1. //
  2. //
  3. // Interview
  4. // Partie 2

« Une équipe de foot, c’est comme une maîtresse »

Louis Nicollin est un personnage incontournable du football français. En quarante-trois ans à la tête du club de Montpellier, Loulou a bâti son équipe, remporté des titres et forgé sa légende à coups de déclarations fracassantes. Le président du groupe Nicollin nous reçoit dans son mas à trente minutes de Montpellier. Un domaine immense où gambadent diverses espèces d'animaux, dont les taureaux de Camargue qu'il affectionne. L'occasion de découvrir comment Louis est devenu Loulou.

Modififié

Votre fils Laurent s’occupe pas mal du club.
Oui, enfin à moitié du club et à moitié de la boîte. Je suis assez fier, dernièrement il vient d’être réélu à la Ligue nationale de football. Je pensais qu’il n’avait pas misé sur le bon cheval en se mettant avec les petits clubs dont on fait partie. À lutter contre les grands, je me suis dit : « Ils vont se casser la gueule » , ils ont finalement réussi. Je trouve ça fabuleux, bravo ! Tiens, lui, je l’ai félicité pour ça, c’est le football.

Lors de la saison 1999-2000, vous êtes descendu en deuxième division, et vous lui avez laissé la gestion du club.
Il fallait bien qu’il apprenne.

C’était le bon moment ?
Ouais, ouais. On avait pris le rugby à Béziers et j’y allais un peu. J’étais un peu déçu d’être descendu en deuxième division, mais bon, je suivais toujours tout. J’ai dit : « c’est le moment qu’il apprenne. » J’ai appris en DH, qu’il apprenne en deuxième division ce n’est pas plus mal.

Vous dites n’avoir jamais eu la folie des grandeurs et toujours la tête sur les épaules...
Oui, à part deux ou trois fois où on est parti en couilles. Quand on a pris Paille, Cantona, les Nantais, là ça a été une catastrophe, mais sinon, ce n’était pas si mal.

Vidéo

Pourtant, dans le football, on est vite tenté de faire des coups de folie.
Des coups de folie, des coups de folie... c’est toujours pareil. Le club de football nous appartient à 100%. Quand il manque des sous à la fin de l’année, il faut les mettre. Je ne suis pas président délégué. Mon fils l’est, mais pas au Paris Saint-Germain, à l’Olympique de Marseille ou à Nice. C’est facile d’avoir des coups de folie là-bas, ce ne sont pas leurs sous. Quand ce sont les tiens, tu réfléchis à deux fois. Et puis j’aime mon club plus que tout. Je suis lyonnais, je suis ici depuis 1967. J’ai aimé l’OL et j’aime toujours l’OL, mais on ne peut pas rivaliser avec des clubs comme ça. Quand on arrive à faire 10 000 ou 12 000 personnes, malheureux, on est content ! La seule chose qu’on peut faire, c’est rivaliser en faisant un grand centre de formation, travailler sur les jeunes, ce qu’on vient de mettre en place depuis six mois, bien comme il faut. Un moment, on ne rayonnait que dans le Languedoc, un petit peu à Marseille. On a eu Belhanda, tous ces types-là, maintenant on tape à Paris, Lyon, Marseille, le Nord, la Guadeloupe. Ça coûte des sous, mais on a des bons mecs. Enfin, j’ai dû gueuler ! L’année dernière, on a fini 17e centre de formation, alors qu’on a toujours été dans les trois ou quatre premiers. La rage que j’ai eue ! J’ai dit : « On change tout ! » Je ne peux pas supporter la médiocrité.

Quelle différence entre un bon chef d’entreprise et un bon président de club ?
Je ne dis pas que chef d’entreprise, c’est plus facile, mais tu as des marchés, tu fais des budgets, tu sais quand les marchés se terminent, tu sais ce que tu peux renouveler. Normalement, tu ne te trompes pas beaucoup. Tandis que le football, tu tapes sur la barre, contre-attaque, tu te prends un but. De 10e, tu peux finir 15e, et il y a une grosse somme d’argent d’écart. C’est plus difficile, le football. Maintenant, c’est vrai qu’un bon chef d’entreprise réussit généralement pas mal s’il a un club de football ou une autre équipe sportive.

N’est-ce pas frustrant que le monde du foot ne fonctionne pas comme celui de l’entreprise ?
Les mecs qui ont des grosses boîtes et une équipe de foot, c’est comme s’ils avaient une maîtresse... On ne compte pas.

« Je pense que je serais capable de faire vider les poubelles à mes joueurs. La seule peur que j’aurais, c'est qu’ils se blessent. »

Gasset, Mezy, Nouzaret ont fait partie de vos fidèles compagnons.
Ah oui, sans eux, je n’aurais pas réussi.

La plus grande qualité de chacun ?
Gasset, c’était un artiste, un joueur de cartes. Il ne pensait qu’à ça. Quand je suis arrivé à Montpellier en 1968, il dirigeait l’équipe corpo qui s’appelait Présence. Putain, il se baladait, il était bon footballeur. Un jour, il me dit : « Je vais abandonner cette équipe corpo pour entrer dans la tienne et on sera champion de France. » Deux ans après, on l’était. Il avait le don de trouver des types. On est passé en civil parce qu’on se faisait chier le samedi après-midi. La première année n’a pas été facile. La deuxième, il m’a dit : « Allez, on va taper ! » On est allé chercher Di Nallo, Calmettes... tout ça, c’est lui. J’étais la tête, lui les pieds. Un type extraordinaire. Après, j’ai eu la chance de m’entourer de Robert Nouzaret, un gros bosseur, il est à la retraite, mais je l’ai fait retravailler pour l’histoire des jeunes. Michel Mezy était à quarante kilomètres d’ici, capitaine du Nîmes Olympique, un grand joueur, puis il est devenu manager, entraîneur, il a tout fait. Ce sont les trois personnes qui ont marqué la Paillade.

