Löw encense Thomas Müller

Modififié
0 4
Un joueur différent.

Alors que l’Allemagne débute son Euro ce dimanche contre l’Ukraine, son sélectionneur Joachim Löw a profité d’une interview à L’Équipe pour lancer des fleurs au joueur aux chaussettes baissées : « Thomas Müller a un rôle de leader très important et, sur le terrain, il est imprévisible. Il a un instinct, se trouve là où est le danger pour l'adversaire. Il marque des buts dans des situations impossibles. Il est difficile de prévoir ce qu'il va faire et c'est pour cela qu'il peut changer de position assez souvent pour mettre l'adversaire en difficulté. »


Même s’il n’a emmené en France qu’un seul vrai numéro 9, en la personne de Mario Gómez, Joachim Löw assure que son équipe sera offensive comme à son habitude et met un petit tacle aux équipes défensives : « Ne faire que défendre ne permet pas de gagner des titres. Aujourd’hui, au plus haut niveau, on ne peut plus gagner en proposant un football laid et destructeur. »

La Grèce avait pourtant réussi cet exploit. Il y a plus de 10 ans maintenant... SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

AyoubKiraa Niveau : DHR
"La Grèce avait pourtant réussi cet exploit. Il y a plus de 10 ans maintenant..." D'où le "on ne peut PLUS". Je pense qu'il fait surtout référence au jeu de l'Atlético Madrid, après je me trompe peut-être.
Faut arrêter avec cette ritournelle sur le jeu des grecs en 2004. C'était un des meilleurs euros que j'ai vu. Et Joachim Low c'est sa principale ligne de défense depuis 2 ans que l'allemagne va moins bien : "nous les allemands on essaie de jouer le bon football offensif contre les méchantes petites équipes qui jouent le mauvais football défensif." Donc si l'allemagne est moins bien c'est parce qu'ils jouent le vrai football, eux... Quand tout allait bien avant la coupe du monde, cette rhétorique n'existait pas par contre.
pedro mi guêpe pauleta Niveau : CFA2
Le vampire nazi.
J'échangerais pas UN Joachim Low contre DIX Otto Rehhagel. Le football de la Grèce en 2004 était tout ce que je déteste.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 4