Ligue Europa - Groupe I - 6e journée - Lyon/Kiryat Shmona 2-0

Par Arnaud Clement

Lyon a bien terminé le boulot

Dans un match pour du beurre, le jeune gardien lyonnais Anthony Lopes a porté haut les couleurs lyonnaises face à un Kiryat Shmona joueur(2-0). Grâce à sa prestation de grand garçon et un but en début de match de Naby Sarr, l'OL boucle la phase de groupes avec un sans-faute.

Note
8 votes
8 votes pour une note moyenne de 4.88/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Benzia buteur pour Lyon contre Kyriat Shmona
Benzia buteur pour Lyon contre Kyriat Shmona
Lyon bat Kiryat Shmona 2-0
Buts : Sarr (15e) et Benzia (58e) pour l'Olympique lyonnais

Qui a dit que l'OL n'avait plus de grand gardien depuis le départ de Lloris ? Au vu du début de saison serein de Rémy Vercoutre, malgré ses petits écarts ponctuels, et de la partie offerte par Anthony Lopes jeudi soir face au Kiryat Shmona, en particulier son buteur Abuhatzera, ressorti écœuré, il en a peut-être même deux en stock. Et de stock, il peut aussi en être question dans toutes les lignes après le match de ce soir. Si les Gones se sont fait sérieusement brasser par un squad qui n'a rien d'équivalent à un cador de la L1, certains ont toutefois su saisir la chance offerte par Rémi Garde, Benzia, Sarr et le portier franco-portugais en tête.

Un Lopes peut en cacher un autre

Positionnés en 4-5-1 avec seuls Gourcuff, Bastos et Monzón dans le rôle de vieux d'un onze de départ chiffrant à peine plus de 22 ans de moyenne d'âge, les Rhodaniens sont presque tout de suite mis en danger dans une première période très largement israélienne. Après une frappe de Koné déviée et repoussée par l'homme-poteau sur un corner, il s'en faut de peu que le coup de casque d'Abuhatzera ne finisse dans la lucarne gauche et ne fasse taire les chants fournis des Bad Gones sur un air de lambada. Jusqu'à la fin du premier quart d'heure, Fofana et les siens font tourner en bourrique leurs adversaires, à l'image du festival de Benzia côté gauche. Après avoir fait valser deux vis-à-vis, son centre en retrait trouve Bastos qui frappe en pivot au point de pénalty. Trop à gauche. Qu'importe, l'homme à la patte gauche de fer profite d'un corner mal repoussé pour donner son premier but en pro à Naby Sarr, auteur d'une tête décroisée imparable.

Le début de la balade ? Non, bien au contraire tant la juvénile défense lyonnaise desserre l'étau à ce moment précis. Dès lors, les Israéliens lâchent les chevaux et Anthony Lopes adopte la posture du super-héros. En moins de dix minutes, le natif de Givors sort pas moins de cinq arrêts de grande classe. C'est d'abord le rush d'Abed et son enroulé après un crochet rentrant qui chauffent ses moufles. Derrière, le meilleur buteur des visiteurs, Abuhatzera, ressort perdant de ses duels avec le minot à quatre reprises. Main gauche, main droite, pied, tout y passe et Abuhatzera en finit même par tenter la simulation pour en arriver à ses fins. Mais Lopes, venu à sa rencontre, reste droit comme un I et évite intelligemment toute touchette fatale. En grand garçon qu'il est, l'espoir lusitanien vient de faire le plus dur pour les siens. Pour la plus grande joie de Coupet et Zizou, convaincus en tribune.

Benzia dans le plus pur style Benzema

Pendant que le virage nord continue à donner de la voix pour les siens et pour le Beaujolais, les Israéliens poursuivent leur pilonnage intensif en début de deuxième période. À la cinquante-quatrième, Einbinder voit son shoot frôler le montant droit après un coup franc de Tasevski contré par le mur. Deux minutes après, Abed ne peut que marquer, mais sa rapidité d’exécution digne du paresseux permet à Koné et Lopes de combiner pour préserver le score et même l'amplifier. Shmona pousse et se découvre, Zeffane s'engouffre côté droit et centre pour « Benzemia ». Légèrement touchée, sa passe se transforme en balle en profondeur à droite de la surface que la pointe rhonalpine reprend comme son aîné du Real : fort et sans contrôle. Amos est surpris et Lyon punit son adversaire au plus fort de la tempête.

Le coup est net et le Kiryat a tout de suite du plomb dans l'aile. La jeunesse lyonnaise peut alors s'amuser comme un jeudi soir rue Sainte-Catherine. Lopes travaille peinard ses prises de balle, Benzia tente la bicyclette, puis laisse sa place au mineur de la bande, Anthony Martial et ses 17 ans depuis hier. Celui-ci se met en évidence dès son premier ballon, mais se complique la tâche et ne peut inquiéter Amos. En première intention, c'eut été au fond. Heureusement que la kermesse est dite et la fin de match gentillette, juste le temps pour Jordan Ferri de croquer la part du gâteau qui lui était offerte et pour Naby Sarr de laisser ses potes à dix, la faute à un pépin à la cuisse. L'OL termine donc en pôle cette phase de groupes, avec la bagatelle de seize points sur dix-huit. Geoffroy-Guichard est prévenu : avec trois victoires de rang, Aubameyang et consorts devront être forts, très forts.


