1. //
  2. //
  3. // Lyon-PSG

Lopes, cœur de Lyon

Champion d’Europe avec le Portugal cet été, Anthony Lopes a depuis traversé un début de saison compliqué sur le plan personnel et collectif. Au point de fondre en larmes contre son poteau début septembre après la première défaite de l’OL dans son nouveau stade contre Bordeaux. Peut-être parce que lui sait ce qu’est être joueur et supporter de son club de toujours.

Modififié
C’est peut-être là qu’une large partie du début de saison flingué de l’Olympique lyonnais s’est joué. En privé comme en public, Bruno Génésio aimait parler du Parc OL. Lui, l’ancien adjoint devenu entraîneur de l’équipe première, l’ancien gamin du virage nord de Gerland transformé en premier décisionnaire d’une institution qui coule dans ses veines depuis plus de quarante ans. Génésio racontait alors comment son groupe avait réussi à « installer un climat particulier » dans une enceinte où il a pendu sa crémaillère le 9 janvier dernier par une baffe donnée à Troyes. En l’espace de quelques semaines, le Parc OL était alors devenu « une forteresse » dans la bouche de l’entraîneur lyonnais et dans celle de son président, Jean-Michel Aulas, qui a pu danser sur une victoire convaincante contre le PSG (2-1) fin février et une autre contre l’AS Monaco début mai (6-1). Puis, tout a basculé d’un coup. Le jeu chatoyant de la deuxième partie de saison installé par Génésio, l’impression d’un groupe de potes intouchable quand chacun tire dans le même sens – ce qui n’est plus forcément toujours le cas – mais aussi la forteresse, donc. Car le 10 septembre dernier, juste après une première gifle reçue à Dijon (2-4), le Parc OL est tombé face à Bordeaux (1-3). En trois coups de poignard, des traits de comportement inquiétants et sur ce visage. Celui d’un homme, seul, le dos posé contre son poteau. Finalement, il se relèvera et sera le seul à aller saluer les quelque 40 000 personnes présentes ce jour-là. Car il ne peut pas oublier que quelques années plus tôt, il faisait partie de cette foule. Mais aussi parce que ça « le fait chier d’avoir fait une prestation comme celle-là. Je ne me donne pas le droit de sortir un match comme celui-là. » Anthony Lopes l’avoue : il n’a jamais été plus bas dans sa carrière.

L’authenticité, l’identité et les fidèles


La situation du gardien portugais de l’OL est paradoxale. Car avant d’avoir la tête sous l’eau et de la relever après les doutes, Lopes est surtout devenu champion d’Europe avec le Portugal en juillet dernier. Puis, il est revenu. Vite. Trop vite ? Peut-être. L’idée était de « retomber de [son] nuage » rapidement, mais aussi de retrouver ses potes. Ces mecs avec qui il porte l’identité lyonnaise, celle de la formation maison et d’un certain rapport à son histoire. Anthony Lopes vit l’OL et a toujours vécu OL. Ceci explique beaucoup des images vues depuis son premier match dans le but des grands le 31 octobre 2012. Car, avant d’être sur le terrain, le gardien a « été dans le virage avec eux » . Avec les historiques Bad Gones, ceux qui lui avaient offert des gants un jour de derby et ceux qui se souviennent d’un « passionné, un vrai, un mec dont on est certain de l’authenticité » . Un gars qui ne trichera pas et qui ne l’a jamais fait, car il est avant tout supporter. Les fidèles de l’OL ne l’ont jamais repoussé, à l’exception d’une fois, à Séville, à la fin du mois de septembre dernier, après une soirée négative pour l’ensemble de la délégation lyonnaise.

L’apprentissage par l’échec


L’histoire d’Anthony Lopes ressemble donc à un fil qu’on tend sans coupure. Celle d’une ascension linéaire, adoubé par ses prédécesseurs et soutenu par ses proches jusque dans la tempête qu’il a traversée depuis plusieurs semaines. « Il y a des moments où tout va mal, mais où on apprend sur son métier, expliquait-il dans un rare entretien donné à L’Équipe le 21 novembre dernier. Là, pour le coup, c’était vraiment le moment le plus compliqué depuis le début de ma carrière. (...) Je n’ai aucune explication. Si j’arrivais à en trouver, j’aurais tout changé avant. Je ne sais pas à quoi cela est dû, vraiment pas. » C’est peut-être ce qui le rend aussi humain après tant de rencontres à impressionner, survoler et s’afficher comme un ange gardien pur sang derrière une défense parfois bancale. Cette saison, Lopes a progressivement renfilé son costume de sauveur par moments, comme à Lille (1-0) vendredi dernier, malgré un physique touché par la maladie. L’international portugais est comme ça : il avance à l’émotion, à la passion d’un club qu’on ne l’imagine pas quitter un jour, mais aussi à la confiance de tous les instants de ses dirigeants. La vraie forteresse est peut-être finalement là, sous une bonne dose de gel et vingt-six années à gueuler pour le succès d’un club. La rage au cœur.



