Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 13e journée
  3. // Lorient/Lille (2-0)

Lorient se remet à flot

Fait rarissime depuis quelques semaines, Lorient a parfaitement géré un match. Face à Lille, les Bretons ont su se montrer réalistes, tout en affichant une solidité défensive tout neuve (2-0). De quoi mettre fin à une série de sept matchs sans victoire en L1.

Modififié
Lorient-Lille : 2-0 (1-0)
Buteurs : Bourillon (24e) et Corgnet (69e) pour Lorient.

Coach Gourcuff en avait marre de perdre. Marre de cette série de sept matchs sans victoire en Ligue 1, et aussi de cette défense en carton, qui avant la réception de Lille, avait encaissé 16 buts en 4 matchs. Le technicien a du coup misé sur la solidité défensive avant toute autre chose, face au LOSC. Deux récupérateurs au milieu, de la hargne, et de l'application derrière. Sûr, c'est plus moche. Car Lorient n'a pas fait vibrer ce soir. Mais en attendant, l'efficacité est bien là. Les Bretons sont ainsi parvenus à mettre fin à leur sale série, en dominant une équipe lilloise maladroite et sans la moindre imagination sur une grande partie du match (2-0). Les hommes de Rudi Garcia ont clairement déjoué, mais eux qui n'avaient plus perdu depuis six rencontres ratent surtout le coche et le podium en cas de victoire.

Un coup de pied arrêté pour éclipser la pauvreté

Ce que l'on peut remarquer sur le début de match, c'est un gros pressing mis en œuvre par les Lorientais. De l'envie, il y en a, assurément. Autant que de la peur. Mais si les Bretons dominent en matière de possession et d'occupation, la qualité technique n'y est pas. Même topo pour les Lillois d'ailleurs, qui ne parviennent pas à profiter de leurs rares ballons. Au bout d'un moment, on a même l'impression que les deux équipes se sont lancé le défi de réaliser la pire chandelle ou passe possible. Dans ce marasme, il n'y a bien entendu qu'une seule solution pour faire basculer le match : un coup de pied arrêté. Et c'est Lorient qui va en bénéficier. Sur un coup franc depuis le côté gauche, Jouffre dépose le ballon sur la tête de Bourillon, qui domine Kalou de la tête au premier poteau pour battre Landreau (1-0, 24e). Lorient mène, ça fait un long moment que le club ne s'est pas retrouvé dans pareille situation. Et il va gérer cet avantage en laissant l'initiative au LOSC. Ce qui s'avère efficace, vu que les Lillois sont toujours aussi maladroits, incapables d'inquiéter Audard une seule fois. Landreau, en revanche, sera forcé à la double parade, sur des tentatives de Jouffre et Corgnet (36e). C'est rare, mais pourtant vrai : Lorient gère bien son match.

Lille se réveille, sans succès

Plus éteints que jamais en fin de première période, les Dogues ont visiblement grignoté des oranges à la pause. En dépit d'une première alerte pour Landreau dès la reprise (sur une frappe d'Aliadière), les Lillois vont mieux et retrouvent des automatismes aux abords de la surface adverse. Audard doit donc sortir ses premières parades décisives, sur une tête de Chedjou (50e), puis une frappe de Payet en face à face (54e). Et plus les minutes filent, plus les visiteurs poussent. Mais les Bretons, sérieux, résistent aux assauts. Et bien qu'ils n'aient que peu d'opportunités de contres, à chaque fois ils parviennent à se montrer dangereux. Aliadière voit ainsi une frappe croisée frôler le montant (65e) et, quelques minutes plus tard, il sert parfaitement Corgnet dans la profondeur, pour un double avantage décisif (2-0, 69e). Il n'en faudra pas plus pour terrasser les Lillois (même si Monnet-Paquet aurait pu en mettre un autre). Incapables de gérer leurs temps forts et temps faibles, les hommes de Rudi Garcia repartent logiquement sans le moindre point.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures Le record de penaltys en Coupe du monde déjà égalé 3 il y a 4 heures Ce streaker australien va vous épater 8
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
il y a 11 heures La réaction de Jimmy Durmaz aux attaques racistes 32 Podcast Football Recall Épisode 34 : La Russie accusée de dopage, l'Angleterre déroule et la révolution chez les Bleus Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais