs que leur adversaires les Ajacides sont les premiers à se mettre en évidence dès la 5è minute : corner de Sulejmani pour la tête de Boerrigter, juste à côté des buts d'Hugo Lloris. Le premier quart d'heure est archi dominé par les hôtes de la soirée. L'OL a du mal à récupérer le ballon et encore plus à poser son jeu.

Du coup Lyon opère en contre. Une tactique presque payante à la 17è minute. Bastos lance la machine, écarte sur Briand qui d'une transversale de cinquante mètres - Pays-Bas oblige - retrouve le Brésilien sur la gauche de la surface. Bastos temporise puis délivre un centre idéal pour un Gomis trop maladroit pour punir des Néerlandais friables dans ce genre de situation. Une occasion qui a pour mérite de calmer l'ardeur des locaux. Gomis, cinq minutes plus tard, profite d'un excellent travail de Jimmy Briand mais croise trop sa frappe. Si Lyon prend peu à peu les commandes, c'est dans ce genre de situation que Lisandro manque cruellement. Bastos à la 26è tentera bien d'envoyer une frappe à la manière d'un Arjen Robben mais écrase trop sa frappe au lieu de l'envoyer dans la lucarne opposée. Le quart d'heure lyonnais est passé. Le troisième tiers de la première mi-temps est de nouveau à l'avantage des Néerlandais. Sulejmani complètement seul face à Hugo Lloris croise trop sa tête suite à un superbe centre de Sigthorsson exilé, une fois n'est pas coutume, sur le côté gauche. C'est la dernière action d'une première période où Lyon a subi tout en se procurant de belles occasions.

Le diesel lyonnais en panne

Les quarante-cinq premières minutes disputées sur un rythme élevé, le début de seconde période est logiquement plus lent. Les jeunes loups bataves n'ont pas encore la caisse pour tenir ce rythme là tout un match. L'OL le sait et fait jouer son expérience. Les Lyonnais pressent davantage leurs adversaires qui éprouvent des difficultés à se créer autant d'occasions qu'en première mi-temps. C'est encore en contre que Lyon se montre le plus dangereux et porte une nouvelle estocade par Bastos à la 54è minute mais le pointu du Brésilien trouve les gants de Vermeer qui dévie en corner.

Comme il est de coutume depuis le début du match, chaque équipe a son quart d'heure de domination. Celui de l'OL passé, l'Ajax entame le sien et manque d'ouvrir le score à la 64è minute. Imprécis depuis le commencement les Néerlandais cadrent enfin une frappe grâce à Erikssen. Le meneur de jeu danois idéalement placé à l'entrée de la surface de réparation enroule dans la lucarne lyonnaise. Le ballon prend le chemin du but mais Hugo Lloris surgit et dévie in-extremis le cuir en corner. Lyon peine à reprendre le dessus et Lloris, une nouvelle fois, sauve ses partenaires. Abandonné par sa défense, le portier lyonnais se retrouve seul face à Sulejmani qui, décalé sur le côté droit, ne peut faire mieux qu'un pauvre pointu du gauche détourné en corner par le gardien tricolore.

C'est en toute fin de match que Lyon se montrera le plus dangereux. Une première fois par Clément Grenier à la 85è. Placé à vingt mètres plein axe, le Gone récupère un ballon mal dégagé et frappe instantanément juste à côté des cages bataves. Trois minutes plus tard, Bastos se retrouve seul face à Vemeer, tergiverse, tente d'effacer le gardien mais s'emmêle les pinceaux en s'exilant sur son mauvais pied. Ce sera la dernière occasion du match. Pour la première fois de la saison les deux équipes n'ont ni marqué, ni encaissé le moindre but. L'OL décroche, à l'arrache, un point prometteur en terre néerlandaise et Rémi Garde attend avec impatience le retour de Lisandro.

Par Sylvain Michel

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


il y a 10 heures 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
il y a 3 heures Froger vers l’USM Alger
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
il y a 7 heures Un supporter mexicain fait sa demande en mariage après la victoire 8 Podcast Football Recall Épisode 27 : Neymar boit la tasse, l'Allemagne KO et Thauvin à terre Hier à 21:23 Zuber égalise d'un coup de crâne pour la Suisse 3 Hier à 20:20 Le sublime but de Coutinho face à la Suisse 2 Hier à 17:45 Lozano climatise l'Allemagne 5 Hier à 17:15 Maradona, le cigare et les yeux tirés 58 Hier à 14:58 La liesse des supporters mexicains à Moscou 2 Hier à 13:48 Un fan égyptien en fauteuil porté dans une fan zone 4 Hier à 11:10 Sept personnes blessées par un taxi à Moscou 15 Hier à 10:33 Le clapping solide des Islandais avant le match face à l'Argentine 10 Hier à 08:24 Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3 Podcast Football Recall Épisode 26 : Les Bleus au ralenti, l'Allemagne démarre et un gardien au festival de Cannes samedi 16 juin Le CSC malheureux d'Etebo 2