1. //
  2. // AS Saint-Étienne
  3. // Supporters

Lutte pour un football populaire : « On n'a pas envie d'arrêter, bien au contraire… »

À l'occasion du match entre le Red Star et Saint-Étienne mardi, deux arrêtés publiés par les autorités ont empêché la venue de supporters stéphanois au stade Jean-Bouin. Quelques heures avant la rencontre, le tribunal administratif et le Conseil d'État ont, tour à tour, rejeté les recours déposés par certains supporters de l'ASSE. Tom, de l'association stéphanoise « Lutte pour un football populaire » , revient sur ces deux dernières journées et sur la répression subie par les supporters des Verts.

Modififié
1 22
Tout d'abord, pouvez-vous présenter l'association stéphanoise « Lutte pour un football populaire » ?
L'association « Lutte pour un football populaire » s'est créée en septembre 2013 suite aux nombreuses mesures (fermeture de tribune, restriction du matériel pour les groupes etc.) qui ont été prises à l'encontre des supporters stéphanois par les instances du football au cours de la saison 2012-2013. Elle compte environ 200 adhérents, avec une très grande majorité d'ultras issus du Kop Sud. Son objectif est de défendre les droits des supporters et leurs libertés, qui sont de plus en plus bafoués dans tous les stades de France, en proposant des conseils juridiques ou en contestant des arrêtés préfectoraux qui interdisent nos déplacements. Nous n'avons pas la prétention de représenter toutes les entités stéphanoises, mais nous sommes ouverts. Si on peut apporter notre aide à une cause légitime, on le fait. C'est pour cela que nous avons contesté les arrêtés publiés à l'occasion de la rencontre Red Star-ASSE.

Comment avez-vous appris que ce match de Coupe de France contre le Red Star allait justement faire l'objet d'un arrêté préfectoral et d'un arrêté ministériel ?
On a commencé à en entendre parler via plusieurs sources que nous avons, et notre avocat a pris connaissance de l'arrêté lors de sa publication au Journal officiel.

Vous vous en doutiez ?
On ne pensait pas vraiment que ça allait tomber vu qu'ils avaient décidé de décaler la rencontre dans un stade, selon eux, plus sécurisé… Mais nous nous sommes rappelés du déplacement à Montpellier où l'on nous avait interdit le déplacement, car La Mosson était inondée et que les Montpelliérains jouaient leurs matchs dans un stade de rugby.

Certains d'entre vous avaient-ils déjà préparé leurs déplacements ?
Certains avaient même posé des jours ! Nous avons d'ailleurs présenté les attestations des employeurs de ces personnes devant le Conseil d'État pour prouver qu'il y avait de réels dommages. Des groupes de supporters avaient également réservé des bus pour se rendre à Paris et posé des acomptes.

Qu'avez-vous fait ensuite ?
Avec l'association des Magic Fans, nous avons voulu « tester » la validité de ces arrêtés et des arguments présentés par les autorités. Il n'y avait pas eu un match entre le Red Star et Saint-Étienne depuis 1998 et il n'y a pas de rivalité particulière avec eux. On a donc contacté un de nos avocats, Me Pierre Barthélémy, pour savoir si c'était possible de poser un recours. Il a estimé que c'était possible de le faire, car certains des arguments ne tenaient pas la route. Ils se sont par exemple plantés sur certaines dates, sur certains faits. On prend ces arrêtés comme une atteinte à nos libertés fondamentales et à celles de l'ensemble des supporters français… Mais les délais de recours ont été super courts. Cette décision a été officiellement annoncée la veille du match, et nous ne pouvions évidemment pas la contester avant qu'elle ne soit rendue publique. Nous avons donc dû monter un dossier en un temps record, mais ça n'a pas marché. Ils savent très bien qu'en donnant la décision la veille d'une rencontre, le recours aura forcément lieu le jour du match et qu'il n'y aura donc pas de déplacement des supporters...

À quel moment avez-vous appris que le tribunal administratif, puis le Conseil d'État avaient rejeté vos recours ?
On a appris les décisions presque en direct par les médias ou via des contacts sur place.

Au fond de vous, vous pensiez pouvoir gagner ?
On s'attendait à cette décision, malheureusement. Nous savons très bien, pour l'avoir vu dans beaucoup de cas d'arrêtés, que c'est très dur de gagner face aux préfectures et encore plus face au ministère. On ne part jamais vainqueur dans ce genre de situation.

