1. //
  2. // 33e journée
  3. // Nice/PSG

Lucas doit reprendre sa place

Titulaire indiscutable avant sa blessure, Lucas Moura pourrait revenir dans le onze de départ du PSG face à Nice. Voilà deux mois que le Brésilien regarde les copains jouer sans lui.

6 19
Comme tous les romantiques, Lucas a pleuré le 14 février, jour de la Saint-Valentin. Bon, ce n'était pas pour sa belette, mais parce que sa cuisse venait de le lâcher en plein match face à Caen. Le Brésilien a de suite compris la gravité de sa blessure et ce qu'elle allait entraîner : pas de double confrontation face à Chelsea et de longues semaines sur le carreau. Les larmes du Brésilien ont séché contre Bastia, en finale de la Coupe de la Ligue, date de son retour sur le pré. Entré en jeu contre le Barça aussi, le numéro 7 pourrait enfin retrouver le onze de départ face à Nice. Et, pourquoi pas, reprendre le cours d'une saison qu'il avait entamé sur les chapeaux de roue : 24 matchs, 7 buts, trois passes décisives en Ligue 1.

Le jouet du prince


Pour l'instant, le joueur de 22 ans n'a pas à rougir de sa saison. La plus prolifique en buts depuis qu'il est dans la capitale. Dans les coulisses du club, il se dit qu'Edinson Cavani n'aurait d'ailleurs pas résisté longtemps à la forme de l'ancien joueur de São Paulo lors de l'arrivée des matchs à enjeux. Quoi qu'on en dise, c'est une belle revanche pour celui dont on se demandait encore l'an dernier ce qu'il était venu faire en Europe tant son football semblait immature. Il faut dire que le montant de son transfert (40 millions + 5 de bonus) plaçait le joueur dans l'obligation de réussir quelque chose dans la capitale.

Une réussite vendue prématurément par l'ancienne idole du Parc des Princes, Raí, qui annonçait en décembre 2012 que le gamin « allait faire rêver les gens » . Deux mois après son arrivée, Lucas brisait Valence à lui tout seul en Ligue des champions. Il recommençait face au FC Barcelone en quarts de finale. À Doha, on salivait face aux foulées du jeune Carioca. Dès sa prise de contrôle du PSG, au printemps 2011, le cheikh Tamim ben Hamad al-Thani rêvait d'attirer à Paris le milieu offensif brésilien. C'était le choix du prince. Son jouet.

Dur apprentissage


Mais voilà, l'apprentissage est dur. Surtout en Ligue 1, où Lucas peine à comprendre le football français et sa tactique très rigide. L'an dernier, Blanc commençait déjà à sermonner son joueur publiquement : « Le foot se joue en équipe, et il doit le comprendre » . Comprendre quoi ? Que le football n'est pas aussi simple qu'une longue ligne droite. Pendant très longtemps, Lucas ne s'emmerdait pas avec le collectif ou la tactique. Joueur de couloir par excellence, le Brésilien enclenchait la première vitesse une fois le ballon dans les pieds. Pas d'appel. Pas de mouvement. Je prends la balle, je me mets dans le sens de la route et j'accélère. J'accélère. J'accélère. J'accélère tellement que je n'ai pas le temps d'analyser les mouvements de mes coéquipiers autour de moi, car j'ai de la buée sur les carreaux. Ça, c'était l'an dernier. Et puis l'adorateur de Zinedine Zidane a eu un électrochoc. À savoir regarder la Coupe du monde au Brésil... sur son canapé en cuir. Et ça, quand vous avez 21 ans, ça fait mal au cul. Dans l'esprit du sélectionneur Scolari, ce n'est pas le potentiel énorme du gamin qui était en cause, mais sa progression. Intrinsèquement, Lucas est le joueur le plus rapide du PSG, et sa gestuelle avec le ballon est phénoménale.

