Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // CM 2018
  2. // Qualifs
  3. // Espagne-Israël

Lopetegui, jamais sans ses jeunes

Depuis son arrivée à la tête de l'Espagne, Julen Lopetegui ne cesse de rajeunir la Roja en y incorporant, au compte-gouttes, les joueurs avec qui il a remporté l'Euro Espoirs en 2013, en Israël. Des jeunes qui profitent de la présence de leur ancien mentor pour découvrir ou retrouver la sélection espagnole.

Modififié
Dès son arrivée à la tête de la sélection espagnole le 21 juillet 2016, Julen Lopetegui donne le ton en offrant une réelle cure de jouvence à la Roja. Ciao Iker Casillas, Juanfran et Cesc Fàbregas. Bienvenido Paco Alcácer, Marco Asensio et Sergi Roberto. Si depuis, les trois derniers cités, en raison d’un temps de jeu devenu assez faible, ne sont plus vraiment dans les petits papiers du sélectionneur, cette première liste avait marqué la transition entamée et souhaitée par l’ancien coach du FC Porto. Une transition step by step qui semble être arrivée à son paroxysme avec la présence dans le groupe qui affrontera l’Israël de huit joueurs qu’il connaît par cœur : De Gea, Illarramendi, Nacho, Koke, Thiago Alcántara, Morata, Carvajal et Isco.

La colonie de vacances en Israël


Ironie de l'histoire, c’est justement en Israël que Julen Lopetegui et ses huit chicos ont débuté leur histoire. Alors sélectionneur des équipes U19 à U21, l’ancien gardien de but du Rayo Vallecano part en juin 2013 avec son équipe espoir à la conquête du Championnat d’Europe du côté de Jérusalem. Aux commandes d’une génération dorée qu’il pilote à la perfection, Lopetegui et sa bande roulent sur les qualifications qu’ils termineront avec un bilan de sept victoires et un nul. Arrivée en Israël, la Rojita déroule son jeu à la perfection. Redoutables, les espoirs espagnols accrochent à leur tableau de chasse la Russie, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Norvège, puis l’Italie d'Immobile, Insigne et Verratti en finale (4-2).


Autant d’équipes qui n’ont pas su résister à la puissance offensive espagnole et de son attaquant Álvaro Morata qui terminera la compétition meilleur buteur avec quatre réalisations. Triple buteur et capitaine lors de la finale face à l’Italie, Thiago Alcántara étalait son bonheur au micro de la RAC1 : « C’était une fabuleuse expérience. Partager ce vestiaire et être chaque jour avec mes coéquipiers. J’étais comme un enfant. » Patriarche de cette bande de gamins, Julen Lopetegui n’avait alors que des bons points à distribuer au coup de sifflet final de l’Euro : « Cela a été un grand tournoi. Nous devons continuer dans cette voie. Les joueurs ont compris que le talent sans un groupe soudé ne sert pas à grand-chose. Quand Del Bosque choisira ses joueurs, il saura qu’ici, il y en a qui peuvent l’aider. Il y a une génération magnifique. »

Les jeunes prennent le pouvoir


Pas vraiment décidé à dégager ses cadres qui dominent le monde depuis six ans, Vicente del Bosque n’écoutera qu’à moitié les recommandations de son compatriote en amenant au Brésil seulement deux joueurs vainqueurs de l’Euro Espoirs 2013 : David de Gea et Koke. Deux ans plus tard, en France, après l’échec du Mondial brésilien, Vincent du Bois ajoutera à sa sélection Marc Bartra, Thiago Alcántara et Álvaro Morata. Présents à cinq dans l’effectif, les anciens espoirs s’intègrent petit à petit au sein d’une équipe où seuls De Gea et Morata semblent avoir gagné leurs galons de titulaire. Mais ça, c’était avant Julen Lopetegui.


À la manière de José Mourinho qui a toujours un Ricardo Carvalho sous le coude, ou de Rudi Garcia qui ne reste jamais bien loin de son Gervinho, Lopetegui, lui, compte parmi ses fidèles ses anciens gamins dont il a eu la responsabilité. Meilleur exemple de cet attachement à cette génération dorée, l’arrivée dans le groupe d’un petit nouveau en sélection, Asier Illarramendi, dont Lopetegui apprécie la renaissance du côté de la Real Sociedad. Le baptême en équipe nationale n’a pas pour autant impressionné l’ancien milieu du Real Madrid, qui a avoué son bonheur de retrouver ses potes : « C’est une satisfaction pour moi d’être ici. J’ai retrouvé Julen Lopetegui et les anciens U21 avec qui j’ai vécu une très belle expérience. » Prochaine étape pour Lopetegui, ramener en sélection la génération 93, avec qui il remporta l’Euro U19 en 2012. Kepa Arrizabalaga et Gerard Deulofeu ne seront bientôt plus seuls.

Par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:17 Euro Millions : 99 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti
Hier à 18:09 Gervinho vers Parme 16 Hier à 17:00 Une ville anglaise ne veut plus des supporters 4 Hier à 16:30 Le fils de Ronaldinho cache son identité lors d'un essai 27
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 13:30 Un match de Liga prochainement joué aux States 64 mercredi 15 août Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 13 mercredi 15 août Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 28 mercredi 15 août La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 9 mercredi 15 août Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 18 mercredi 15 août Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 mercredi 15 août À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5