En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 2e journée
  3. // Lorient/Bastia (1-1)

Lorient arrache le nul face à Bastia

Surpris d'entrée, le FC Lorient a traîné comme un boulet le but de Floyd Ayité tout au long de la rencontre. Mais les Bretons ont vu leurs efforts récompensés en toute fin de match, grâce à l'égalisation de Benjamin Moukandjo (1-1). Le Sporting tenait presque son hold-up.

Modififié

Lorient 0-0 Bastia

Buts : Moukandjo (90e) pour Lorient / Ayité (4e) pour Bastia

S'ils n'ont pas encore gagné en Ligue 1, les Lorientais méritaient au moins le partage des points. Ils l'ont eu. De justesse. Au Moustoir, les Merlus ont arraché le nul en toute fin de match, sur un penalty de Moukandjo, alors que le Sporting avait mené au score pendant près de 86 minutes. Surtout, grâce à ce nul, les Lorientais effacent de justesse une vilaine série de quatre matchs (presque cinq, donc) en L1 à domicile sans inscrire le moindre but. Et tant pis si, en voyant le péno de Moukandjo, Didier Le Botmel, le speaker du stade tombé dans le coma en juin et toujours en soins, a réveillé tout le monde au centre de rééducation de Kerpape.

Deuxième but en deux matchs pour Ayité


Messe en breton, fest-deiz ha noz (fest-noz de jour, ndlr), championnat de tir à la corde… c'était jour de fête ce dimanche à Lorient, en clôture du festival interceltique. Pourtant, le début de match est loin d'être une fête pour les Lorientais, qui se font surprendre dès l'entame de jeu. Décalé subtilement par Gaël Danic, Floyd Ayité contrôle, enchaîne parfaitement et dribble la défense bastiaise. Lamine Gassama et François Bellugou se gênent, Benjamin Lecomte sort trop tard : frappe en finesse juste en dessous de la barre (4e). Le deuxième but en deux matchs pour Ayité. Roublard, le Franco-Togolais se distingue par ses appels dans le dos de la défense bretonne. En vrai, il est bien le seul à mettre le danger au sein du dispositif mis en place par Ghislain Printant.

Et Moukandjo délivra le Moustoir


Dès la première période, le Sporting a en tête de préserver le résultat. Pour Lorient, les solutions se font rares ; la faute à une défense corse solide - quitte à découper des jambes bretonnes. La frappe moisie de Didier Ndong (28e) symbolise pleinement cette impuissance. Lorient confisque le ballon et se montre enfin dangereux dans le deuxième acte. Bien en jambe pour sa première titularisation sous ses nouvelles couleurs lorientaises, Abdul Majeed Waris bouffe la feuille à bout portant. Maladroit de la tête (60e), trop juste sur un centre de Raphaël Guerreiro (74e), l'ancien Valenciennois loupe ensuite le cadre de près (84e).


Mais la domination des protégés de Sylvain Ripoll finit par payer. Auteur d'une simulation grotesque dans la surface juste avant la pause (45e), Benjamin Moukandjo transforme un penalty (90e+1), après une faute indiscutable de Sébastien Squillaci, mais à la limite de la surface. L'autre recrue « star » de l'été chez les Merlus ouvre son pied, tandis que Thomas Vincensini plonge du mauvais côté. Le deuxième gardien du SCB avait remplacé une demi-heure auparavant Jean-Louis Leca, touché à la cheville gauche. Le score ne bougera plus. Lorient peut souffler. À moitié.

Par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures La double fracture de McCarthy 2 il y a 7 heures Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 il y a 7 heures Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9