Lovren et Biševac évitent de parler de la guerre

0 3
Le défenseur serbe Milan Biševac a débarqué cet été à Lyon, où il a retrouvé le Croate Dejan Lovren. Les deux hommes parlent la même langue, mais du propre aveu de ce dernier, évitent le sensible sujet de la guerre de Croatie, qui a opposé leurs deux pays de 1990 à 1995, faisant au total 20 000 morts :

« On est avant tout des joueurs et on est comme une famille. On est là pour gagner des matchs et des titres. Avec Milan, on parle la même langue, mais on fait attention à parler plus en français. Sinon, le staff nous réprimande. Alors, on se corrige et on est gentil. Oui, bien sûr qu'un Serbe et un Croate peuvent jouer ensemble. Mais on ne parle jamais de ce qui est arrivé. On parle de football, du club et de nos vies de famille. La guerre est maintenant loin. Mais je comprends les gens qui ont perdu leurs parents ou leurs proches. On était un beau et un grand pays. C’est arrivé. C’est la vie. »

Mieux vaut parler football, en effet. AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Analyse très réaliste de sa part et très bonne mentalité. Chapeau
Ça pourrait justement être intéressant d'en parler.
Poliment et avec le recul nécessaire cela va de soi.
Hilda de Polaris Niveau : CFA2
On se souvient même plus que Bisevac était au PSG y a encore deux semaines !
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 3