En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options

Lloris à Tottenham, comme un défi

À 25 ans, le meilleur gardien français file en Angleterre, à Tottenham plus précisément. Pour autant, l’affaire n’est pas dans le sac pour Hugo Lloris, car si Albion collectionne les portiers en bois, ce n’est pas forcément une terre hospitalière pour les remparts tricolores. Watch out, Hugo !

Modififié
Rémy Vercoutre va donc être préposé à autre chose qu’à une poignée de matches de coupes et la négociation des primes. À moins qu’Aulas ne sorte un ultime lapin de son chapeau, mais on en doute car la deadline du marché des transferts en France le 4 septembre approche méchamment. Et surtout, les finances de l’OL ressemblent à un camp de Roms après le passage de Manuel Valls : dévastées ! C’est aussi pour ça d’ailleurs qu’Hugo Lloris a plié les gaules direction l’Angleterre pour un prix inférieur à ce que les Gones souhaitaient (on parle de 15 millions d'euros au lieu de 20 millions d'euros). Mais ce n’est pas que pour ça. À son arrivée de Nice en 2008 pour la succession de Grégory Coupet, l’homme aux sept titres de champions de France à la suite (!), Lloris espérait bien garnir à son tour son palmarès alors vierge, une sorte de clause tacite tant l’OL d’alors enfilait les trophées comme des perles.

Mais voilà, le Niçois a galéré comme un rat pour glaner une Coupe de France à l’arrache en avril dernier. Une misère pour celui qui, entre-temps, s’est juste imposé comme le numéro un en équipe de France, autre escouade de désespoir pour qui veut gagner quelque chose. Face à ces deux misères, Lloris n’a pas eu d’autre choix que l’exil. Car malgré sa voix fluette et ses lèvres mortes-nées, l’homme est un terrible compétiteur. Et depuis le début de sa carrière, il manque terriblement de victoires. Il fallait donc qu’il parte.

Lama, Barthez et Mandanda se sont cassé les dents

Bien évidemment, Tottenham n’est pas exactement la crème de la crème que l’on imaginerait pour le meilleur rempart tricolore. Les Spurs sont une très bonne équipe de Premier League, par deux fois dans le Big Four ces quatre dernières saisons. Mais personne n’imagine les Londoniens capables de jouer le titre. Et encore moins cette saison avec les départs de Modrić et de Van der Vaart, peut-être deux des meilleurs joueurs du club de ces trois dernières années, même si la venue de Moutinho (qui était dans l’air ce vendredi) compenserait considérablement ces pertes. Mais Tottenham reste un merveilleux endroit pour jouer au football, entre son jeu spectaculaire et son White Hart Lane qui se pose comme un des stades les plus chauds du royaume. Surtout, le club du nord-est de la capitale pourrait être une belle vitrine pour Lloris en vue, qui sait, d’un club plus huppé (Arsenal ? Chelsea ?).


À condition de briller, bien sûr. Une formalité pour l’un des meilleurs gardiens d’Europe ? Pas si simple, pas si simple… Car il faut s’interroger sur cette équation étrange : l’Angleterre manque de très bons gardiens, la France possède une des meilleures écoles de la planète en la matière, et pourtant la passerelle peine à se faire entre les deux. C’est qu'Albion n’est guère friande de nos portiers au regard de ses spécificités notamment dans le domaine aérien, pas exactement le point fort des gardiens de L1. Une idée reçue ? Pas si sûr, puisque quelques-uns, et pas des peintres, s’y sont pété les dents. Lama n’a laissé aucun souvenir à West Ham, Barthez a fini sur le banc à Manchester et Mandanda, lui, n’a même pas été retenu lors de son essai à Villa. Et quand on connaît la faiblesse de Lloris dans les joutes aériennes, il y a comme un doute. Dangereux ? Oui, mais peut-être salvateur si l’on en croit La Rochefoucauld-Doudeauville : «  Le doute, s'il est de bonne foi, amène l'examen, et l'examen la lumière.  » Alors entre dans la lumière, Hugo.

Dave Appadoo
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 50 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 59 Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7