En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es de finale retour
  3. // Chelsea/PSG

Loïc Rémy doit-il s'affoler ?

Doublure de Diego Costa et Eden Hazard à Chelsea, Loïc Rémy voit son temps de jeu fondre comme neige au soleil avec 10 petites minutes de jeu depuis un mois. De quoi voir sa place en équipe de France remise en question ?

Upton Park, 96e minute de jeu entre West Ham et Chelsea. Les Blues mènent 1-0 depuis la 22e et un but d'Eden Hazard, qui s'apprête à céder sa place à Loïc Rémy. Un moment symbolique de la situation récente du Français : il joue les utilités plus qu'il n'est décisif pour José Mourinho. Depuis 10 minutes contre le PSG en Ligue des champions le 17 février, le joueur formé à Lyon n'avait pas foulé les pelouses, regardant la finale de la League Cup contre Tottenham assis sur le banc. Une position embarrassante pour l'international français, comme en convient Olivier Rouyer : « Il est dans un grand club, mais il doit jouer plus, car pour un attaquant, il faut être partie prenante dans le jeu, être décisif. » Or pour Rémy, les statistiques sont sans appel : depuis le début de saison, il n'a disputé que 21 matchs toutes compétitions confondues, pour seulement 7 titularisations et 5 buts. Que ce soit au poste d'attaquant de pointe (Diego Costa) ou de milieu offensif gauche (Eden Hazard), le Martiniquais ne semble pas en mesure de renverser la hiérarchie « à moins d'une blessure dans l'effectif  » estime Rouyer. Et quand il en a l'occasion, comme lors de la suspension pour trois matchs de Diego Costa, le Français ne saisit pas sa chance. Contre Everton le 11 février, Rémy débute en pointe, dispute 70 minutes sans vraiment convaincre, puis voit ses collègues débloquer la rencontre en fin de match, sans lui.

En concurrence avec Drogba… pour le poste de remplaçant


Difficile d'imaginer aujourd'hui le Français être plus qu'une roue de secours pour José Mourinho, qui l'a mis en concurrence avec Didier Drogba pour le poste de doublure dans l'axe, en plus de son rôle de suppléant d'Hazard à gauche. Quid d'un positionnement à droite, qu'il a déjà expérimenté avec bonheur en sélection ? Le recrutement du Colombien Cuadrado cet hiver coupe court à toute velléité, Mourinho ayant de toute façon toujours préféré Willian, Ramires, voire Oscar à ce poste. En clair, l'horizon de Rémy à Chelsea semble bouché, de quoi soulever la question de sa place en sélection... « À cause de son faible temps de jeu en club, il ne peut pas se permettre de se manquer en EDF  » , souligne Olivier Rouyer. Le joueur n'a plus porté le maillot bleu depuis l'automne et une heure de jeu contre la Serbie (1-1), quelques jours après avoir marqué le but de la victoire contre l'Espagne (1-0). Problème pour Loïc Rémy, ses différents concurrents affichent de meilleures statistiques cette saison.

Sans citer les cas de Benzema, Griezmann ou encore Valbuena qui apparaissent aujourd'hui intouchables, tous les prétendants aux postes possibles du joueur de Chelsea sont en forme. En pointe, Giroud (12 buts en 20 matchs), Gignac (18 buts en 29 matchs), Gameiro (10 buts en 26 matchs) et surtout Lacazette (26 buts en 28 matchs) accumulent la confiance. Dans le registre de second attaquant ou milieu offensif excentré, Fekir, Payet, voire Ménez et Beauvue affichent des bilans beaucoup plus reluisants en club. Mais même si les statistiques sont contre lui, le cas Rémy n'est pas encore plié d'après Olivier Rouyer : « Rémy est apprécié des sélectionneurs, Blanc et Deschamps lui ont tous les deux maintenu leur confiance. S'il est bien intégré dans le vestiaire, cela peut jouer, car la vie de groupe compte énormément dans les choix d'un sélectionneur. » D'où l'idée que Rémy dispose peut-être du totem d'immunité jusqu'à la fin de la saison car « si on regarde les stats de Beauvue, le Guingampais est clairement au-dessus, il a du talent aussi. Mais il n'a aucune histoire en Bleu, alors que Rémy c'est peut-être quelqu'un qui permet à l'équipe de se surpasser » , estime Olivier Rouyer.

Une vraie histoire avec les Bleus


Le Martiniquais, avec 30 sélections et une Coupe du monde, a l'avantage de l'ancienneté et de l'expérience. Surtout, on peut penser que si Didier Deschamps n'a pas hésité à protéger quelques cadres en mal de temps de jeu en club (Cabaye, Sakho, Varane et même Digne), il n'hésitera pas à laisser encore un peu de temps à Rémy. D'autant plus que l'Allemagne de Joachim Löw a remporté le Mondial 2014 avec cette philosophie de « groupe » , Lukas Podolski, André Schürrle ou encore Mario Götze ayant fait le voyage malgré des situations compliquées à Arsenal, Chelsea ou au Bayern Munich. Avec pour résultat le but du dernier nommé en finale du Mondial contre l'Argentine. Cette théorie parle à Rouyer, selon qui « Deschamps fait confiance à un groupe pour le long terme, l'échéance de l'Euro 2016 » . Pour être dans le bon wagon d'ici l'été 2016, Rémy ne pourra pas seulement compter sur son capital sympathie aux yeux du patron des Bleus. « Il a intérêt à partir, même dans un plus petit club, pour jouer le plus souvent possible. Pour moi, la vocation première d'un footeux, c'est d'être sur le terrain » , estime l'ancien compère de Michel Platini à Nancy et en équipe de France. Pour Rémy, il est donc impensable d'enchaîner une deuxième saison dans cette veine à Chelsea. D'après Tutto Mercato, Crystal Palace, coaché par son ancien entraîneur à Newcastle Alan Pardew, pourrait lui offrir une porte de sortie estivale. Un départ auquel serait favorable le Special One qui a coché les noms de Mauro Icardi (Inter Milan) et Paulo Dybala (Palerme) sur sa shopping list. Mourinho est moins sentimental que Deschamps...

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 1 heure Coentrão casse le banc des remplaçants 2
Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 3 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17