1. // Retraite de Louis van Gaal

Loulou d'Anvers

Avant de faire marcher au pas les Pays-Bas du football, Louis van Gaal a passé quelques années chez le voisin belge, du côté du Royal Antwerp, comme joueur. Un club dans lequel Van Gaal a voulu faire du Van Gaal, malgré ses vingt et quelques années. Pas forcément une bonne idée.

Modififié
Été 1973. Amsterdam rayonne. Son équipe de football, l'Ajax, vient de remporter une troisième Coupe des champions face à la Juventus grâce au génie de son totaal voetbal, mis en application par la bande à Piet Keizer, Gerrie Mürhen, Wim Suurbier, Johan Neeskens et Ruud Krol. Dans l'ombre de cette victoire monstrueuse, un seul homme pleure : Louis van Gaal. Véritable régional de l'étape – il a grandi dans le quartier du Watergraafsmeer, à deux pas du stade De Meer – le Pélican a attendu toute sa vie de porter la tunique ajacide, rongeant son frein dans les équipes amateurs du coin, avant de se voir offrir un contrat par le club amstellodamois à l'été 1972, alors qu'il a déjà vingt et un ans. Une saison plus tard, Louis van Gaal n'a joué aucun match avec l'Ajax. La faute à un certain Johan Cruijff qui truste le poste d'avant-centre que convoite également LVG. Blessé dans son orgueil et bien résolu à se faire une place dans le football professionnel, l'actuel entraîneur de Manchester United choisit de partir de la capitale néerlandaise.

« Il a tout de suite critiqué mon café »


Van Gaal raconté par ceux qui l'ont croisé

Pendant un temps, l'équipe belge d'Ostende ainsi que le Valenciennes-Anzin s'intéressent à la « tour de contrôle » Van Gaal - 1,85 m agrémenté d'une belle carrure -, mais c'est finalement le Royal Antwerp qui signe l'attaquant batave de vingt-deux ans. Quelques jours plus tard, Louis van Gaal emménage dans le quartier anversois de Deurne. Et annonce très vite la couleur. « Dès son arrivée à l'Antwerp, il est venu vivre dans un appartement à côté du mien, juste en face du stade, se souvient René Desaeyere, ancien défenseur et entraîneur belge. Le premier soir, je l'invite avec sa femme pour boire un café à la maison, et j'ai compris le personnage à ce moment-là. Il a tout de suite critiqué mon café : "Pourquoi vous n'avez pas du café crème ?" qu'il m'a dit. Pour moi, c'était incroyable. Ma femme n'en revenait pas. » À peine arrivé que Louis van Gaal compte déjà faire marcher les Belges à la baguette, la sienne de préférence, lui qui a obtenu quelques années auparavant son diplôme de professeur d'EPS.

Mais face à des joueurs chevronnés comme Jean-Marie Trappeniers, gardien déjà âgé de trente et un ans lorsque LVG arrive sur les bords de l'Escaut, la technique ne prend pas. « Eh bien, on m'a dit : "Ça, c'est Louis van Gaal." Mais tu sais, c'était une vedette pour aucun de nous, hein. On ne le connaissait pas. Pour moi, c'était un joueur comme un autre » , rembobine l'ancien portier des Diables rouges entre 1964 et 1970 (11 sélections). « Moi, je n'étais pas professionnel. La journée, j'allais travailler chez mon patron. Et en fait, l'entraîneur Guy Thys me demandait quand je voulais et pouvais faire l'entraînement. Et ça pouvait être à 10h, à midi... que l'entraîneur convoquait toute l'équipe. Ça devait énerver Van Gaal, car une fois, on a eu une discussion, mais je lui ai dit : "D'un, ça ne te regarde pas. De deux, pour critiquer, il faut monter sur le terrain. Donc, puisque que tu n'y es jamais, tu n'as rien à dire !" »

Place du con et lenteur d'escargot


Le recrutement de Louis van Gaal au Royal Antwerp intervient à une période où le club flamand essaie coûte que coûte de contester la suprématie d'Anderlecht ou du Standard Liège, qui se partagent les victoires en championnat depuis plusieurs années. Le Néerlandais vient gonfler un contingent d'extracommunautaires qui comportent déjà le milieu danois Flemming Lund et les deux flèches autrichiennes Karl Kodat et Alfred Reidl. À ce petit jeu de l'Eurovision appliqué au club flamand, Louis van Gaal tient la place du con, au pied du podium, et doit se satisfaire de bouts de matchs. Un statut dont il ne se satisfait pas, avec le melon bien mûr qui lui sert déjà de tête, entretenu par des qualités indéniables de conservation de balle et de jeu dos à la défense. Peu importe que les supporters anversois le traitent de « tête de fromage » dans les travées, lorsque le Pélican joue un match entier, cela s'entend aux quatre coins de la Belgique.