Olympique Lyonnais les billets pour le prochain match à partir 12 €

Par Arnaud Clement

Parier sur les matchs de Olympique Lyonnais

 





Votre compte sur SOFOOT.com

10 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par Julio91 le 06/12/2012 à 23:41
      Note : 1 

    Une future star ce Sarr. Héhé. Hohoho. MouahahahaAAAAAHHAHAHAH

    Pardon.

  • Message posté par moustafa le 06/12/2012 à 23:48
      

    Parce qu'on s'amuse le jeudi soir rue Ste Catherine ?

  • Message posté par Roma51 le 06/12/2012 à 23:48
      

    Oh oui tu peux demander pardon c'est le minimum!

  • Message posté par Doctor Dim le 06/12/2012 à 23:59
      

    Je viens de voir les équipes qui ont terminé 2ème de leur groupe... Ça fait peur...

  • Message posté par sofoutre le 07/12/2012 à 00:13
      

    Et bien entre Lopes qui sort un très bon match et landreau qui résilie son contrat avec Lille Vercroutre a de quoi se ronger les gants ( même si je sais que Landreau ne viendra jamais au vu de son salaire et que Lyon n'en a pas besoin )

    Pour en revenir au match j'aime beaucoup ces jeunes lyonnais bon ok l'opposition n'était pas d'une très grande qualité mais il y a des points positifs comme Benzia qui suit les traces de Benzema mais il ne faut pas trop s'enflammer laissons lui un peu plus de temps au minot .

    Pour ma part j'ai trouvé fofana très bon au milieu c'était le patron ensuite koné en défense ce n'est pas rassurant même si en deuxième mi temps il y a du mieux et Monzon j'ai l'impression d'une erreur de casting, le mec est très doué techniquement mais défensivement c'est vraiment pas ça donc soit on le fait monter d'un niveau soit il va cirer le banc...

    Bastos fait son petit match d'entraînement tranquillou pour reprendre ses marques et peut on me dire si gourcuff se blesse ou pas car il sort à la mi temps et je pense qu'il a dut ressentir une légère douleur ce qui m'ennuie car je l'aime bien le petit yo .

  • Message posté par Yatopri le 07/12/2012 à 00:24
       &


  • Message posté par jedi_fahd le 07/12/2012 à 00:59
      Note : 3  /

    il ne faut pas oublier que 8 des 2emes de groupes vont affronter les reverses de la ligue des championss

  • Message posté par tiflo le 07/12/2012 à 08:45
      

    Premier 1/4 d'heure très emballant, j'en étais même assez surpris parce que shmona, si défensivement c'est "oui-oui va à l'école", ils sont pas mauvais du tout sur l'animation offensive. D'ailleurs on a pas vu le jour (ou sporadiquement) à partir de l'ouverture du score de sarr jusqu'au but de benzia.
    Pour les joueurs, Lopes sort un très gros match et ça fait du bien parce que le pauvre avait vraiment pas eu de chance à nice.
    Zeffane, Sarr, Pléa, S Koné, Novillo ou encore Ferri sont encore très tendre et il va falloir les incorporer petit à petit. Ils ne perceront pas tous ça c'est sur mais je mets une pièce sur Ferri au moins.
    Benzia, dans la gestuelle me fait vraiment penser à un autre attaquant lyonnais qui joue en blanc maintenant. A la différence qu c'est plus un dévoreur d'espace. Il profite en plus de chacune de ses aparitions pour se montrer. On pourra compter sur lui l'année prochaine si tout se passe bien. Belle rentrée de Martial aussi :-).
    Pour les vieux, B.Koné est redevenu tout simplement ce qu'il est vraiment, un défenseur de L2 voir bas de tableau de L1, dommage, il avait fait 4 mois excellent à son arrivée mais depuis il est complètement largué.
    Monzon, avec la jurisprudence Fofana (qui tient le milieu à bout de bras hier), je vais peut-être attendre avant de l'enterrer mais ça sent vraiment pas bon pour le moment (malgré d'évidente qualités techniques).
    Bastos et Gourcuff ont trottiné ... c'est bieng (ou pas).

    Plac eau derby maintenant :D

  • Message posté par sofoutre le 07/12/2012 à 09:19
      Note : 1 

    @ jedi_fahd
    Ce n'est pas tout à fait vrai ce que tu dis les deuxièmes vont uniquement se coltiner les 4 meilleurs troisièmes de la ligue des champions et les premiers pourront tomber sur les 4 plus "mauvais" troisièmes qui sont : Ajax Amsterdam , Zenith St Pétersbourg , Bate Borisov et le Dynamo Kiev donc le tirage des seizièmes de finale risque tout de même de ne pas être évident pour Bordeaux et Lyon !

  • Message posté par Brice_I le 07/12/2012 à 12:52
      

    @tiflo

    Ah, moi, Zeffane et Sarr, je les ai trouvé pas mal du tout, et je mettrais plutôt une pièce sur eux que sur Ferri. Ferri, je le vois un peu comme Jérémy Pied: le mec est bon, sérieux, il fera carrière, mais il n'est pas brillant. Il dépannera un peu à l'OL pendant deux saisons avant d'aller chercher du temps de jeu ailleurs.

    Novillo, Pléa, Koné, joueront eux aussi dans d'autres clubs, feront une carrière honnête sans être transcendante. En revanche, Benzia à le talent, et à condition de bosser sérieusement et de se protéger de la melonite, devrait être très bon. Mais Martial m'a encore plus impressionné. Il lui a suffit d'une touche de balle, d'un contrôle pour qu'on comprenne: lui, c'est un vrai futur crack!!!


10 réactions :
Poster un commentaire