1. //
  2. // Match amical
  3. // France/Allemagne

Lukas Podolski, « prince » d'Angleterre

Lukas Podolski est en passe de réussir là où Michael Ballack et Per Mertesacker ont échoué : conquérir l'Angleterre et la Premier League. Pas forcément en jouant son meilleur football, juste en présentant de jolies fiches de stats. Problème : il ne joue plus tant que ça en équipe nationale. En ce sens, il se rapproche plus d'un Dietmar Hamann. Même si, à 27 ans, Prinz Poldi n'a pas dit son dernier mot.

Modififié
17 23
Cet été, au moment où Lukas Podolski quitte le 1.FC Cologne pour la deuxième fois de sa carrière, beaucoup en Allemagne se demandent si c'est vraiment une bonne idée. La première expérience au Bayern Munich (06-09) s'était soldée par un échec relatif, le natif de Gliwice étant soumis à une trop rude concurrence (Roy Makaay, Claudio Pizarro, Luca Toni, Miro Klose ou Roque Santa Cruz). Las, « Prinz Poldi » était rentré sur ses terres de Rhénanie se refaire une santé. Et puis après quelques saisons avec son « FC » , il avait décidé qu'il était suffisamment mûr pour s'en aller de nouveau. Pas en Allemagne, non : à l'étranger. Inquiétude dans les médias teutons : est-ce qu'un type qui n'a jamais été aussi bon que dans la difficulté peut trouver ses marques dans le championnat le plus relevé d'Europe ? D'autant plus que son anglais est vite fait, et qu'il parle mieux le dialecte kölsch que l'allemand.

Une histoire de statistiques

Même s'il est vrai que Lukas Podolski peut faire le con, il ne faut pas le prendre pour un imbécile fini. Lors de sa première interview en tant que joueur d'Arsenal, il bluffe tout son monde en s'exprimant plus que convenablement dans la langue de Shakespeare. Puis il décide de faire son « deuil » lors d'un match amical avec sa nouvelle équipe dans son ancien appart, le RheinEnergieStadion. Un doublé pour une victoire 4-0 face au 1.FC Cologne, le père est tué, la nouvelle aventure peut commencer.

Après quelques mois, Lukas Podolski livre sa réponse sur le terrain : « Ja. » Pas forcément en étant élu le joueur de la semaine ou même du match, non. Simplement en remplissant les feuilles de statistiques. S'il était l'homme providentiel, le capitaine courage des Geißböcke (les Boucs), chez les Gunners, il n'est qu'un joueur parmi tant d'autres. Difficile à croire, d'autant plus que c'est l'Allemand qui a véritablement lancé la saison des Canonniers. Après deux 0-0 lors des deux premières journées (face à Sunderland et à Stoke), Poldi débloque la situation à lui seul face à Liverpool : un but, une passe décisive, et Arsenal qui repart avec les trois points d'Anfield Road. Arsenal croit tenir le successeur de Van Persie, d'autant plus qu'Olivier Giroud semble s'inspirer de Fernando Torres les premières semaines. Mais au final, non. Poldi n'est pas fait pour ce taf. Alors Arsène Wenger fait exactement l'inverse de ce qu'il avait fait avec Thierry Henry : il délocalise Lukas Podolski et lui donne le flanc gauche. Le bonhomme a l'habitude de courir, de se traîner, de centrer. Du moins, c'est ce qu'il fait en équipe nationale. Mais là, ça ne marche pas. En match, le numéro 9 des Gunners ressemble à un pétard mouillé. Preuve en est qu'il est toujours remplacé. Ceci étant, il a des fulgurances. Comme ce but et ces trois passes décisives face à West Ham (victoire 5-1, et Podolski de devenir le premier joueur de la saison en PL à aligner 3 assists dans le même match), ou encore comme ce coup franc de la victoire dix minutes après son entrée en jeu face à Stoke (1-0). Aujourd'hui, sans vraiment montrer quoi que ce soit, Lukas Podolski pointe à 8 buts (2e meilleur buteur d'Arsenal, à égalité avec Giroud) et 9 passes décisives (tout comme Steven Gerrard et Juan Mata) en Premier League. Costaud, mais une fois de plus, Podolski fait du Podolski...

La culture du paradoxe

Alors qu'il est en train de franchir un cap dans sa carrière, alors qu'il est en train (à sa manière) de faire son trou dans le championnat anglais, Lukas Podolski devrait logiquement être aligné par Joachim Löw, vu que pour une fois (Cologne, c'est vraiment particulier), il est bon en club. Et bien non. Tout simplement parce qu'à son poste (milieu gauche), la concurrence est arrivée. Elle pourrait être Mario Götze ou André Schürrle, mais elle s'appelle surtout Marco Reus. Un bonhomme qui a plus ou moins les mêmes stats (8 goals, 8 assists en 20 matchs de Bundesliga), mais surtout un joueur qui participe au jeu, comme le souhaite le sélectionneur allemand. Lukas Podolski est en train de perdre sa place, il en est conscient, mais il est prêt à tout pour jouer. Même en défense, s'il le faut. Joachim Löw le sait, il l'avait positionné en conséquence lors des entraînements avant le match de qualification pour le Mondial brésilien face à l'Irlande. À 27 ans, Lukas Podolski atteint enfin la maturité. Et du haut de ses 106 sélections (et 44 buts), il se dit qu'il a encore quelque chose à apporter. À sa manière, bien entendu.

par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Coupe du monde 2006 + ses 6 premiers mois au Bayern il était juste monstrueux. A un moment j'ai pensé qu'on assistait à l'éclosion du meilleur attaquant de sa génération... Je m'étais peut-être un peu enflammé mais je pense que je n'étais pas le seul!
Problème de riche pour les allemands...
Leurs solutions s'appellent Schürrle, Götze, Reus, (22 ans, 20 ans et 23 ans), et derrière, y a un mec à 106 sélections qui s'appelle Podolski
106 sélections, 44 buts, 27 ans.

Il a des stats assez monstrueuses putain*...
Message posté par Seeper
106 sélections, 44 buts, 27 ans.

Il a des stats assez monstrueuses putain*...


C'est clair c'est assez monstrueux... Il en est a combien de selection, l'ami Miro ?
nononoway Niveau : CFA
Arriver à maturité à 106 sélections. Y'a une couille dans le paté.
On la remarque bien là, la mentalité allemande, de se défoncer et tout faire pour avoir sa place au lieu de faire sa pleurnicheuse !
Mais c'est vrai que c'est bizarre, il jouait à Cologne et était titulaire avec la Manschaft et là il est à Arsenal mais il a plus sa place.
Marsellus Wallace Niveau : District
Son seul problème ? Il n'a quasiment jamais rien fait en club, alors qu'il était bon avec son équipe nationale (à part pet-être le dernier Euro). A sa fin de carrière, je serai curieux de voir son nombre de sélection, avec les deux autres briscards que sont Schweinsteiger et Lahm !
Miroslav Klose, c'est 67 buts en 126 sélections. Et deux records en ligne de mire: celui de Gerd Müller, et celui de Ronaldo.

Peace,

Ali F.
Miroslav Klose, c'est 67 buts en 126 sélections. Et deux records en ligne de mire: celui de Gerd Müller, et celui de Ronaldo.

Peace,

Ali F.
Vu que Reus et Götze sont absent... je pense qu'il sera aligné...
J'ai rien de spé contre lui mais franchement, il conquiert rien du tout là. Il redresse juste la tête après un début de saison mauvais comme tout.

Quant à ses stats en sélection (impressionnantes, oui), ça veut tout et rien dire. C'est bien de marquer en match amical et en qualif. Comme la plupart de ses ptits copains, il était où dans les matchs importants ?
Il était ou dans les matchs importants ? Sache que Podolski à toujours été très bon en sélection y compris dans les grandes compétitions à part peut-être le dernier euro. Justement on lui a toujours reproché d'être moins bon en club.

En fait les allemands, c'est notre contraire. Ils ont des joueurs moyens en club et excellent en sélection (du moins il y a quelques temps). Je pense bien sur à Podolski et Klose ! Klose, ce mec personne n'en parle pourtant c'est un attaquant génial.

Il devrait être titulaire demain vu que pas mal sont blessés.

Enfin à Arsenal, il est bon mais sans être génial, il fait le taff j'ai envie de dire. Il manque surtout de régularité en fait. Dommage que Arsène ne soit pas un adepte du 4-4-2 car avec Giroud et Podolski ça pourrait être sympa.
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
bof, hoeness a tres bien parler de podolski a une époque. pour lui podolski n'avait pas la carrure internationale.
il disait en gros que c'est tres bien de planter des triplés et des doublés contre l'armenie ou le luxembourg mais que là où on attendait les grands joueurs c'etait dans les grands matches.et là il y a plus personne.
et pourtant hoeness c'est pas le mec qui dezingue à la matthaus ou a la oliver Kahn
Message posté par vale
J'ai rien de spé contre lui mais franchement, il conquiert rien du tout là. Il redresse juste la tête après un début de saison mauvais comme tout.

Quant à ses stats en sélection (impressionnantes, oui), ça veut tout et rien dire. C'est bien de marquer en match amical et en qualif. Comme la plupart de ses ptits copains, il était où dans les matchs importants ?


Hum, alors, comment dire, en 2006, à 21 ans, il est titul indiscutable en Equipe d'Allemagne, marque 3 pions (doublé contre la Suède en 1/8eme, bref comme Ronaldo, Henry, Torres ou David Villa, des peintres c'est sur) et 2 assists. Euro 2008, doublé contre la Pologne en match d'ouverture (unique buteur pour l'Allemagne), puis unique buteur contre la Croatie derrière. Assist sur l'ouverture du score en quart de finale contre le Portugal. Au mondial 2010, il marque contre l'Australie, puis marque encore contre l'Angleterre et balance une ou 2 assists contre l'Argentine. Il marque aussi à l'Euro 2012.

Sans compter ses buts en éliminatoires... pas de buts importants donc? et puis va trouver des joueurs qui ont marqué à 2 mondiaux et 2 euros différents, ben tu en trouveras pas beaucoup..

Et au passage, son début de saison à Arsenal n'a pas été "mauvais comme tout", il a eu un trou c'est vrai, mais c'est quand même 12 buts toutes compéts confondues et 11 assists.. pas dégueu.
Message posté par Arnok


C'est clair c'est assez monstrueux... Il en est a combien de selection, l'ami Miro ?


ça doit avoisiner les 400...
et son âge pareil..
allez j´arrète de déconner avec une légende
DrAwkward Niveau : CFA2
Moi j'avoue avoir un vrai problème avec le jugement sur les joueurs basés sur du ressenti.

Récapitulons rapidement. Lukas Podolski, première saison hors d'Allemagne et donc première saison en Angleterre, on est vaguement à mi-saison (un peu plus en fait) et c'est 8 buts et 9 passes décisives comme le mentionne l'article. Moi je veux bien qu'on aime dire qu'il est meilleur en sélection qu'en club, il y a sûrement du vrai dans cette observation, mais 17 buts au classement cumulé c'est tout de même satisfaisant pour un joueur qui joue sur l'aile. A ce rythme là ça fera une année à genre 14/15 buts et une bonne dizaine de passes décisives. Pour un joueur transféré gratos, c'est une excellente pioche.

Et rappelons qu'il n'a que 27 ans et que c'est un ailier hargneux et plutôt bon défenseur. Comme le dit l'article, effectivement il n'a sûrement pas dit son dernier mot.
@DrAwkward

Il a coûté 12 millions d'euros ;-)

Peace,

Ali F.
Message posté par DrAwkward
Moi j'avoue avoir un vrai problème avec le jugement sur les joueurs basés sur du ressenti.

Récapitulons rapidement. Lukas Podolski, première saison hors d'Allemagne et donc première saison en Angleterre, on est vaguement à mi-saison (un peu plus en fait) et c'est 8 buts et 9 passes décisives comme le mentionne l'article. Moi je veux bien qu'on aime dire qu'il est meilleur en sélection qu'en club, il y a sûrement du vrai dans cette observation, mais 17 buts au classement cumulé c'est tout de même satisfaisant pour un joueur qui joue sur l'aile. A ce rythme là ça fera une année à genre 14/15 buts et une bonne dizaine de passes décisives. Pour un joueur transféré gratos, c'est une excellente pioche.

Et rappelons qu'il n'a que 27 ans et que c'est un ailier hargneux et plutôt bon défenseur. Comme le dit l'article, effectivement il n'a sûrement pas dit son dernier mot.

Je pense qu'il est pas assez technique pour jouer derriere l'attaquant et pas assez tueur pour jouer 9, il peut peut etre trouver sa place sur une aile mais la aussi il faudrait qu'il participe plus au jeu de l'équipe.
Les Stats sont ce qu'elles sont car vaut mieux un mec qui met 1 buts tous les 2 matchs qu'un gars qui te met un triplé un jour et qui marque plus pendant 6 matchs. Podolski c'est le second cas, il est quand meme pas mal irrégulier et il aurait du rester en Allemagne pour assurer sa place, quitte à partir dans un club intermédiaire type Dortmund, Shalke, Wolfsburg..
Un joueur probablement surcoté au début de sa carrière puis sous-coté depuis 2 ans, comme si tout le monde s'était dit il y a quelques années "bon si Podolski réussit au Bayern alors on dira que c'est un grand attaquant" ca ne fut pas le cas et ca l'a poursuivi longtemps, résultat des courses il a fait des choix de carrières par "affectif et confiance", il arrive p-e un poil tard là ou il aurait du arriver il y a p-e 2 ou 3 ans mais il semble etre arrivé a maturité en effet, c'est un joueur que j'ai toujours trouvé trés bon, ca a pas la technique d'un Neymar ni le flair d'un Pipo mais ca joue simple, ca joue pour les autres, ca va vite, ca frappe fort, ca centre tres bien, s'il est appelé a chaque fois et qu'il décoit rarement c'est surement pas pour rien, bref moi j'ai toujours apprécié et je pense qu'Arsenal est un club pour lui
Point Godwin Okpara Niveau : District
Message posté par Zhenord
Il était ou dans les matchs importants ? Sache que Podolski à toujours été très bon en sélection y compris dans les grandes compétitions à part peut-être le dernier euro. Justement on lui a toujours reproché d'être moins bon en club.

En fait les allemands, c'est notre contraire. Ils ont des joueurs moyens en club et excellent en sélection (du moins il y a quelques temps). Je pense bien sur à Podolski et Klose ! Klose, ce mec personne n'en parle pourtant c'est un attaquant génial.

Il devrait être titulaire demain vu que pas mal sont blessés.

Enfin à Arsenal, il est bon mais sans être génial, il fait le taff j'ai envie de dire. Il manque surtout de régularité en fait. Dommage que Arsène ne soit pas un adepte du 4-4-2 car avec Giroud et Podolski ça pourrait être sympa.


Rhhhoooooo.... Arsene pas un adepte du 442? Franchement??
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
17 23