1. //
  2. // Segunda Division
  3. // CD Lugo

Lugo, premier de la classe

Pensionnaire de Segunda Division, le CD Lugo ne truste que rarement les couvertures des canards. Un constat mis à mal par l'annonce de leur nouvelle campagne d'abonnements : pour la saison qui se profile, tous les bons élèves de la région pourront assister gratuitement aux matchs de l'équipe galicienne.

5 2
Sandro Rosell n'a laissé que peu de bons souvenirs au FC Barcelone. L'imbroglio fiscal du transfert de Neymar lui a couté sa place et quelques ennuis judiciaires, mais sa médiocre cote de popularité barcelonaise résulte de nombreux autres choix discutés. Au premier rang des critiques se trouve le partenariat polémique avec le Qatar qui, pour la première fois de l'histoire plus que centenaire du fanion blaugrana, installe une publicité sur son maillot. Au second rang, le prix des entrées pour accéder au Camp Nou. Dans un communiqué laconique du mois d'octobre 2013, le FCB annonce en effet que les enfants ne pourront plus entrer gratuitement au Camp Nou. Une nouvelle qui irrite de nombreux socios, mais qui place la politique tarifaire du Mes que au même niveau que celles du Real Madrid ou de l'Atlético. Désormais, plus aucun club de Liga ne régale d'entrées aux jeunes pousses, la faute à un règlement quelque peu ubuesque imposé par la LFP. Des consignes qui ne s'appliquent pas en Segunda Division, où le CD Lugo vient de détonner en annonçant offrir des abonnements à tous les bons élèves de Galice.

« Primer l'effort et le dépassement des enfants »


Dans les faits, le CD Lugo offre des abonnements à tous les enfants de 14 ans et moins qui disposent d'un carnet de notes plus que satisfaisant. Les bons élèves n'ont qu'à se munir de leur bulletin de fin d'année scolaire et, s'ils ont bien eu la moyenne dans toutes les matières, se verront offrir un abonnement pour toute la saison prochaine. De même, deux tuteurs pourront profiter d'une offre à hauteur de 100 euros l'année. Un geste que le président du club galicien, Tino Saqués, explique avoir mis en place pour « primer l'effort et le dépassement des enfants » : « Dans le sport, nous savons que les études et le processus académique sont fondamentaux. La vie professionnelle des sportifs est limitée dans le temps, et nous voulons récompenser les jeunes pour qu'ils soient sportifs et qu'ils s'appliquent au niveau académique. » De même, les chômeurs de plus de trois mois, les retraités de plus de 65 ans ou les jeunes de 15 à 21 ans pourront s'offrir des abonnements au rabais ou des entrées à prix réduit. Une stratégie sympathique qui se veut gagnante pour les supporters, bien souvent dans le dur financièrement, crise économique oblige, autant que pour l'entité. Et une belle carotte pour des parents ne sachant motiver leurs rejetons.

Un exemple loin d'être suivi…


Comme la majorité des stades de Segunda Division, celui de Lugo est très loin d'afficher complet. Lors de la saison passée, l'Estadio Anxo Carro ne se remplissait même pas à moitié. La moyenne annuelle ne dépasse pas les 4000 spectateurs. « La tendance de ces dernières années est qu'il semble compliqué de remplir l'Anxo Carro » , dit Tino Saqués. L'objectif affiché par ce même président est donc d'atteindre les 6000 abonnés pour que « les tribunes soient plus pleines de supporters que jamais » . Ce choix, peu de clubs espagnols décident de le faire. Pour beaucoup d'entre eux, mieux vaut un stade vide à cinquante euros la place qu'une enceinte pleine à craquer pour des entrées à prix modestes. Exemple en est donné avec Getafe. Club sans âme de la banlieue de Madrid, il ne remplit jamais son Coliseum Alfonso Pérez. Pourtant, le bassin de population qui le borde est le plus grand d'Espagne. Les présences de l'Atlético et du Real ne suffisent pas à expliquer un tel désintéressement. Les prix affichés au stade, oui. Ainsi, il faut compter au minimum 40 euros pour aller se farcir une réception d'Eibar ou de Levante… Avec 70% de taux de remplissage de ses stades, la Liga doit donc réinventer son système. Quitte à inviter les mauvais élèves.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Fc Barcelone , plus qu'un club: un entreprise condamnée pour trafique d'enfants.
Wow, 40€ minimum le ticket pour un club comme Getafe, c'est un peu du foutage de gueule. Surtout en Espagne. C'est presque autant que ce que j'ai payé pour aller voir le Real en CL à Gerland il y a 3 ans...
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
5 2