Lyon a perdu sa griffe

Après une troisième saison sans titre, l'OL en a fini avec les transferts pétaradants et les ambitions démesurées. C'est désormais officiel : le club d'Aulas n'est plus le patron du football français. Définitivement... ?

Modififié
0 12
On comprend mieux pourquoi Jean-Michel Aulas a sauté au plafond et branché tout le monde comme un sagouin quand Lyon est allé gagner à Saint-Etienne (4-1) en février dernier. Certains avaient interprété ça comme de l'arrogance déplacée nourrie par l'idée de prendre une douce revanche après la défaite à Gerland (0-1). Peut-être un peu, c'est vrai, mais c'était surtout une réaction pleine d'humilité. Le signe que JMA sait désormais que les ambitions lyonnaises vont surtout se borner à assurer la suprématie régionale et tenter de sauver ce qui peut l'être sur la scène nationale. Longtemps, l'Olympique Lyonnais avait réduit ses adversaires du Championnat de France à de simples sparring-partners en vue des joutes européennes davantage à sa mesure, la fameuse époque où Aulas avait pour projet de «  rendre la victoire en Ligue des champions inéluctable » . Longtemps, le club rhodanien, véritable locomotive du marché français, a fait les bons choix de recrutement, se trompant rarement sur la marchandise. Longtemps, JMA a cru que son club allait franchir un cap supplémentaire en engageant un bâtisseur comme Claude Puel avec un contrat inédit à la clé tant dans sa durée (quatre ans) que dans ses prérogatives (entraîneur général). Cette troisième saison de rang sans le moindre trophée à la clé aura fait exploser ces espoirs et ces certitudes.


Resserrage de ceinture de plusieurs crans


Aujourd'hui, Lyon a décrété la diète en dégraissant un maximum. Toulalan a déjà plié les gaules (Malaga), Bastos est en vente aussi et au total tout ça devrait rapporter pas loin des trente millions nécessaires pour combler la dette. D'autres devraient suivre, comme Ederson. A la limite pourquoi pas mais l'histoire commence à sérieusement se compliquer pour l'OL quand on songe au recrutement cheap qui se profile. Car quand pour remplacer la Toul', on scrute attentivement le Nancéien N'Guémo, c'est qu'il y a une grosse couille dans le potage et ce n'est pas manquer de respect au milieu lorrain que de dire ça. Mais il faut être lucide et se souvenir qu'il fut un temps où quand Essien (putain, Essien quoi) fichait le camp direction Chelsea, Lyon faisait venir Tiago Mendes en un coup de cuillère à pot. Facile.

Mais les supporters lyonnais vont devoir s'y habituer : le club a resserré sa ceinture de quelques crans. «  L'OL a vécu au-dessus de ses moyens ces dernières années » , a même lâché Aulas. Résultat, les anciens despotes de Ligue 1 vont acheter bon marché et surtout tabler sur des valeurs maison, entre promotion des jeunes pousses du club, intronisation de Rémi Garde à la place de Puel, officiellement parti lundi soir, et rappel probable de Robert Duverne pour mettre fin à la série de casses en tous genres qui polluent l'effectif depuis... trois ans. Alors bien sûr, le retour de l'homme au chronomètre est sans doute une bonne perspective (même s'il reste sur trois échecs cuisants : Bleus, Arles-Avignon et Aston Villa). Bien sûr, le centre de formation lyonnais a sorti des pépites et peut nourrir l'équipe première. Et bien sûr, il y aura toujours des optimistes béats pour établir un parallèle entre Garde et Guardiola. Mais franchement, soyons sérieux...


Briser le souvenir de Knysna


Car cette politique de modération extrême (le terme diplomate pour « politique de rigueur » ) intervient à un moment où Marseille semble plus stable que jamais (trois saisons que l'OM finit devant l'OL, mine de rien), Lille en passe d'être pérenne (doublé, C1 l'an prochain, grand stade en 2012) et surtout Paris en voie de « galactisation » aigüe. Dans ce paysage hexagonal, la dynamique lyonnaise ne ressemble pas exactement à celle d'un prétendant à la couronne. A moins que JMA qui aussi ambitieux que pragmatique n'ait une petite idée derrière la caboche. Car le départ de Toulalan, s'il est évidemment motivé par un intérêt financier, a une autre incidence : celle de briser la chape de plomb sud-africaine. On l'a beaucoup trop sous-estimé mais Lyon a payé plus fort que d'autres l'addition laissée par Knysna. Avec Toulalan et Gourcuff, l'OL a abrité deux traumatisés majeurs du dernier Mondial et personne ne peut dire avec certitude si Lloris n'a pas vécu avec sa part de blues aussi. Avec le départ du milieu défensif, Lyon se « débarrasse » d'un dépressif et va peut-être permettre à Gourcuff d'arrêter enfin de vivre avec ses fantômes. Surtout si Aulas réussit un gros coup dont il a secret : Marvin Martin. Celui qui incarne l'avenir en Bleu ainsi qu'une idée de jeu commune à celle de Yo est peut-être le meilleur moyen pour tourner cette page funeste et pesante.

