Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // AS Roma-Lyon (2-1)

Lopes assure la qualif' de l'OL !

Asphyxié par une formation romaine nettement dominatrice, l'OL a su faire le dos rond derrière, notamment grâce à un bon paquet de parades sublimes d'Anthony Lopes. Et ne s'incline que d'un but à l'Olimpico, pour s'envoler pour les quarts de finale de la C3.

Modififié

AS Rome 2-1 Lyon

Buts : Strootman (18e), Tousart (60e, csc) pour la Roma // Diakhaby (16e) pour Lyon

Les notes de l'OL

Appelez-le Monsieur Miracle. Face à Nainggolan, Strootman ou Džeko, Anthony Lopes a dû souvent tenir à lui seul la baraque lyonnaise. Un festival de parades salvateur qui a ponctué un match rythmé et ouvert. Et si Lyon a souffert de bout en bout à l'Olimpico, les Gones se sont accrochés aux branches pour arracher leur place en quarts de finale de C3.

Le mur Lopes


Ne surtout pas être victime du syndrome PSG. À l'heure de fouler la pelouse d'un Olimpico bouillant, mais à moitié plein, les Lyonnais connaissent leur mission : ne pas se liquéfier face à l'enjeu que représente une qualification en quarts de finale de C3 et capitaliser sur leur avantage de deux buts acquis à l'aller. Mais c'est la Louve qui commence à deux cents à l'heure le match, en imposant un jeu très agressif et vertical. Lyon, recroquevillé dans sa surface, doit ainsi s'en remettre à un coup de main de Madame la chance pour ne pas courir après le score dès le début du match. À la suite d'un corner de De Rossi, Rudiger récupère le cuir et envoie un missile dans la surface, mais sa frappe fracasse la transversale. Dans la foulée, Salah reprend de la tête, mais Lopes détourne superbement. L'OL galère salement, mais va s'en sortir en appuyant sur le bouton replay. Comme à l'aller, Mathieu Valbuena envoie un coup franc merveilleux pour Diakhaby, qui y va se son deuxième but en deux matchs face à la Louve en plantant un coup de tête autoritaire dans les filets d'Alisson. Brillant de réalisme, mais l'OL paie dans la foulée ses largesses défensives. De Rossi trouve Strootman sur coup franc et le Néerlandais se contorsionne pour égaliser, à bout portant. Les Giallorossi toujours aussi intenables devant, tentent ensuite de continuer sur leur lancée, mais se heurtent à un Anthony Lopes décidément en état de grâce, qui sort deux tentatives de Strootman dans les seize mètres.

De l'art de savoir souffrir


Rien ne change vraiment en début de second acte. Lopes continue de s'affirmer comme le Monsieur miracle de la soirée en sortant une parade réflexe prodigieuse après un coup de boule de Nainggolan, et La Louve se rue à l'attaque comme une morte de faim. Si Valbuena manque l'occasion de mettre l'OL à l'abri après un bon service de Tolisso, les Romains reprennent logiquement l'avantage après une percée sur le côté d'El Shaarawy, dont le centre trouve Tousart, qui marque contre son camp. Le match s'emballe, la Louve presse comme une acharnée, mais Lyon arrive à se montrer dangereux par séquences. Mais Cornet, bien décalé dans la surface, envoie sa reprise dans la stratosphère. Alors l'OL se résout à défendre. Gonalons et Tolisso se battent comme des acharnés et les Gones respirent peu à peu au milieu. Les hommes de Spalletti se ruent à l'attaque et Cornet, complètement esseulé en contre, manque la balle de match en perdant son face-à-face avec Alisson. Qu'importe, malgré une ultime tentative d'El Shaarawy, l'OL souffre sans craquer pour arracher au courage sa qualification pour les quarts de la Ligue Europa. De quoi rappeler une fois de plus que la romance entre Lyon et la Coupe d'Europe est bien plus qu'un flirt éphémère. Les Gones devraient connaître dès vendredi leur adversaire pour les quarts de finale. Frissons en perspective.

  • Résultats et classement de la Ligue Europa
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue Europa



    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    C3 - 8e de finale retour
    AS Roma-Lyon (2-1)




    Dans cet article


    il y a 3 heures Rooney, héros de la 95e minute 14 il y a 4 heures Record de buts en Ligue 1 pour une première journée 22 Hier à 16:40 La célébration musclée de Jürgen Klopp 8
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
    Hier à 12:45 La plaque de Courtois saccagée au stade de l'Atlético 59 Hier à 11:00 Le boulet de canon de Peterson qui assomme l'Ajax 1 samedi 11 août Le Leeds de Bielsa cartonne à Derby 47 samedi 11 août Iniesta débloque son compteur en J-League par un but magnifique ! 17 samedi 11 août Wolverhampton rend hommage à Carl Ikeme en retirant le n°1 7
    À lire ensuite
    Les notes de l'AS Rome