1. //
  2. // Quarts de finale
  3. // Manchester United/Arsenal

Louis van Gaal se cherche encore

Arrivé au lendemain d'une Coupe du monde brillante avec l'équipe des Pays-Bas, un CV doré et une enveloppe illimitée pour le mercato, Louis van Gaal devait (re)faire de Manchester United une machine à gagner. Huit mois plus tard, on se demande encore ce que le Batave veut nous montrer.

Modififié
6 42
Les causeries de Gary Neville devaient utiliser le mot « couilles » comme une simple ponctuation. Maintenant qu'il est devenu consultant, l'ancien capitaine de Manchester United ne se gêne pas pour commenter, semaine après semaine, les exploits de son ancienne équipe dans les colonnes du Telegraph, mais sans les gros mots. Récemment, il a pris la plume pour crever l'abcès après une énième prestation collective sans relief des Red Devils, actuellement quatrièmes de Premier League. L'objet était simple : enfin faire le deuil de Sir Alex Ferguson et du jeu prôné par l'Écossais durant ses 26 ans de règne à Old Trafford. « Le temps est venu pour les fans de Manchester United - moi y compris - de s'affranchir du règne de Sir Alex Ferguson et d'arrêter de comparer cette nouvelle période avec la splendeur passée. Le style de jeu et les noms ont changé, mais la seule personne qui ne sera pas perturbée par l'évolution de l'équipe est Louis van Gaal. Je n'ai jamais été manager, mais je crois personnellement au football d'attaque, avec un rythme élevé. Si United voulait à tout prix protéger ce style de jeu ils auraient dû choisir un manager avec ces convictions. Mais il n'y avait aucune chance que Van Gaal vienne à Manchester United et adopte la philosophie de quelqu'un d'autre. »

Manchester United n'a plus rien à voir avec l'équipe qui avait dogmatisé le 4-4-2 avec deux ailiers dans les années 90 et marché sur le Royaume-Uni. Là-dessus, on est bien d'accord. Mais comment joue MUFC aujourd'hui sous la houlette de Louis van Gaal ? Personne ne le sait vraiment. Pourtant, lorsque le vainqueur de la Ligue des champions 1995 avec l'Ajax Amsterdam a été choisi pour coacher United, tout le monde semblait sous le charme. Surtout après une campagne de recrutement onéreuse durant laquelle Rojo, Blind, Herrera, Shaw, Di María et Falcao ont rejoint le Nord de l'Angleterre. Certains parlaient même de titre de champion. Balivernes.

3-5-2, 4-3-3, 4-4-2, et demain ?


Portée par sa formidable campagne lors du dernier Mondial, Van Gaal débarque à Manchester avec son sourire figé et un schéma tactique en poche : le 3-5-2 qui a démoli l'Espagne (5-1) et mis en lumière Van Persie et Blind. D'ailleurs, les recrutements de Rojo, Blind et Shaw s'inscrivent dans cette logique tactique… Sauf que très vite, certaines autres recrues correspondent plus à un 4-3-3 (on pense à Di María et Herrera notamment). Dès le départ, le groupe est déséquilibré et ça se ressent en début de saison, où MUFC prend des valises contre des obscures taules (Leicester, Milton Keynes Dons) tout en ne parvenant pas à déstabiliser des équipes de seconde zone (Burnley, Swansea, WBA, Aston Villa). Au vrai, pour quel système de jeu MUFC a-t-il recruté ? Bonne question. La défense à trois ne marche pas. Et surtout pas avec Blackett, McNair, Smalling ou encore Jones, puisque United n'a pas réussi à trouver son défenseur central durant l'été. Après deux mois de tâtonnement, LvG change finalement son fusil d'épaule et assure ses arrières avec une défense à quatre où les deux latéraux sont, souvent, des joueurs offensifs comme Valencia et Young. Dès lors, Van Gaal va essayer de chercher la bonne formule : 4-3-3, 4-4-2 en diamant, 4-3-1-2. Il cherche encore.

