1. //
  2. // 25e journée
  3. // Lyon/Ajaccio (3-1)

Lyon a sorti les griffes

Qu'on se le dise, le stade de Gerland n'a pas vu son équipe franchement galérer pour venir à bout du dernier de Ligue 1. Vainqueur d'un Ajaccio trop faible pour rivaliser (3-1), l'Olympique lyonnais fait le boulot et enchaîne un douzième succès en seize rencontres toutes compétitions confondues. Costaud.

Modififié
10 38

Lyon - AC Ajaccio
(3-1)
G. Fofana (44'), J. Briand (70'), B. Gomis (88') pour Lyon , D. Oliech (79') pour AC Ajaccio.


Quand un candidat à la Coupe d'Europe reçoit le dernier de la classe, il y a toujours deux alternatives possibles : gagner sans trop de peine face à un adversaire qui a la tête dans le seau, ou se faire accrocher et retourner chez soi à broyer du noir, en se disant qu'on ne mérite pas mieux que de rentrer dans le rang. Le ventre mou du classement, l'Olympique lyonnais l'a trop connu ces derniers mois. Désormais, Lyon souhaite bouffer tous les adversaires qui se mettent en travers de sa route. Et l'AC Ajaccio, tel un buffle qui n'a pas vu arriver ce félin affamé derrière lui, s'est fait croquer à l'heure du goûter.

Fofana 1, Ajaccio 0

Le match des Lyonnais démarre bizarrement face à des Ajacciens qui n'ont plus rien à perdre avec neuf points de retard sur le premier non-relégable. On croit qu'un coup franc va être sifflé aux abords de la surface, mais Alexandre Lacazette ne se débine pas et sert Miguel Lopes. Sa frappe déviée oblige Guillermo Ochoa à la claquette. Au quart de la rencontre, les 59% de possession de balle sont bien sympas pour les statistiques, mais dans la pratique, le score n'est toujours pas favorable aux Gones. Le une-deux entre Lacazette et Gueïda Fofana se termine par une frappe de ce dernier, mais l'inspiration géniale n'est pas encore d'actualité pour l'international Espoirs. Gomis, d'une frappe peu tranchante et Biševac sur corner tentent bien de bouger leur opposant, mais le bloc corse fait front. La fierté des visiteurs n'est pas non plus inquiétée sur la transformation du sosie de Tracy Chapman, qui aurait pu donner trois points au LOU. Frustrés de ne pas mettre à mal la lanterne rouge, les Rhodaniens commencent à se ruer à l'attaque. Vénère, le collectif de Rémi Garde prouve qu'il en a encore dans le coffre : juste avant la mi-temps, Alexandre Lacazette combine avec Gueïda Fofana, qui profite de l'apathie de la charnière Dielna-Tonucci-Perozo pour enrouler son ballon sous la barre de Memo Ochoa (43e). « Il faut souligner la première mi-temps de l'équipe, on a été très solides et je pense que c'est ce comportement qui nous permet de mener au score. » Nets et précis, les mots du buteur résument parfaitement ce premier acte.

L'OL plie, mais ne rompt pas

« On recule au lieu de défendre en avançant... Maintenant qu'on a pris ce but, il faut persévérer. » Le capitaine ajaccien Johan Cavalli associe la parole aux actes en servant bien Junior, mais au vu de sa conduite de balle, on voit clairement que l'attaquant Ivoirien n'est pas en confiance. Face à la pauvreté du jeu des visiteurs, la physionomie de la rencontre laisse à penser que c'est Ajaccio qui a joué en coupe cette semaine. De l'autre côté, Biševac se fait ceinturer dans la surface de réparation, mais rien d'anormal pour le corps arbitral. On arrive vers l'heure de jeu lorsque la belle percée de Henri Bédimo offre à Briand la balle du break, qu'il foire à deux mètres des cages. Pas un souci pour l'ancien Montpelliérain : deuxième démarrage et deuxième service pour Briand, qui trouve cette fois les filets de la tronche (69e). Autant dire que le Lion indomptable mérite bien de célébrer sa passe décisive comme un but. Sur les rythmes de Ménélik, Lyon est dans la place, tout baigne. Mais Ajaccio n'aime pas franchement les lyrics du rappeur : Cavalli trouve le tout frais Dennis Oliech, qui ajuste Lopes et entretient le suspense (82e). Christian Bracconi lâche ses dernières cartouches, ce qui ne perturbera pas le sang-froid de Gomis, qui plie l'affaire avec son dix-septième pion en 29 matchs cette saison. En attendant le choc entre Marseille et Saint-Étienne ce soir, Lyon revient dans la course à l'Europe, à un point de la quatrième place.

par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

RadamelFalcao Niveau : Loisir
Bedimo meilleur arrière gauche de Ligue 1 haut la main, avec Kurzawa mais Bedimo est encore un cran au dessus.

Match agréable, comme souvent avec Lyon depuis le changement de système de Remi Garde, et malgré l'absence de Gourcuff et la blessure de Lacazette.