Un jour, vous êtes allé ramasser les ordures avec Robert Nouzaret.
Je conduisais et il ramassait derrière, parce qu’il n’avait pas le permis poids lourds. Je descendais pour l’aider. On était emmerdés. Les gars faisaient grève. Est-ce qu’ils avaient raison ou tort ? Je ne sais plus. Mon ami Gasset l’a fait, Robert Nouzaret l’a déjà fait, Michel Mezy l’a fait, ils l’ont tous fait. C’est une sorte d’amitié. Qu’ils soient dans le football ou à la retraite, s’ils ont un jour besoin de quoi que ce soit, je suis là.


Tout le monde n’accepterait pas d’aller ramasser les poubelles.
Quand tu es meneur d’hommes... Je pense que je serais capable de faire vider les poubelles à mes joueurs. La seule peur que j’aurais, c'est qu’ils se blessent. Mais je les sens, les hommes. Et dans le football, c’est pareil, tu sens s’ils ont bon esprit, s'ils aiment le club ou si ce ne sont que des mercenaires.

Si je vous dis : « Il y a 90% de cons et 10% de... »
(Il coupe) C’est Frêche qui disait ça. L’ancien maire, qui est mort, mon pote. « 90% de cons et 10% de mecs intelligents. Et ils sont tellement cons qu’ils se pensent tous dans les 10%. » Ah putain, c’était un type terrible ! Lui m’a fait apprendre un peu le français. Il me racontait des histoires. Je connais par cœur la longue marche de Mao, le Kosovo... c’était un prof de droit exceptionnel et quand on partait en cure, il m’en apprenait toujours une ou deux. Un peu grâce à lui, je me suis mis à un peu mieux parler.


Vous vous ressemblez.
Oui, il disait toujours ce qu’il pensait. Pourtant c’était un politique. Parfois, il était même dur, il allait loin.

« Toucher ses idoles, c’est quelque chose d’extraordinaire. Même sur les criteriums d’après-Tour, j’allais toujours voir les coureurs et si je pouvais avoir un autographe, j’étais le roi du pétrole ! »

Votre grand-mère vous a acheté vos premiers magazines de sport.
Miroir Sprint, But et club - Miroir des sports. J’ai toute la collection d’ailleurs. Je me rappelle pendant les vacances, j’avais douze ou treize ans, c’était le Tour de France. Il en sortait trois par semaine. C’était fabuleux. Il y avait le vrai numéro. Il était vert le mercredi, jaune le vendredi. Quel régal ! Ma grand-mère habitait à Saint-Paul-lès-Romans dans la Drôme, j’y passais toutes mes vacances. Mes parents bossaient et n’avaient pas trop le temps de s’occuper de moi. C’est peut-être pour ça que je ne suis pas énarque. Tu te rends compte, si ma mère m’avait fait faire mes devoirs...

Peut-être que vous n’auriez pas réussi...
Oui, je pense que je me serais planté. D’ailleurs, je dis souvent que ces gens des grandes écoles, qu'ils viennent un peu faire un tour dans les poubelles, dans les vestiaires le matin à 4h, ils verraient un peu ce qu’est la vie. Un préfet à Montpellier l’a fait, Constantin. Il nous a mis un jeune énarque trois semaines avec nous.

Beaucoup pensent que vous n’aimez que le foot, or vous êtes fan de tous les sports.
Les athlètes, à part quelques rares exceptions, sont des gens sains, ils font des choses extraordinaires. En vélo, monter tous ces cols, il faut le faire. Le basket, le handball, le volley, la boxe me plaisent, j’aime tout. J’ai vu pour la première fois de l’escrime aux Jeux de Seoul, c’est fabuleux.

C’est pour ça qu’en 1989, vous vouliez créer un club omnisports ?
Oui, et Frêche n’a pas voulu. Il avait peur que je lui pique sa place, alors que c’est con, je n’ai jamais voulu faire de politique.

Vidéo

Racontez-nous le match OL-Troyes, le premier que vous avez vu. Vous aviez douze ans.
Oh putain, je m’en rappelle et je m’en rappellerai tout ma vie ! On partait à pied de Saint-Fons, à quatre kilomètres de Gerland. Il y avait le père de mon copain qui nous louait des chaises, on se mettait debout derrière les buts, des souvenirs extraordinaires. L’OL était en deuxième division. J’ai vu jouer le Racing aussi, ça ce sont des souvenirs ! Je revois les images. Et puis après, quand tu grandis, à quatorze/quinze ans, tu as un cahier d’autographes. Tu te régalais avant le match, ça sentait le Dolpic qu’ils se mettaient sur les cuisses. C’est pour ça que, maintenant, lorsque je vois des gamins, si des joueurs leur refusent des signatures, je les défonce. J’amène plein de gamins dans les vestiaires après les matchs. Je me régale et ils se régalent, ces gamins. Si j’avais eu ça petit, j’aurais été le pape. Toucher ses idoles, c’est quelque chose d’extraordinaire. Même sur les critériums d’après-Tour, j’allais toujours voir les coureurs et si je pouvais avoir un autographe, j’étais le roi du pétrole !

Vous alliez souvent voir des derbys à Saint-Étienne. Vous parliez de « haine sympa » . Qu’est-ce qui a changé ?
C’était sympa... Enfin, à notre époque, on ne s’aimait pas non plus, mais on n’en est jamais venu aux mains. Aujourd’hui, si on les laisse faire, ils se tapent dessus. Je suis vieux maintenant, je ne le ferais pas, mais s’il y avait quatre à cinq présidents qui prenaient les choses en mains, qui réunissaient tous les supporters et disaient : «  Maintenant ça suffit, on va faire comme au rugby ! » ... Ça ne marcherait peut-être pas la première ou la deuxième fois, mais la troisième... C’est impensable ! Je me rappelle quand on a débuté en DH et même en troisième division, nos supporters recevaient les supporters adverses, buvaient un coup ensemble. Je ne comprends pas. Ils ont la même passion... C’est juste que certains mecs veulent casser. On les a laissés faire.

« Ribéry, on croit que c’est un professeur de je ne sais quoi lorsqu’il vient en équipe de France, alors que c’est un tambour. »

La Paillade est souvent stigmatisée et traîne une mauvaise réputation.
Comment vous expliquez ? C’est délicat, la population est dure, dure. Nous, ça va, on y est né, donc on connaît tout le monde. Après, je reconnais que le gars qui arrive avec sa voiture, qui se fait crever les pneus et dévaliser sa bagnole, il n’a plus trop envie de venir. Mais encore une fois, tout n’a pas été fait. J’ai des amis d’origine maghrébine qui ont été à l’école et qui ont réussi. Certains sont avocats, toubibs, pharmaciens. D’autres restent sur le bord de la route et personne ne s’en occupe. Ça devient des voyous, des dealers, ça fait chier. Et ça fait d’autant plus chier qu’ils sont français et te traitent de sale Français. C’est ça qui fait chier, et c’est ce qu’il se passe un peu à la Paillade. Enfin pas pour moi, hein. Nous, on est assez proches d’eux. On aide les clubs de foot de la Paillade, mais qu’est-ce que vous voulez, c’est comme ça, c’est dur. Est-ce que ça changera un jour ? Est-ce que ça ira mieux ? Je l’espère de tout mon cœur.

Et la France ?
C’est le bordel. Je suis 100% français, à part pour ma BMW qu’on m’a forcé à acheter. J’ai toujours roulé qu’en français, je n’ai toujours eu que des camions français et j’en aurai toujours, que des Renault. On a le plus beau pays du monde, mais je pense qu’on part en couilles. J’ai de plus en plus de potes qui partent à l’île Maurice. Je leur dis : «  Mais vous êtes jobards ! » Ils me répondent : « Mais non, on peut diriger de là-bas, on vient de temps en temps. On paye que dalle. » Je leur dis qu’ils sont de mauvais Français, mais d’un autre côté, tu te fais du souci. Il y a des gens qui sont écrasés. Nous, ça va, on a une boîte qui marche bien. Bon, on paye, on peut payer, on ne va pas se plaindre, mais je me demande surtout si aujourd’hui les gens ne veulent pas qu’on leur porte la paye à la maison sans rien foutre. Il y a une bande de feignants qui n’en branlent pas une, qui sont en maladie, accident de travail, les tours de reins... Il faut que ça change. Si ce n’est pas le cas, qu’est-ce qu’on va devenir ? Enfin, moi je ne verrai rien, hein.


Pourquoi ça n’a pas marché entre la France, Ribéry et Benzema ?
Je ne les aime pas, ni l’un ni l’autre. Enfin, non pas que je ne les aime pas, Ribéry je le connais, j’ai été deux ou trois fois dirigeant de l’équipe de France à l’époque où il y était. Benzema, c’est un ancien Lyonnais, je le connais, mais sans plus. Ils ne sont pas marrants. Ribéry, on croit que c’est un professeur de je ne sais quoi lorsqu’il vient en équipe de France, alors que c’est un tambour. Benzema se prend pour quelqu’un. Alors c’est vrai que c’est un grand joueur, mais il faut être humble dans la vie.

« Le football t’apporte certaines connaissances. Tu ne fais pas la queue quand tu vas dans une mairie, mais je n’ai jamais gagné de marché grâce au football. »

Cantona n’était pas un modèle d’humilité.
Oui, mais il dégageait quelque chose. Et puis je ne sais pas, aujourd’hui, on a une équipe avec Pogba, Griezmann, ce sont des mecs qui me plaisent. Ils te chantent cette Marseillaise. Je ne regardais plus l’équipe de France. Je me mettais des Westerns de John Wayne à la place.

Chanter La Marseillaise, c’est important ?
Oui ! Quand tu portes ce maillot frappé du coq, c’est un honneur. D’ailleurs, ils devraient jouer pour rien du tout. Regarde les Italiens, leur hymne national, ils te le chantent, tu as la chair de poule, même si tu es français !


Platini ne la chantait pas, Zidane non plus.
Ils la murmuraient. Ils n’avaient pas besoin, ils se baladaient !

Dans le passé, les chefs d’entreprise créaient souvent une équipe de foot pour fédérer les ouvriers. C’était la même chose pour vous ?
L’équipe corpo, oui. Ça m’a permis de souder les gars. On est arrivé à Montpellier en 1967, en 1969 on avait l’équipe corpo. Ça a tissé des liens, quoi. D’ailleurs, moi aussi, je jouais dedans. À haut niveau, le football t’apporte certaines connaissances. Tu ne fais pas la queue quand tu vas dans une mairie, mais je n’ai jamais gagné de marché grâce au football.

Petit, vous auriez aimé devenir footballeur ?
Je ne rêvais que de ça.

Numéro 9 ?
Numéro 9, j’étais pas mal ! Je marquais des buts, mais bon, je n’avais pas le niveau. En plus, j’avais des copains qui jouaient au handball à Saint-Fons, la ville à côté de Lyon, « la cité ouvrière » comme on dit. J’ai été gardien de but cinq saisons, quand même, à haut niveau, en Nationale 2 et Nationale 1. Comme Aulas ! Il était gardien de but à Villefranche.

