Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe B
  3. // Ludogorets/Liverpool

Lovren, l'escroquerie de l'année ?

Catastrophique pour ses débuts à Liverpool, Dejan Lovren est bien loin du patron que Brendan Rodgers voulait en faire. Pourtant très bon à Southampton la saison dernière, le rugueux Croate semble avoir perdu toutes ses qualités en même temps que les Reds 25 millions. Alors ce Lovren, bon défenseur ou vraie escroquerie ?

Modififié
Christophe Rocancourt a peut-être enfin trouvé un adversaire à sa taille. Car dans la catégorie « escroc » , depuis le début de saison, Dejan Lovren se pose là. Acheté 25 millions d'euros par Liverpool cet été, le défenseur croate n'a pour le moment pas justifié le quart de son prix d'achat. Et comme l'ancien compagnon de Sonia Rolland, qualifié sur sa page Wikipédia « d'aventurier et auteur de diverses escroqueries  » , Lovren n'est pas loin de la condamnation pour usurpation d'identité. Arrivé avec l'étiquette de futur patron de la défense des Reds, suite à une saison réussie au sein du Southampton de Mauricio Pochettino, l'ancien Lyonnais n'a pour le moment rien de la carrure du boss. Petit à petit, il se rapproche même doucement du banc, et devient la risée de l'Angleterre. Dur.

Le mirage de Dortmund et la menace Kolo Touré


L'union semblait pourtant idyllique : d'un côté, un club qui veut confirmer son retour sur le devant de la scène. De l'autre, un défenseur en pleine bourre et qui veut franchir un palier. « Il est directif et a une présence puissante, soulignait Brendan Rodgers après la signature de Lovren. Il a clairement des compétences de leader, ce qui est important et correspond au profil que nous recherchions. Il est encore relativement jeune, donc ses meilleures années sont devant lui et je crois qu'il va s'améliorer et aller encore plus loin avec nous.  » Difficile de contredire le coach des Reds après la première sortie du Croate sous ses nouvelles couleurs. Lors d'un match amical face à Dortmund (4-0), Lovren a mis Anfield dans sa poche avec un but et surtout des attitudes de grand défenseur. Depuis ce jour d'août, le natif de Zenica n'a jamais reproduit une aussi grosse performance. Comme un symbole du recrutement manqué des Reds cet été.

Aux côtés de Sakho ou beaucoup plus souvent de Škrtel, Lovren est fébrile, se fait manger dans les duels et ses relances sont très moyennes. Insuffisant pour un joueur que Bernard Lacombe comparait à Edmilson à son arrivée à Lyon, « pour son aisance technique, mais avec plus de rigueur défensive  » . Rien que ça. Titulaire douze fois en Premier League et trois fois en Ligue des champions, le Croate pourrait perdre ce statut très vite. Qui pour lui prendre sa place ? Kolo Touré pardi ! À 33 ans, l'Ivoirien a été excellent lors du déplacement à Madrid (1-0) et a marqué des points. Et puis Mamadou Sakho, absent depuis fin septembre, reviendra bien un jour pour montrer que lui aussi vaut mieux que ce qu'il a montré jusqu'alors chez les Reds. Mais pour Jamie Carragher, la patience doit encore primer. « J'ai trouvé que Lovren était excellent avec Southampton la saison dernière et c'est pour ça que Liverpool l'a acheté. Les latéraux de Liverpool sont plus offensifs et vous êtes plus exposé. Mais quand vous payez autant pour un défenseur central, vous devez persister avec lui et obtenir ce que vous voulez » , rappelait récemment l'ancien défenseur du club dans le Liverpool Echo.

« Peut-être que je serai le capitaine »


Ce mercredi à Ludogorets, dans un match capital pour Liverpool dans la course aux huitièmes de finale, Lovren devrait encore être titulaire. Un choix défiant toute logique sportive, mais qui s'explique par la foi que Brendan Rodgers conserve en son joueur. Et surtout par le fait que, même si plus grand monde ne croit en lui, Lovren ne compte pas lâcher le morceau si facilement. « Je sais que je vais faire mieux et que les supporters vont voir le vrai Dejan Lovren, a-t-il lâché ce week-end au micro de Sky Sports. L'entraîneur me donne beaucoup de confiance et me dit que je suis un leader. Peut-être que je suis jeune, mais avec le temps, je pense prouver à tout le monde que je mérite d'être ici. Et peut-être que je serai le capitaine, ou le vrai leader de l'équipe.  » Celle-là, même Bernard Lacombe ne l'aurait pas osée.

Par Axel Bougis
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17
À lire ensuite
La grande marche de Zlatan