Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Lopetegui prend ses marques

Modififié
Une nouvelle ère a débuté.

À la suite du départ de Vicente del Bosque à la tête de la sélection espagnole, remplacé par Julen Lopetegui, la Roja a pris un petit coup de jeune. Pour les matchs face à la Belgique en amical et le Liechtenstein en qualif de Coupe du monde, Lopetegui s'est passé des services de Juanfran, Pedro, Fàbregas et Iker Casillas, pour les remplacer par des joueurs beaucoup plus jeunes.


Présent en conférence de presse, le défenseur du Real Madrid Sergio Ramos est revenu sur l'absence de son ancien capitaine en sélection et chez les Merengues : « Tout le monde est surpris quand un joueur aussi emblématique et historique pour le football espagnol et mondial est absent. Évidemment, c'est bizarre d'avoir un rassemblement sans y voir Iker Casillas, mais toutes les opinions sont respectables et c'est une décision à la fois du joueur et du nouvel entraîneur. »

Malgré un rajeunissement certain de l'effectif, Sergio Ramos, capitaine en l'absence de San Iker, a confiance en Lopetegui et a demandé aux supporters et aux médias de la patience : « Je ne le connaissais pas, mais la première prise de contact a été très bonne. Il faut se montrer patient. Malgré ces changements de joueurs, c'est pratiquement le groupe que nous avions auparavant. Nous avons beaucoup de vécu ensemble, il faut appliquer les idées de l'entraîneur de la meilleure des manières. »

Un vrai test pour Lopetegui, qui a connu la réussite avec les équipes des jeunes en Espagne, puis l'échec avec son passage raté à Porto. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mardi 17 juillet Usain Bolt pourrait jouer en Australie 17