Dernière question : de quoi êtes-vous le plus fier ?
On ne va pas être con, on va dire de mes deux fils.



Propos recueillis par Flavien Bories
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Loulou Nic au Lin Niveau : CFA
Encore une fois c'est magnifique de lucidité et de bon sens.

Un grand bonhomme, n'en déplaise à ceux qui râlent pour deux-trois sorties verbales mal maîtrisées.
Sale tarlouze



Désolé, j'ai eu une sortie déplacée
Claude_Corti Niveau : DHR
Haha tu'as fait rire
Loulou Nic au Lin Niveau : CFA
ahah

ben oui mais tu peux pas juger le mec seulement sur une sortie débile (il le reconnait lui même) sur Pedretti, il a quand même fait beaucoup de choses très intelligentes.

Son passage sur la formation est d'ailleurs intéressant parce que c'est la génération qui a gagné la gambardella (belhanda, cabella, stambouli, el kaoutari) qui sera aussi championne de France ensuite (même si le recrutement avait aussi été très intelligent).
Mais si, il peut. C'est la génération twitter.
Je n'ai pas twitter.
Toi non plus visiblement mais ça ne t'empêche pas de me juge sur une dizaine de mots !
"L'homophobie, c'est pour les tarlouzes."

Clin d’œil a la campagne contre l'homophobie dans laquelle Loulou avait sorti la punchline.
6 réponses à ce commentaire.
C'est moi ou ses propos sur la Marseillaise n'ont aucun sens ?
bestclic 2.0 Niveau : Loisir
Il se contredit beaucoup à ce propos on va dire.
Bitedamarage Niveau : CFA
Tu peux ne pas être d'accord mais ça a du sens. En gros c'est un signe d'appartenance et de dévotion envers son pays et ses compatriotes, l'exemple des Italiens est assez parlant pour le coup.

Quant à Zidane et Platini, quand t'es un génie tu peux t'affranchir de certaines règles, ton pays tu lui fais honneur rien qu'en montrant sur le terrain que toi, joueur de football de l’Équipe de France, tu es le meilleur du monde.
Enfin si tu commences à tomber dans le favoritisme sur ce type de règle (le patriotisme) tu ne t'en sors plus
Bitedamarage Niveau : CFA
J'ai pas vraiment d'opinion là dessus, que tu chantes ou non la Marseillaise ne m'importe pas énormément mais je pense que dans la tête de Nicollin c'est un signe important.

Quant au fait que les talentueux soit exonérés de certaines tâches, là encore c'est un grand classique de la vie. Un type qui est un connard ou même un pervers fini peut être accepté et intégré s'il apporte beaucoup par ailleurs (fric, avantage, talent...), que se soit dans le monde professionnel ou personnel. En sport c'est pareil d'ailleurs, les écarts de comportement seront mieux acceptés ou excusés voir enterrés si cela vient d'un champion plutôt qu'un d'un type moyen. Évidemment que c'est injuste mais bon c'est la vie, le favoritisme s'explique souvent par un intérêt à favoriser telle ou telle personne.

Tu sais pour moi ce débat sur la Marseillaise c'est de la merde en barre, mais beaucoup de nos compatriotes raisonnent comme Loulou, et ces compatriotes excuseront facilement un joueur de ne pas chanter s'il plante deux buts en finale de CdM. Par contre s'il ne sort pas du bus et qu'en plus il ne chante pas il passera en commission parlementaire !
4 réponses à ce commentaire.
Stephane_Guivar'ch Niveau : CFA2
Ah le fameux refrain sur la "France qui part en couilles", sur les "branleurs qui foutent que dalle et touchent le chèque", ça faisait longtemps ! D'ailleurs pour affirmer que la France est LE plus beau pays du monde, le gus a pas du beaucoup voyager.

Merci pour ce moment BFM TV.

Sinon le reste de l'interview est cool !
Claude_Corti Niveau : DHR
Ben oui il dit que la France est le plus beau pays du monde et il a raison. De son point de vue de français. C'est comme quand tu dis que ta femme est la plus belle du monde. C'est la plus belle a tes yeux.

Pour voyager beaucoup, et je pourrais pas me passer de voyages, et bien je pense toujours que la France est le plus beau pays du monde. La diversité de ces paysages, son histoire, et sa culture.

J'ai vécu a l'étranger, j'y vivrais sûrement encore mais le plus beau des pays c'est le mien, la France ! Ça fait du bien d'être un peu chauvin
Stephane_Guivar'ch Niveau : CFA2
Je trouve que ce genre de raisonnements, même s'il est légitime, assez dangereux.

J'ai vécu quelques temps aux Etats-Unis pour mes études, et là-bas y'avait pas mal de gens qui n'étaient jamais parti de leur pays. Leurs raisons ? "Les USA est le pays le plus génial du monde, pourquoi j'irai voir ailleurs ?".

Faut faire un peu gaffe aux slogans marketing du type "le plus beau pays du Monde", mais bon après ce n'est que mon avis !
ajaxforever Niveau : DHR
La Suisse est le plus beau pays du monde... et Chapuisat le meilleur 9 de l'histoire du football.
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Donc résumons

- c'est pas terrible à tes yeux de ne jamais quitter son pays

- c'est pas terrible à tes yeux de voyager mais de considérer malgré ça que son pays est toujours le plus beau

Y a quelque chose que tu admets éventuellement ?
Stephane_Guivar'ch Niveau : CFA2
On peut dire que la France est un très beau pays, sans pour autant le placer au-dessus de tous les autres non ?

