1. //
  2. // 8e de finale retour
  3. // Plzeň/Lyon (2-1)

Lyon, à qui perd passe

Malgré la défaite, l'Olympique lyonnais n'a pas failli à sa mission en venant se qualifier sur le terrain du Viktoria Plzeň (2-1). Rapidement devant au score, les Gones ont alterné bonne gestion de match et fébrilité inquiétante, surtout en seconde période. Un avertissement sans frais.

Modififié
3 31
Lorsque des étudiants entament leur révisions en période d'examens, les plannings se divisent toujours en deux catégories : ceux qui démarrent bien à l'avance, afin d'anticiper une éventuelle panne sèche pour assurer leurs arrières, et ceux qui attendent toujours la dernière échéance, en arrivant devant la salle d'examen une feuille pleine de pompes à la main. Ce soir à Plzeň, l'Olympique lyonnais a tenu bon face à des Tchèques qui rêvaient d'une remontée impossible. Ce n'est pas faute d'avoir essayé, mais le retard de l'aller aura pesé trop lourd dans la balance.

Lopes protège l'OL

Fort logiquement, le début de match est à l'avantage de Plzeň. Obligés de marquer trois fois pour se qualifier, les Slaves doivent se mettre à l'ouvrage, et vite. Cependant, les Rouge et Bleu ne parviennent pas à trouver de faille dans le collectif rhodanien. Rémi Garde a, lui, fait tourner et offert du temps du jeu à d'autres joueurs. Yoann Gourcuff donc sert idéalement le jeune Corentin Tolisso, plus habitué cette saison aux joutes européennes qu'à la Ligue 1. Bien placé au second poteau, le Lyonnais trouve le poteau. Plzeň s'en fout et ne tient pas compte de l'avertissement. Le temps presse, il faut marquer. Sur un coup de pied arrêté rapidement joué, la déviation de Tecl pour Marian Čišovský offre une belle opportunité aux locaux. Cependant, l'international slovaque voit sa tentative repoussée par un Anthony Lopes des grands soirs. En retard sur l'action, Bakary Koné écarte le danger en catastrophe d'une tête plongeante. Le gros du travail est fait. Par cet arrêt, le Portugais ne le sait pas encore, mais il vient de définitivement mettre les siens à l'abri. Si les Tchèques mériteraient un but avant la pause, les Gones vont froidement prouver à leurs adversaires que dominer n'est pas gagner. Une longue ouverture de Milan Biševac permet à Bafé Gomis de partir en profondeur. S'ensuit un moment de grâce : une semi-virgule à la Ronaldinho, puis une frappe du gauche. On joue la dernière minute de la première mi-temps, et ce but fait mal à toute la Dossan Arena.

Hasta la Viktoria, siempre

La mi-temps a beau permettre aux organismes de se refaire une santé, on ne voit pas les locaux faire le forcing. Sur un nouveau service de Gourcuff, c'est la caboche de Koné qui passe près du break, synonyme de fin de match tranquille. Oui mais voilà, pendant que Tracy Chapman réussit un sombrero suivi d'un retourné acrobatique, la vague rouge prépare sa révolution. La belle horizontale de Lopes sur la tête de Čišovský est un prélude à l'ouragan qui se prépare. Sur un centre en retrait, Daniel Kolář assure son plat du pied pour égaliser (60e). Deux minutes plus tard, c'est Stanislav Tecl qui s'arrache pour trouver à nouveau les filets lyonnais. Deux pions en forme de putsch. La folie de la Coupe d'Europe prend son ampleur, et Mouhamadou Dabo, un peu naïf, accroche Michal Duris dans la surface. Depuis la tribune, Aulas prie très fort pour que son pari sur Twitter ne prenne pas l'eau avec ce pénalty. Heureusement, le poteau viendra aider Anthony Lopes à sauver l'OL. Le reste, c'est le gardien de Lugdunum qui s'en chargera : des arrêts sublimes sur les dernières offensives de Čišovský et Tomáš Wágner, une barre transversale et la furia prend fin. JMA peut rentrer dans la capitale des Gaules sous un feu d'artifice. Direction les quarts de finale.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Match ridicule de la part des joueurs lyonnais qui peuvent définitivement remercier leur gardien.
Autant de faiblesses défensives, ça fait peur pour la suite de la compet' :
Syr_Odanus Niveau : CFA
Finalement, ce n'était pas des tchèques en bois.
La honte, ce match, j'étais vraiment choqué. On ne doit jamais passer.
Fofana et Umtiti vont nous manquer, pffffffffffff.
On avait jusqu'à ce match la meilleure défense d'Europa League mais pour avoir vu les matchs, on a une chance hallucinante. Encore un poteau et une barre aujourd'hui, ça arrive pratiquement à tous les matchs.
J'ai pas compris les attaquants qui ne pressaient pas, qui défendaient pas.
Match absolument exceptionnel d'Anthony Lopes, qui en plus a dû dégager 70 000 ballons sur des passes en retrait de Bisevac.
Notre nullité défensive n'est pas une nouveauté ... on peut pas jouer les étonnés à chaque fois ... aujourd'hui la défense dans son intégralité à été en dessous de tout (big up à bisevac pour son air marquage perpétuel). Et ce sera encore le cas encore et encore ...
Doctor Dim Niveau : DHR
♪ Chauuuuud cacao ! Chaud chaud chaud chocOLat...

