1. //
  2. // Norvège-Allemagne (0-3)

Löw et le niveau de jeu des Norvégiens

Modififié
0 10
La Nationalmannschaft est de retour, pour vous jouer des mauvais tours.

Pas flamboyante durant l'Euro 2016, l'Allemagne a semblé retrouver de sa superbe ce dimanche lors du premier match de qualification à la Coupe du monde 2018 face à la Norvège. À Oslo, les champions du monde en titre se sont imposés 3-0, mais auraient pu en mettre dix, tant ils ont dominé un adversaire relativement faible.


Content de retrouver son équipe à ce niveau, le sélectionneur Joachim Löw regrettait surtout le manque de niveau et d'ambition des coéquipiers de l'ancien Rennais Alexander Tettey : « La Norvège n'était pas très forte ce soir, ils ne sont pas entrés dans le match, mais c'est aussi parce que nous avons bien joué. Je voulais qu'on accélère le jeu au moment de la récupération du ballon, qu'on joue plus vite vers l'avant, mais aujourd'hui c'était difficile, parce que l'adversaire a peu attaqué et que nous avons joué contre un mur. »

Un mur moins solide que les gants d'Hugo Lloris, apparemment. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

En même temps, depuis l'époque Riise, Tore-André Flo, Rekdal et cie, cette équipe fait-elle peur à qui que ce soit ?
Elle n'est pas loin d'être a plus faible des nations scandinaves et quand on sait qu'elles sont toutes plus ou moins dans le creux...
Oui c'est vrai. Elles sont toutes au creux de la vague en même temps alors qu'il y en a toujours une ou deux qui s'illustrait à tour de role (DK 90'; SE 94'; NO 98' etc.). Ceci dit, n'oublions pas trop vite l'Islande même si elle n'est pas en scandinavie a proprement parler et qu'elle risque certainement de rentrer dans le rang
benarrivo Niveau : DHR
En 94 (époque Bratseth & co), les Norvégiens étaient arrivés avec une grosse côte. Mais ils avaient explosé en plein vol.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 10