1. //
  2. // 14e journal
  3. // Reims/PSG

Lucas Digne de son statut

À 20 ans, l’ancien Lillois joue les doublures de Maxwell. Enfin, pour le moment. Depuis son arrivée dans la capitale cet été, le gaucher ne cesse de défendre son choix sans jamais se plaindre. Ça change…

Modififié
2 15
Le refrain est le même depuis le début du championnat. Dès que Lucas Digne, 20 piges, débarque en conférence de presse avec le PSG, la première question est systématiquement la même : «  Regrettez-vous d’avoir signé au PSG ? » Avec seulement 4 matchs (tous comme titulaire) au compteur, d’aucuns estiment que le champion du monde U20 s’est gâché en rejoignant la capitale. D’autant que l’AS Monaco était également sur les rangs cet été. Bizarrement, le môme n’en fait pas tout un cirque. Il s’en amuse même. « Je savais qu’en arrivant ici, j’aurais moins de temps de jeu que la saison dernière. Je comprends que les gens se posent des questions, mais tout était clair dès le début » , a-t-il expliqué ce jeudi en conférence de presse.

Alors pourquoi toute cette histoire ? Tout simplement parce que la France a encore du mal avec la notion de concurrence et que certains ont peur que le minot se perde en chemin. Comme si goûter un peu du banc de touche à 20 ans était une pénitence. Et puis Digne doit se coltiner la forme actuelle de Maxwell, tout sauf un peintre, alors que celui-ci avait été présenté comme le remplaçant du remplaçant d’Abidal lors de son arrivée dans la capitale en janvier 2012. Une concurrence pourtant saine et positive pour le gaucher de 20 ans. Digne toujours : « Maxwell me donne beaucoup de conseils, pas seulement sur le jeu. On s’entend très bien, cela facilite les choses. Il m’aide avec son expérience sur le terrain et en dehors. »

Le quotidien comme expérience

Le joueur a mis le doigt où il fallait : emmagasiner de l’expérience. En signant dans la capitale façon QSI, Digne se coltine des partenaires d’entraînement XXL. Le gamin en prend plein les mirettes. « Je ne pensais pas que Thiago Silva était comme ça. Il est simple au quotidien et incroyable sur le terrain. Il ne se relâche jamais, même à l’entraînement. Il est impressionnant, comme Zlatan, poursuit-il. À l’entraînement, il ne faut pas rater ses centres, ses passes… Je suis de plus en plus décisif et je progresse défensivement avec des joueurs comme ça. L’exigence ici est plus forte qu’ailleurs, donc je suis obligé de hausser mon niveau pour répondre aux attentes. » Ses sorties le prouvent : il progresse. Même en ne jouant que deux fois par mois. Pour sa première à Bordeaux, il prend un KO technique au bout de 5 minutes. Un bouillon sur son côté l’action suivante. Sacré dépucelage. Mais il ne rompt pas et se dévore pour finalement délivrer une bonne première copie. Au fil des sorties, il s’affirme. Pour sa dernière titularisation – contre Lorient au Parc des Princes – il donne même un caviar pour Lucas Moura. Sa première passe décisive de la saison.

Dans le sillage de Maxwell – 12 ans de plus au compteur – Digne est mieux qu’une doublure, c’est une vraie alternative au poste. Un gamin qui a déjà goûté à la Ligue des champions du côté de Lille, qui plus est. Au sein du club parisien, Digne s'est vite fondu dans la masse. Il traîne avec les mecs de son âge, Rabiot, Ongenda, Maignan and co. Les types sont dans le même délire, et ils savent la chance qu’ils ont de fréquenter au quotidien des tops joueurs. Mais pour Digne, à l’instar d’Adrien Rabiot, il a surtout la chance d’être dans les petits papiers de Laurent Blanc. Tout sauf un détail.

Et le Brésil dans tout ça ?

Et comme le Président est un très bon communiquant, il a très vite couvert son numéro 21 d’éloges publics. Le genre de choses qui vous provoque facilement un afflux sanguin dans le bas ventre. Quand Blanc sort la machine à caresses, c’est plutôt bien fait : «  J’ai toujours dit que c’était un joueur intéressant. Je le pensais il y a quatre ou cinq mois quand on a voulu le faire venir, je le pense encore plus, déclarait Blanc début novembre. Je découvre le joueur, mais aussi l’homme. C’est avant tout un homme, il faut arrêter de dire que ce sont des gamins… Il est très plaisant à manager et à gérer, il faut même le tempérer un peu, car c’est un guerrier et il n’arrête pas. » Globalement, tout le monde est content.