Bon, le plus important est acquis. J'espère un "gros" prenable pour les quarts, histoire d'en finir avec les clubs situés à l'autre bout du monde tout en ne compromettant pas dès le tirage au sort les chances de passer en demies.
MAIS PUTAIN que ça fait plaisir de revoir les 1/4 :D !!!
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Mais on fait ce qu'on peux avec nos moyens.
Au milieu on avait deux titulaires qui n'ont même pas 20/25 matchs en pro.
On est obligé de faire jouer tout le match a Dabo qui revient de longue blessure et qui a explosé physiquement et fait rentrer Bedimo qui est a priori encore blessé en tout cas pas à 100 %.
Gourcuff idem même si on est content qu'il joue enfin mais en seconde période on l'a plus vu.
On encense Lopes a juste titre mais lui aussi n'a pas même une saison entière de L1 derrière lui.
On peut pas faire de turn over et en 1/4 on sera sans Umtiti notre meilleur DC, sans Fofana si précieux auprès de Gonalons et sans doute sans Grenier.

Franchement pas envie d'être dur avec une équipe aussi pourri par les blessures et qui fait plutôt bien ce qu'elle peut arriver a faire.

Avec l'effectif au complet on aurait un coup a jouer mais là je pense que cela sera dur de faire mieux que ce quart.
Et bien, merci beaucoup Lopes ! ( et je parle pas du portugais avec un bisous dans le cou ) . Heureusement qu'on a assuré le match aller car les joueurs aujourd'hui avaient oublié que le principe des matchs aller retour c'est qu'il y a un retour .

Pourtant avec le but de Bafé en fin de première mi temps je me suis dis que ça allait être une deuxième mi temps tranquille et bien j'ai eu tout faux ! D'ailleurs en parlant de Bafé son but est très beau mais son mini coup du sombrero enchainé par une retourné est typiquement ce que je lui reproche . Bordel après ça soit tu controle et t'essaye de marquer soit tu la met en retrai à Ferri qui arrive lancé, on aurait eu une seconde mi temps pépère et je n'aurai pas passé les 30 dernières minutes à me faire caca dessus .

Sinon Jimmy a pas encore trouvé sa voie, j'en disais du bien la semaine dernière mais ce soir il nous a montré encore une fois ses talents de comique. L'action la plus marquante à mes yeux est suite au poteau de Tolisso le mec arrive et tu as l'impression qu'il dégage en corner tel un défenseur de Plzen... Ou alors son déboulé entre deux défenseurs où il te fait espérer mais au final il fait un dernier contrôle trop long. Ah ce bon vieux Jimmy .

Enfin bref bravo à Plzen qui a sortit un gros match avec un pressing vraiment très haut sur le terrain mais normalement on doit les prendre en contre en sortant proprement de notre partie du terrain car derrière les mecs étaient tout le long du match à deux défenseurs sur Jimmy et Bafé, un Lacazette se serait fait plaisir ce soir je pense .