Robert Geens, capitaine de l'équipe, racontait dans l'ouvrage Louis van Gaal : The Biography de Maarten Meijer que « sur le terrain, Louis était une tout autre personne. Il devenait totalement fanatique. Quand il jouait – et il jouait bien –, il ressentait ce besoin de dire à tout le monde qu'il avait été la star du spectacle. Dans ces moments-là, il était très heureux. » Trappeniers ne dit pas autre chose : « Pour un match contre Aston Villa où on gagne 4-1, il avait vraiment fait un mauvais match, pas bon. Mais après, dans le vestiaire, il a dit devant tout le monde : « Heureusement que j'étais dernier homme, c'est pour ça qu'on a gagné ! » Alors qu'il n'avait pas touché une balle ! » La vérité, c'est que Louis van Gaal a une charrette accrochée au derrière quand il se meut sur un terrain. « J'avais rien contre lui parce que c'était un ami. En plus, c'était techniquement un joueur fantastique, avec de la vista et tout, mais il était lent comme un escargot. Que c'était triste... » enfonce Jean-Marie Trappeniers. « Il voulait jouer dernier homme, et il faisait ça plutôt bien, mais toujours trente mètres derrière les autres. Et comme il n'avançait pas vite, c'était une catastrophe. Donc je lui criais dessus, c'est normal. Mais de toute façon, il le savait qu'il était lent, faut pas avoir fait d'études pour le savoir. » De fait, Guy Thys n'utilise Van Gaal qu'avec parcimonie, se servant essentiellement de ses qualités balle au pied pour conserver la possession et l'avantage lorsque le Royal Antwerp mène au score.

« Il a dû se le farcir, le Louis »


Évidemment, le Pélican ne voit pas ça du même œil et les prises de bec avec le futur coach historique des Diables rouges (entre 1976 et 1989) sont plus que fréquentes. René Desaeyere se rappelle un « jour où, à l'entraînement, Van Gaal prend la parole devant tout le monde : « Coach, pourquoi tu ne me mets pas dans l'équipe ? Quand j'ai la balle, je ne la perds jamais. « Réponse de Guy Thys : « Oui Louis, mais tu n'as jamais la balle. » Sur le coup, toute l'équipe se met à rigoler, sauf Van Gaal bien sûr. Mais il ne se fâchait jamais pour autant, ça lui passait au-dessus de la tête, vu qu'il se prenait pour le meilleur. » Nouvelle anecdote de l'ancien défenseur belge, qui dépoussière définitivement la boîte à souvenirs : « Lors d'une causerie d'avant-match où le ton était monté, il a dit à Thys : « Viens chez moi à la maison, comme ça tu pourras prendre un peu le sein de ma femme ! » Mais c'était en rigolant... Enfin non, mais Guy Thys était malin et il contrôlait tout ça. Parce qu'il a dû se le farcir, le Louis ! Je me rappelle une soirée dans un bar où Van Gaal lui avait parlé pendant deux heures parce qu'il voulait absolument jouer. »

À dire vrai, l'attaquant néerlandais ne prend pas uniquement la tête de son entraîneur, mais d'à peu près tous les gens qui ne pensent pas de la même façon que lui. Dont Jean-Marie Trappeniers : « Van Gaal avait toujours des discussions avec tout le monde parce qu'en fait, lui, c'était la seule personne qui avait raison ! Alors j'ai bien essayé de le calmer en disant : "Moi, je suis payé pour être gardien, toi t'es payé pour être joueur, et le Thys est payé pour être entraîneur. Et si tu as tellement de critiques, comment ça se fait qu'avec Guy Thys, on a été trois fois deuxièmes ?!" » C'est imparable : une nouvelle fois dans sa jeune carrière de footballeur, Louis van Gaal se retrouve dans un club qui connaît le succès – presque – sans lui. En 1977, et après 41 petits matchs et 7 buts marqués, il retourne aux Pays-Bas. Engagé comme professeur de sport au sein de l'établissement technique Don Bosco, il évolue les soirs et week-ends avec le club de Telstar, alors en deuxième division néerlandaise. Il y rencontre Mircea Petrescu, son mentor en tant qu'entraîneur, qu'il suivra au Sparta Rotterdam pour y apprendre les rudiments du capitanat et la meilleure manière de guider les hommes sur un terrain. En 1995, Louis van Gaal monte finalement sur le toit de l'Europe en tant qu'entraîneur de l'Ajax Amsterdam en 1995. Mais il a oublié une chose primordiale selon René Desaeyere : « Il ne m'a jamais fait goûter son café. »



Par Matthieu Rostac et Émilien Hofman
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article

Note : 6
Comme quoi on ne devient pas un gros con qu'en vieillissant, on peut l'être même très jeune !
Andreï Rublev Niveau : Loisir
Tu serais pas supporters de Chelsea???
"Coach, pourquoi tu ne me mets pas dans l'équipe ? Quand j'ai la balle, je ne la perds jamais." Réponse de Guy Thys : "Oui Louis, mais tu n'as jamais la balle." Sur le coup, toute l'équipe se met à rigoler,

Ahahaha j'ai bien rigolé aussi ça m'a rapellé le jour ou on avait remplis le calbut du coach de reflex spray. Tout le monde rigolait sauf lui avec ça tête toute rouge.
Ce mec a quand même l'air de jouer de sa mauvaise foi, et c'est du grand art.
mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars !
Hier à 14:37 Valdés lance sa société de production 8 Hier à 13:27 Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 30 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport) mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 67 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 164 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 33