1. //
  2. // 34e journée
  3. // Marseille/Lorient (3-5)

Lorient pousse l'OM au bord du précipice

Au terme de dernières minutes enivrantes, Lorient a créé la surprise en s'imposant face à l'OM au Vélodrome (3-5). Dépassés, bousculés en première période, les Phocéens se sont révoltés en seconde, mais ont fini par plier dans les derniers instants après avoir tant espéré. Si Marseille enchaîne avec une quatrième défaite d'affilée et voit peut-être la Ligue des champions s'éloigner, Lorient se redonne de l'air en sortant de la zone rouge.

Modififié
8 155

OM - Lorient
(3-5)

A. Ayew (58'), J. Morel (67'), M. Batshuayi (76') pour Marseille , J. Ayew (9'), F. Bellugou (14'), Philippoteaux (68'), J. Ayew (84'), M. Autret (86') pour Lorient.


Le proche dénouement ne paraît laisser aucunement place à un quelconque happy ending. Pourtant, en ouverture de cette 34e journée de Ligue 1, l'Olympique de Marseille avait une opportunité idéale de se relancer après trois défaites consécutives contre Lorient, relégable. Mais toute la cité phocéenne a insisté impuissante, presque hallucinée, par la chute de son équipe au Vélodrome (3-5). L'OM a d'abord affiché un visage inquiétant et amorphe en première période, avant de se transfigurer en seconde en revenant par deux fois au score. Ça n'a toutefois pas suffi, car Marcelo Bielsa et ses hommes ont, une nouvelle fois, été confrontés à leurs propres limites. Les conséquences de cette nouvelle déconvenue peuvent s'avérer dramatiques. En cas de succès de Monaco et de Saint-Étienne ce week-end, Marseille pourrait sans doute dire adieu à la Ligue des champions. Après avoir tant rêvé du titre de champion.

La cité phocéenne noyée sous une vague orange


S'il n'a pas pour habitude de bousculer ses habitudes, El Loco surprend d'entrée en alignant André Ayew au poste d'arrière gauche, en l'absence de Benjamin Mendy. Par conséquent, Alessandrini et Thauvin sont chargés d'étirer le bloc lorientais pour créer des décalages. Le second ne tarde d'ailleurs pas à se mettre en évidence. D'abord sur une frappe écrasée (4e), puis d'une tête sur un corner passée non loin des cages de Lecomte (8e). Thauvin, justement, va, malgré lui, attirer la lumière sur lui. Trop tendre lors d'un duel avec Ndong, le Marseillais laisse filer le ballon jusqu'à Gassama qui a tout loisir de trouver Philippoteaux, lequel remise pour Ayew à la conclusion d'une superbe séquence collective (9e). Pourtant volontairement haut sur le terrain, l'OM affiche un visage emprunté et apathique.

Bousculés par de valeureux Lorientais, les hommes de Marcelo Bielsa sont estourbis cinq minutes plus tard. Sur un coup franc tiré de la droite, Morel, sous la pression d'Ayew, remet involontairement le cuir pour Bellegou qui marque de la tête (13e). Totalement décomplexés, les Merlus prennent le Vélodrome pour leur cour de récréation et ébranlent la défense phocéenne à chaque contre-attaque. Noyé sous cette vague orange, Marseille balbutie son football et voit son cauchemar éveillé se prolonger avec la sortie sur blessure de Dja Djédjé. De leur très large possession, les Marseillais ne tirent que de longs ballons infructueux. Il n'y a que Payet, pourtant très peu sollicité, qui tente d'illuminer une équipe bien morne sur chaque prise de balle. Le milieu français trouve d'ailleurs Gignac juste avant la pause, dont la tête frôle le montant du gardien lorientais. Insuffisant, presque insultant, pour les joueurs de l'OM qui rentrent aux vestiaires sous une vive bronca.

P'tit frère Ayew en fossoyeur de rêves


Le second acte reprend avec une décision notable de la part de Bielsa. Thauvin, transparent et agaçant lors de la première période - comme trop souvent ces dernières semaines - cède sa place à Ocampos. À défaut de concrétiser deux offrandes d'Alessandrini (47e) et de Payet (53e), l'Argentin est le symbole de cet OM revenu avec des desseins davantage à la hauteur de son rang. Sous la baguette d'un Payet décidément très inspiré, les Marseillais combinent, créent des espaces et poussent leurs adversaires à la faute. C'est d'ailleurs sur coups de pied arrêtés que le chef d'orchestre phocéen va remettre d'aplomb sa formation en cinq minutes chrono. À la suite d'un coup de patte de Payet qui finit sa trajectoire sur le montant, Ayew réduit la marque d'une talonnade (58e). Seulement quelques minutes plus tard, l'ancien Lillois et Stéphanois dépose une galette pour la tête de Morel qui égalise de son mètre 72 (67e). Lorient recule, subit outrageusement et sent, impuissant, le match lui échapper. Mais comme contre Nantes, l'OM se saborde. Nkoulou prend la place du coupable à Fanni et offre un caviar à Philippoteaux qui ne refuse par l'offrande, une minute seulement après l'égalisation (68e). Il y aura bien ce sursaut de Batshuayi (76e) pour arracher une nouvelle égalisation, mais les lacunes défensives des hommes de Bielsa vont finir par les condamner. Dans les ultimes minutes, Jordan Ayew, auteur d'un doublé (84e) et Mathias Autret (86e) font définitivement s'écrouler l'édifice marseillais. L'OM a lutté, a réagi, s'est révolté, s'est démené. En vain. Désormais, c'est surtout sa chute libre qu'on ne cesse de contempler.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Romain Duchâteau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Mangeclous Niveau : CFA2
Boycotter Canal Plus et faire comme le PSG ? Très peu pour les Marseillais, eux ils ont décider carrément de boycotter la Ligue 1
Comme l'a bien dit Di Meco c'est un résultat irrationnel.
Grand spectacle de notre chère liguain ce soir.
J'aime le technicien qu'est Bielsa... Mais la façon dont s'écroule l'om (comme ça avait été le cas avec Bilbao aussi) met en évidence les limites de son coaching et de ses idées de jeu; oui on voit du jeu mais son équipe va se retrouver à la place du con. Un grand bravo à Jordan Ayew qui avait une revanche à prendre ce soir et à fait un match de bonhomme avant de pleurer comme un bébé, en fait il ne boude pas ce joueur il est juste en manque d'affection!
Note : 2
En bon fan de question pour un champion l'OM revisite en un mois le 4 à la suite à sa sauce
Note : 17
Bah putain*, si Klopp a pas envie de venir à Marseille après ça, j'y comprends plus rien ! La Bundesliguain qu'on aime quoi.
Lamine Turgut Niveau : CFA
Ces équipes de milieu de tableau qui dans la dernière ligne droite faussent la course au maintient (j'te jure ...)
Note : 14
*Garde ton calme, ce n'est que du sport*
*Garde ton calme, ce n'est que du sport*
*Garde ton calme, ce n'est que du sport*

PUTAIN DE MERDE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Appelle-moi Jack !!! Niveau : CFA
Faudrait que Gignac apprenne la règle du hors-jeu !
Sinon, avec les boulevards laissés en défense, faut pas s'étonner de prendre autant de buts...

Jordan Ayew, gros match bordel...
Champion d'automne !

Haters Gonna Hate :p
Jordan Ayew en larmes qui annonce que sa mère lui a prédit qu'il plantera 2 pions ce soir.

#MystikAfrika
Note : 20
Champions de PACA cousin !!
J'attends le tifo pour Biesla !! Salut les rats !
Message posté par DarkPass'
Bah putain*, si Klopp a pas envie de venir à Marseille après ça, j'y comprends plus rien ! La Bundesliguain qu'on aime quoi.


D'ailleurs si jamais un dirigeant de l'OM me lit : je vends mes services de traduction français->allemand pour une éventuelle prise de contact avec l'ami Jürgen. Pour pas cher en plus, je veux juste un maillot dédicacé d'Ayew. Jordan hein, pas André.
Note : 9
Ce match a dénigré toute notion de respect !


(Surtout la défense marseillaise en fait..)
Bring back our Planus Niveau : DHR
C'est fou... Saint Etienne, Bordeaux, voire Montpellier ou Lille peuvent presque se rajouter +1 place au classement final à ce rythme.
Il va falloir arrêter l'hémorragie et vite.

Sinon match très plaisant qd on est neutre.
Danse, biatch! Niveau : Ligue 1
Note : 4
Putain d'ascenseur émotionnel!

Bravo Lorient, bien joué Jordan, il était venu rendre la monnaie de sa pièce à son club, c'est fait...

Pour le reste, je vous laisse le soin de tailler comme il se doit.
Doria il doit être bien nul pour ne pas avoir le niveau de jouer dans une défense pareil.
roberto-larcos Niveau : Ligue 2
Note : 3
Bon bah finalement les adorateurs de Bielsa , on en reparle du cas Doria?

C etait improbable comme match quand même, bravo aux Lorientais et un gros moins un aux joueurs marseillais qui font honte à leur club. C est pas la première fois qu'ils lâchent totalement leur coach pour le faire virer.
floyd pink Niveau : CFA
Putain Jordan, même aujourd'hui ou tu nous la met bien profonde, le sommet de ta carrière de ta carrière probablement, t'arrives à faire de toi une victime et définitivement un joueur beaucoup trop fragile mentalement.... Respect
Amoureux du Sport Niveau : District
C'était quand même un match de ouf ! Difficile de mieux commencer ce week-end ;)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
8 155