Pour finir encore merci Lopes je pense que Vercoutre a compris pourquoi il était sur le banc .
Au delà de ça il y a quand même 2 tournants dans ce match :

Gomis qui tente un truc improbable (après son premier joli but) alors que briand est juste à côté pour conclure et 10 minutes plus tard ... 2-1 pour plenz.

Bah le péno ... après que le poteau ait sorti la frappe, j'ai poussé un grand ouf en me disant que là on venait de l'échapper belle (je pense qu'on se faisait sortir sinon)
Mince c'était ferri pas briand
On a quand même une équipe rigolotte!
On évite de se taper la honte de très peu.

Bravo et merci Anthony Lopes qui confirme les espoirs placés en lui.

Sinon, je veux souligner 2 choses:

- Gomis et Briand, l'un avec des oeillères, l'autre avec ses contrôles américains, ont permos ce joli scénario en négotiant très mal la pléthore de contres qu'ils ont eu pendant les de la 45ème à la 60ème. Merci à eux et vivement l'an prochain.

- Bisevac et Bako qui ont un placement défensifs de poussin. On est vraiment dans la merde sans Umtiti pendant 1 mois.

En espérant tirer Alkmaar au prochain tour.
Le match traduit quand même un manque d'expérience. Difficultés à entrer dans le match avec l'avance du match aller et difficultés à rester calmes quand les adversaires commencent à croire à l'exploit ! Lacazette a manqué. Jimmy a pas été très Briand (désolé). On verra bien le tirage...
He bé...a lire les coms et l'article on dirait que les gones ont eu chaud au fesse. En gros si les tchèques mettaient le péno je crois comprendre que l'ol coulait dans le dernier quart d'heure.

Enfin...l'essentiel est là, bienvenu en 1/4.

Reste à voir si vous voulez plutot la Juve en 1/4 pour le frisson et un gros match à Gerland ou plutot le vainqueur du derby sévillan pour aller en 1/2.
Bisevac a huit sur whoscored. La blague.
Si je dis pas de la merde, ça fait 5 ans qu'on avait pas eu un club français en 1/4 de l'europa league. 2009. L'année où on nous avait promis un psg/om en 1/2 et les deux se sont fait sortir par des ukrainiens.
Pareil que d'autres ici, je suis un peu pessimiste pour le reste de la compétition quand on voit le nombre de blessés et surtout les errances en défense...
Ca va être dur de passer les quarts mais bon après tout, c'est l' Europa League avec son lot de chance! Il y a parfois pas trop de logique entre les favoris qui peuvent se faire sortir par les équipes "moyennes-bonnes" qui arrivent souvent dans le dernier carré ces dernières années.
Puis bon que dire de ce bon vieux Jimmy, il conceptualise de manière unique et singulière le football à lui tout seul. Il m'est de plus en plus sympathique et le voir prolonger une année de plus me ferait bien marrer finalement!!
J'en rigole encore quand j'ai vu Gomis le sélectionner dans "sa" meilleure équipe de FIFA 14
Lacaz'El Niño Niveau : District
Quelqu'un sait comment Dabo a pu passer Pro ? Et Koné aussi au passage, parce que la c'était affolant un tel manque de niveau et d'intelligence
NikkoFromLyon Niveau : CFA
Dabo est un bon footballeur il a d'ailleurs fait une bonne 1 ère période mais en seconde il a explosé physiquement, il faut se rappeler qu'il a longtemps été blessé et qu'il a forcément du mal a enchaîner les matchs dans leur totalité.
Dabo, pour il surtout explosé lorsqu'il a basculé à droite ... auparavant il avait fait un match correct sur son côté gauche. Après comme le dis nikko, il a été blessé pendant très longtemps.

Par contre Bisevac et Koné ... hum comment qualifier leurs prestations respectives sans être grossier
Bravo lopes superbe match si il doit en rester qu'un se sera toi ! Ouf les quart sont la !
C quand même dingue de se dire ouf contre PLZ ..... Les temps change
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 31