1. //
  2. //
  3. // Nice-Toulouse

Lucien le Toulousain

Retour dans les années 80 sur l'unique saison française de Lucien Favre, sous le maillot du Téfécé. Ses anciens coéquipiers Pierre Espanol et Christian Lopez, ainsi que son coach de l'époque, Daniel Jeandupeux, se plongent dans la boîte à souvenirs.

Modififié
Arrivé cet été sur le banc du Gym, Lucien Favre n’a pas mis longtemps à dompter une Ligue 1 qu’il découvrait, faisant de suite de Nice – et dans le prolongement de la dynamique initiée par Claude Puel – le hit de ce premier tiers de l’exercice 2016-2017. Cette réussite rapide contraste quelque peu avec sa toute première venue dans l’Hexagone, il y a un peu plus de trente ans. À l’été 1983, Lucien, accompagné de sa femme, débarque en effet en tant que joueur du Servette de Genève à... Toulouse, dans les bagages de son compatriote Daniel Jeandupeux, fraîchement intronisé entraîneur du Téfécé. « Il a eu un début de saison difficile, se rappelle ce dernier. Il a mis deux mois à normaliser la situation. » Favre déboule dans une L1 qui s’appelle alors D1, aux caractéristiques qui prêteraient à sourire aujourd’hui. « Le foot français allait tout le temps à 100 à l’heure... enfin... sans changement de rythme et beaucoup basé sur l’exploit individuel, la gniaque, recontextualise Jeandupeux. Toulouse n’échappait pas à la règle. Et Lucien, à cette période-là, était très éloigné de cette culture du foot. » Parallèlement, le foot français et, plus encore, Toulouse ne connaissent pas non plus très bien Favre, bien plus anonyme qu’aujourd’hui. « Dans les années 80, on avait une peur bleue des clubs italiens et allemands, explique Pierre Espanol, son ancien coéquipier dans le Sud-Ouest. On regardait donc plutôt ces clubs que ceux de Suisse pour être honnête. » Ce que Christian Lopez, joueur du Téf de l’époque, résume schématiquement : « Pour moi, à l’époque, la Suisse, le Luxembourg, Andorre, c’était un peu la même chose, hein. »

Joueur « dialogue »


Pour cette saison 1983-1984, les joueurs toulousains découvrent donc ce Lucien qui ne serait pas fait pour la D1. D’une morphologie « un peu fine, élégante » et dans un poste de « numéro 10 qui n’existe plus trop aujourd’hui, au jeu très posé » , dixit Espanol, Favre fait déjà dans l’esthétisme et le cérébral avec sa patte gauche et une vision du jeu « intelligente, derrière les attaquants, souligne d’abord Lopez. Mais en revanche, redescendre n’était pas forcément son point fort. » Jeandupeux théorise un peu plus : « C’était un peu un joueur d’évitement, même s’il n’avait pas une accélération extraordinaire. Il faisait la différence ou en volume, ou en intelligence de jeu. » Au jeu des comparaisons, Pierre Espanol décèle en Lucien un peu de Hansi Müller pour « l’amour du beau geste » , Christian Lopez un peu de Javier Pastore « pour son dribble chaloupé » , quand Jeandupeux compte les points : « Müller me paraissait plus brillant que Favre, et Pastore a une capacité de dribble que Favre n’avait pas. Lucien, c’était un joueur qui avait besoin de l’autre, un joueur de "dialogue" plus qu’un joueur d’exploit individuel. C’est le jeu qui le mettait en situation. Voyons voir... Éric Carrière pourrait lui ressembler. »

