Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Manchester United/Manchester City

Louis van Gaal et la formule gagnante

Après des mois à jongler entre les blessures, les méformes et les tâtonnements tactiques, Louis van Gaal semble enfin avoir trouvé son système. De bon augure avant le derby.

« J'avais plus peur avant Aston Villa qu'avant City, parce que chaque joueur sera motivé et voudra gagner. » Invité à livrer son ressenti avant le derby de Manchester, Louis van Gaal a confirmé que les angoisses s'étaient pour l'instant assoupies chez les Red Devils. Une petite pique destinée à déstabiliser un adversaire en difficulté, mais qui révèle une sérénité plus récente. En effet, il y a encore quelques mois, au cœur de l'hiver, l'entraîneur batave essuyait encore une pluie de critiques. Sur la préparation physique de son groupe, déjà, responsable, selon les observateurs, de la cascade de blessures qui fauchaient alors son groupe depuis sa prise de fonction, un phénomène rarement vu du côté de Carrington. Sur le fonds de jeu, ensuite. Balbutiant toujours entre une défense à 3, un 4-4-2 en diamant ou un 4-3-3, les Red Devils semblaient alors perdus sur la pelouse et ne devaient leur salut qu'à des prestations exceptionnelles de David de Gea, et à un réalisme poussé à son paroxysme. Ainsi, même les belles victoires, à l'Emirates (1-2) ou au Saint Mary's stadium (1-2), drainaient avec elles leur lot de sceptiques, et de critiques.

Du jeu, et du beau !


Mais tout cela, c'était avant. Avant que Manchester United ne se transforme définitivement et réussisse à faire de nouveau peur sur le terrain, plus que sur le papier. Un sentiment révélé d'abord lors d'une victoire face à Sunderland (2-0), le 28 février dernier, puis confirmé lors de la démonstration des Red Devils face à Tottenham et affirmé lors de la victoire face à l'ennemi Liverpool à Anfield (1-2), puis face à Aston Villa (3-1). S'il est peut-être trop tôt pour l'affirmer, il semblerait que Van Gaal ait enfin trouvé son système, et ses joueurs enfin assimilé les principes de sa philosophie de jeu. Récupération haute, possession de balle, dédoublement des latéraux, jeu en triangle sur les côtés, attaques placées, repli défensif efficace... Tout se passe comme si les joueurs avaient enfin réussi à déchiffrer cette partition d'un grand compositeur mêlant génie, folie et rigueur implacable. Dans ce sens, les premières mi-temps livrées par les hommes de Van Gaal face à Tottenham et Liverpool sont des modèles du genre. Surtout, le Batave semble enfin avoir trouvé le positionnement de ces joueurs. En pleine renaissance, Mata peut ainsi repiquer au centre pour faire parler sa science de la passe, tout en libérant le couloir pour Valencia, alors qu'à gauche, Young assure un repli défensif favorisant les montées du très technique Blind. Au centre, la paire Herrera-Carrick s'avère être l'une des plus techniques du Royaume, alors que Fellaini a tout le loisir de monter pour faire parler sa puissance dans les duels, et offrir de précieuses déviations, tout en faisant remonter le bloc-équipe. Bref, pour la première fois depuis le départ de Ferguson, l'équipe semble animée par un vrai projet de jeu, et des consignes claires. Et il est difficile d'imaginer autre chose que des jours meilleurs pour les pensionnaires d'Old Trafford.

Quid des recrues ?


Seul bémol, et pas des moindres : l'intégration des recrues. En effet, si certains, comme Blind ou Herrera s'affirment comme des éléments incontournables de ce nouveau projet, difficile de passer à côté du banc des Red Devils, où sont souvent alignés côte à côte Ángel Di María et Falcao. Sans même parler de l'infirmerie, où Luke Shaw semble avoir posé sa tente. En effet, lorsque le train de la réussite passe, il vaut mieux être à son bord, plutôt que d'essayer de le rattraper. Pour le Colombien, cela ne semble pas être un vrai souci. Prêté par Monaco et auteur d'un exercice catastrophique, marqué par des relations tendues avec Van Gaal, le buteur ne sera vraisemblablement pas conservé à l'issue de la saison, et pourra monnayer ses talents ailleurs. Pour Di María en revanche, la question se pose : ou peut-il jouer dans ce système presque mécanique ? À droite, Mata, comme dit plus haut, s'est montré très performant. À gauche, sa position naturelle, Young défend chèrement sa place, et montre des qualités défensives, et un sens du sacrifice rarement aperçus chez l'Argentin cette saison. Enfin, Luke Shaw devra batailler dur pour convaincre Van Gaal de le replacer à gauche, et de mettre Blind l'indispensable au milieu, se privant ainsi de Carrick ou d'Herrera. Bref, les deux recrues les plus chères de l'été vont encore amener de nombreuses questions dans l'esprit de Van Gaal. Cela tombe bien, le Batave adore les casse-tête.



Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge dimanche 15 juillet Rooney inspire DC United 3