Par contre, les types qui sifflent pour la enième fois Gomis et qui retournent leur veste 30 secondes plus tard quand ce même Gomis marque, c'est plus possible, à chaque fois il vous ferme vos bouches.
Victoire logique des lyonnais supérieurs face à des corses volontaires mais trop friables défensivement et limités techniquement.

Par contre, quelqu'un pourrait m'expliquer le coaching de Garde et sa réorganisation foireuse avec l'entrée de Koné?
Message posté par m_alive
Victoire logique des lyonnais supérieurs face à des corses volontaires mais trop friables défensivement et limités techniquement.

Par contre, quelqu'un pourrait m'expliquer le coaching de Garde et sa réorganisation foireuse avec l'entrée de Koné?


Pour le coaching, il a voulu je pense essayer de rassurer la défense en rajoutant un bonhomme après le break ... le hic c'est que le mec qui rentre c'est bakary koné,dans le genre défense hasardeuse et relance foireuse il y a un client là.
Je suis dégouté que Gomis ait encore marqué, ça va faire oublier ses énormes ratés t son niveau catastrophique durant toute la partie..

Et Bédimo putain, énorme, il faudrait lui attribuer le but de Briand.

Oui le coaching je n'ai pas bien compris, et pourquoi on ne fait pas rentrer les jeunes un peu ? Bahlouli a l'air très fort !
Sofoot j'aime quand vous suc** mon club! <3
Match sympa, du bon jeu des deux côtés. Juste dommage que l'arbitrage est -encore une fois- été complètement à la ramasse.
Deux pénos oubliés pour l'OL (dont un plus que flagrant), un oublié pour Ajaccio et une multitude de gestes dangereux/d'anti-jeu non sifflés. Dégueulasse.
Message posté par tiflo


Pour le coaching, il a voulu je pense essayer de rassurer la défense en rajoutant un bonhomme après le break ... le hic c'est que le mec qui rentre c'est bakary koné,dans le genre défense hasardeuse et relance foireuse il y a un client là.


"Sur un malentendu, ça peut passer..."
Tiens, je me faisais la réflexion en regardant le patinage artistique avec mon grand oncle, est ce que finalement Gourcuff n'est pas le Brian Joubert du football ?
On n'est pas brillant non plus, la faute à une défense de merde (Umtiti et Bedimo ne pouvant pas tout faire). Bisevac continue de monter sur corner, il a marqué UNE fois depuis son arrivée à Lyon, sur un coup franc de Clément Grenier, un but certes important contre les Grasshopper.

Gomis n'a tellement pas envie d'être remplacé qu'il attend la dernière minute pour tuer le match. Sympa pour les coéquipiers. J'imagine que Garde le laisse pour la confiance et ça a marché. Soyons honnête, son but est beau, mais il est mauvais.

Fofana a une magnifique frappe de balle. Ceux qui voient les matchs de Lyon le savent, les autres ne tarderont pas à le savoir. Bonne entente avec Lacazette sinon, il aurait pu marquer. Son but est un des plus beaux de l'année, facile.
Bon, c'est pas cette année qu'on verra Bahlouli, je me suis résigné.
Je ne me fais pas trop d'illusions: on est capable de perdre à chaque match. Pour Garde, le test, ce sera le match contre Paris et s'il nous ressort sa défense à cinq, sa tactique foireuse depuis deux ans.
17 buts en 29 matchs et je lis toujours que Gomis est mauvais. Si un lyonnais ou un autre pouvait m'expliquer le souci avec Gomis car ça fait belle lurette que je n'ai pas vu un match de Lyon.
TsouinTsouin Niveau : Ligue 1
Message posté par RadamelFalcao


Par contre, les types qui sifflent pour la enième fois Gomis et qui retournent leur veste 30 secondes plus tard quand ce même Gomis marque, c'est plus possible, à chaque fois il vous ferme vos bouches.


Je ne cautionne évidemment pas les sifflets. Quand on est supporter, on supporte que ce soit les bonnes choses comme la lourde nullité de certains.
Mais franchement, Gomis a été mauvais tout le match et ose dire le contraire. Passes loupées, frappes de merdes, hors jeu de 7 mètres, 3 touches de balle pour contrôler, "je ralentis le jeu", etc... Non, non, non et non.
Certes, il marque un fort joli but, mais faut pas se foutre de la gueule du monde non plus.
"L'Equipe" aime ce titre!
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Gomis est incriticable même si actuellement il est moins bien physiquement et que Garde gagnerait a plus le soulager et moins le faire jouer.

Il marque qqs secondes après que des ânes bâtés l'aient sifflés pour une action ou il ne marque pas.

Si Lacazette a tant progressé cette année c'est aussi parce qu'il joue a côté d'un joueur qui pèse autant sur une défense que Gomis.

Pour le reste, bon match, Ajaccio n'a jamais fermé le jeu, on a bien joué même si l'état physique reste pour certains préoccupant.
Briand a d'excellentes statistiques et est souvent décisif.
Encore une victoire ça fait du bien ! J'espère pour Lacazette ce n'est pas trop grave car Jimmy a beau avoir marqué il est quand même pas super à l'aise avec ses pieds, le mec fait un one man show il a fait rire le stade 2-3 fois cet après midi au moins c'est sympa !

Sinon Bedimo a été monstrueux on avait l'impression qu'il jouait contre des minimes le mec. A chaque fois que je suis au stade j'ai également l'impression de voir un gros match de Gonalons .

Enfin bref on a encore eu peur sur la fin heureusement que Bafé après toutes ses occasions met un très joli but .

Sinon Fofana fait pas son meilleur match mais son but est très beau on commence à avoir l'habitude de ses belles frappes il devrait tenter plus souvent ! Le petit Ferri a pas été trop dégeux il avait de l'envie je le préfère a Malbraque dans ces matchs à vrai dire.

Je suis un peu plus mitigé vis à vis de Grenier il a du talent mais peut louper des passes assez simple et surtout il avait le sang chaud cet aprem, mais bon c'était un des seuls a vraiment courrir pour défendre à la fin du match donc dans l'état d'esprit c'est tout bon !!

Sinon l'équipe d'Ajaccio est vraiment faible je pense qu'il y a autant de chance de les voir en Ligue 1 l'année prochaine que de voir Jimmy avec les bleus à Rio cet été...

Enfin voilà on va espérer une défaite de Lille et un bon vieux match nul entre Sté et Marseille pour se rapprocher de la troisième place mais surtout d'essayer de plier le match jeudi en gagnant en Ukraine histoire que le retour à Gerland soit paisible .
sandro l'obèse Niveau : Ligue 1
Note : 5
J'ai envie de regarder honteusement mes orteils quand j'entends les commentaires de mes amis Lyonnais sur Gomis. J'ai beau me foutre de la gueule des marseillais qui réclament un "granattaquant" à la place de leur Gignac qu'a trop la niaque, je fais pas trop le fier.
J'aime pas trop me faire le défenseur des travailleurs, des bosseurs de l'ombre, que seuls les avertis hautains du football peuvent apprécier à leur valeur, mais Gomis n'est pas que cela. Il l'a montré sur son but comme sur sa percée en diagonale, ou il efface ajaccien sur ajaccien de feintes de frappes en faux appels de ses coéquipiers. Du reste son état d'esprit, irréprochable comme celui de Briand, excuse la plupart de ses foirés, pas si nombreux, et certainement mis en valeur par cette impression de fausse lenteur. Il va falloir faire le deuil de Sonny Anderson, Lisandro Lopez et Karim Benzema. Gomis est d'une autre trempe, celle des types qui emmerdent les défenseurs, sans se soucier d'être sexy aux yeux de petits lyonnais trop habitués aux grigris.
Balaise Matuidi Niveau : Loisir
Franchement moi non plus je comprends pas toutes les critiques contre Gomis.
Pour avoir regardé les derniers matchs de Lyon, on peut effectivement pas dire que Gomis participe beaucoup à la construction des actions ou qu'il soit capable d’accélérer le jeu, mais ça n'a jamais été sa qualité.
En revanche il crée constamment des appels et il est toujours disponible sur le front de l'attaque.
Et quand on voit sa conduite de balle sur l'action où il déboule coté gauche et feinte toute la défense, juste pour ça on peut pas le critiquer aujourd'hui.

Sinon le match était agréable à regarder pour une fois, le rythme assez rapide, et les 4 buts sont vraiment 4 très beaux buts.
Sidney G'Ovule Niveau : Loisir
"Sur les rythmes de Ménélik, Lyon est dans la place, tout baigne. Mais Ajaccio n'aime pas franchement les lyrics du rappeur"

Le rédacteur de l'article OSE la référence à Ménélik, ha ha merci c'est toute ma jeunesse, gros rap smooth des nineties:

http://www.youtube.com/watch?v=vC38vEagnaw

Reconnaissance éternelle.

Sinon, ce qui est reproché à Gomis par certains supporters lyonnais, ce ne sont pas ses statistiques (satisfaisantes) ni son attitude sur le terrain; c'est son style de jeu caractérisé par plein d'occasions de but manquées et une qualité technique un peu rustre qui peut nuire à la construction du jeu. Le mec fait gagner certains matches à son équipe mais en plombe d'autres.

Il sent plus la sueur que l'aile de pigeon, quoi. Il n'en reste pas moins précieux bien-sûr. Mais passer de Benzema à Gomis, c'est un peu comme si tu passais de Charlize Theron à la meuf de Jallet ( http://static1.purepeople.com/articles/ … 50x0-1.jpg ): elle ne manque sans doute pas de coeur, mais la transition peut être un peu difficile.

J'peux comprendre, hein.
Vortigern Niveau : CFA2
Message posté par Pig Benis
17 buts en 29 matchs et je lis toujours que Gomis est mauvais. Si un lyonnais ou un autre pouvait m'expliquer le souci avec Gomis car ça fait belle lurette que je n'ai pas vu un match de Lyon.


Bah il pourrait en mettre le double...

J'aime pas les lieux commun sur le mouillage de maillot, mais dans son cas, un peu plus d'aplication et il planterait beaucoup plus.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
10 38