1. //
  2. // 17e journée

Lyon 2 – 1 Evian TG

Modififié
0 1

Et si c’étaient eux, les vrais gagnants de cette dix-huitième journée ? Forts d’une cinquième victoire en autant de rencontres, toutes compétitions confondues, les joueurs de l’Olympique Lyonnais reviennent à deux points de la première place, en attendant le choc de demain entre le Paris Saint-Germain et Lille.

Pourtant, si le bilan comptable est irréprochable, pour la manière, il faudra repasser. Constamment bousculés par de bons haut-savoyards, les Lyonnais s’en sont une nouvelle fois remis à Lisandro Lopez pour rentrer avec le sourire. Plutôt équilibrées, les premières minutes du match ne connaissent comme seul frisson qu’une petite coupure de courant, à la dixième minute de jeu. Loin d’êtres timorés, les promus jouent sans complexe, et mettent la défense rhodanienne sous pression, notamment grâce à un bon Sagbo. Patients et réalistes, les joueurs de Rémi Garde profitent d’un éclair d’Alexandre Lacazette qui touche le poteau, avant que Briand ne viennent pousser le ballon dans le but et donner l’avantage à l’OL. Un avantage de courte durée puisque ce diable de Sagbo, bien trouvé en profondeur, égalise huit minutes plus tard.

La mi-temps arrive au bon moment pour des Lyonnais qui, sans la clémence de l’arbitre, auraient dû concéder un pénalty sur une main de Réveillère sur sa ligne. Mais en ce moment, la chance est du côté de l’OL. Alors quand les coéquipiers de Maxime Gonalons rament, ils profitent d’une erreur de jugement d’Andersen pour inscrire le but de la victoire, à la 70ème minute, par l’intermédiaire de l’inévitable Lisandro. Un peu de piment en fin de match, avec l’exclusion de Grenier, six minutes après son entrée en jeu, et l’arrivée sur la pelouse de Sidney Govou, ovationné par le public. C’est ce qu’on appelle une belle soirée de football. SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sans la manière, certes. Mais aussi sans Bastos ni Lovren.
Donc c'est de bonne augure pour la suite étant donné que Bastos est le meilleur lyonnais de la saison et que la charnière Lovren-Koné est meilleure qu'avec Cris.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Milan repasse en tête
0 1