Par contre on a les meilleurs fromages, ça c'est une certitude.
Claude_Corti Niveau : DHR
Stéphane Guivarch , t as pas compris mon propos.

Moi aussi j ai vécu aux USA qui est un pays magnifique.

Je disais juste que l'idée de dire que son pays est le plus beau n'est pas antithétique avec celle de voyager. On peut apprécier d'autres pays mais rester un peu chauvin.

Le plus beau des pays, c'est celui ou tu te sens le mieux.

Par contre c'est clair que les ricains sont très centrés sur eux mêmes.
Marcelo Bistro Niveau : Loisir
Oui et puis ça développe un esprit casse couilles à tout dénigrer lors de ses voyages parce que c'est mieux chez soi et à vouloir manger au mac do alors que t'es partit au VietNam
ajaxforever Niveau : DHR
La encore, je suis désolé mais pour les pâtes dures les meilleurs fromages se trouvent en Suisse... Pour les pâtes molles, on peut à la limite discuter!!!!!
Marcelo Bistro Niveau : Loisir
Et le gorgonzola ?
L'Italie a, rien qu'avec ce fromage, son mot à dire.
Stephane_Guivar'ch Niveau : CFA2
T'as jamais goûté le Saint-Nectaire pour dire ça Ajax !
Bouafiacoeurcoeur Niveau : DHR
L'éternel débat entre patriotisme et nationalisme...La frontière est parfois mince mais les conséquences peuvent être bien plus grosses que ce bon vieux Loulou
Et on peut dire que la France a d'excellents fromdus, sans pour autant les placer au dessus de tous les autres.

Cette réflexion à la con.
Y'a des Mc Do au Vietnam tu sais...
Il connaît peut-être trop de portugais
Marcelo Bistro Niveau : Loisir
les portugais sont de gros bosseurs tu as du confondre avec les auvergnats.
16 réponses à ce commentaire.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Sympa ce con de beauf!
"J’ai des amis d’origine maghrébine qui ont été à l’école et qui ont réussi. Certains sont avocats, toubibs, pharmaciens. D’autres restent sur le bord de la route et personne ne s’en occupe. Ça devient des voyous, des dealers, ça fait chier. Et ça fait d’autant plus chier qu’ils sont français et te traitent de sale Français"

C'est quand on commence à comprendre que le "problème" avec les beurs (Des beurs avec D en l’occurrence) est social qu'on se dit qu'il est finalement religieux... on perd du temps.

Pour ceux qu'un éclairage intésse, je recommande les lumières de Souleymane Diagne, philosophe émérite (normalien)
http://www.lepoint.fr/culture/pourquoi- … 2236_3.php

Sinon l'interview est très intéressante et ne tombe dans la caricature, on voit différentes facettes de ce personnage haut en couleur Merci SoFoot.
Bonjour Kame,

Merci de ne pas prendre le raccourci.
Je pense qu'il faut aussi contextualiser le quartier car la Paillade est l'un des quartiers les plus pauvres de Montpellier. Malgré les tentatives des pouvoirs publics, le quartier garde une mauvaise reputation.
1 réponse à ce commentaire.
Claude_Corti Niveau : DHR
Bon sinon merci sofoot. C'est ce que j'aime chez vous, ce genre d'interviews sympas
bestclic 2.0 Niveau : Loisir
Concernant les westerns, j'ai toujours préféré ceux de clint eastwood à ceux de john wayne.
Stephane_Guivar'ch Niveau : CFA2
Ceux avec Clint Eastwood ou ceux réalisés par Clint Eastwood ?
bestclic 2.0 Niveau : Loisir
Les deux. Malgré les inégalités compréhensibles vu la quantité.

Mais j'aime les westerns plus généralement.
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Les deux mon capitaine!
Euh pardon, mon bon Stéphane...
Stephane_Guivar'ch Niveau : CFA2
Le meilleur western de tous les temps, restera, de toutes façons, Lucky Luke avec Jean Dujardin. Un masterpiece.
C'est pas pour rien que l'une des meilleures BD de Luky Luke c'est chasseur de prime.

Avec Lee Van Cleef en personnage principal c'est tout de suite plus facile.

Pour faire un bon Luky Luke en film il faudrait plus utiliser la version noire de la BD à ses débuts.

N'en déplaise à la version comique notre Jean national.
n'importe quoi, c'est ceux de Anthony Mann avec James Stewart les meilleurs!!
:-)
mara donna des frissons Niveau : CFA
Avec La horde sauvage de Peckinpah !!
Note : 1
C'est mieux avec la musique originale :

https://www.youtube.com/watch?v=TYbllUDYIDo

Vous parlez acteurs mais les plus gros génies sont à la réalisation et à la musique.
Maurizio ganz de zoilette Niveau : DHR
Les Sergio Leone "Le bon, la brute et le truand" et "il était une fois dans l'ouest" sont les meilleurs western de l'histoire et je rajouterai en 3e position Impitoyable de Clint Eastwood.
Marcelo Bistro Niveau : Loisir
Absolument mais je voulais être original (justement).
Et ça permet de faire connaître Arcade Fire aux rares qui ne connaîtraient pas encore.

Par contre le gros défaut du clip pour ceux qui n'ont pas vu le film c'est que ça spoile pas mal.
André De Toth, Anthony Mann et John Ford se retournent dans leurs tombes en vous lisant les mecs...
danseavecmamie Niveau : DHR
https://www.youtube.com/watch?v=meP_Ufwj-FY

J'adore cette scène qui fut en partie improvisée. Je trouve aussi le doublage français aussi bon que l'original.
Ce commentaire a été modifié.
Il était une fois dans l'Ouest.
De loin, et malgré l'immense qualité du bon/brute/truand.

Simplement parce qu'il symbolise la fin de cette époque fantasmée par Leone et le fait que les cowboys aient dû laisser l'Ouest du futur aux hommes d'affaires.
Et que les fin d'histoires réussies sont si rares.

Petite anecdote parmi tant d'autres, pour la scène d'arrivée à la gare au début du film, Leone voulait qu'Eastwood, Van Cleef et Wallach jouent les trois bandits qui se font buter par Bronson, comme un symbole de la fin de son œuvre.
Dommage que les trois aient été indisponibles...
Ellory, avec une telle photo de profil tu ne peux pas préférer Claire Trevor ou Carroll Baker à Claudia Cardinale !
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
Ah les amis, ça fait sacrément plaisir de voir des amateurs de western ! Il y en a certains, un peu plus tordus ou confidentiels, qui valent sacrément le détour (je passe sous silence les Ford, Hawks, Walsh, Curtiz, Mann et cie qui sont les pionniers et les grands orfèvres du genre) :

"One-Eyed Jacks" de Brando.
"Le Dieu noir et le Diable blond" et "Antonio das Mortes" de Glauber Rocha.
"El Chuncho" de Damiano Damiani.
"Les Proies" de Don Siegel.
"Little Big Man" d'Arthur Penn.
"El Topo" d'Alejandro Jodorowski.
"Jeremiah Johnson" de Pollack.
"La colline des potences" de Delmer Daves.
"Forty Guns" de Sam Fuller.
"Le Grand Silence" de Corbucci.

Si vous connaissez des westerns vraiment iconoclastes, des trucs qui sortent des sentiers battus, je suis grave preneur !

Jeremiah Johnson putain !
Sinon "the great silence" avec Trintignant est un gros morceaux.
Il a une fin alternative lamentable, mais la version initiale est très réussie.
putain, pas un pour citer trinita...
bandes d'ignares.
Dans la même veine "mon nom est personne" est clairement un immanquable.
Ce commentaire a été modifié.
Putain de version dingue de la chevauchée des Walkyries revisitée par Morricone.
@alegria
jeremiah johnson, c'est moi
l'homme des vallées perdu, pour jack palance
mon nom est personne (jack beauregard....)
pale rider
etc....
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 1
Je connais bien sûr, de très chouettes films ! La B.O de Mon Nom est Personne, mais même le film sans déconner, c'est pas loin d'être un chef-d'œuvre pour moi. Un grand chef-d'œuvre enfantin.

Sinon j'aime beaucoup aussi les faux westerns genre Les Désaxés de Huston (la plus belle composition de Marilyn), Junior Bonner de Peckinpah (grand film pathétique sur la fin de l'ouest, avec un Steeve McQueen génial en champion de rodéo has-been), Elmer Gantry de Richard Brooks ou le Bronco Billy d'Eastwood sont aussi dans ce genre là, cocasse, truculent et désenchanté.
Sinon "The life and time of Judge Roy bean" avec Paul Newman qui joue le juge est aussi un gros morceau.
Un autre Lucky Luke mythique au passage.

A noter que la série BD Durango reprend le personnage de "the great silence" et lui donne une vie après les évènements du film.
Ses aventures mexicaines sont assez sympas, même si elles ne valent pas la série de 3 Blueberry qui se termine sur "Ballade pour un cercueil" : le meilleur album BD western de l'histoire selon moi.
24 réponses à ce commentaire.
Queen Hamann Niveau : District
Un mec sacrément à l'ancienne mais c'est toujours marrant de l'écouter :)
Note : 2
Au delà du personnage q'on connait déjà, je trouve qu'on reste sur sa faim concernant cette itw qui ne fait qu'enfermer Nicollin dans ses clichés habituels, c'est à dire l'image du beauf-franchouillard-la france c'était mieux avant

On a eu le droit au couplet sur le travail : "j'ai travaillé avec mes gars à ramasser les poubelles" (il nous l'a repété 10 fois durant cette itw) " je me suis levé à 4h du mat', les autres c'est des branleurs", l'incontournable "pays de feignants"
Ok, je pense qu'on a compris, le travail, la réussite familiale etc...

Par contre, pour une fois, il aurait pu nous parler un peu plus de foot que de se contenter à nous balancer ces habituels refrains "le PSG, les qataris, je suis lyonnais, j'adore Aulas, je suis pas homophobe, Pedretti la tarlouze c'etait pas moi, la marseillaise ils la chantent pas, j'ouvre ma geule et je dis les choses"

Bah justement Loulou t'aurais pu ouvrir plus ta geule pour nous parler un peu plus de football, de tes joueurs, de tes souvenirs, de tes victoires/défaites, anecdotes, de ton club et de ta ville, toi qui est dans le foot depus plus de 40 ans.
Relis bien l'introduction de l'article. Le but c'est de raconter Nicollin, pas le club de Montpellier. Donc c'est plus logique de le voir raconter qu'il a ramasse les poubelles, que son pere le faisait bosser (1ere partie de l'interview), etc., plutot que de savoir quel etait le joueur le plus drole dans le vestiaire.
Il répond aussi aux questions qu'on lui pose.

C'est un passionné de sports qui possède une veritable collection de maillots de foot portés par les joueurs (on parle de 4000 maillots, certains journalistes parlent de 5000).

En outre, il possède un autre bâtiment dans lequel il collectionne tous les souvenirs lies au Tour de France et au vélo de manière plus générale.

Je ne sais pas comment on fait pour le visiter mais si jamais tu es dans la Camargue proche du Mas Saint Gabriel, je t'invite a y aller.
Le mec est un passionné.

La bise et bonne journée.
2 réponses à ce commentaire.
Johnny Decker Niveau : DHR
Pas un mot sur le projet de nouveau stade ?
Bonjour monsieur Decker,

Concernant le nouveau stade, c'est un projet principalement impulsé par la mairie et les pouvoirs publics. Nicollin est plutôt pour mais n'a pas affiché un fanatisme et une obstination de tous les diables à poursuivre le projet. Je pense qu'il reste tributaire des décisions des autres.

Aujourd'hui les finances des collectivités locales étant ce qu'elles sont, je ne pense pas que le projet du stade soit voté sur un court terme (dans les deux à suivre). Le projet risque d'être reporté aux calendes grecques.

Apres le coût généré par le stade de Rugby, je ne pense pas que les contribuables locaux voient d'un bon œil la construction d'un nouveau stade alors que la Mosson avait déjà fait l'objet d'important travaux pour la coupe du monde 98. La construction de cet édifice semble être une pilule difficile à avaler pour les montpellierains.

En espérant pouvoir vous apporter un éclairage sur la question,
La bise et bonne journée.
1 réponse à ce commentaire.
mara donna des frissons Niveau : CFA
Je l'aime bien Nicollin mais qu'est ce que j'en ai marre de cette rhétorique puante " Il y a une bande de feignants qui n'en branle pas une..."
Et ces banques qui t'enculent sur les frais bancaires, et ces grosses boites qui rêvent que d'évasion fiscale, et ces politiciens qui cumulent tout , mais non le coupable c'est la feignasse qui se fait un tour de rein et qui ralentit notre beau pays...
TonyGo(Go)al Niveau : Loisir
Assez d’accord, d’autant que le couplet sur « les feignasses d’aujourd’hui » sont souvent l’apanage des « anciens » qui ne faisaient certes pas les 35h… mais qui oublient trop souvent avoir connu l’une des périodes les plus prospèrent de France. La dépense publique y coulé à flot pour le plus grand bien des classes populaires de l’époque (moins pour celles d’aujourd’hui qui doivent se serrer la ceinture pour éponger), le chômage était à un niveau super-bas, les salaires étaient encore décents et permettaient de faire des projets, bref, les gens savaient encore pourquoi ils allaient bosser.

A nos vénérables anciens, je rappellerai simplement qu’aujourd’hui, pour espérer gagner un SMIG dégueulasse, il faut un niveau de qualif de dingue, se farcir des dizaines de lettre de candidature pour autant de lettre de refus, pour finalement faire en 35h ce que nos anciens faisaient en 45h …

Alors bon, mon Loulou, doucement sur les feignasses d’aujourd’hui, parce que la condition des p’tites gens se dégradent malheureusement bien plus vite que leur motivation à se lever tôt le matin…
Merci pour cette excellente phrase de conclusion!
mara donna des frissons Niveau : CFA
T'as dressé un tableau bien juste. On peut même pas leur en vouloir de raisonner en termes dépassés.
3 réponses à ce commentaire.
Marcelo Bistro Niveau : Loisir
Superbe interview qui fait l'honneur de valeurs actu.. euh de So Foot
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Pas mal les interviews ça fait plaisir

Je suis aussi déçu par le passage obligé sur les "fainéants", mais il y a comme une ironie à lire que des mecs qui laissent des commentaires tous les jours sur SoFoot ont l'air de se sentir visés.
J'avais prefere la premiere partie de l'interview parue hier.
Mis a part le developpement de la Paillade, rien de tres interessant dans cette partie (peut etre que le journaliste a voulu a tout prix venir le chercher sur le terrain de "la France c'etait mieux avant" au detriment de sujets plus interessants volontairement ecartes).
bandinidakar Niveau : CFA2
Bah oui la c'est la faute du journaliste ... ah les groupies!!!
Tu sais, je suis sur que meme un cerveau relativement binaire comme le tien (les patrons vs. le reste du monde, les gens qui ne sont pas dans l'outrance=lisses, compliment="sucage") peut le comprendre, on peut admirer le parcours professionnel de quelqu'un, s'amuser de ses defauts sans forcement etre une "groupie".

Il y avait mille autres questions plus interessantes a poser a Nicollin que son avis sur les performances du travailleur francais moyen. N'etant pas politique, je ne pense pas qu'il ait revu la liste de questions a l'avance donc oui, le journaliste l'a emmene ou il voulait (il le dit hier il ne refuse pas une interview et n'ecarte aucun sujet) et notamment sur des terrains ou il n'a rien d'interessant a dire (et sur lequel, malgre mon statut de groupie, je suis en desaccord).

Apres je peux le comprendre car c'est exactement ce passage de l'interview qui va generer du clic mais je trouve cela dommage.
bandinidakar Niveau : CFA2
Ah ah mais c'est toi qui me résume a ça!
bandinidakar Niveau : CFA2
Il y a quand même un air de travail-famille-patrie dans son discours... mais bon, il dit des gros mots alors il est cool...
Marcelo Bistro Niveau : Loisir
ah mais carrément je suis fainéant et j'en suis fier !
mara donna des frissons Niveau : CFA
Je suis en arrêt maladie parce que je me suis donné un tour de rein de smicard jaloux en commentant ici les choix sportifs de Witsel, je ralentis la France et j'ai honte !
LaPaillade91 Niveau : Loisir
Oui Ari Gold j'ai aussi trouvé la première partie de l'interview plus vivante. Il me semble que tu as insisté sur le fait qu'il est allé chercher des anciens de La Paillade depuis 40 ans, l'un des premiers arguments pour lesquels j'aime ce club, le côté affectif et entraide, c'est d'ailleurs le club de Ligue 1 qui a le plus d'anciens joueurs dans l'encadrement Carotti Dzodic Rouvière Martini... je ne peux sûrement pas tous les citer.

