1. // Les Restes du Monde
  2. // Major League Soccer

Los Angeles : lentement mais sûrement

Dernier de la Conférence Ouest de MLS il y a encore peu, Los Angeles Galaxy revient aux affaires, avec une grosse performance réalisée cette semaine sur la pelouse du leader, le Real Salt Lake. À l’Est, New York se languit du retour de Thierry Henry, DC United en profite pour jouer les leaders surprises et Montréal a retrouvé son stade.

Modififié
2 0
Le Galaxy débute enfin sa saison
Après une horrible série de deux nuls et cinq défaites, le Los Angeles Galaxy de David Beckham vient d’enchaîner deux victoires consécutives. Les saisons passées, la performance n’aurait pas été signalée, tant elle était normale et fréquente. Pas cette saison. Pas en réussite et minée par son faible rendement défensif, la franchise californienne a d’abord stoppé l’hémorragie avec une courte mais précieuse victoire sur Portland le week-end dernier (1-0), avant de signer un joli coup cette semaine en allant s’imposer en Utah face au solide leader de Conférence, le Real Salt Lake. Les locaux menaient pourtant 2-0, mais un doublé et une passe décisive de Landon Donovan ont permis aux siens de l’emporter 3-2. Autres bonnes nouvelles pour LA : le retour de leur gardien Josh Saunders, après plusieurs semaines de « rehab » , suite à un contrôle positif effectué par la Ligue, et celui de Robbie Keane, de retour d’un Euro raté avec l’Irlande.

À l’Ouest toujours, San Jose Earthquakes est sur les talons de Salt Lake au classement, bien aidé par le meilleur buteur de MLS Chris Wondolowski. Les Whitecaps de Vancouver figurent en troisième position, avec un bon Sébastien Le Toux et des prestations collectives encourageantes. Les débuts prochains du milieu de terrain écossais Barry Robson devraient contribuer à améliorer encore plus le niveau de l’équipe. En milieu de tableau, Chivas USA, avec le jeune Juan Agudelo et le vétéran Juan Pablo Ángel en attaque, s’accroche. Ce n’est pas le cas du FC Dallas, bon dernier, plombé par une sale défense.

New York attend le retour d’Henry
Dans la Conférence Est, les Red Bulls de New York doivent composer sans leur meilleur buteur Thierry Henry, dont on a appris récemment qu’il était actuellement le joueur le mieux payé de la Ligue (5,6 millions de dollars par an), devant son coéquipier Rafael Márquez et David Beckham. Actuellement en phase de reprise, il est suppléé plutôt bien en attaque par Kenny Cooper, placé seul en pointe dans un système tactique réorganisé par l’entraîneur Hans Backe. Les résultats sont irréguliers et la franchise new-yorkaise ne pointe qu’en troisième position. DC United, avec Branko Bošković et Dwayne De Rosario, surprend en occupant la tête du classement. Le Sporting Kansas City d’Aurélien Collin, ancien leader, n’est qu’à un point derrière, avec deux matchs en moins à disputer.

En bas de tableau, ça va toujours aussi mal pour Philadelphie Union, pire attaque de MLS, qui a fini par dégager son entraîneur, le très contesté Piotr Nowak. Son successeur n’a toujours pas été désigné. Changement d’entraîneur et grosse galère aussi pour la lanterne rouge Toronto, qui n’a qu’une malheureuse victoire au compteur depuis le début de saison. Désormais coachés par l’ex-international Paul Mariner (en lieu et place d’Aron Winter), les Canadiens jouent de malchance, avec un nul 3-3 concédé cette semaine à Houston, alors qu’ils menaient 3-1 à un quart d’heure de la fin… Un mot enfin de Montréal, qui a signé une superbe victoire 4-1 le week-end dernier face à Seattle dans son stade Saputo fraîchement rénové, plein et heureux. Les Québécois attendent désormais les grands débuts de leur tout nouveau joueur désigné, l’ancien de Bologne Marco Di Vaio (d’autant plus depuis la grave blessure de Bernardo Corradi). En attendant, peut-être, l’arrivée d’un deuxième « DP » durant l’été. Si la piste Michael Ballack semble bel et bien morte et enterrée, celle menant à Clarence Seedorf ne l’est pas encore.

Par Régis Delanoë
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
2 0