1. //
  2. // Groupe F
  3. // Lille/BATE Borisov

Losc, les disparus ?

Ce soir (20h45), Lille entame sa campagne de Ligue des champions face au BATE Borisov. Un match largement dans leurs cordes si les Dogues avaient les crocs acérés. Or, les Nordistes balbutient leur football. Et comme dirait Martine, quand c'est flou, il y a un loup. Reste à trouver lequel…

Modififié
10 15
Accoudé au zinc, on écoute le diagnostic quand, par miracle, les conversations désertent le PSG (oh, pas longtemps hein) pour migrer vers le cas lillois : « J'vous l'avais dit : sans Hazard, Lille, ils sont morts. Moi, j'dis toujours "Un seul être vous manque et…" Heu… putain j'me souviens plus de la suite, mais bon, vous avez pigé quoi… » À première vue, la démonstration est imparable : c'est vrai qu'Eden Hazard est parti du Losc pour Chelsea ; c'est vrai que les champions de France 2011 se portent moins bien. Un seul être vous manque, donc… En partant à Londres, le petit lutin belge a fourré dans ses valises un bilan individuel de vingt pions et quinze passes décisives, un truc ahurissant quand même. Aujourd'hui, on ne va pas se mentir, Lille peine à retrouver ce pouvoir de décision et, fatalement, le lien de cause à effet paraît évident. Mais, en fait, l'histoire est un peu plus nuancée que ça. Déjà parce que les Dogues paient surtout une succession de départs depuis deux ans.

Peu se le rappellent, mais lors de la saison du titre, le détonateur en chef ne se nommait pas Eden Hazard (7 buts et 8 passes « seulement » ), mais bel et bien Gervinho (15 pions, 10 offrandes), la meilleure stat combinée de Ligue 1 alors. D'autant que l'Ivoirien au front proéminent évoluait avec un autre artificier on fire, Moussa Sow, 25 réalisations s'il vous plaît. Quand les deux Africains s'en sont allés, Hazard avait pris la relève statistique, mais déjà, collectivement, le club nordiste avait manifesté une régression. Désormais, Lille doit gérer ce déficit individuel et ce déclin collectif. Pour tout dire, on ne sait pas ce qui est le plus préoccupant. C'est vrai qu'un Hazard, on en croise une fois tous les dix ans en L1 et un tel départ est considérable, surtout quand, on insiste, il fait suite à ceux déjà meurtriers de Gervinho et Sow, que ni De Melo, ni Roux, ni même Payet n'ont fait oublier. Mais aujourd'hui, au-delà de ça, c'est un peu toute la belle mécanique d'ensemble qui paraît grippée. Gênant…

Martin, cette drôle de clé

Car ces quatre dernières années, la force lilloise semblait essentiellement liée au fonds de jeu, le meilleur de France certainement. Et le voilà, le hic : le Losc joue moins bien. Parfois beaucoup moins bien. Si on a beaucoup glosé sur les départs offensifs, si sur les flancs Payet et Kalou n'ont pas (encore ?) la même capacité de perforation que feu le duo Gervinho-Hazard, on n'a probablement pas bien mesuré l'impact envolé à Newcastle d'un Cabaye. L'an passé, c'est sa capacité à se projeter vers l'avant par rapport à un Pedretti, son remplaçant théorique, qui avait privé l'escouade de Rudi Garcia de ce volume offensif supplémentaire. Actuellement, c'est davantage dans l'organisation tactique que cette absence pèse de tout son poids. Cet été, Marvin Martin a posé ses bagages dans le Nord, avec ses qualités, mais aussi ses limites. Auparavant, le triangle était impeccablement disposé : Mavuba en sentinelle avec Balmont et Cabaye en piston de part et d'autre.

Avec l'ex-Sochalien, l'équation se complique. Dans l'idéal, il faudrait inverser le triangle avec Martin en axial plus haut devant les deux récupérateurs et c'est ce que Garcia avait installé en tout début de saison. Un four. Car Mavuba a un mal fou à devoir se décaler pour faire de la place à un autre pur défensif (Balmont) et il faut sans doute chiner par là les raisons de la fragilité défensive, notamment à Copenhague lors du match aller de barrages de C1. Alors on pourrait se dire qu'il suffit de réinstaller Martin dans la même position qu'un Cabaye pour mieux laisser Rio reprendre son poste défensif axial. On pourrait, oui, si l'ancien Lionceau possédait le même volume athlétique que le Magpie, cette même capacité à franchir les lignes tout en allant au mastic. Or, dans cette position décalée dans un milieu à trois, Martin tombe dans l'abattage obscur auquel il ne rechigne pas, mais il perd dès lors la plus grande de ses aptitudes : la justesse dans les vingt-cinq derniers mètres et l'art de la dernière passe. Au vrai, à bien y regarder, la clé s'appelle peut-être Marvin Martin. Comme un pied de nez au préambule sur Hazard : un seul être est là et tout est dépeuplé…

Par Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

yanusdechien Niveau : DHR
Passe-partout c'est Balmont en fait !
(cf l'autre photo pour l'article)
Delavigne Niveau : DHR
Marrant le titre :)
saucissonbière Niveau : CFA2
Comme le souligne l'article, le LOSC paye toujours ses départs, et ça ne date pas d'hier: Makoun, Bodmer, Plestan, Cabaye, Keita, Hazard, Bastos...

