En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

Lorient respire, Nantes assure

Modififié
Quasiment condamné à la descente il y a quelques semaines, Lorient se met de plus en plus à espérer après sa nouvelle victoire contre Caen (1-0). Nantes assure à domicile contre Angers (2-1), tandis que Montpellier (1-0) se fait surprendre par le Téfécé.

Si Lorient était le cancre de la Ligue 1 avant ce match, les Merlus ont été les premiers à offrir des frissons et un but à leur public. Profitant des errements de la défense caennaise, Moukandjo récupère à l'entrée de la surface et ajuste Vercoutre pour planter son dixième but de la saison. Réduits à dix après l'exclusion de Bellugou, les Merlus sont à dix centimètres de faire le break sur un petit extérieur de Marveaux. L'égalisation caennaise ne se fera que concernant les cartons rouges, et Lorient peut laisser la dernière place aux Bastiais.

Le soleil nantais gênait sans doute l'arbitre assistant. Résultat, l'ouverture du score de Nakoulma au retour des vestiaires est entachée d'un léger hors-jeu, mais vient logiquement récompenser la domination des locaux. En revanche, Diedhiou n'avait aucune excuse pour cette déviation de la tête qui permet à Nakoulma de claquer son doublé d'un ciseau acrobatique. L'attaquant angevin se rattrape deux minutes plus tard en se servant cette fois de sa tête pour envoyer le ballon dans les filets nantais. Cela n'empêche pas les Nantais de repasser devant leur adversaire du jour au classement.


À la Mosson, Andy Delort a préféré le salto pour célébrer son but. Il faut dire que l'attaquant aurait eu l'air un peu bête s'il avait tenté d'embrasser l'écusson de son club, le TFC ayant été obligé de jouer ce match avec le maillot de la réserve de Montpellier, retardant de cinq minutes le coup d'envoi. Dominés en première mi-temps dans ce derby de l'Occitanie, les hommes de Pascal Dupraz s'en sont remis à la roublardise de leur buteur qui surgit après une déviation de la tête de Jullien sur coup franc. Montpellier ne trouvera jamais la faille en deuxième période, et ce, malgré sept minutes de temps additionnel. Pourtant largement suffisant pour mettre trois buts. RR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9