Et à bien y regarder, une équipe qui compterait alors Martin, Gourcuff, Lisandro et Gomis en attaque, avec des backup nommés Pjanic ou Briand, aurait-elle vraiment à rougir de la comparaison avec quiconque même si la défense ne semble tenir qu'aux seuls gants de Lloris ? Il n'empêche, Lyon est à une croisée dangereuse des chemins. Des destins. Réagir vite pour ne pas quitter le wagon de tête de la L1 ou quitter le podium, ce qui signifierait alors peut-être une lente mais certaine descente vers l'anonymat du football français. Inéluctable, comme dirait l'autre ?

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Il est vrai que l'OL est a la croisee des chemins, mais il n'y a pas a s'inquieter outre mesure je pense.
Certes on vend des grands joueurs style Toul et bastos mais bon apres 3 saisons moroses il faut bien tourner la page et repartir sur de nouvelles bases plus saines donc la vente de plusieurs elements est ineluctable.

Apres notre equipe aura quand mm de la gueule l'an prochain meme sans eux, on a des jeunes qui envoient du lourd, on a tjrs Licha qui je pense va sortir sa plus grosse saison depuis qu'il est a l'OL.

Je pense qu'on aura les moyens de luter pour le titre, meme si l'OM et le PSG seront durs a bouger.

Concernant Lille je ne m inquiete pas outre mesure, ils vont se faire depouiller de leurs meilleurs elements cet ete (ca a deja commencer avec Gervinho et Rami) donc ils vont nous faire une Bordeaux.

Kks j'aprehende la prochaine saison avec bcp d'optimisme on va repartir avec un nouvel entraineur, une nouvelle philosophie de jeu ca ne peut etre que mieux!
Article intéressant même s'il ne nous apprend rien de nouveau ! L'OL est très loin de la machine qu'il était pendant 7 ans. Rien qu'à regarder son effectif, on s'aperçoit qu'il y a un écart de taille. le milieu de l'époque Essien (puis Tiago) - M.Diarra (Toulalan) - Juninho était l'un des meilleur en Europe. Un défense solide avec un Cris au top tenait bien mieux la baraque qu'actuellement. Et puis tous les été l'OL se servait chez les concurrents ce qui lui a permis de garder la suprématie pendant aussi longtemps. La concurrence s'étant accrue avec l'OM devenu régulier, Lille en pleine ascension et le PSG qui revient, l'OL a perdu en attractivité et en compétitivité. Et puis bon, faut dire ce qu'il y est, Puel a eu du mal à faire vivre ce groupe.

Après, par son effectif, l'OL reste un club majeur à l'échelle nationale, mais ne peut plus prétendre de gagner le titre tous les ans, et encore moins remporter la finale de la Ligue des Champions comme disait l'autre.
Je ne pense pas qu'il faille aussitot enterre la bete.
Croire au titre des l'anne prochaine me parait etre un peu utopique.
Cependant, depuis le debut de sa nominatiuon Lyon a vraiment developpe son centre de formation. D'excellents joueurs en sont sortis mais pas toujours exploite. Alors avec l'errive de Garde on peut supposer qu'il va s'appuyer plus regulierement sur la jeunesse que ces predecesseurs ne l'ont fait.
De plus, comme il est dit dans l'article si Aulas arrive a degoter Martin on partirait sur une vrai philosophie de jeu, avec une equipe ttype pas si degueulasse que ca. Puel partie, de nombreux joueurs vont pouvoir s'epanouir pleinement, a commencer par Lissandro. Bien que je desapprouve son cote capricieux.
En somme lyon peut nous preparer de jolie surprise, et qui sait peut etre qu'ils n'auront pas a acheter le futur Essien, mais a la trouver au sein de ses jeunes pousses
Lyon a grandi avec l'arrivé de Pathé et des bons coups réalisés sur le marché brésilien par l'intermédiaire de leur super agent Marcelo. Je n'ai jamais compris pourquoi -et vraiment personne pour expliquer ce phénomène- cette filière est abandonné par la cellule de recrutement.

Depuis qu'il y a eu le "mariage" avec Lille et ses transferts aussi cher que désastreux, le club a perdu au fil des ans de sa superbe et de sa domination.

L'arrivée de Puel ne s'est pas non plus passé comme prévu, des blessures aux corps et à l'âme des joueurs. Une défense centrale en perpetuel chantier, un Junhi pas vraiment remplacé, et des arrivées très chères -Cissokho, Gourcuff- qui n'ont pas prouvé sur le terrain un tel investissement.

Maintenant l'effectif reste de qualité, a voir l'effet Garde sur le nouveau cycle qui démarre pour l'OL.
Il leur manque un défenseur central pour remplacer Cris qui n'est plus au niveau depuis 2 ans maintenant (au moins). 2 au milieu (Martin et Cissoko, le toulousain, ou Cissoko le turinois).

Et vendre aussi Aly et le remplacer par un mec pas cher et plus compétent.

