1. // Journée mondiale des orphelins de guerre
  2. //

Louis Delfino, footballeur aviateur

Orphelin de son père tombé au combat lors de la Première Guerre mondiale, Louis Delfino a fait le bonheur de l'OGC Nice avant de faire celui de l'armée de l'air. Buteur hors pair, puis pilote d'exception devenu général après la guerre, Louis Delfino fait encore aujourd'hui la fierté des Aiglons.

Modififié
À quelques encablures du vieux port et de la longue promenade des Anglais, entre la rue Arson et le boulevard Risso, s'étire paisiblement le boulevard du général Louis Delfino. Et cette petite allonge de bitume a tout pour plaire : un square, de jolis palmiers, de grands immeubles, de petits hôtels particuliers, un centre commercial et même un Conforama. Les Niçois y déambulent tranquillement. Parmi eux, certains savent à qui ce boulevard rend hommage. D'autres l'ignorent et flânent sans vraiment se douter que, sans ce général Delfino et d'autres de ses semblables, ni l'OGC Nice ni la République française ne seraient aujourd'hui les mêmes. Les Aiglons du GYM n'auraient par exemple pas connu leur première grande épopée en Coupe de France, en 1930/1931. La France, quant à elle, aurait peut-être mis plus de temps à se libérer du joug nazi qui l'étranglait pendant la Seconde Guerre mondiale. Et il serait bien bête d'oublier la belle histoire de Louis Delfino, footballeur aviateur au destin incroyable.

L'enfant de Riquier


Né dans la rue Arson le 5 octobre 1912 d'un père ébéniste enrôlé et tué pendant la Première Guerre mondiale et d'une mère ouvrière à la manufacture des tabacs, Louis Delfino grandit dans le quartier populaire de Riquier et se découvre très rapidement une passion pour le football. D'après le numéro 25 du magazine Issa Nissa, c'est lors de sa scolarité au lycée Masséna que Delfino développe son jeu. À l'âge de 18 ans seulement, il intègre l'équipe première de l'OGC Nice. À cette époque, lorsqu'il rentre chez lui par le boulevard Sainte-Agathe, il est loin de s'imaginer que cette rue portera un jour son nom. À la pointe de l'attaque, l'Aiglon se fait vite un nom. « Fino » empile les buts et les bonnes prestations. Lors de la saison 1930/1931, il forme, avec Boulet, Emmanuelidès et Andoire une attaque de folie, grâce à laquelle l'OGC Nice se hisse en demi-finales de la Coupe de France, à Colombes.


Malheureusement, les Aiglons se font dominer par le Club français (6-1), et Louis Delfino se recentre par la suite sur ses études. Il pourrait devenir ébéniste comme son père, mais Delfino a d'autres desseins. Passionné par l'aviation, il dévore les récits de Mermoz, Saint-Exupéry, Ader et Blériot. En 1931, il intègre la prestigieuse école Saint-Cyr et fait partie des meilleurs élèves. Son classement lui donne même la possibilité de choisir sa spécialisation (l'aviation, bien entendu). Dans Louis Delfino, pilote de guerre et « soldat légendaire » , Dominique Olivesi explique que Delfino décroche son brevet de pilote en 1934. Sa progression au sein de l'Armée de l'air est fulgurante. Très rapidement, il est affecté à Nancy dans l’escadrille de reconnaissance de la Hache. Lors de son séjour en Lorraine, le pilote souhaite pratiquer encore un peu son football et s'engage un temps avec le FC Nancy.

Adieu, ballon rond


Comme ce fut le cas pour nombre de footballeurs, la déclaration de guerre éloigne Louis Delfino des terrains. Capitaine aviateur à la tête de la 4e escadrille du groupe de chasse II/9 à Reims, il obtient, lors de la première campagne de France, huit victoires aériennes capitales. Après un grave accident, il reprend du service à Dakar, en 1942, dans l'armée de Vichy. Pensant obéir à la « bonne » France, il abat un avion anglais. Un drame qu'il se reprochera jusqu'à sa mort : « J'ai cru, et je ne suis pas le seul, faire mon devoir en restant fidèle à Vichy. J'en suis revenu et je veux toujours combattre... » Puisqu'il ne peut pas combattre avec les Anglais, mais que le général de Gaulle sait qu'il ne peut pas se passer de lui, Delfino est envoyé sur le front russe en janvier 1944. Il fait désormais partie de la très célèbre escadrille Normandie-Niemen, composée de pilotes français à bord d'engins russes. C'est après une victoire décisive au-dessus de la rivière Niemen que Staline en personne baptise l'escadron.


À bord de son Yak 3, supposément le meilleur avion de guerre de son époque, celui qu'on surnomme « P'tit Louis » passe de commandant en second à commandant en décembre 1944. Il abat les appareils allemands (14 au total, dont 10 reconnus officiellement) comme il marquait des buts et se retrouve décoré par le général de Gaulle en personne. Le 20 juin 1945, après que Staline lui a offert son appareil, le Yak 3, Delfino et son escadron sont accueillis en héros à l'aéroport du Bourget. Devenu général à la suite de ses exploits, Louis Delfino tente même de devenir maire de Nice en 1965. Il échoue, mais reste attaché à sa ville natale. D'après le magazine Issa Nissa, il ne manquait jamais une occasion de parler de Riquier, s'exprimait en nissart et avait même invité des camarades soviétiques, dans les années 1950, pour leur montrer la ville de Nice et leur expliquer : « Voilà pourquoi nous avons combattu ! »


Par Gabriel Cnudde
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Johnny Decker Niveau : DHR
Très instructif...

Mais j'aurais aimé savoir à quand remonte le changement de nom du boulevard Sainte-Agathe... car j'entends toujours pas mal de niçois le dénommer encore ainsi!

Sinon, pour l'anecdote, le square Normandie-Niemen se trouve justement le long du boulevard Général Delfino!
AceVentura Niveau : DHR
J'adore ce genre d'article
Est-ce qu'il célébrait ses buts en faisant l'avion?
Malaysiaboleh Niveau : District
tres sympa ce type d'article! Merci
Message posté par Johnny Decker
Très instructif...

Mais j'aurais aimé savoir à quand remonte le changement de nom du boulevard Sainte-Agathe... car j'entends toujours pas mal de niçois le dénommer encore ainsi!

Sinon, pour l'anecdote, le square Normandie-Niemen se trouve justement le long du boulevard Général Delfino!


Le changement de nom remonte à 1969. Et le Carrefour TNL était l'ancien dépot de la compagnie exploitant les bus de la ville, dit dépot de Sainte Agathe. D'ou Le TNL (Tramway de Nice et du Littoral).
Johnny Decker Niveau : DHR
Merci Adonnis pour la précision!

Pour TNL, je savais...
il y a 2 heures Manchester City passe au foot US 5 il y a 5 heures La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 66
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 17:12 Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 Hier à 12:55 La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) Hier à 12:04 Une remontée historique des Seattle Sounders 19
mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26