1. //
  2. //
  3. // Athletic Bilbao/Espanyol Barcelone

Llorente vole vers l’Euro

De retour en grande forme, Fernando Llorente rêve de guider Bilbao vers l’Europe d’en haut et de se faire une place à l’Euro. Convoité en Angleterre, cette deuxième partie de saison pourrait être décisive pour la suite de sa carrière.

0 16
2012 commence bien pour Fernando Llorente. En un mois, l’attaquant basque a scoré huit fois. Cinq pions en championnat, trois en Coupe du Roi. Mieux que Messi, mieux que Cristiano Ronaldo. Mieux que n’importe qui en Espagne et probablement en Europe. «  - Alors, qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour cette année mon p’tit Fernando ? - L’Europe, l’Euro, et pourquoi pas l’Angleterre tiens » . En Liga, le Real a lâché le Barca en tête du championnat. L’occasion, peut-être, de porter son regard sur d’autres équipes. Comme Bilbao. L’équipe en forme, l’équipe à suivre. La bande à Bielsa est engagée sur tous les tableaux. Elle est aux portes de la finale de la Coupe du Roi, elle fait partie des outsiders de l’Europa League et est candidate aux places qualificatives pour la Ligue des champions en Liga. Son meilleur buteur est en grande forme, et il est excité. Cette année 2012, c’est peut-être bien la sienne.

L’enfant du pays

La semaine dernière, Llorente inscrivait face au Rayo Vallecano son premier triplé depuis… son deuxième match en équipe première en 2005, un soir de Coupe où le gamin à la gueule d’acteur US des années 80 a définitivement convaincu ses dirigeants. Au club depuis ses 12 ans, il est l’élu. L’enfant du pays qui guidera l’Athletic Bilbao vers les sommets et qui redorera le blason basque, poussiéreux depuis le triplé de 1984 (coupe, championnat, supercoupe). Oui, sauf que l’affaire n’est pas aussi simple. Llorente, ce n’est pas le talent pur qui explose du jour au lendemain. Le gamin de Rincon de Soto a d’abord eu besoin de trois ans pour devenir titulaire indiscutable à la pointe de l’Athletic, le temps d’envoyer Urzaiz au placard et Aduriz aller voir ailleurs. La progression est lente, mais constante. 11, 13, 14 puis 18 buts ces quatre dernières années en championnat. A la mi-saison, il en est à 10 buts en 17 matchs.

A bientôt 27 ans, Llorente se rapproche sans doute du top de sa carrière. Pourtant, à l’image de son parcours, sa saison n’est pas un long fleuve tranquille. Irrégulier, puis blessé, il a trop peu pesé sur la première partie de saison. Mais contrairement à ce qu’il se dit, Marcelo Bielsa n’est pas complètement fou. Son arme, son atout, c’est son numéro 19. Ce mois de janvier en est la preuve. L’objectif va être de le garder en fin de saison. La discussion est engagée avec Josu Urrutia, le président, pour prolonger et revaloriser le plus gros contrat du club, qui prendra fin l’année prochaine. Mais déjà, les poids lourds de la Premier League ont fait part de leur intérêt pour le mètre 93 de l’international espagnol, qui est partagé entre donner un nouvel élan à sa carrière et s’inscrire dans le projet Bielsa.

L’Euro avant l’Angleterre ?

Quoi qu’il en soit, d’ici cet été, Llorente veut briller. Les bons résultats de Bilbao, c’est sa chance. Avant de penser à l’Angleterre, il va devoir se concentrer sur l’Euro. Aligner les pions en Liga et montrer sa tête en Europa League devraient lui permettre d’être dans la liste de Del Bosque. L’Europe, ça lui plait. Pour sa première campagne européenne avec l’Athtletic Bilbao il y a deux ans, il avait planté 8 buts en 10 matchs. La plupart de la tronche, évidemment. Meilleur buteur de la Coupe du Monde des moins de 20 ans en 2005, il a raté le train par la suite. Il a dû attendre fin 2008 pour porter la camiseta roja, ratant de peu l’Euro suisso-autrichien. Cette fois, il veut en être. Il faisait bien partie du voyage en Afrique du Sud, mais il n’a joué que vingt minutes face au Portugal.

Llorente en veut plus. La concurrence est rude, mais la tendance est bonne. Qui occupera la pointe de l’attaque espagnole cet été ? Villa est encore incertain, Torres joue une fois sur deux et ne marque jamais. Del Bosque observera de près les performances de trois hommes en Liga : Negredo, Soldado et Llorente. Le Basque a le profil le plus atypique, et s’est montré décisif par deux fois pendant les éliminatoires, face à la Lituanie et l’Ecosse (trois buts). Depuis son titre de championne du monde, l’Espagne bute sur tous les gros, elle est trop prévisible et manque d'alternatives dans son jeu. Llorente pourrait en être une.


Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
il voudrait pas plutôt voler un peu vers le PSG en juin prochain lui ;) ?
Llorente pourrait signer partout. Je pense qu'il s'adapterait au football anglais comme italien (pas de piste dans le calcio?).

Mais comme le dit l'article, il lui faudra un temps d'adaptation plus ou moins long. Peut-être vaudrait-il mieux qu'il reste à Bilbao.

Pour l'Euro, Del Bosque va l'emmener en UUkraine/Pologne. Comment pourrait-il en être autrement vu les qualités du bonhomme (un avant-centre costaud et technique à la fois)?
En ce qui concerne l'Euro 2012 à mon avis Llorente est le frontrunner pour le poste numéro 3 en attaque. Je pense que ni lui, ni Soldado ni Negredo ne peut prétendre à une place de titulaire.

Del Bosque tentera surement Silva ou Fabregas dans le même poste que Messi au Barça.
Llorente et technique dans la même phrase..........ça pique les yeux.
Hank_Scorpio Niveau : DHR
Question peut-être naïve, mais est-ce sur que Villa ne sera pas opé pour l'Euro ?
Llorente a grandi dans l'ombre et en écoutant les conseils d'ismael Urzaiz, avant-centre mythique de l'athletic qui avait le mème profil...ce dernier avait marqué 129 buts en 419 matchs et 8 buts en 25 sélections...il est donc le digne successeur du grand Isma...pour ma part je souhaiterai qu'il reste à l'athletic qui doit redevenir un grand de la Liga...et qu'il fasse un grand euro...
Je souhaite pour lui qu'il joue toute sa carrière a l' Athletic , la chaleur de ses vrais supporters vaut tout l'argent du monde !
( il me semble que contrairement a Torres et el Atleti , les Basques sont pas vendeurs et n'ont pas un besoin impératif d'argent et serait en train d'etudier la manière de lui offrir un très bon contrat financier )
filoubifrance Niveau : CFA2
si si, il sera rétabli d'ici le mois d'avril, donc il n'y a pas de raison. Surtout que c'est le meilleur attaquant espagnol à l'heure actuelle.
@Macdermot

La technique de Llorente est loin d'être dégueulasse et sa prise de balle a même des airs zlatanesques sur certaines séquences.
Tu te bases sur ses stats à Fifa pour dire ça, ou tu regardes régulièrement les matchs de Bilbao ?
Quoiqu'il en soit, les choix de Del Bosque en attaque seront très révélateurs de la façon qu'il aura d'aborder l'Euro...
C'est franchement pénibles ces articles qui tentent de nous persuader qu'une grande carrière de footballeur doit forcément passer par l'Angleterre, ou Barcelone ou le Madrid.
Llorente a aujourd'hui à Bilbao ce qu'il n'aura jamais ailleurs. Il est déjà depuis plusieurs saisons un joueur majeur, essentiel, dans un des meilleurs clubs européens, en terme de philosophie. Quand il porte le maillot de l'Athletic, il sait mieux que quiconque ce que cela implique. Chacun de ses buts s'inscrit dans une histoire vieille de plus de 100 ans. Son nom vient s'ajouter à celui de ses illustres prédécesseurs grands goléadors rojiblancos : les Pichichi Moreno, Zarra et bien d'autres encore...
Llorente a connu les années sombres, pas si lointaines, où le club jouait sa survie en Liga à la dernière journée de championnat. Aujourd'hui après le grand travail entamé par Caparros et l'éclosion d'une incroyable génération de jeunes formés à la cantera on voit l'équipe franchir un nouveau cap, on voit le club tout entier réaliser une révolution culturelle sous la baguette de Bielsa. Et pour une fois que vous parlez de l'Athletic Bilbao, c'est pour vous poser la question de savoir si Llorente sera à la pointe de la sélection l'été prochain et quel club anglais pourrait bien l'attirer.
C'est bien dommage...
Dommage qu'il accepte de jouer pour l'Espagne, ce n'est pas notre équipe nationale.
T'as raison, Euskadi, on devrait vous filer votre indépendance.
Mec, t'as 17 ans, t'es au lycée, tu ne connais rien à rien, ne viens pas rabâcher des idées éculées qui ne font même plus consensus dans les communautés les plus virulentes de ton bled.
Salut l'ignorant, tu ne connais rien à notre histoire je pense, nous ne sommes pas espagnols, tu veux nous imposer un Etat qui n'est pas le notre et tu te permets de juger. L'Irlande s'est debarassée de l'impérialisme Brittanique, mais notre tour viendra. Sinon tu as vu les resultats des dernières éléctions?? Matte les scores des indépendantistes et arrête de jouer ton Eric Zemmour sur un sujet que tu ne connais pas.
Pour la précision j'ai 32 ans, mes grands parents sont morts sous la dictature franquiste, on pensait que tout s'arrangerait avec l'arrivée de la démocratie et l'indépendance qui s'imposait pour notre peuple mais rien n'a changé, notre culture est toujours baffouée et nous ne voulons pas de l'Espagne comme 70-80% des basques. Moi j'ai grandi en France et je n'y retournerais pas tant que mon pays sera une colonie Espagnole.
Bien sûr que non, tu n'as pas 32 ans, tes références à Eric Zemmour ou que sais-je sont dignes d'un préado à la culture minable et qui répète les pires inepties parce que ça l'excite de la jouer subversive. S'il te plaît, ne me prends pas pour un abruti.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 16