Fellaini, numéro 10. Di María perdu. Tout va bien


Actuellement, le Batave n'a pas de joueurs de couloirs offensifs physiques ni d'avant-centre mobile. Récemment, Van Gaal a donc testé un duo d'attaque Falcao-Van Persie tout en replaçant Rooney dans le cœur du jeu, comme un relayeur. Ça n'a pas vraiment fonctionné. Au point que le coach s'est permis d'avancer qu'il n'avait pas de matos offensif suffisamment solide pour faire ce qu'il souhaitait. « Nous ne pouvons pas nier que, en ce moment, nous n'avons pas un attaquant capable de nous marquer 20 buts cette saison. Robin van Persie ne peut pas le nier, Falcao ne peut pas le nier et Rooney non plus, mais ce dernier n'évolue pas toujours en pointe. » C'est à la fois incroyable et terriblement vrai. L'homme a testé tellement de choses qu'il a même terminé des matchs avec Marouane Fellaini en numéro 10. Oui, oui. À tel point que lors d'un West Ham – MUFC très moyen (1-1), Sam Allardyce s'en est pris au système de MUFC : «  Van Gaal a fait de Manchester une équipe qui balance devant et attend de voir ce qui va se passer » . Le genre de conneries qui font sortir le manager de ses gonds. Ainsi, le boss s'est présenté en conférence de presse dans les jours qui ont suivi le match avec une chiée de feuilles de stats du match. « Photocopiez les (stats) et ensuite vous pourrez montrer tout ça à Big Sam. Nous avons joué au sol pendant 70 minutes, mais cela n'a pas marché, alors j'ai fait entrer (Marouane) Fellaini et on a égalisé sur un ballon aérien, c'est vrai. Au total, West Ham a joué 71% de ballons longs contre 49 pour nous. »

Mais comment une équipe avec un QI football aussi élevé peut-elle être aussi illisible et chiante à voir jouer ? Il faut se pencher sur le cas d'Ángel Di María pour comprendre le bordel permanent. Recruté à prix d'or (près de 80 millions d'Euros) et meilleur joueur du Real Madrid l'an dernier, l'Argentin devait être le taulier technique et tactique de MUFC. L'architecte. Ce n'est pas le cas. Contre Sunderland, Van Gaal a même sorti Ratatouille à la pause. Le numéro 7 semblait perdu sur le terrain, ne comprenant pas ce qu'on attendait de lui. Pour Gary Neville, toujours dans le Telegraph, les raisons de ce retard à l'allumage sont multiples. Selon l'ex-défenseur des Red Devils, Di María « n'a jamais vraiment voulu quitter le Real Madrid, un club qui représente le graal d'une carrière pour un joueur sud-américain » . Ángel Di María aurait aussi toujours à l'esprit « le traumatisme du cambriolage de sa maison à Manchester  » , plus tôt dans l'année sans parler « des bouleversements tactiques continuels de Van Gaal » . En gros, le gaucher déprime et perd son football. Un peu comme Falcao, que Van Gaal ne voulait pas vraiment. Récemment, les premières rumeurs d'un départ de Di María sont apparues dans la presse anglaise, puisque Van Gaal aimerait rapatrier Depay, qu'il a coaché chez les Oranje. Huit mois que le Batave est dans la place et il semble encore tâtonner. Nous sommes en mars 2015 et on a du mal à comprendre où va le coach si brillant avec les Pays-Bas. Oui, il a repris une équipe de morts-vivants, mais quand même, on ne s'attendait pas à s'ennuyer autant que lors de la période David Moyes. Décidément, la vie n'est pas qu'une suite d'érections. Un Moyes qui, pendant ce temps, a déjà terrassé le Barça, le FC Séville et l'Espanyol avec sa Real Sociedad.

Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

zinczinc78 Niveau : CFA
Je pense que Van Gaal range ses idées dans son goitre.. Donc on n'est pas au bout de nos surprises..