Certes, cela fait rentrer du pognon (et on peut bien rigoler derrière n'est-ce pas Keita), mais derrière faut reconstruire. Laissons encore un peu de temps aux nouveaux arrivants, il n'y a pas (encore) urgence.
Dave, tu aurais pu mettre Alain à la place de Martine

"Et comme dirait Alain, quand c'esst flou, c'est Afflelou"...
yanusdechien Niveau : DHR
Au niveau de la gestion, c'est quand même pas mal avec 1 ou 2 gros départ par an, impossible à éviter pour un club comme Lille.
Et le seul problème reste l'attaque, le reste est inchangé. Roux et Martin ont sans doute une bonne marge de progression, faut attendre...

PS: On peut même plus parler de front proéminent pour Gervinho! Je le décrirais plus comme l'implantation capillaire la plus ignoble de la FIFA !
woody vann halen Niveau : District
Martin c'est une sorte de camel meriem et roux c'est très moyen et pas décisif donc à la place de progression je dirais qu'ils vont stagner
youpileyoupin Niveau : District
Je trouve que vous, journalistes sportifs, avez tendance à abuser de la figure de style suivante : "un Cabaye", "un Inisesta"...
Ce sont pas des produits de série, ce sont des êtres uniques !
Non Martin à du talent, mais un joueur dans son style à besoin d'un bon buteur devant lui, et De Melo et Roux c'est pas trop ca...

Une question, le Mendes il est bon là ?
@woody vann halen

j'ai lu caramel mou
Saison assez compliquée...
Les départs ne compensent pas les pertes et j'ai remarqué que surtout, les ballons n'arrivent pas dans la surface (au sol ou sur des centres).Les mecs devant ne sont pas maladroits mais chacun au max peuvent rapporter 8 ou 10 buts par saison. Mais de toutes façons, même avec un golgot en attaque, je ne suis pas sûr que l'on marquerai plus de buts.
Kalou est bon techniquement mais en vitesse ce n'est plus ça, à moins de le faire rester dans les derniers 25m pour profiter de son explosivité, il ne faut pas qu'il prenne part au jeu du milieu de terrain où il perd bcp de ballons.
Martin à qlqs difficultés mais il sent le jeu, il faut du temps.Pedretti reste très bon, excellent coup d'oeuil, un bon impact player en 2e mi-temps
Balmont Mavuba: 8 poumons à en deux, présents et décisifs
C'est vrai que lille fait un mauvais début de saison mais je suis sur qu'il va s'en remettre rapidement et retrouver rapidement le haut de tableau en ligue 1 comme Paris l'a fais.
Yayou7 the king Niveau : District
Une victoire ce soir, suivi d'une autre face à Lyon et les médias sucent* à nouveau Lille.. Dès que Lille enchaine deux nuls, on sors le "manque Hazard", laissez les tranquille, ça va venir!
Lille a été champion et maitre de la L1 en 2010-2011. La saison dernière ils ont commencé à tourner quasiment après la trêve. Donc comme le dit l'article les gros départs ont été ceux de Sow,Gervinho et Cabaye ils ont été compensés par l'explosion de Hazard qui n'était alors qu'un espoir très brillant.
Je pense que Martin a le potentiel pour être un très bon, il lui faut un peu de temps, après une saison assez moyenne Payet semble trouver la bonne carburation et Roux + De Melo c'est quand même pas pourri.
Je pense donc que Lille n'est pas vraiment en retard sur son tableau de marche par rapport à l'année dernière et qu'ils participeront à la lutte en L1. De plus Garcia va pouvoir aligner à partir de ce soir sa défense type (qui n'a pas bougé depuis quelques années) avec les retours de Debuchy et Basa.
L'article résume bien la situation... Après je veux bien croire comme France98 que le Losc sera encore dans la lutte pour le podium, mais De Melo et Roux ont plus des potentiels de joker qu'autre chose. Clairement il manque un tueur devant le but et un renfort en défense centrale pour bien figurer sur plusieurs tableaux.
Genre Gameiro et Isimat au mercato d'hiver ???
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Zlatan guide les siens
10 15