1. // Eliminatoires 2014
  2. //

Luis Suarez: « J’étais vraiment nul pour les études »

Ovationné par la plèbe à Montevideo vendredi après son quadruplé face au Chili, le meilleur buteur de la zone AmSud, Luis Suarez, analyse la renaissance de la sélection uruguayenne.

Modififié
Cela va bientôt faire un an que tu as rejoint Liverpool. Quel bilan fais-tu de ton expérience en Angleterre pour l’instant ?

C’est une très bonne expérience, je m’y plais mais il faut que je continue à progresser. Il faut que je m’adapte encore plus. Le plus étrange, c’est l’intensité qu’il y a durant les matchs. Ça joue à un rythme infernal, ça change vraiment de l’Eredivisie. La Premier est un championnat très exigeant, parce que tu dois sans cesse être en train de courir. Moi, la grinta je l’ai toujours eue, je me suis toujours bagarré pour chaque ballon, mais c’est vrai que depuis un an, j’ai l’impression d’avoir enclenché une nouvelle vitesse.

Quel est ton rapport avec Dalglish ?

Au début j’ai eu un peu de mal à communiquer avec lui car je ne parlais pas beaucoup anglais, mais il m’a toujours donné énormément de confiance. Lui ce qu’il veut, c’est que je joue comme je sais le faire. Il ne m’a pas mis de pression, bien au contraire, c’est quelqu’un qui est toujours en train d’encourager.

Quels sont les objectifs de Liverpool cette saison ?

Malheureusement nous ne sommes pas en coupe d’Europe. C’est dommage car c’est toujours intéressant de disputer ce genre de compétitions… L’avantage, c’est que ça nous laisse des forces pour le championnat. Notre objectif, c’est de nous qualifier pour une coupe d’Europe… La Premier League c’est une compétition très difficile, mais personnellement je ne me suis pas fixé d’objectif. Si on peut faire mieux qu’une qualification pour une coupe d’Europe et viser plus haut pour remporter un titre, on ne se gênera pas.

Est-ce que tu penses encore à la victoire de la Copa America ou tu es enfin redescendu sur terre ?

Chaque jour qui passe me fait redescendre un peu plus de mon nuage, c’est clair. Je ne suis plus aussi excité par ce titre même si j’y pense souvent, mais différemment. Les messages des gens, les remerciements de ceux qui te disent que tu leur as égayé la vie, c’est ce qui m’a le plus marqué. On a réussi à rendre les Uruguayens heureux. C’est comme ça que j'analyse la performance de l’équipe en Copa America. Dans le football tout le monde recherche la gloire individuelle et collective, mais rien ne paie plus que d’avoir réussi à unir un pays comme nous l’avons fait en devenant champions il y a quelques mois. Quand nous sommes allés en Uruguay pour fêter le titre, j’ai vu des larmes de joie, des sourires… Ce sont des images fortes que je n’oublierai jamais. Franchement, je ne me rappelle pas avoir vécu un moment aussi fort que lorsque nous avons ramené la coupe au pays. C’est tout simplement inoubliable.

La Copa America, c’était un moyen pour vous de confirmer après votre demi-finale au Mondial?

Notre but, c’était d’atteindre la finale et nous y sommes parvenu. L’Uruguay attendait un titre depuis beaucoup trop d’années… Il fallait en finir. Notre performance à la Coupe du monde nous a en quelque sorte ouvert les yeux sur notre potentiel. Aujourd’hui on est conscient de nos capacités. C’est quelque chose qui s’est vu lors de la dernière Copa America, non ?

Quel est le secret de la renaissance de la Celeste selon toi?

La raison fondamentale de cette renaissance, c’est le groupe de joueurs qui composent la sélection. Il est tout simplement spectaculaire. On est tous pareils, je veux dire par là qu’il n’y en a pas un qui se croit supérieur aux autres ou un truc dans le genre. On est vraiment très soudés, un peu comme une famille. Ces derniers temps, l’Uruguay récolte les fruits de son travail. Ça fait des années qu’on travaille tous ensemble, qu’on souffre tous ensemble. Pour ça. Pour gagner des titres. Dans l’équipe, tout est sain, la parole est donnée à tout le monde. Le gars qui a une sélection est aussi légitime que celui qui en a 100. C’est bête à dire, mais notre secret c’est vraiment le groupe. On voit tous les choses de la même manière. Et si ce n’est pas le cas, le coach est là pour trancher. Tout le monde a une confiance aveugle en Tabarez. Depuis que je porte le maillot uruguayen, je n’ai jamais vu un mec faire la gueule ou s’énerver. La sélection, c’est du pur plaisir. La cohabitation est juste géniale. Pour moi, c’est un peu comme mes frères. Je prends soin d’eux et ils prennent soin de moi. Et je ne parle pas seulement des autres joueurs mais de tous les membres du staff. Après, footballistiquement parlant, je crois que la clé de la réussite, ça a été de bien définir ce que chacun d’entre nous devait faire sur le terrain. On avait la grinta, mais on ne savait pas se canaliser. Désormais on a toujours la grinta, mais on s’applique plus, tout est plus réfléchi. Nous somme plus sereins, donc plus confiants en nos capacités. Tous les joueurs respectent à la lettre les consignes du Maestro (NDLR : Tabarez), les vieux, comme les jeunes.

Est-ce que cette réussite aurait été possible sans Tabarez?

Le Maestro est responsable de tout ce qui arrive de beau au football uruguayen. La discipline qu’il a imposée à tous les niveaux, c’est l’une des clés de l’Uruguay. Tabarez sait aussi créer et unir un groupe comme personne d’autre. Pour arriver où nous en sommes, nous avons beaucoup souffert et il a su créer une alchimie entre joueurs expérimentés et jeunes talentueux. Au début du projet, même quand les résultats n’étaient pas bons, le Maestro a toujours gardé confiance en nous. La finale de la Copa America par exemple, c’est peut-être notre meilleur match à tous. Chacun faisait l’effort nécessaire pour que l’autre puisse faire la différence. Je crois qu’on peut encore progresser, mais nous sommes aujourd’hui arrivés à maturité.

Une maturité que vous avez montrée bien avant la finale de cette Copa America…

Contre l’Argentine, c’est vrai qu’on avait fait preuve de beaucoup d’aplomb. Pour être dans le dernier carré du tournoi, nous devions montrer ce dont nous étions capables. L’Argentine devait absolument gagner parce qu’elle était chez elle, mais nous, les Uruguayens, on aime ce genre de scénarios. Comme on dit chez nous, c’est quand les patates sont cuites que l’on montre vraiment ce qu’on a dans le ventre. Personnellement, j’ai beaucoup souffert contre l’Argentine, mais l’idée de perdre ne m’a jamais traversé l’esprit. Même avec un joueur en moins… Nous avions notre garra pour accomplir notre objectif. Franchement, j’avais l’impression qu’on était invincibles. C’est un sentiment qui est toujours présent aujourd’hui d’ailleurs. Mentalement, on est vraiment costauds.

Tu te rappelles de ce que tu faisais en 95?

Bien sûr. Quand ‘manteca’ Martinez met le dernier tir au but de la finale, c’est peut-être l’un de mes meilleurs souvenirs d’enfance. A un moment, j’ai pensé qu’on ne verrait plus l’Uruguay à pareille fête. C’est pour ça que je suis vraiment très heureux d’avoir contribué à remettre mon pays sur le chemin de la victoire en ayant marqué, en plus, un but lors de la finale. Ce genre de choses, ça n’a pas de prix. Gagner un titre avec son pays, c’est la plus belle chose qui puisse arriver à un footballeur. Je n’échangerais ça contre rien au monde.

Tu as réalisé un rêve d’enfant ?

Tu sais, je me suis déchiré pour devenir footballeur. Je n’avais pas beaucoup de talent alors j’ai dû me battre pour en arriver où j’en suis aujourd’hui. Alors, oui, on peut dire que j’ai réalisé un rêve d’enfant.

Tu aurais fait quoi si tu n’avais pas réussi dans le football ?

Aucune idée. Moi j’avais juste le football en point de mire… L’école, c’était vraiment pas mon truc. J’étais vraiment nul pour les études.

A part le football, tu pratiques d’autres sports ?

J’aime bien le basketball, mais je préfère le regarder à la télévision plutôt que d’y jouer. Sinon, il y a le ping-pong et là pour le coup, je me démerde plutôt bien.

Quels objectifs te fixes-tu avec la sélection uruguayenne dorénavant ?

J’aimerais jouer toutes les compétitions possibles avec l’Uruguay. La priorité, ce sont les éliminatoires pour le Mondial. Ce serait bien qu’on se qualifie directement et le plus rapidement possible… Mais mon grand rêve, ce serait de jouer les Jeux Olympiques. Ça ne dépend pas de moi, mais c’est vrai que j’aimerais bien pouvoir disputer une médaille. J’ai aussi de bons espoirs pour la Coupe des Confédérations en 2013. J’espère d’ici là qu’on aura su garder le même cap…

Video : Le quadruplé de Suarez face au Chili

Propos recueillis par Jorge Lopez
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Vraiment ?

Le seul moyen d'attirer le lecteur a cliqué est de titré de ça et de jouer sur le vieux cliché du footeux teubé?
Y a pas mal de gens qui doivent le détester, mais moi je l'aime bien. Parfois sanguin mais intelligent sur et hors du terrain avec une rage de vaincre incroyable.

Marrant cette passion pour le ping pong chez les footeux. A quand un Özil-Suarez ?

Après cet article me donne une impression de déjà vus par rapport à la version papier. Me trompe-je ?
Un très grand joueur.
Il blague quand il dit qu'il n'avait pas beaucoup de talent? Ou c'est de la traduc approximative?
J'ai découvert ce mec sur Eurosport quand Gronigue jouait l'UEFA, il avait planté un pur but. Je me suis intéressé à ce mec par la suite, et je trouve dommage qu'on garde de lui l'image d'une catin car il est vraiment excellent techniquement et intelligent sur le terrain. Bien plus altruiste qu'on le pense. Et il assume ce qu'il fait, ce qui est rare.
Pastore, tu peux n'être pas fait pour les études et être intelligent (Einstein et beaucoup d'autres...) Pourquoi a tu cliqué sur cet article? Ne me dis pas qu'"ils" ont réussi à t'avoir!
Non j'ai cliqué parce que j'avais envie de m'exprimer dans les commentaires sur ce titre boisé !

Jamais dit l'inverse! Mais pour le coup Suarez, je ne suis pas sur que ce soit le bonne exemple !

Mais je te rassure, je suis surement aussi idiot qu'un autre, malheuresement, je ne suis pas footballeur :(
Et oui le racisme s'apprend à l'école mec...
Bim. Couillon de gamin brun (comme les cheveux, hein pas la chemise... quoique). Le gars est condamné par la FA, verdict des matchs de suspension à suivre.
les "negritos" du monde entier te saluent. Mpfff
il y a 3 heures Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 14
il y a 7 heures Le fils de Pelé retourne en prison 4 il y a 7 heures La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 18 il y a 8 heures Le beau geste de Boateng pour Nouri 8
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
il y a 12 heures Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 11 Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 9
Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14