Maintenant je lis..
J'avoue être complémentent perdu sur ce que le coach veut faire ,et si je dis pas de connerie l'enveloppe de xxx millions c'est lui qui a choisi comment la dépenser ,donc il n'a pas trop d'excuses mais bon je garde espoir on ne peut pas passer d'excellent a nul en quelque mois.
J'aime bien Mathieu Faure, et l'article est intéressant, mais mieux vaut laisser faire Markus quand vous voulez parler de tactique.

Passer de 3 à 2 centraux en gardant les même latéraux offensifs, c'est renforcer ses arrières ? 4-4-2 en diamant et 4-3-1-2, c'est la même chose non ? Fellaini en 10, c'est pas le poste qu'il occupait assez souvent à Everton ? Il me semble même l'avoir vu jouer comme second attaquant.
J'adorerais voir le duo Giggs/Neville remplacer Van Gaal, pas forcément à la fin de cette saison mais à la fin de son contrat. Si vous êtes intéressé par l'article de Gary qui a été traduit ici : http://manchesterdevils.com/articles/li … riere-nous

Certains veulent la tête de Van Gaal dès la fin de cette saison mais je serais plus enclin à lui laisser une seconde année personnellement, s'il y a qualification pour la CL. Il connaît bien son effectif maintenant et avec une meilleure préparation + un tri dans l'effectif avec un recrutement intelligent (Arrêter de recruter un gros nom pour vendre des maillots), il aurait aucune excuse pour jouer le haut de tableau la saison prochaine.
Loin de moi l'idée de vouloir faire chier les pros-Pays-Bas mais "Portée par sa formidable campagne lors du dernier Mondial" c'est pas un peu abusé ?
Ok, y'a la branlée contre les espagnols certes. Mais bon 8èmes poussifs contre les Chicanos survoltés ; le 1/4 ultra poussif contre le Costa Rica aux tirs aux buts ; la demi ultra chiante perdue aux tirs aux buts ...
Robben n'y est pas pour rien dans cette "belle" campagne, mais elle n'est pas extraordinaire.

Concernant l'article, je pense que l'objectif de ce bon vieux nudiste batave, c'est la C1 et peu importe les moyens et la manière. Si cet objectif est rempli à la fin de la saison, il restera sur le banc et aura le temps de repenser à son système.
C'est pas beau cette année, mais si y'a la 3ème ou 4ème place fin mai, ça sera déjà mieux que la saison passée, où c'était déjà dégueulasse et sans qualif'.
Autant j'ai longtemps pensé que van gaal trouverait la clé, mais il faut avouer que cette saison commence de plus en plus a ressembler a un échec match après match le nullité de MU nous saute tous au yeux cette équipe et même encore plus faible que celle de moyes avec une enveloppe de transfert incomparable.
j'ai beaucoup de mal a croire que ni arsenal ni Liverpool n'arrivent a finir devant cette pauvr equipe made in Van gaal.
Comme quoi l'alliance d'un mercato raté d'un coté est un ancien grand coach aujourd'hui bouillie de l'autre peuvent faire très mal même au grand Manchester united.
Et cette chèvre de belges aux pied carré en 10 c'est vraiment magique merci Van gaal...
Une question c'est vraiment si catastrophique que ça à voir?

Je regarde pas les matchs, mais quand on se penche sur les résultats c'est pas dramatique non plus (*).

Et est ce que quelque part, Van Gaal ne voit pas cette saison comme une saison de transition, où il prépare la saison prochaine, avec pour seul objectif cette année la LDC... (il me semble que c'est l'objectif fixé par la direction)
Est ce qu'il n'a pas estimé le chantier trop vaste que pour avoir une équipe parfaite, rodée, bien mentalement, prête à jouer son football de possession avec intelligence, dès la première saison?
Et quel est l'avis de la direction sur son cas ?

Est ce que comme Moyes, il pourrait sauter en fin d'année? ça marche pas on vire, et on empêche toute continuité sportive pour l'effectif.

(*) malgré tout ils doivent jouer contre les 5 autres des 6 premiers, avec 2 déplacement Chelsea et Liverpool, et Arsenal, Tottenham et City à domicile... il peut s'en passer des choses.
gaiusbaltar Niveau : DHR
Message posté par zinczinc78
Je pense que Van Gaal range ses idées dans son goitre.. Donc on n'est pas au bout de nos surprises..