Le salut de la méthode Jeandupeux


Éloigné de ce que demandait la D1 de l’époque, Lucien Favre doit en plus composer avec un vestiaire chamboulé par une nouvelle méthode. « Avec Jeandupeux, on est devenus les seuls de D1 à jouer en 4-4-2 en zone » , resitue Lopez. Pierre Espanol, aujourd’hui cadre technique chez les Girondins de Bordeaux, confirme les idées novatrices de l’entraîneur suisse : « Il poussait beaucoup les joueurs à s’interroger, pour qu’ils sortent de leur confort naturel. Il avait un questionnement sur l’organisation collective du jeu, sur la récupération précoce du ballon aussi, ce qui était très nouveau à l’époque. » D’un jeu très direct et rapide vers l’avant, le Téf’ doit réapprendre à construire, à changer de rythme. « Si je veux être dans l’extrême, mon objectif était d’apporter un jeu un peu plus "Barcelone", image Jeandupeux, avant de concéder : Il a fallu du temps pour que ça se mette sur les rails. » Toulouse attendra le mois d’octobre pour digérer pleinement ces changements. Et comprendre donc l’utilité de Lucien sur les bords de la Garonne. « Un joueur comme Favre était idéal dans ce jeu-là, acquiesce Jeandupeux. Favre était sur le terrain le point d’appui, le garant de ma vision du foot. Et je dois reconnaître que si je n’avais pas été l’entraîneur, Lucien aurait eu du mal à convaincre dans cette D1-là. » La collection automne-hiver du Téfécé et de Lucien offre un défilé de qualité (14 victoires, 3 nuls, 1 défaite) et propulsera finalement les Toulousains de la 16e vers les faubourgs de la 5e place de D1 (5e place, à une marche de la qualification en Coupe UEFA).

Panthère rose


Dans le vestiaire, Lucien Favre noue des liens « corrects avec toute l’équipe, avec une attitude assez relax » , selon Espanol, qui convoque un félin de l’époque pour illustrer le flegme du Suisse : « Certains, je crois, lui chantaient l’air de la Panthère rose quand il entrait dans le vestiaire. » « C’était pas un bavard, appuie Lopez. Mais bon, il arrivait tout juste de Suisse et, dans le Sud-Ouest, on parle beaucoup, on chambre pas mal. On était les opposés de Lucien en fait. » À la baguette sur le terrain, la réserve de Lucien ne fait pas de lui un leader de groupe, même s’il n’oublie pas, les résultats aidant, de transmettre parfois deux-trois consignes du coach. « Faut pas se leurrer hein : il avait tout intérêt, de par sa façon de jouer, à être dans une équipe qui privilégie le collectif » , sourit honnêtement Jeandupeux. L’expérience ne durera pourtant pas plus d’une saison, pour « un problème d’argent non versé » , d’après ce qu’a entendu le coach de l’époque. Mais Lucien repartira, semble-t-il, du 31 avec un peu plus de bagages pour sa prochaine reconversion. « Ça ne m’a pas surpris de le voir devenir entraîneur, confirme Jeandupeux. Quand on discutait football avec lui à Toulouse, on sentait qu’il avait ce potentiel. Et il a réussi à le prouver sur la longueur. Là, ce qu’il est en train de faire à Nice, c’est absolument incroyable, c’est beau, hein. Il est en train de reproduire les performances réalisées à Mönchengladbach. »



Par Ronan Boscher Tous propos recueillis par RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Alain Proviste Niveau : Ligue 1
Peut-être que Favre est arrivé un ou deux ans trop tôt à Toulouse... Car le TFC 85-88 (grosso modo) avait une sacrée équipe : l'immense Beto Marcico en meneur de jeu et patron de l'équipe, le défenseur argentin Alberto Tarantini (latéral gauche titulaire de l'Albiceleste championne du monde 78) ou encore Gerald Passi et Yannick Stopyra, deux des plus grands espoirs français qui explosent sous le maillot violet.
Sans doute la plus belle équipe toulousaine de l'histoire ! Souvent dans le top 5 de D1 et quelques matchs mémorables en Coupe UEFA : l'élimination du Napoli de Maradona en 86-87 ou le match aller face au Spartak Moscou...
Dés 83 l'effectif toulousain avait de la gueule ! ils venaient de monter en D1 l'année précédente.
Bergeroo dans les buts, en défense les expérimentés Marx, Domergue et Lopez, Durand, Lacombe et Van Straelen au milieu ! avec donc Favre en meneur, et surtout en attaque Ferratge, Roussey et Soler ! L'équipe termina alors 5èm mais sans accrocher la C3.
il y a 11 heures 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 6 heures Nantes, la mascotte et le plagiat 25 il y a 8 heures Brian Fernández arrive à Metz 4
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8
Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
À lire ensuite
Naples claque l'Inter