Par Maxime Brigand Propos d'Anthony Lopes tirés de L'Équipe.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

J'ai une sincère sympathie envers Lopes.

Son visage colérique après les défaites me rappelle un peu la rage qui semblait prendre les cadres de l'équipe "à la bonne époque".

Je ne l'ai jamais vu ni se défiler, ni faire semblant et je suis persuadé que sa phase de moins bien n'était justement qu'une phase.

Il ne se débine en plus pas et j'ai été assez dégoûté de lire qu'il fût sifflé par une partie du public après la défaite à Séville.

J'aimerais que Lyon possède plus de joueurs concernés comme ça.
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 1
Pas classe de la part des suppporter a Seville; jetais outre a l'epoque.

Il a tjrs tout donne, meme sil a un coup de moins bien cette premiere partie de saison.
Comme moi, j'avais d'ailleurs commenté à l'époque "il n'y a plus rien à rattraper dans ce club" ou un truc comme ça.

Ca m'avait vraiment vraiment saoulé cette histoire.
ArmaGueïda Niveau : CFA2
Les supporters ont crié leur amertume au premier représentant du club qui se présentait. L'accueil chaleureux de la bienveillante Guardia Civil les aura sans doutes un tantinet remonté. Le club n'était pas responsable mais j'imagine que c'est difficile de rester mesuré après s'être fait taquiné les cotes toutes la journée.
@Arma

Tu as raison, je n'avais pas vu les choses dans ce sens.
bestclic 2.0 Niveau : Loisir
Dans les joueurs avec un état d'esprit similaire je rajouterais aussi gonalons et ferri.

Ferri est un joueur que j'apprécie énormément. Il joue moins cette année mais ne s'épanche pas dans les médias et se donne toujours à fond quand il a sa chance.

On parle de lui a marseille, j'espère sincerement qu'il va rester à lyon surtout avec le départ programmé de tolisso.
Tu as raison Bestclic,

Aucun supporteur lyonnais ne peut se plaindre de l'implication et du sérieux de Gonalons.
Concernant Ferri, il ne baisse jamais les yeux, en témoignent ses duels devenus routiniers avec Motta.

Ces deux joueurs font également parti des seuls joueurs qui élèvent leur niveau quand l'adversité est plus forte, les autres lyonnais ayant souvent tendance à évoluer à un niveau identique (plus ou moins bon) quelque soit l'équipe rencontrée.
6 réponses à ce commentaire.
TheGoatKeeper Niveau : Ligue 1
Un super gars, avec une attitude irreprochable. Et un super gardien, meme si pas au niveau des plus grands.
Arthurpitude Niveau : DHR
Pas évident pour lui de briller par rapport à nos anciens super gardiens (Coupet et Lloris), qui eux avaient la chance de ne pas se faire canarder tout le match grâce à une défense plus solide et pouvaient ainsi sortir les quelques ballons chauds qui venaient
Pendant la 2ème partie de saison dernière il a été très bon, car l'équipe tournait mieux aussi. Pas de mystère, si on veut un bon gardien, il faut trouver une défense qui tourne mieux
Je suis d'accord avec toi concernant Coupet, mais pas totalement en parlant de Lloris.

Il y a quand même eu des périodes où il fût laissé à l'abandon, devant sortir le grand jeu à chaque approche adverse.
1 réponse à ce commentaire.
Juge du canapé Niveau : Loisir
Il a quand même une tronche à tirer sur le mauvais avion à la fin de la grande vadrouille.
Claudia quatre chapeaux Niveau : DHR
Ah bon ça parle de Ferry à marseille? Bordel apprendre ça ds un article qui parle de l'amour de son club- ça me la coupe!
Moi qui voulais encore croire qu'on pouvait choisir son club en fonction d'autres critères que la thune et l'exposition médiatique de son nombril... quel con..
Ça tue le foot ça.
Claudia quatre chapeaux Niveau : DHR
"Ferri" pardon
Bon gardien de but, qui plus est contre Paris, généralement, il sait se mettre au niveau et faire les parades qu'il faut.

Cà peut être compliqué pour Paris ce soir.
Je profite de cet article sur Lyon pour faire un petit hors-sujet, désolé. J'ai une question pour les lyonnais, je vais pouvoir assister à mon premier match dans le nouveau stade et j'aimerais avoir vos avis concernant l'emplacement à choisir ? Autant à Gerland je savais à peu près où me placer pour avoir droit à une bonne ambiance, autant là j'en sais rien. Si vous avez des conseils je suis preneur, merci !
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 7
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)