Ces décisions ne vous donnent pas envie de lâcher l'affaire ?
Cela ne nous donne pas envie d'arrêter, bien au contraire. Car eux n'arrêteront pas. On reste à l’affût, et dès qu'une décision sera estimée illégale, on la contestera. Et si nous, supporters, ne le faisons pas, personne d'autre ne le fera. Bref, ça nous conforte dans nos convictions et on sait que ça paiera un jour ou l'autre…

Avez-vous tenté d'établir un contact avec les autorités ou la direction de l'ASSE pour expliquer votre projet ? Ou avec d'autres associations comme l'ANS et le CNSF ?
Pour l'instant, nous n'avons pas contacté l'AS Saint-Étienne à ce sujet. Nous espérons ouvrir la voie au club pour qu'il comprenne qu'il y a des gens qui bougent pour faire perdurer la ferveur stéphanoise et que c'est aussi à eux de la défendre. Nous sommes également en train d'établir un contact avec un député de la région, qui est d'ailleurs partisan du CNSF, étant donné que la préfecture est assez fermée sur la question des fans de football en ce moment... Concernant les autres associations, nous sommes en relation avec différents groupes de l'Hexagone afin d'échanger des infos sur les différentes mesures répressives dans les différents stades.

Estimez-vous vraiment pouvoir changer quelque chose de cette manière-là ?
Changer les choses, c'est un bien grand mot. Depuis le début des politiques répressives du début des années 2000, les différents groupes luttent pour leurs droits et leurs libertés par différents moyens. Mais aujourd'hui, il faut prendre conscience que nous ne luttons pas à armes égales face à ceux qui tentent d'anéantir toute forme de supporterisme. Cependant, si on parvient à obtenir certaines victoires juridiques, même les moins significatives, ils comprendront peut-être qu'ils ont en face d'eux des gens intelligents, prêts à discuter, pour ouvrir un dialogue et trouver des solutions.

Les supporters ne sont-ils pas fautifs sur certains faits ?
Bien sûr que, parfois, les supporters sont fautifs ! Mais personne n'est parfait. Ces supporters répondent de leur actes devant la justice et peuvent être condamnés. Mais pourquoi un policier qui tire au flashball à hauteur de tête n'est pas fautif, lui ? Quand on interdit une simple banderole ou un déplacement, ce ne sont pas les autorités, qui prétendent être l'essence de la République, qui bafouent des droits fondamentaux ? Alors oui, il y a des fautifs des deux côtés. Mais, généralement, un seul est réprimé.

Êtes-vous soutenus par les différents fans stéphanois ?
Nous n'avons que très peu de résultats à notre actif, l'association est encore peu connue, donc il est difficile de connaître l'opinion de l'ensemble des fans. Puis, nous ne faisons pas cela pour la gloire. Ce qui nous importe, c'est l'intérêt de tous les supporters des Verts, que l'on puisse supporter notre équipe le plus librement possible aux quatre coins de la France.



Propos recueillis par Laura Kotelnikoff et Antoine Aubry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

denis brognard Niveau : Loisir
"Répression", "droits fondamentaux", "essence de la république"...

Et pourquoi "génocide", "dictature", "escadron de la mort"?

Le sens de la mesure et la culture de l'ultra...
Faire autant de déplacements pour voir un équipe tirer 3 fois au buts pendant le match et marquer une fois tous les 4 matchs..

Faut vraiement être maso ou être afficionados du bloc bien compact, bien solide derrière.
Super Dupont Niveau : CFA2
Ben quand on t'interdit de te rendre quelquepart sous de faux pretextes et en plus en usant de procedes d'escroc, on peut parler de repression et d'attente aux droits fondamentaux.

Le jour ou la veille de ton depart en vacance on t'dira qu'en fait non, t'es interdit de deplacement a la Grande-Motte parcequ'un gars de ta ville y a foutu la merde en 1998, on verra la gueule que tu tirera.
Note : 4
Message posté par denis brognard
"Répression", "droits fondamentaux", "essence de la république"...

Et pourquoi "génocide", "dictature", "escadron de la mort"?

Le sens de la mesure et la culture de l'ultra...


bravo, par contre dans ton raisonnement tu a juste oublier qu'il y a des gens pour diverses raison doivent allez sur paris ce jour la et qui n'ont rien a battre du football et/ou de sainté et du red star.

et je t'assure que ce faire arreter avec femme et enfant en savoie parce que il y a un connard qui a decidé que les gens immatriculé en region parisienne etait des putain de hooligan et que tu passe 20 minutes a expliquer un flic savoyard borné qu'il n'y a pas un banderole " l'exil fiscal ça vous gagne" planqué dans ton coffre, je pense que tu changera un peu d'avis.
Le tweeter de l'avocat en question : https://twitter.com/Pierre_B_y
C'est sympa de voir un avocat fan de sport engagé pour faire respecter le droit des supp
anteouane Niveau : DHR
Message posté par denis brognard
"Répression", "droits fondamentaux", "essence de la république"...

Et pourquoi "génocide", "dictature", "escadron de la mort"?

Le sens de la mesure et la culture de l'ultra...


