1. //
  2. // 32e journée

Lorient assomme le leader

Un dimanche à oublier pour Montpellier. Un brin engourdis, les leaders du championnat ont flanché sur le synthétique de Lorient, deux buts à un.

Modififié
0 3
Lille – Ajaccio : 4-1
Buts : Poulard (17eme, csc), Cole (37eme), Bruno (81eme) et Hazard (87eme, sp) pour Lille - Sammaritano (92eme) pour Ajaccio

Les Lillois avaient le sourire avant la rencontre. Et ils avaient raison. Défaits à Brest la semaine dernière, les joueurs de Rudi Garcia n’ont pas fait de détail lors de la réception d’Ajaccio au Stadium Nord. Bien entrés dans leur match, les Nordistes se créent rapidement des occasions et ouvrent le score dès le quart d’heure de jeu quand, suite à un bon centre de Rio Mavuba sur le côté gauche, le père Poulard trompe son propre gardien. Vingt minutes plus tard, Joe Cole, bien servi à l’entrée de la surface, contrôle le ballon et envoie une mine du gauche qui vient se loger dans le petit filet d’un Ochoa impuissant. Encore affamé, les Lillois vont scorer par deux fois en seconde période, celle des Belges. Ces temps-ci, il était rare de ne pas voir Eden Hazard réaliser un match sans un but ou sans la moindre passe décisive. Irrésistible, il a d’abord offert un caviar à Bruno avant de marquer son pénalty hebdomadaire. Sammaritano réduit le score en fin de match, mais la vérité est cruelle pour les Corses qui, après leur remontée héroïque, retrouvent la zone rouge ce soir…

Lorient –Montpellier : 2-1
Buts : Bedimo (csc, 59eme) et Campbell (77eme) pour Lorient – Giroud (78eme) pour Montpellier

La victoire à Marseille était un bonus. La défaite à Lorient un joker. Un unique joker que des Montpelliérains moins inspirés qu’à leur habitude ont utilisé, cet après-midi, sur le synthétique du Moustoir. Bousculés par des Lorientais en pleine mission maintien, les joueurs de René Girard, fébriles défensivement et moins efficaces offensivement, ne méritaient pas les trois points. Dominateurs en première période, les Héraultais multiplient les débordements, notamment par Bedimo et Utaka, mais peinent à se montrer réellement dangereux. Pendant ce temps, les Lorientais opèrent en contres, et même si cela ne fonctionne pas à merveille, on décèle déjà quelques signes de faiblesse dans l’arrière-garde des Héraultais. Des carences qu’exploitent les hommes de Christian Gourcuff au retour des vestiaires. Bien servi par un bon centre de Le Lan, Jérémy Aliadière, légèrement en position de hors-jeu, envoie un coup de boule cadré, que Bedimo dévie dans son propre but. 1-0. Entré en jeu à la place de Jouffre à l’heure de jeu, Joel Campbell est l’homme de cette seconde période. Idéalement servi par Aliadière, le joueur d’Arsenal manque l’immanquable au point de pénalty avant de faire chavirer le Moustoir quelques minutes plus tard, d’une délicieuse frappe enroulée du pied gauche. Giroud a beau répondre du tac au tac, le mal est fait. Les Montpelliérains sont agacés, les Parisiens satisfaits. Avant de croiser le fer avec Auxerre ce soir, dans un match au scénario similaire.

Nancy – Bordeaux : 2-2
Buts : B.Traoré (47eme) et Puygrenier (73eme) pour Nancy - Gouffran (17eme) et Trémoulinas (90eme) pour Bordeaux

Ce Nancy est solide. Rapidement menés, les joueurs de Jean Fernandez ont bien cru jouer un mauvais tour aux Girondins de Bordeaux en renversant la vapeur. Milieu de terrain reconverti en buteur maison, le Malien Bakaye Traoré a permis aux siens d’égaliser grâce à un joli coup de tête, avant que Sebastien Puygrenier, en véritable renard des surfaces, ne vienne allumer Carrasso suite à une balle perdue. Obraniak a beau défouler ses nerfs sur la barre transversale de Ndy Assembé, le score ne change pas. Il faut finalement un pénalty transformé par Benoît Trémoulinas pour que les Bordelais accrochent un maigre point sur le synthétique lorrain. Des Lorrains qui, avec 40 points, peuvent tout de même envisager l’avenir sereinement.

Saint-Etienne – Brest : 2-1
Buts : Gradel (47eme, sp) et Sako (72eme) pour Saint-Etienne – Jemâa (63eme) pour Brest

Une tristesse de première mi-temps puis, un peu d’action. Pas vraiment décidés à faire le show pour la poignée de spectateurs présente à Geoffroy-Guichard, Bretons et Stéphanois ont attendu 45 minutes avant de se mettre à jouer. A peine revenus des vestiaires, les joueurs de Christophe Galtier grattent un pénalty que transforme Gradel. Pas résignés, les Brestois continuent à se battre, et au lendemain du but de Brandao, c’est à un autre goleador de se distinguer, puisque c’est Issam Jemaa qui égalise, suite à un bon travail d’Alphonse. Bien servi par Aubameyang, Sako offre finalement la victoire aux Verts d’une frappe sèche du gauche. Avec 33 points au compteur, les Brestois restent collés à la zone rouge, tandis que les Stéphanois piquent provisoirement la cinquième place à Toulouse.

Sochaux – Dijon : 1-0
But : Maiga (71eme) pour Sochaux

Qu’est-ce que Mecha Bazdarevic va bien pouvoir trouver comme excuse ? Métamorphosés depuis l’arrivé de leur nouvel entraîneur, les Sochaliens continuent journée après journée leur opération sauvetage. Opposés à Dijon dans un match capital pour le maintien, les Doubistes ont su être patients. Libérés à la 71ème minute grâce à un but en deux temps de Modibo Maïga, les coéquipiers de Marvin Martin pointent désormais à la 18ème place, à égalité de points avec Caen, Brest, et Ajaccio. Si leur calendrier n’est pas des plus simples, les Sochaliens peuvent désormais espérer, ce qui semblait impensable il y a peu.

Valenciennes - Evian TGFC : 0-3
Buts : Khlifa (28eme), Berigaud (34eme) et Sagbo (44eme, sp) pour Evian TGFC

Et boum, le maintien. Très intéressants depuis le début de la saison et encore plus solide depuis la prise de pouvoir de Pablo Correa, les joueurs d’Evian Thonon Gaillard ont décroché, sur la pelouse de Valenciennes, une victoire qui pourrait bien être la plus importante de la saison. Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, c’est avec la manière que les Haut-Savoyards se sont imposés au stade du Hainaut. Auteurs d’une excellente première mi-temps où ils ont été très efficaces, les visiteurs ont ouvert le score à la 29ème minute par l’intermédiaire de Khlifa, magnifiquement servi par Kahlenberg. Le deuxième but, sept minutes plus tard, est l’œuvre d’un Bérigaud très inspiré. Bien trouvé par un long dégagement de son gardien, l’attaquant d’Evian se joue tranquillement de Ducourtioux et d’Isimat-Mirin, étonnamment passifs, avant d’aller tromper Penneteau. Salée, l’addition se corse un peu plus en fin de mi-temps quand Ducourtioux, auteur d’une main dans la surface, offre un pénalty à Yannick Sagbo, qui transforme. RAS en seconde mi-temps. Et au rythme où ça allait, c’est déjà ça pour le VAFC…


Résultats et Classement

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

nadalito_15 Niveau : DHR
Oh qu'elle fait du bien au supporter des merlus cette victoire!!
Allez les gars, plus que 5 points! Deux petites victoires et on renouvelle notre bail!
DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
Je l'espère pour vous, c'est pas l'équipe la plus moche à regarder en L1, quand on voit Ajaccio, Auxerre, Brest ou l'OM.
Vraiment un match super agréable et limite (c'est ma minute confessions intimes) "émouvant" qu'a livré Lorient cet après-midi.
On nous croyait morts, on SE croyait morts, à raison d'ailleurs, mais cette équipe à enfin montré qu'elle avait une âme.

Avec tout le respect que nous devons à Montpellier, une petite chose me chagrine. En effet Sofoot, comme plusieurs médias écrivent que Montpellier a perdu le match mais nuance, c'est bel et bien Lorient qui l'a gagné. C'est d'autant plus rare qu'il faut le souligner.
Un match très abouti lors duquel on à retrouvé cette équipe qu'est Lorient.

Le tournant du match a clairement été le changement lorsque Campbell entre sur le terrain. Clairement l'Homme du match et dynamiteur, son entrée intervient au moment où Montpellier prenait un réel ascendant sur le match.
Arsenal ne s'est pas trompé sur le potentiel de ce joueur et je ne parle pas uniquement de son but mais de l'ensemble de sa prestation.
Super coaching de M. Gourcuff.
(Après Aliadière a encore montré que ses pieds se disent clairement merde)

Maintenant et compte tenu des absences, ce match soulève une question:
Ne serait-ce pas certains habituels titulaires qui nuisent au jeu et donc aux résultats? Si on parle de Romao et de Manga (qui pourtant se fait sucer par les médias), ma réponse est toute trouvée....

Concernant Montpellier, je ne me fais pas de soucis. Il est très clair qu'ils sont au dessus du lot. Cette équipe a une capacité d’accélération et de fulgurances assez dingue.
Belhanda est un métronome dingue, Giroud respire la classe, Bedimo est partout etc... Une équipe remplie d'individualités au sein d'un collectif très fort.

Mention spéciale aux supporters du MHSC qui ont mis une superbe ambiance dans le stade. Et puis, il faut le dire, leurs chants d'encouragements changent des abrutis parisiens ou marseillais chantonnant des: " "X" on t'******"

J'espère vraiment voir un Montpellier champion.
Aujourd'hui c'est seulement l'envie qui a tranché mais le fait qu'ils soient la meilleure équipe de France (avec une petite réserve pou Lille), est vraiment flagrant.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Nancy, c’est possible
0 3