De partir d'un terrain vague dans une cité pauvre pour aboutir au MHSC club formateur avant tout (et bcp d'argent y passe il me semble), ça semble être du story telling mais c'est vrai de vrai, l'aventure donne des frissons et encore j'ai rien connu ou presque
8 réponses à ce commentaire.
bandinidakar Niveau : CFA2
Les fainéants, les arrêts de travail, les tours de rein... cqfd...
Marcelo Bistro Niveau : Loisir
Comment êtes-vous devenu milliardaire, demandait-on un jour à un très riche Américain. " Eh bien, c'est simple, j'ai trouvé une pomme dans la rue, je l'ai nettoyée fait briller et je l'ai vendue... Alors ?
Avec ça j'ai acheté deux pommes, j'ai fait la même chose et j'ai pu acheter un panier de pommes...
Oui, alors ?... Eh bien j'ai nettoyé les pommes je les ai fait briller et j'ai reçu à ce moment le télégramme m'annonçant que j'héritais de mon grand-père...
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
Quel visionnaire ce Chirac avec son "mangez des pommes".
Toute l'économie tient à ça.
Et à un grand-père milliardaire qui vient de décéder.
C'est une interview de S. Jobs?
2 réponses à ce commentaire.
il est terriblement humain cet homme là.
Testeur de toboggan Niveau : DHR
L"archétype même du beauf franchouillard qui se fait passer pour plus con qu"il ne l"est afin d"user de son intelligence dans l"ombre. Notamment celui de savoir foutre des baffes à son égo et de chopper de l"humilité, la garder bien contre soi et surtout de savoir sentir les hommes. Un grand dirigeant est celui qui sait (bien) s"entourer. Son parcours prouve qu"il n"est pas non plus fâché avec le bon sens et su garder les pieds sur terre. Et pourtant que cela doit être dur dans le milieu du foot et quand on est plein au as!
Alors ok il aime bien jouer de son personnage. C"est un gars qui a toujours aimé (admiré) les gens (à commencé par son père à priori)qui n"avait pas peur de dire ce qu"ils pensaient, tout en s"emmerdant pas de prendre des pincettes. Et c"est vrai que ponctuer sa phrase d"un bordel ça autrement plus d"impact!
Il a effectivement eu 3,4 dérapages verbaux (quoi 78?), mais c"est ça façons d"être et au vu de son parcours et de son âge, je pense que le gars n"en a plus rien à foutre!

Loulou, tu sais quoi? Je t"aime bordel !!!
Bonjour Testeur,

Merci monsieur Toboggan. On peut ajouter aussi que c'est un homme qui a 71 ans, a cet age on ne se projette plus autant sur le futur. On peut etre tendance a davantage faire des bilans.

Je pense que le sien est largement positif.
La bise et bonne journée.
1 réponse à ce commentaire.
C'est frais ce type d'interviews, ça fait du bien. Il dit ce qu'il pense, sans enrobage, et chose importante, il fait ce qu'il dit!
Si plus de dirigeants (dans le foot et dans la société d'une manière générale) on avancerai enfin!!!
De toute façon tout ceux sont riches, c'est des gens qui ont eu de la chance et qui sont né avec une cuillère dans la bouche.
Moi si je réussit pas, c'est pas parce que je fous rien, c'est la faute des autres. Vous savez là, les autres. Les banques. Les banque et les traders. Et les joueurs de foot trop payés aussi tiens.
Putain je peux recoller des +1 !
Prends ça !
1 réponse à ce commentaire.
GLOBULES ROUGES ET BLANCS Niveau : CFA2
J'ai bien aimé l'interview sauf comme beaucoup le passage sur les fainéants ( tour de rein quand tu ramasses les poubelles c'est plutôt logique donc en plus il vise ses salariés) qui est à vomir.

Car avoir ramasser les poubelles à 20 ans c'est bien mais le faire pendant 20 ans bah peut-être que Loulou aurait aussi eu des problèmes de dos...
Je trouve plutôt qu'il saluait le labeur de ceux qui travaillent dans le dur. Je crois que cet homme est aussi humain avec les hommes que gougnafier avec les femmes.

#ToutesDesPutesSaufMaMère"
#PsgPourLaVieUneFillePourLaNuit"
1 réponse à ce commentaire.
il y a 4 heures Quand Bailly envoyait un kick à Zlatan 3
Hier à 20:54 L'hommage du Camp Nou aux victimes de l'attentat 2 Hier à 19:06 Kembo Ekoko à Bursaspor 3 Hier à 18:17 La bastos de Marcos Alonso 3 Hier à 16:53 Il foire sa panenka à la 96e minute 21
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:45 La grosse mine de Bruno Fernandes avec le Sporting 4 Hier à 12:40 Müller se blesse pour sept mois en célébrant son but 56 Hier à 11:46 Alec Georgen régale sous les yeux d'Emery 7 Hier à 11:19 Les pieds en l'air pour fêter le but de Jesé 8 Hier à 10:18 La demi-volée de Gignac 10 Hier à 09:01 Suspendu, Kaká regarde un match avec ses supporters 6
samedi 19 août Le bonbon de Malcom 12 samedi 19 août Le lob fou de Fekir 32 samedi 19 août Le cadeau de Cissé à l'un de ses coéquipiers 11 samedi 19 août Les ultras allemands répondent à la DFB 15 samedi 19 août Trezeguet bouscule Beşiktaş 23 vendredi 18 août Nantes, la mascotte et le plagiat 26 vendredi 18 août Brian Fernández arrive à Metz 9 vendredi 18 août 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 15 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 34 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 54 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15