Mais voilà, dans la folie brésilienne de son enfance/adolescence, Lucas a oublié de bosser certaines choses comme la profondeur ou la faculté de se démarquer. Au club, on aimerait que le garçon demande moins le ballon dans les pieds et plus dans les espaces, persuadé qu'une fois la tête à l'endroit, Lucas fera mal. Seulement voilà, c'est dans un autre registre que le garçon a bien réussi son début de saison. On l'a vu plus appliqué, efficace, collectif, solide sur ses appuis et discipliné défensivement. Oui, c'est indéniable, il a changé durant l'été avant d'être fauché en plein vol en début d'année 2015. Terminé le Brésilien Jairzinho le dribbleur, le détonateur du côté droit du Brésil des 70's. Au fond, Lucas est un joueur plus simple et sans doute moins talentueux que l'ancien Marseillais à la coupe afro (1974/1975). Lucas Moura est surtout un joueur de son époque. Un mec qui balance des photos de canards avec sa femme sur son compte Instagram, qui rigole avec son pote Marquinhos et qui adore casser des reins sur des crochets.
Mais à l'heure où le PSG panse ses plaies après Barcelone, le numéro 7 serait bien avisé de faire du bien à son équipe. Dans un effectif sur les rotules, un peu de chair fraîche ne fait jamais de mal. Et un mec qui plante des buts encore moins.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Son retour fera surement du bien au PSG, ses déboulés manquent quand même.

http://www.foot-recrutement.com/
Son retour fera surement du bien au PSG, ses déboulés manquent quand même.

http://www.foot-recrutement.com/
La pub c'est mal.

Ce qui m'impressionne c'est la distance entre ses appuis. Ce mec là n'est pas grand mais il te déplie ses cannes tel un compas, c'est assez troublant. On le sent limite sur certains dribbles.

Mais quel joueur!
https://www.youtube.com/watch?v=YjLU_wVb-0c

Cette action est la définition même de Lucas. ****** de Rod Fanni !
georgesleserpent Niveau : Loisir
Mouais... J'ai jamais été convaincu par ce joueur.

Une capacité d'élimination certes énorme, mais niveau intelligence de jeu franchement c'est pas top. Combien de ses rush se sont fini par un enfermement sur un côté ou même dans l'axe ? Combien de balle il a perdu au terme d'une percée ? Maintenant, si il réussit à être plus intelligent et plus incisif, ça peut donner quelque chose de sympa, mais en attendant c'est pas tout à fait un crack.
Jed mosly Niveau : CFA2
Message posté par georgesleserpent
Mouais... J'ai jamais été convaincu par ce joueur.

Une capacité d'élimination certes énorme, mais niveau intelligence de jeu franchement c'est pas top. Combien de ses rush se sont fini par un enfermement sur un côté ou même dans l'axe ? Combien de balle il a perdu au terme d'une percée ? Maintenant, si il réussit à être plus intelligent et plus incisif, ça peut donner quelque chose de sympa, mais en attendant c'est pas tout à fait un crack.


Y'a quand même un gros gros mieux cette saison, ça se remarque au niveau des statistiques notamment, par contre il est très loin d'être un crack et ce qui m'énerve le plus chez ce joueur c'est qu'il ne prend jamais la profondeur et demande toujours le ballon dans les pieds ce qui est une hérésie par rapport à ses qualités.
Problema ? Niveau : DHR
Message posté par Jed mosly


Y'a quand même un gros gros mieux cette saison, ça se remarque au niveau des statistiques notamment, par contre il est très loin d'être un crack et ce qui m'énerve le plus chez ce joueur c'est qu'il ne prend jamais la profondeur et demande toujours le ballon dans les pieds ce qui est une hérésie par rapport à ses qualités.


Bon résumé de l'article lol
Jed mosly Niveau : CFA2
Message posté par Problema ?


Bon résumé de l'article lol


J'sais pas j'ai pas lu
Judas Maccabeus son of Mattathias Niveau : Loisir
Mouais... Joueur plus que moyen. Sa technique ne marche que lancee, et manque totalement de finesse. Et je ne parle pas de sa science du jeu inexistante. Paris devrait se pencher sur Sterling, un joueur incontestablement superieur.
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 1
Il a du talent, c'est indéniable, il a des qualités pour faire très mal.