Avec ça, ils devraient sortir dans les 4 premiers.
Il manque aussi quelques ailiers...

Briand ne sait pas jouer MOD, Delgado est parti, Bastos et Ederson, potentiellement dehors... Il ne reste plus personne.

Pour moi, faire signer Martin serait une "bétîse". Gourcuff et Pjanic peuvent remplir ce rôle. Ca ferait cher pour un joueur pas essentiel à l'effectif alors que le reste est en chantier.
Comme tout les autres commentaires je pense que l'article vire un peu trop dans le catastrophique.
Après tout l'effectif n'est pas trop mal même plutôt bon. Alors ok c'est pas celui de 2006 mais celui de l'époque était un des meilleurs d'Europe alors difficile de faire mieux. Après quand on a recruté les Juni, Essien, Diarra... c'était encore que de simples inconnus. Alors pourquoi pas réiterer.
Au niveau du marché brésilien j'ai l'impression que les vrais bon joueurs du pays ont prix trop de valeur. Ex: Neymar à 45 millions que plus aucun club européen ne peut s'offrir alors qu'il y a 5, 6 ans encore il aurait été accessible.
Le vrai gros plus c'est surtout le départ du "fossoyeur" Puel. Son départ aura au moins le mérite de libérer les joueurs psychologiquement. Tout le monde sait qu'un joueur liberé est toujours meilleur (Licha, Gourcuff, Pjanic, Lloris, les gônes (Reale, Grenier, Belfodil...)
Et surtout un staff et un encadrement 100% made in Lyon (président, conseillers, coachs, préparateurs jusqu'aux caissiers de la boutique) et ça, mine de rien, dans une situation "compliquée" sa rassure.
En tout cas je suis persuadé qu'on sera présent sur la scène l'an prochain même si ce sera dur d'aller chercher le titre. Les 3 premières places seront loin d'être utopique. Nous avons confiance en Aulas et Lacombe.
Allez l'OL !!
Tout n'est qu'une question d'équilibre et de régularité à retrouver.

Une équipe qui a pris 4 points contre l'OM et le LOSC en faisant une mauvaise saison est un fait plus parlant qu'un long discours. Ce n'est pas la concurrence qui nous effraie, c'est un truc de journaliste.

JMA devrait dire aux gars de mouiller le maillot et d'arrêter avec leurs états d'âme permanents, c'est le chemin de la victoire.
Bon même si au début vous dressez un portrait bien sombre, perso je suis d'accord avec la fin : On est dans l'incertitude, mais il y a de bons espoirs...

Toulalan c'est vrai que c'est une perte mais... il y a Gonalons qui est très bon je trouve...
Par contre Marvin Martin bonne trouvaille ? C'est une blague c'est typiquement le genre de recrutement foireux qu'on a fait. En gros le mec hyper hype qui reste sur une bonne saison et rien d'autre...

Bastos a t-il déjà été important à l'OL ? Même si l'an dernier il commence et finit bien, après février, il ne doit sa place qu'aux blessures de Delgado. Et cette saison très moyen...

Ederson, ce joueur pourrait être un joueur ultra important dans n'importe quel équipe en L1...

Pjanic serait à Lorient ou à Sochaux tout le monde baverait sur lui... Je suis persuadé que dans un système cohérent où il y a une logique de jeu il serait hyper bon. Il a pas les épaules pour faire le jeu à partir du néant comme c'était le cas jusqu'à maintenant.
Lacazette peut devenir un très bon joueur... + Grenier à revoir...

Bref, c'est juste que ces joueurs ont été beaucoup blessés, ou pas très bien exploités, mais pour ceux qui ont vu les matchs de Lyon cette saison, c'est un immense miracle d'être à cette place vu le néant que c'était. Et je pense que c'est grâce au talent des joueurs de classes qu'il y a dans cet effectif ...

Ah oui et Aly cissokho est mauvais cette saison mais l'année dernière je le trouvait vraiment top top... Faudrait pas l'enterrer trop vite...

Désolé pour les fautes il est tard et j'ai écrit à l'arrache.
Toulalan a tellement le "Blues" qu'il jouerait à Chelsea ?
Par contre....si je me souviens bien...une 4e place aurait été desastreuse, et maintenant que l'europe est presque assurée ils ont toujours pas de sous....tu bluff Marconi !!!

bref Lyon club de chialeuse encore et toujours...
Une nouvelle philosophie de Jeu? Ceux qui en parle auraient des informations à ce sujet?
Le jeu Lyonnais s'est vraiment épanoui en 4/3/3 (Le Guen et Houiller) et a été consciencieusement détruit par les deux pitres Perrin et Puel.

Rémy Garde aurait-il donné des informations à ce sujet? Parce que même avec une équipe pleine de Xavi(s) et de Iniesta(s) les deux pitres cités plus haut n'auraient pas fait grand chose.
Ce qui manque à Lyon pour gagner la C1 c'est de trouver son Raymond Gorthals comme l'avait fait l'OM.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 12