Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 10e journée
  3. // Lorient/Ajaccio (4-4)

Lorient et Ajaccio ambiancent le Moustoir

Après-midi automnale à Lorient et match de dingue au Moustoir. Mené 4-1 à la mi-temps, Lorient est revenu en seconde période avant d'égaliser dans le temps additionnel. Une folie furieuse.

Modififié
Lorient - Ajaccio : 4-4
Buts : Lautoa (33e), Aliadière (46e et 79e) et Sunu (90+4e) pour les Merlus. Belghazouani (1e), Mutu (11e) et Eduardo (39 et 45e) pour l'ACA.

Une défaite majuscule au Hainaut est venue ternir un début de saison lorientais sexy. Au Moustoir, contre Ajaccio, un adversaire du milieu de tableau, les joueurs de Christian Gourcuff souhaitaient se remettre la tête à l'endroit et retoucher leur dynamique estivale. Avec une attaque toujours étonnante, mais une défense à nouveau à la ramasse, et au terme d'une rencontre sans cohérence aucune, ils sont revenus au courage après avoir compté jusqu'à trois buts de retard contre une équipe corse ultra efficace. Presque une victoire.

Ajaccio s'amuse, les Merlus décuvent encore

Dès l'entame, Bourrillon et Koné se percutent, Eduardo récupère la balle et sert Belghazouani. Il s'approche de la surface, s'applique et trouve la lucarne d'Audard l'air de rien. Une minute de jeu, une action gag et un but de fou ! 1-0. Ajaccio surprend son monde au Moustoir. Et Lorient répond du tac au tac, Aliadière part seul en profondeur vers le but corse, mais bute sur Ochoa. Ce même Ochoa qui prend la balle dans les mains dans la surface, et s'oublie un peu après une passe en retrait. Coup franc sifflé, Traoré frappe, lui, très fort, mais trouve le mur, ou un coude. Les rôles sont distribués, si Ajaccio rentabilise, à l'inverse Lorient gaspille. Eduardo, encore, colle à la ligne sur l'aile droite et centre cette fois pour Mutu qui claque une demi-volée limpide de l'intérieur et double la mise au quart d'heure de jeu. Efficace. 2.0. La fameuse entame parfaite.

Les Merlus, à l'ouest en défense, essaient de répondre par le jeu, mais Memo est dans un bon jour. Il s'interpose encore sur une frappe de Jouffre. Les joueurs de Gourcuff se mettent en situation, mais il manque toujours ce petit quelque chose. Lautoa en a, lui, un peu marre, alors quand Traoré s'avance dans la surface, à l'origine de l'action, il termine sa course, lui pique la balle, croise sa frappe et réduit le score. Un moindre mal pour des Lorientais toujours aussi joueurs. Le sens de la rencontre peut alors changer de direction. C'est ce qu'on se dit, mais Eduardo, lui, s'en fout un peu. Avant la pause, il part dans le dos de la défense centrale, danse avec Baca et enroule sa frappe. 3-1. Passeur puis buteur. Oui, Eduardo est aujourd'hui euphorique. Alors il remet ça. Cette fois, il danse avec le bon sens et enroule une frappe étonnante côté gauche. Ajaccio mène 4-1. La fameuse mi-temps parfaite.

La folie Gilles Sunu

Début de seconde période, même histoire, autre équipe, Aliadière est servi en profondeur par Barthelmé, il crochète dans la surface et réduit le score. Ce match est fou fou fou, défie toute logique et enchante son monde. Trop facile, Mutu loupe la balle de 5-2. Lorient croit réduire le score sur une frappe de Traoré, mais Aliadière, qui avait remisé, est signalé hors-jeu. Lorient croit revenir, mais Aliadière encore, servi par Barthelmé encore, trouve le poteau. Ajaccio pense se mettre définitivement à l'abri avec son équation gagnante, Eduardo au centre, Mutu à la réception, mais le Roumain touche également le montant du but d'Audard. La suite est une succession d'opportunités lorientaises infructueuses. Barthelmé encore centre, la tête d'Aliadière encore passe de peu au-dessus. Ochoa pose une claquette sur une reprise à bout portant de Giuly et le match a définitivement choisi son camp. C'est ce qu'on se dit, mais Aliadière, lui, s'en fout un peu. Alors quand Giuly remise de la tête devant le but, en force et de l'épaule, il ramène son équipe à 4-3. Au bout du temps additionnel, Gilles Sunu au deuxième poteau reprend, lui, un centre de Traoré et égalise d'une reprise folle à la dernière seconde ! Cette rencontre ne pouvait pas se terminer normalement. Ce soir, Ajaccio est un étonnant 13e, Lorient a retrouvé le sourire.

Par Antoine Mestres
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 9
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible