1. //
  2. // Éliminatoires Euro 2016
  3. // Écosse/Irlande

Lumière sur l'affaire Roy Keane

Modififié
3 11
Mercredi, Roy Keane faisait la une des journaux irlandais pour une altercation au sein de l'hôtel accueillant la sélection nationale d'Irlande, ayant nécessité l'intervention de la police et une ambulance.

Ce vendredi, les premiers détails de l'affaire ont été dévoilés par l'Irish Star. Frank Gillespie est fan de l'équipe d'Irlande. Résidant à Boston, il traverse l'Atlantique en vue de la rencontre Écosse/Irlande de ce vendredi soir, mais s'arrête à l'hôtel habituel des Irlandais, mercredi, à Dublin : « J'ai déjeuné là-bas et après 18 heures, je me suis assis dans le lobby quand Roy revenait de sa chambre. Je lui ai dit : "Hey Roy, tu pourrais me dédicacer ton livre ?" » Sauf que Roy Keane ne semble pas d'humeur. Le regard noir, il s'avance vers ce cher Frank, l'œil noir, en criant bientôt : « Qui t'a autorisé à écrire un livre et parler sur ma famille ? » Oui, Gillespie n'est pas n'importe qui. Fan depuis 25 ans de l'Irlande, Frank est connu pour tenir un pub, le Blackthorn, accueillant souvent les joueurs irlandais à Boston, quand ils sont de passage. Et Frank, en 2004, en a tiré un livre - Confessions from the Blackthorn - où il raconte quelques anecdotes sur Roy Keane. Frank tend de nouveau l'autobiographie pour la dédicace, mais l'aboyeur irlandais refuse et retourne le bouquin à l'envoyeur : « J'ai alors déchiré quelques pages et j'ai dit : "Eh bien, si tu te comportes comme ça, je ne le lirai pas." Il m'a ensuite poussé et je suis tombé par-dessus une petite table. J'étais au sol et il me criait "Lève-toi, allez, lève-toi !" J'étais terrifié. Mon dos était en train de me tuer. »

Gillespie passera les 10 heures suivantes à l'hôpital, conduit par ambulance. Martin O'Neill, face à l'ampleur médiatique de l'affaire, a quand même dû poster une vidéo pour que la page se tourne. Déchirée ou non.


JGB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Shevchenko Niveau : CFA2
Tout bon joueur qu'il ait été, son comportement devient exécrable. Ca devait être un vrai plaisir de l'avoir comme capitaine à Manchester United...
gigil'amoroso Niveau : District
"My back was killing me" ----> "Mon dos était en train de me tuer"

Seems legit
Lumière ? Pas du tout, il donne sa version des faits qui contredit la version de Roy keane, la version de la fédé irlandaise, la version personnel de l'hôtel et comble de l'embrouille, sa propre première version donnée aux keufs.

Copier-coller l'article de Yahoo Sports, c'est pas pro.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Le rouge d'Imbula annulé
3 11