Maintenant je lis..


il doit avoir un paquet d'idées alors...
Chimikhooney Niveau : Ligue 1
@Mathieu Faure :
Cet article est mauvais.
Je m'explique :
MU tape aujourd'hui le record de blessures dans une saison pour un club de Premier League (record battu depuis fin janvier avec 50 blessures)
De base LVG veut prôner un 3-5-2. Il le commence assez tôt dans sa saison, trop tôt même vu qu'assez vite il se replace sur un 4-4-2 en attendant que ses joueurs soient habitués au 3-5-2 à l'entraînement.
Dès qu'ils se sont habitués il repasse sur un 3-5-2. Le problème c'est qu'assez vite il n'a plus aucun défenseurs "expérimenté" (Jones, Smalling, Evans, Rafael blessés, Shaw hors de forme et Rojo qui se blesse lorsque Smalling revient) il est obligé alors de repassé sur un 4-4-2 avec Young et Valencia en latéraux (ce n'est pas un choix tactique au départ !)

Le duo RVP-Falcao est mis en place lorsqu'il a dû faire repassé Rooney au milieu (Blind, Di Maria, Fellaini, Herrera, blessés).

LVG n'a jamais eu la chance d'avoir moins de 4 blessés dans l'équipe pendant 1 mois. Va construire ton plan de jeu quand la moitié de ta colonne vertébrale de l'équipe du mois précédent est blessée.

Dire que Fellaini finis numéro 10, c'est ne pas avoir regardé le match, Fellaini finit attaquant pivot, il joue dans la surface adverse et presque jamais derrière les attaquants.

Je veux dire que contrairement à ce que l'article laisse à penser : Van Gaal n'a pas tatonné sa tactique au gré de ses envies cette saison, il a dû le faire à cause de plusieurs hécatombes de blessures.
Tout en commençant une saison avec une équipe qui a perdu son "jeu" (Moyes' style) et sa mentalité de vainqueur ! (Interview de Rio Ferdinand disant que Moyes entraînait les joueurs à comment ne pas perdre le prochain match)
Si ils virent Van Gaal le club part dans l'instabilité et ça n'est pas bon car plus le temps passe et les coachs défilent plus le chantier tactique s'agrandit avec une philosophie qui se perd et plus l'effectif se déséquilibre car chaque manager à ses profils de joueurs favoris. Ils seraient bien avisés à MU de se rappeler du Real des années 2000 pour ne pas répéter les mêmes erreurs.

De toute façon je doute que mettre un ancien du club sans expérience ne change quoique ce soit. Si leurs supps s'imaginent l'inverse ils se foutent le doigt dans l'?il. Il y a une accumulation de joueurs moyens à MU totalement surcôtés qu'il faudrait déjà dégager de toute façon.
Faut qu'ils recrutent plus intelligemment, des joueurs jeunes, pas trop cher mais qui sont déjà des valeurs sûres dans leur club respectif :

Clyne, Laporte, Ward-Prowse, Alcacer ou Lacazette et pourquoi pas un Shaquiri qu'ils auraient déjà du aller chercher en janvier.
L'article est plutôt correct, cependant je ne suis pas du tout d'accord avec un passage important :

"Mais comment une équipe avec un QI football aussi élevé peut-elle être aussi illisible et chiante à voir jouer ? Il faut se pencher sur le cas d'Ángel Di María pour comprendre le bordel permanent. Recruté à prix d'or (près de 80 millions d'Euros) et meilleur joueur du Real Madrid l'an dernier, l'Argentin devait être le taulier technique et tactique de MUFC. L'architecte. Ce n'est pas le cas."