Dans la gestion du cas Lucas Digne, il y a l’idée évidente d’une passation de pouvoir avec Maxwell. À 32 ans, le Brésilien commence à afficher du kilométrage. Une fois « sa » Coupe du monde au Brésil validée, la saison prochaine fera office de véritable test pour les deux protagonistes. En gros, une saison pour apprendre, une autre pour bouffer le taulier. Un plan de carrière cohérent et plausible pour un gamin doué comme ça. À Lille, déjà, il bluffait son monde par sa maturité, son coffre et son goût du combat. Un latéral moderne, en somme. Tellement moderne que Laurent Blanc le verrait bien valider une place, dans la dernière ligne droite, pour la liste des 23 Bleus de Didier Deschamps pour le Brésil. La tête sur les épaules, Digne ne botte pas en touche quand il s’agit d’évoquer les A : « L’équipe de France ? Si ça peut se présenter, pourquoi pas, mais je suis encore jeune et j’ai le temps devant moi. » Au final, Digne est en train de gagner son pari tout en prenant son temps. On est bien loin de la mentalité « tout, tout de suite » . Et même quand il ne joue pas, en dépit des relances incessantes de la presse, Digne ne s’est jamais plaint. Jamais. C’est con, mais ça fait du bien.

par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'aime bien Digne il est cool comme bonhomme, il a pas de chance que maxwell réussisse les plus belles saisons de sa carrière !
Il sera titulaire l'an prochain ou dans deux ans, et pour longtemps, il a bien raison de patienter !
Correction "Je savais qu'en venant ici c'était avant tout pour le fric"
Anonyme78 Niveau : CFA2
L'article est peut-être intéressant...Je me suis arrêté au titre.
Je cautionne plus les jeux de mots sur "Digne" depuis l'été 2013.
Cordialement.


"Alors pourquoi toute cette histoire ?Tout simplement parce que la France a encore du mal avec la notion de concurrence et que certains ont peur que le minot se perde en chemin. Comme si goûter un peu du banc de touche à 20 ans était une pénitence."

Merci Mathieu, très Faure.
Nan sérieux tu retrouves le niveau qui est le tien... On te pardonne presque le "Sakho déménageur qui ne sait pas relancer"
Il est rare d'avoir affaire à un footballeur qui voit plus loin que le bout de son nez. Bien souvent, surtout chez les jeunes,ils agissent sur des pulsions et ne voient que le court terme. Quand certain font gréve à la première contrariété, L.Digne lui va au bout de son projet en acceptant la concurrence à affronter. Il travaille patiemment, répond présent chaque fois qu'il en a l'occasion, et surtout il reste le même. Ce garçon sait que le temps joue pour lui et je le trouve intelligent en plus d'être bon. Il devrait dès cette année jouer assez pour se maintenir dans le rythme de la compétition et postuler à l'edf pour le mondial où il aura en plus l'atout de la fraîcheur physique.
Il voulait venir au PSG...je crois qu'il a bien fait :-)
Evra/Digne, ça a de la gueule comme doublette. Moi je dis oui.

On voit à travers ce qu'il dit que Paris devient réellement un grand club, avec des mecs qui sont des monstres de professionnalisme même à l'entraînement, et ça si nos petits frenchies arrivent à l'intégrer, c'est tout bénef pour le PSG et l'EDF.

Et puis comme ils disent, s'entraîner avec Cavani, Zlatan, Silva et consorts ça doit le changer de Balmont et Basa.

Le PSG du turfu a de la gueule quand même, Sirigu/VdW-Silva-Marqui-Digne/Rabiot-Verratti-Matuidi/Lucas-Cavani-Lavezzi

(en espérant très fortement que Lucas explose et Lavezzi retrouve son meilleur niveau)

Pour finir j'suis pas du tout supporter de Paris (Allez l'OL), mais ce club et cette équipe commencement à me plaire. C'est cohérent, ça joue, et les mecs ont l'air concerné, contrairement au début où Pastore voyait le PSG comme un tremplin vers le Milan
Surtout Digne est vraiment relax et sur de lui, vu le nombre de chacals qui trainent autour du club lui disant qu'il devrait plus jouer, qu'il est plus fort que le gars qui a 12 piges de plus que lui, qu'il faut jouer tous les 3 jours quand on est jeune etc...Je vois bien qu'il les envoie balader gentiment, qu'il bosse et surtout surtout qu'il a répondu présent à chaque minute qu'il a passé sur le terrain.
Assurément, c'est une super recrue.
Note : -2
Du grand n'importe quoi cet article !!

Concernant le joueur , le problème est pas que la France du championnat a du mal avec la concurrence , mais que l'équipe de France aurait bien besoin de concurrence !!

Le gamin a fait un mauvais choix de carrière a l'heure actuel , un gâchis , car il est dans un age ou il doit jouer tout les matchs , ni plus ni moins .

D'autant plus que la marge de progression est toujours perfectible .

Mathieu un peu de sérieux , surtout quand on a vu ce que le gamin avait montrer a Lille !
bien sur que non que c'est pas une nécessité de jouer tous les matchs à 20 piges, surtout à un poste défensif.
Digne a fait le choix de la difficulté mais c'est comme ça qu'il progressera, à Lille il avait fait le tour de la question. A Paris, qui joue sur 4 tableaux, il aura au final un certain nombre de matchs à jouer, d'autant que maxwell ne rajeunit pas, et si il bosse bien il prendra la place en temps voulu, que ce soit cette année ou celle d'après.
Pour progresser, il ne faut pas seulement jouer 50 matchs par saison, il faut aussi être à coté de joueur de niveau international.

Quoi de mieux qu'apprendre de Thiago Silva pour l'art du placement et de la relance, de Motta pour le jeux en une touche de balle et la vision du jeu, de l'expérience de Maxwell, etc.

Je sais qu'il n'est pas en odeur de sainteté en ce moment et personnellement je ne l'aime pas, mais Evra, avant d'être le titulaire indiscutable de Manchester United (depuis 2006 soit 8 ans quand même !), a joué sa première saison (2005-2006) que 14 fois.

De toute façon, la volonté des Quataris est d'avoir le plus de (futurs) joueurs français de niveau international. Donc s'ils ont le niveau exigé et un comportement professionnel, ils auront plusieurs occasions pour s'imposer progressivement.
InspectorNorse Niveau : Ligue 2
Message posté par RonHarris
"Alors pourquoi toute cette histoire ?Tout simplement parce que la France a encore du mal avec la notion de concurrence et que certains ont peur que le minot se perde en chemin. Comme si goûter un peu du banc de touche à 20 ans était une pénitence.Et puis Digne doit se coltiner la forme actuelle de Maxwell, tout sauf un peintre alors que celui-ci avait été présenté comme le remplaçant du remplaçant d’Abidal lors de son arrivée dans la capitale en janvier 2012. Une concurrence pourtant saine et positive pour le gaucher de 20 ans."

Ben non. La conccurence c'est bien, mais il n'y a aucun interet pour un joueur titulaire à Lille, un club de haut niveau français, de signer dans un club qui ne le veut que comme doublure d'un excellent AG alors qu'il avait des propositions de clubs où il aurait eu plus de chances de jouer. Parce que l'experience elle s'acquiert pas en regardant les matches de Maxwell depuis le banc. C'est en jouant que le joueur progresse le mieux.

Et double dose de mauvaise foi, avec un Maxwell qui serait la "doublure de la doublure d'Abidal". Il était doublure, oui. Mais seulement parce que Abidal était largement au dessus à cette époque. Comme dire que Azpi est la doublure d'Ivanovic.


Abidal était titulaire indiscutable au Barça, à mon avis pour des raisons tactiques, plus que pour ses qualités techniques, qui sont inférieures à celles de Maxwell et Adriano. Il servait de 3 eme véritable défenseur pour compenser les montées de Dani Alvès. Et il faut reconnaître aussi qu'il était très fort à cette époque dans les duels...
Selbycool Niveau : CFA2
J'adore les comms des mecs archi sûrs d'eux qui sont persuadés que la vraie vie fonctionne exactement comme une partie de FM... ^^

Franchement, entre jouer 50 matchs par an dans un club moyen et 25 matchs dans un effectif crème de la crème européenne, niveau progression y'a évidemment pas photo. Les mecs, faites juste appel à votre mémoire deux minutes : on connaît combien de minots de L1 archi-prometteurs de 18 à 21 piges et qui, faute de réussir à intégrer un club qui les fasse vraiment progresser, sont tombés dans l'anonymat, voire pire ???

Un simple exemple très récent sur un poste équivalent: Corchiat. J'aurais préféré cent fois pour lui qu'il devienne une belle doublure prometteuse dans un bon club de PL ou de Bundes, plutôt qu'il reste à stagner à Sochaux où, quelques soient ses efforts, le mec a sa place dans le 11 assurée pour toute la saison.

D'ailleurs, si le PSG pouvait le chopper pour remplacer Jallet en fin de saison, ce serait génial pour lui - mais a-t-il encore assez de marge de progression pour intéresser un tel club aujourd'hui ?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
2 15