Je te mets pas de -1 pour que tout le monde puisse voir ta connerie.
Ce pays bafoue toutes libertés de supporter son club. On vit dans un pays de non droit. Un jour ça va péter. Faudra pas venir pleurer.
Ce pays bafoue toutes libertés de supporter son club. On vit dans un pays de non droit. Un jour ça va péter. Faudra pas venir pleurer.
Tout ce qui se fait de beau, spectaculaire et impressionnant, dans tous les stades du monde ce sont les "ultras" à la base, donc respect obligé.

Ca me tue les gens qui critiquent les mouvements ultras alors que ce seront les premiers footix de comptoir à faire style ils s'y connaissent "ah ouais le chaudron ? meilleur public de france ! les tifos super !" "bastia ? trop forts le déplacement à monaco, c'était beau !" "la curva a Roma ? flambant ! ça pousse ! les fumis et tout !"
Toujours à bander pour ce qui se fait ailleurs, à admirer quand c'est loin, par manque de c____ ... mentalité de petits bourgeois incurables.
Message posté par nimportequi
https://www.youtube.com/watch?v=5mhd-F8EYVA


allez on s'appelle vous etes des anges.



Et l'autre qui sort une vidéo de violences, comme si c'était tous les jours ... même raisonnement extrême que de sortir un type qui roule à 365 en roue avant pour dénoncer les excès de vitesse. C'est stupide, mais bon, on a les raisonnement qu'on peut.
Message posté par nimportequi
https://www.youtube.com/watch?v=5mhd-F8EYVA


allez on s'appelle vous etes des anges.



Et l'autre qui sort une vidéo de violences, comme si c'était tous les jours ... même raisonnement extrême que de sortir un type qui roule à 365 en roue avant pour dénoncer les excès de vitesse. C'est stupide, mais bon, on a les raisonnement qu'on peut.
Ce pays bafoue toutes libertés de supporter son club. On vit dans un pays de non droit. Un jour ça va péter. Faudra pas venir pleurer.
Ce pays bafoue toutes libertés de supporter son club. On vit dans un pays de non droit. Un jour ça va péter. Faudra pas venir pleurer.
denis brognard Niveau : Loisir
Message posté par capoverde
Ce pays bafoue toutes libertés de supporter son club. On vit dans un pays de non droit. Un jour ça va péter. Faudra pas venir pleurer.


C'est pas ton club, c'est un club...
Tu es juste un consommateur comme nous tous.
Message posté par Super Timor
Tout ce qui se fait de beau, spectaculaire et impressionnant, dans tous les stades du monde ce sont les "ultras" à la base, donc respect obligé.

Ca me tue les gens qui critiquent les mouvements ultras alors que ce seront les premiers footix de comptoir à faire style ils s'y connaissent "ah ouais le chaudron ? meilleur public de france ! les tifos super !" "bastia ? trop forts le déplacement à monaco, c'était beau !" "la curva a Roma ? flambant ! ça pousse ! les fumis et tout !"
Toujours à bander pour ce qui se fait ailleurs, à admirer quand c'est loin, par manque de c____ ... mentalité de petits bourgeois incurables.


Et la LFP qui met des tifos et des fumis dans ses vidéos promotionnelles...
Pour moi, c'est la plus belle des ironies.
Pour faire suite, une fois n'est pas coutume, un bon papier de L'Equipe http://www.lequipe.fr/Football/Actualit … ers/535780

Gargamel et Moustache forme un beau duo de crevures. A ce niveau là, un bon boycott de la part de toutes les assos de supporters du foot pro, en Championnat, Coupe de la Ligue ou Coupe de France, ça leur ferait ouvrir les yeux.
Message posté par guytan
Pour faire suite, une fois n'est pas coutume, un bon papier de L'Equipe http://www.lequipe.fr/Football/Actualit … ers/535780

Gargamel et Moustache forme un beau duo de crevures. A ce niveau là, un bon boycott de la part de toutes les assos de supporters du foot pro, en Championnat, Coupe de la Ligue ou Coupe de France, ça leur ferait ouvrir les yeux.


Il faudrait effectivement lancer cette idée

Une opération "tribunes mortes" pendant 2 journées, on verra ce qu'ils diront ces messieurs et tous les footix qui vont venir pleurer parce que "yapadambiansse".

Quelle hypocrisie sur ce sujet !
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 4
Bah au parc ça fait longtemps qu'elle a commencé cette opération...
federicoloco Niveau : District
Si la ligue et moustache tirent les ficelles en accord avec les politiques, pour quoi ne pas boycotter bein sports qui leur a acheté les droits de retransmission et dont ils ont leurs revenus financiers ?
C'est peut-être un peu naif comme raisonnement vu que les qataris s'en foutent un peu d'avoir beaucoup d'abonnés, mais ça leur ferait pas de mal non plus je pense.
Ou de manifester dans tous les stade de France contre la coupe du monde 2022.
Je crois que ça enverrait du gros et que ça leur ferait assez mal aux dents !!!
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
1 22