Lorient, on prend les mêmes et on recommence

Comme tous les étés, les supporters lorientais sont peinards. Depuis huit ans que leur club est en Ligue 1, les objectifs et la tactique ne changent pas : vendre si nécessaire, combler judicieusement les départs, et surtout bien jouer au football. Et si c'était ça, le vrai bonheur d'un club de Ligue 1 ? Présentation d'un FC Lorient qui déteste les révolutions.

Modififié
27 34
Le bilan de l'été

À Lorient, point de révolution. Le club, 8e de Ligue 1 l'an passé, n'a quasiment pas changé de gueule durant cette intersaison. Giuly et Le Lan ont pris leur retraite, tandis que Corgnet s'est fait la malle vers des pâturages plus verdoyants, à Saint-Étienne. Ici, d'ailleurs, personne ne le regrettera. Malgré ses 26 matchs de L1 joués en 2012-2013 (5 buts), Corgnet, génie découvert sur le tard ou feu de paille de CFA 2 (c'est au choix), n'a jamais convaincu Christian Gourcuff. Côté arrivée, c'est calme du côté du Morbihan. Aboubakar, l'ancien buteur (enfin, il a mis 2 buts l'an passé…) de Valenciennes a débarqué en Bretagne, au même titre que Raphaël Guerreiro, le meilleur latéral gauche de Ligue 2 la saison dernière avec Caen. Malgré cette tendance à ne pas faire de vagues, les Merlus ont tout de même eu droit à leur petit feuilleton de l'été : l'imbroglio Aliadière. Le joueur sort d'une très bonne saison et il ne serait pas contre un départ cet été. Mais au-delà de ça, c'est son contrat qui a posé problème : Aliadière réclamait d'être aussi bien payé que la saison passée. Logique. Après quelques esbroufes, tout est finalement rentré dans l'ordre. L'ancien Gunner touchera le même salaire que lors du précédent exercice. Pas de crise en Bretagne, des bisbilles tout au plus. Sinon ? Et ben sinon, le club a pas mal galéré lors de ses matchs amicaux. Une seule victoire, contre Angers (2-0), un nul contre Brest (1-1) et deux défaites, face à Rennes (4-1) et Metz (1-0). Pour couronner le tout, et comme souvent à Lorient, une pléthore de blessés (Audard, Coutadeur, Quercia, Traoré, Lautoa, Sunu, Robert). Mais comme souvent aussi, Christian Gourcuff sait qu'au bout du compte, c'est la compétition qui amène le jeu.

Coefficient de résistance face au PSG

Depuis deux saisons maintenant, le FC Lorient a pour coutume de se taper le mastodonte de Ligue 1 dès la première journée. Et une fois le constat passé, on se dit qu'il en est mieux ainsi. Il est toujours préférable de se coltiner Paris au début du mois d'août, alors même que ses internationaux reprennent la saison au compte-gouttes. Les automatismes ne sont pas encore au point, les affinités non plus. En 2011-2012 (première année du PSG version QSI), les Merlus s'étaient fait un plaisir d'aller gagner au Parc (1-0). L'an passé, c'est un match nul (2-2) que les Bretons étaient allés glaner dans la capitale. Et encore, parce qu'il y avait Zlatan. Cette saison, en revanche, c'est lors de la douzième journée que Gourcuff et sa troupe se déplaceront au Parc des Princes. Juste le temps pour Cavani, Ibra, Lucas et Lavezzi de se mettre en jambes. Pas pareil.

La banane

Jérémie Aliadière. On peut trouver cela sévère, mais c'est le contexte qui veut ça. Depuis le début du mois de juillet, le cas du buteur lorientais est dans toutes les têtes. Repêché par Gourcuff et le bateau tango alors qu'il était en pleine dérive et sans contrat dans les eaux troubles du football, le plus anglais des Français a fini par rendre la confiance que le club breton avait placé en lui. Claquant 15 buts et 9 passes dé' la saison dernière, Aliadière demandait à ce que son salaire soit maintenu au même niveau pour l'exercice à venir. Jusque-là, on ne peut pas lui reprocher grand-chose. Car oui, dans sa clause, le FCL avait tenu à préciser que son salaire serait réévalué… à la baisse, lors de la saison 2013-2014. Pas très classe. Finalement, entre gens de bonne compagnie, l'affaire s'est vite réglée et Loïc Féry a fini par retrouver la raison. Sauf qu'entre-temps, Aliadière a quelque peu tronqué sa préparation, refusant par exemple d'entrer en jeu contre Brest en amical. Une situation qui a eu le don de faire grincer les dents du père Gourcuff : « C'est emmerdant pour le joueur et ça perturbe l'ambiance de travail. » Au club, les intentions de l'ancien Gunner sont claires et connues de tous : en cas d'offre intéressante, il part. Sauf que pour le moment, ça ne se bouscule pas au portillon. Lorient réclame entre 6 et 7 millions pour son attaquant de trente ans sous contrat jusqu'en 2015. De quoi refroidir les ardeurs de ses possibles prétendants. Alors, s'il ne parvient pas à trouver chaussure à son pied, et avec la préparation en dents de scie qu'il a connu, quel Aliadière retrouverons-nous sur la pelouse du Moustoir à la reprise du championnat ? Toute la question est là.



Le portrait-robot

20% poisson
20% la City de Londres
30% sobriété étiquetée Gourcuff
30% Barcelone

Le type à suivre

Raphaël Guerreiro. Inconnu du grand public il y a tout juste un an, l'international espoir portugais a réalisé une saison pleine avec Caen (38 matchs de Ligue 2, 1 but, 2 passes décisives). De belles promesses en somme ; au point d'être nommé meilleur latéral gauche de L2 la saison passée lors des trophées UNFP. De son côté, Christian Gourcuff est déjà sous le charme d'un joueur « qui a le profil du latéral lorientais par excellence. » L'entraîneur des Merlus apprécie son nouveau protégé : « Raphaël aime particulièrement le foot (sic !). Il n'a pas l'expérience de la Ligue 1, mais ce n'est pas forcément un souci quand on a ses qualités. Nous l'avons observé pendant un an à Caen, et il était déjà remarquable. En plus, il n'a que dix-neuf ans et donc une très grosse marge de progression. » Autre signe positif, sa très bonne entente avec le milieu gauche Maxime Barthelmé. Il n'y a plus qu'à.

Ce qu'il va se passer cette saison

À Lorient, les saisons se suivent et se ressemblent. Hormis la 17e place de 2011-2012, le club morbihannais est plutôt prévisible. Habitués à terminer en milieu de tableau, les Lorientais ont toujours le même objectif d'année en année. Faire mieux que l'année passée. Cette fois encore, on ne risque pas d'être dépaysé. Le FCL va (bien) jouer au foot, mais le FCL connaîtra aussi quelques périodes de remous, pour terminer à une honorable 8e place de Ligue 1. Mais cette année, les Merlus veulent aussi faire un parcours en coupe. Qu'elle soit de la Ligue ou de France, la coupe est un objectif affiché du club. Parole de président. « L'objectif est d'aller au stade de France, car on a fait trois demi-finales en quatre ans » , avoue Loïc Féry dans les colonnes de L'Équipe. Mais pour ça, il faudra éviter de se craquer en demies, comme l'année dernière à Évian (4-0).

La banderole de supporter

« Le beau jeu ou la mort ! »

La chanson

Julio Iglesias – Je n'ai pas changé

Youtube


Par Aymeric Le Gall
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"30% Barcelone"
Euh.. enlève le 0?
Pour une fois que Lorient ne se fait pas piller. Ils vont peut-etre accrocher l'europe. Sait-on jamais.
Sous son avant-bras droit, Jérémy Aliadière a donc le modèle de sa caisse de tatoué. Bien vu!
Curieux de voir si Aliadière va réussir à enchaîner une deuxième saison comme celle-ci...Sinon ben Guerrero très bonne recrue, qui risque de faire de très belle chose en L1, pour le reste bah...Au mieux top 10 au pire ventre mou, tarif habituel des merlus.
Club un peu surestimé quand même.
Gourcuff père de, prof de maths, le beau jeu, la city, etc. Et je ne vois pas pourquoi une équipe aurait le droit de jouer sur un synthétique...
30% sobriété étiquetée Gourcuff... éclipsée par l'arrogance de son président, Loïc Féry. Vraiment dommage qu'un mec comme ça vienne ternir l'image sympathique du FC Lorient.
seb-guillot Niveau : DHR
Message posté par makaveli5
"30% Barcelone"
Euh.. enlève le 0?


Non, c'est pour le coté orange du maillot
Message posté par liddel
Pour une fois que Lorient ne se fait pas piller. Ils vont peut-etre accrocher l'europe. Sait-on jamais.


Ca serait se tirer une balle dans le pied pour la saison suivante, et ça n'aiderait pas notre indice UEFA.
Je dis ça en parlant du club que je supporte. Faut être un minimum objectif.
Message posté par popeye
Club un peu surestimé quand même.
Gourcuff père de, prof de maths, le beau jeu, la city, etc. Et je ne vois pas pourquoi une équipe aurait le droit de jouer sur un synthétique...


Surestimé de ? L 'équipe affiche toujours une jolie place au classement malgré des moyens limités, peu d'équipes avec un niveau financier similaire sont dans la même situation. Et je pense que l’entraîneur a une belle notoriété dans le milieu sans avoir besoin de son fils en ayant lancé de nombreux joueurs. Puis la city, c'est peut-être en rapport avec la ligne Arsenal/Lorient non ?
Non je suis étonné du crédit dont jouissent les Gourcuff dans les médias français. Pour Yohann, c'est autre chose, il s'agit plus d'exposition médiatique. Je ne nie pas que Lorient a un groupe au potentiel intéressant, l'axe avec Arsenal l'est aussi, et je déplore que Rémi Garde n'ait pas su faire usage jusqu'à présent de Arnold Mvuemba.
J'en reviens au président, à qui un article était consacré récemment dans le Monde Magazine, dans le style hagiographique caractéristique du magazine (qui m'est tombé sous la main), comme il est normal au monde de s'extasier sur la réussite d'un trader français à Londres qui reprend, avec succès, un modeste de L1.
Je trouve déplorable que Lorient joue sur un synthétique, même si certaines pelouses de L1 sont aussi scandaleuses.
Ensuite ça reste une équipe assez irrégulière et moyenne sur laquelle on a trop tendance à déverser les superlatifs. Je comprends mais bon... Il est toujours blessé, Alain Traoré sinon?
Quant aux moyens limités, je crois me souvenir que les transferts de Benjamin Corgnet et d'Alain Traoré étaient parmi les plus coûteux du dernier mercato (hors PSG bien sûr).
Mine de rien, club qui monte en puissance. Ils viennent de finir leur nouveau centre d'entrainement, équipe au résultat "stable" et régulier. Toute proportion garder, ce club me fait un peu penser a l'OL (la taille de la ville en moins). Club qui se construit au file des années. On a besoin de ce genre de club en France.
Sochaux Stern des Ostens Niveau : Ligue 1
Ça commence à me broyer les couilles de lire un paragraphe sur le psg à chaque présentation de club.
Votre coefficient PSG on s'en bat les coiulles
Chris-Sheva92 Niveau : DHR
Message posté par Sochaux Stern des Ostens
Ça commence à me broyer les couilles de lire un paragraphe sur le psg à chaque présentation de club.


J'allais dire la même chose. On a l'impression que c'est le baromètre qui règle ta saison si t'as assuré contre Paris.

Il me semble que Rennes avait gagné au Parc on connait la suite.
L'équipe et France foot il me semble font exactement les même présentations des clubs (hormis le coefficient de PSG de mes 2 )
Note : 1
Enfin, quand on parle d'arrogance, Gourcuff père n'est pas si mal non plus. Je n'ai jamais compris la clémence des médias à l'égart de Lorient et surtout de Gourcuff père.

Ils jouent effectivement parfois bien au football. J'ai aussi vu des matchs vraiment indigents. Le Sochaux de Gillot jouait mieux, ça fait quelques années que Valenciennes joue très bien au foot aussi, mais on en parle moins, le Saint-Etienne de Galtier joue bien mieux.

ET les déclarations de Gourcuff, désolé, mais elle sont d'une suffisance, d'une prétention! Vraiment, son aura auprès des médias, je n'arriverais jamais à la comprendre. Le mec qui donne sans cesse des leçons aux autres avec son "beau jeu" plus nourrit d'une réputation que de faits selon moi, et du beau jeu pour quoi? Pour ne jamais rien gagner!

La prétention d'un Barça peut s'accepter car les titres suivent. Mais le FC Lorient...
Message posté par popeye
Quant aux moyens limités, je crois me souvenir que les transferts de Benjamin Corgnet et d'Alain Traoré étaient parmi les plus coûteux du dernier mercato (hors PSG bien sûr).


Tout à fait, l'an dernier Lorient fut le troisième club le plus dépensier de France derrière Paris et Lille.
GenzoLloris Niveau : DHR
Voilà LE Gourcuff qu'il nous faudrait en Equipe de France.
Message posté par popeye
Quant aux moyens limités, je crois me souvenir que les transferts de Benjamin Corgnet et d'Alain Traoré étaient parmi les plus coûteux du dernier mercato (hors PSG bien sûr).


Deux transferts coûteux sur combien à petits prix ?

Et je valide avec Lorient !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
27 34