Di Maria n'a rien d'un architecte, et il possède un QI football extrêmement faible. C'est un joueur très rapide, endurant, et un excellent dribbleur, mais on ne pourra jamais lui demander de prendre en main le jeu d'une équipe. Il est ce que les Anglais appellent un "headless chicken", un poulet sans tête qui court partout en faisant pléthore de mauvais choix mais compense par une activité monstrueuse. Bref, tout ça pour dire qu'on ne peut pas bâtir une équipe autour de Di Maria, il ne possède pas l'intelligence de jeu nécessaire. Et si je voulais être méchant, je dirais qu'il suffit de le regarder pour s'en apercevoir.
@Playmaker,

Complètement d'accord. Depuis son repositionnement en relayeur, je le vois plus comme un genre de super-Matuidi en beaucoup plus fort et plus technique. D'ailleurs, s'il était venu à Paris...
Trilaterale Niveau : Loisir
Message posté par Playmaker
L'article est plutôt correct, cependant je ne suis pas du tout d'accord avec un passage important :

"Mais comment une équipe avec un QI football aussi élevé peut-elle être aussi illisible et chiante à voir jouer ? Il faut se pencher sur le cas d'Ángel Di María pour comprendre le bordel permanent. Recruté à prix d'or (près de 80 millions d'Euros) et meilleur joueur du Real Madrid l'an dernier, l'Argentin devait être le taulier technique et tactique de MUFC. L'architecte. Ce n'est pas le cas."


Di Maria n'a rien d'un architecte, et il possède un QI football extrêmement faible. C'est un joueur très rapide, endurant, et un excellent dribbleur, mais on ne pourra jamais lui demander de prendre en main le jeu d'une équipe. Il est ce que les Anglais appellent un "headless chicken", un poulet sans tête qui court partout en faisant pléthore de mauvais choix mais compense par une activité monstrueuse. Bref, tout ça pour dire qu'on ne peut pas bâtir une équipe autour de Di Maria, il ne possède pas l'intelligence de jeu nécessaire. Et si je voulais être méchant, je dirais qu'il suffit de le regarder pour s'en apercevoir.


Tout a fait d'accord pour di maria, ça se voyait dès son arrivée à madrid où il te faisait deux matchs tout pourri sur trois au début (et une chiée de mauvais choix). Aucune capacité pour prendre le jeu en main, c'est juste un bon petit détonateur qui peut briser les lignes avec une bonne qualité de centre, point. Et dire que De Bruyne était dispo pour le tiers du prix...
Sauf que Matuidi à un QI football au dessus de la moyenne.
Plasil Power Niveau : CFA
Qui souhaitera rester la saison prochaine sans LDC à disputer pour la deuxième année consécutive? On risque de voir quelques rats quitter le navire à mon avis cet été.
paul.la.poulpe Niveau : Ligue 1
Message posté par Playmaker
L'article est plutôt correct, cependant je ne suis pas du tout d'accord avec un passage important :

"Mais comment une équipe avec un QI football aussi élevé peut-elle être aussi illisible et chiante à voir jouer ? Il faut se pencher sur le cas d'Ángel Di María pour comprendre le bordel permanent. Recruté à prix d'or (près de 80 millions d'Euros) et meilleur joueur du Real Madrid l'an dernier, l'Argentin devait être le taulier technique et tactique de MUFC. L'architecte. Ce n'est pas le cas."


Di Maria n'a rien d'un architecte, et il possède un QI football extrêmement faible. C'est un joueur très rapide, endurant, et un excellent dribbleur, mais on ne pourra jamais lui demander de prendre en main le jeu d'une équipe. Il est ce que les Anglais appellent un "headless chicken", un poulet sans tête qui court partout en faisant pléthore de mauvais choix mais compense par une activité monstrueuse. Bref, tout ça pour dire qu'on ne peut pas bâtir une équipe autour de Di Maria, il ne possède pas l'intelligence de jeu nécessaire. Et si je voulais être méchant, je dirais qu'il suffit de le regarder pour s'en apercevoir.