Maintenant il a tendance à faire le mauvais choix dans le dernier geste.

Mais il est encore jeune, il a le temps d'apprendre à modifier son jeu en fonction du collectif et de la tactique.

Mais déjà, même si ses rush ne sont pas tous décisifs, il créé du danger. Et c'est important sur certain match où il est capable de débloquer une situation. En plus de ça les défenseurs savent qu'ils doivent se méfier de lui, donc ça libère des espaces ailleurs.

Je crois en lui, sur l'aile droite, Cavani en pointe et un vrai ailier gauche d'ici 1 an et c'est niveau ligue des champions.
Clinton Njie est meilleur au niveau qualité/prix.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Il m a jamais fait rêver ce Lucas. Ca va vite, c'est Brasil, c est Youtube mais le QI football pfff...J ai deja l impression de l avoir vu 100 fois partir tete baissée et aller s'empaler sur un côté. Alors qu avec Ibra et ses décrochages y a moyen de faire autre chose

Ceci etant dit il est encore très jeune et peut evoluer ( bon passeur c est deja ça) mais je n'y crois pas des masses. Il me fait penser à Ribery avant Marseille: les jambes sans la tête. Bref y a vraiment un probleme chez vos ailiers à Paris: sont tous bofs ou nuls.

Achetez Wendel, Blanc avait reussi à en faire un frelon à Bordeaux^^
georgesleserpent Niveau : Loisir
Roberto

Encore d'accord avec toi.
Neymar, par exemple, est à des années lumières devant lui.
Felipe Anderson, si il continue comme ça, le sera également.
Note : 3
Message posté par georgesleserpent
Neymar, par exemple, est à des années lumières devant lui.

Nan tu déconnes là :)
Et Messi d'après toi, il est meilleur que Lucas? On se pose la question à Paris... Eclaire nous please.

On l'aime bien bizarrement, c'est peut-être qu'il y a autre chose que le copié collé de ses défauts. Que tout le monde peut constater, lui le premier. ;)
Note : 1
Message posté par popeye
Clinton Njie est meilleur au niveau qualité/prix.


Un peu de respect s'il te plaît.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
La comparaison de Georges n est pas fausse @sox75, quand Lucas est arrivé il etait annoncé comme l etoile montante du football brésilien.

Bon depuis on s est rendu compte que la seule étoile c'etait Neymar^^.
Message posté par DarkPass'


Un peu de respect s'il te plaît.


Avec le prix qu'a coûté Lucas, tu peux te payer 126 Clinton Njie, rends-toi compte!
Oui il est frustrant et tous les défauts écrit dans les commentaires, mais quel dribbleur! Il est dans le tout haut du panier dans ce domaine! A défaut d'être efficace, il fait du spectacle
Message posté par roberto-larcos
La comparaison de Georges n est pas fausse @sox75, quand Lucas est arrivé il etait annoncé comme l etoile montante du football brésilien.

Bon depuis on s est rendu compte que la seule étoile c'etait Neymar^^.


Oui je troll gentiment ;)

Surtout que la comparaison est ridicule effectivement. :)

Par ailleurs @Georges a souligné une qualité indéniable et importante de Lucas, sa capacité d'accélération rare et ceci même à très haut niveau.

Je pense qu'il faut aussi souligner ses progrès (certes il est parti de très bas), dommage cette blessure alors qu'il commençait à être en confiance.

Mais c'est un joueur apprécié par son attitude, un type qui parait humble, travailleur, avide de progresser. Par contre, on est d'accord, il a l'air de mettre du temps à apprendre.

Il a l'air d'apprécier Paris et la France, le Paris SG, il semble bien intégré, en cela les supporters sont patients avec lui et l'aime bien.

Certes il y a le FPF et la politique des gros salaires parisiens. Mais prenant en compte les moyens financiers parisiens, ils peuvent se permettre de faire progresser un type sur 5 ans.

Par contre, un crack, non, me semble pas qu'on le considère ainsi. Le Parc des princes non plus d'ailleurs.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
6 19