C'est pour ça qu'il a été reculé au milieu par Ancelotti d'ailleurs. Il fait trop de mauvais choix pour être un des trois attaquants de devant, mais au milieu, entre son activité défensive, et sa capacité à se projeter vers l'avant, il apportait un soutient non négligeable à ses attaquants (et je pense qu'il devait être libéré d'une certaine pression en ayant des gars plus importants que lui devant)
Eomer fils d'Eomund Niveau : CFA2
Message posté par Barka_fr
Sauf que Matuidi à un QI football au dessus de la moyenne.


Tu m'as fait rire
TheDoctor Niveau : DHR
Message posté par Playmaker
L'article est plutôt correct, cependant je ne suis pas du tout d'accord avec un passage important :

"Mais comment une équipe avec un QI football aussi élevé peut-elle être aussi illisible et chiante à voir jouer ? Il faut se pencher sur le cas d'Ángel Di María pour comprendre le bordel permanent. Recruté à prix d'or (près de 80 millions d'Euros) et meilleur joueur du Real Madrid l'an dernier, l'Argentin devait être le taulier technique et tactique de MUFC. L'architecte. Ce n'est pas le cas."


Di Maria n'a rien d'un architecte, et il possède un QI football extrêmement faible. C'est un joueur très rapide, endurant, et un excellent dribbleur, mais on ne pourra jamais lui demander de prendre en main le jeu d'une équipe. Il est ce que les Anglais appellent un "headless chicken", un poulet sans tête qui court partout en faisant pléthore de mauvais choix mais compense par une activité monstrueuse. Bref, tout ça pour dire qu'on ne peut pas bâtir une équipe autour de Di Maria, il ne possède pas l'intelligence de jeu nécessaire. Et si je voulais être méchant, je dirais qu'il suffit de le regarder pour s'en apercevoir.


"l'Argentin devait être le taulier technique et tactique de MUFC. L'architecte" m'a bien fait marré! J'espère tout de même que LVG a la clairvoyance que Di Maria n'est en rien un architecte (mission plus réservée à Herrera) mais plutôt le dynamiteur de service (à la Giggs des 90's).
Sinon article plutôt correct, en effet on a vraiment du mal à savoir quelle direction prend MU (ce qui est flippant pour un supporter de longue date comme moi). Le gros soucis, est la perte d'identité flagrante de ce club, perso je me sens de plus en plus loin de ce dont à quoi aspire les dirigeants de cette équipe... Triste
Note : 1
Message posté par buju
Loin de moi l'idée de vouloir faire chier les pros-Pays-Bas mais "Portée par sa formidable campagne lors du dernier Mondial" c'est pas un peu abusé ?
Ok, y'a la branlée contre les espagnols certes. Mais bon 8èmes poussifs contre les Chicanos survoltés ; le 1/4 ultra poussif contre le Costa Rica aux tirs aux buts ; la demi ultra chiante perdue aux tirs aux buts ...
Robben n'y est pas pour rien dans cette "belle" campagne, mais elle n'est pas extraordinaire.


On peut discuter raisonnablement aussi.

Formidable campagne, oui c'est peut être un chouia exagéré mais faut juste rappeler qu'il a emmené en demie finale du Mondial une équipe qui :
- était considérée sortante dès les phases de poule, voir allait finir derrière l'Australie
- avait un effectif amputé de Kuyt (retraite), van der Wiel (blessé-convalescent), van der Vaart (blessé et considéré par LVG comme le réel 10 des Pays-Bas, Sneijder ayant été appelé par défaut) et surtout Strootman
- jouait avec van Persie en pointe (oui, moi j'appelle ça un handicap)
- jouait avec plusieurs jeunes joueurs n'ayant aucune expérience de matches en dehors de l'Eredivisie (facile de dire APRES que Blind, Wijnaldum, Veltman et Clasie sont des cracks, personne en dehors des Pays-bas ne connaissait leurs noms avant le début de la compétition)

Bref, si on regarde le contenu des matches (hormis celui contre l'Espagne) et la renommée historique des Pays-Bas en foot, je suis d'accord qu'il n'y a pas de quoi pavoiser.
Mais quand tu regardes le contexte et le résultat "demi-finale", je trouve qu'il a de quoi être hyper fier.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 42